Rassemblement silencieux devant la Préfecture aujourd'hui en marque de notre indignation

Ce mardi 24 juin 2014, 20 militants de l'APF s'étaient donné rendez-vous au pied levé devant la Préfecture de Vendée. Objectif :  illustrer par une présence silencieuse l'indignation de l'APF après la présentation par le gouvernement du projet d'ordonnance relative à l'accessibilité, jeudi dernier (cliquez ici)

DSCN1848.JPG

DSCN1847.JPG

DSCN1849.JPG

DSCN1854.JPG

DSCN1856.JPG

Pendant ce temps-là, Thierry Craipeau, Représentant Départemental, participait à la commission Permanente du CDCPH co-pilotée par la Préfecture et le Conseil Général. Il a pu faire une allocution en introduction de cette réunion pour exprimer la colère de l'APF, première association Française représentative des personnes en situation de handicap qui a même claqué la porte de la réunion organisée par le gouvernement jeudi dernier !

Pour lire l'intervention de Thierry Craipeau, cliquez ici.

Chaque membre de la commission s'est vu remettre l'avis de l'APF : cliquez ici.

Cette commission, dédiée au thème de l'accessibilité a permis à l'APF de rappeler certaines de ses demandes et proposition concernant l'impulsion d'une réelle politique du handicap sur le département. Certaines décisions intéressantes ont été prises comme :

- rappeler aux maires leurs obligations en matière d'animation d'une Commission Communale d'Accessibilité digne de ce nom (en 2013, seuls 12 rapports d'activité ont été élaborés sur les 33 obligatoires qui devraient attester d'une action concrète conduite en concertation avec les associations...). Ce rappel à la loi sera co-signé par le Préfet, le Président du Conseil Général et le Président de l'Association des maires.

- organiser le recensement de l'offre de logements privés accessibles en lien avec les services urbanismes des communes.

- inciter les bailleurs privés à faire recenser leurs logement accessibles.

Pour voir toutes les photos de ce rassemblement silencieux mais déterminé, cliquez ici.

Commentaires

  • Un (digne et respecté) représentant de la loi me disait ce mardi 24 juin " Ne soyez pas injustes, tout le monde fait bien son travail, honnêtement et fait respecter les lois d’accessibilité. Il ne faut pas laisser accroire l'idée qu'il y aurait des passes droits." Certes, certes mais alors pourquoi le rapport du sénateur Campion relève qu'il y a 85 % des ERP qui ne respectent pas la loi. Tout le monde respecte la loi mais il y a 85 % d'infractions. 0% de sanction. Cherchez l'erreur.

Les commentaires sont fermés.