Intervention auprès de futurs Aides Médico Psychologiques

Une équipe d’intervenants de l’APF Vendée est allée à la rencontre de futurs Aides Médico Psychologiques au CEAS (Centre d’Etudes et d’Action Sociales), à La Roche sur Yon, les jeudi 3 et vendredi 4 juillet derniers. Fanny, Sébastien et Alexis témoignent…

IMG_0223 compressée.jpg« Nous sommes intervenus auprès d’une promotion de futurs aides médico-psychologiques suivant leur formation au CEAS. Sur ces deux demi-journées, nous avons eu le plaisir de rencontrer un groupe dynamique, intéressé et plein d’humour. Les échanges ont été très enrichissants du fait des nombreux questionnements de chacun. L’intervention leur a permis de porter un regard différent sur les personnes en situation de handicap moteur. Leurs expériences notamment de stage dans les structures sanitaires et médico-sociales sont venues enrichir les questionnements concernant différentes thématiques : l’accessibilité, l’approche psychologique du handicap, la relation aidant/aidé.

Une mise en situation en fauteuil leur a permis d’expérimenter un déplacement en fauteuil manuel. Les stagiaires se sont confrontés aux difficultés quotidiennes vécues par les personnes en situation de handicap : véhicules garés sur le trottoir empêchant le passage en fauteuil, montées et descentes, petites marches ou trottoirs qui représentent un obstacle difficile à franchir…

Cette expérience leur a permis de mieux comprendre ce que pouvait vivre une personne en situation de handicap. Selon leurs mots, ils se sont sentis : « insécurisés », « vulnérables », « frustrés ». Les stagiaires ont développé leur esprit critique, quoique déjà bien aiguisé sur la toute relative accessibilité… »

Fanny

« Une première intervention bénévole pour moi, auprès de futurs AMP ! Un peu stressé au début, j’ai été mis à l’aise très rapidement par le groupe qui était intéressé et intéressant. Cette première expérience m’a permis de me rapprocher encore plus de l’APF qui a toujours été là pour moi dès que j’ai eu besoin.

J’ai réussi à parlé facilement de ce qui m’était arrivé en bien comme en mal depuis mon accident.

C’est avec plaisir que je recommencerai ce genre d’intervention, en y abordant, pourquoi pas, des

sujets comme la parentalité quand on est en situation de handicap.

Merci à Hugues et à la Délégation de m’avoir encouragé dans cette voie, qui m’occupe l’esprit et me fait sortir de chez moi. »

Seb

IMAG0308 compressée.jpg

 

« J’ai encadré des mises en situation de stagiaires en formation d’AMP (Aides Médico Psychologiques) au CEAS (Centre d’Etudes et d’Action Sociales) à La Roche sur Yon, ce vendredi 4 juillet. Ce que j’ai pu ressentir auprès de ces stagiaires, c’est leurs interrogations et leurs questions.

Nous étions plusieurs intervenants, en situation de handicap ou non. Un seul point commun : échanger de façon constructive.

Au sujet du handicap, il y a celui qui se voit et celui qui ne se voit pas. C’est ce dernier qui me concerne, le handicap « invisible ». Et parfois, les personnes valides ne comprennent pas le mot « invisible ». L’expliquer permet de rebondir car les choses deviennent plus claires.

Mais ce qui est pénible, c'est de répéter à chaque instant et de réexpliquer mon handicap. J’ai alors parfois l’impression de ne pas me faire comprendre et d’avoir à me justifier. D’être incompris et d'être encore plus rejeté de la société. C’est barbant !

De plus, quand je dois faire un renouvellement de dossier MDPH, je dois doublement me justifier pour pouvoir bénéficier de mes droits.

C’est en échangeant et en travaillant avec les enfants et les adultes d’aujourd’hui, que nous pouvons aboutir à une France accessible. C’est pour tout cela que j’aime intervenir en milieux scolaire et professionnel. »

Alexis

 

Les commentaires sont fermés.