25/08/2014

Aidants familiaux : faites valoir votre droit au répit

 ANCV aide au répis - Copie.jpg

 Pour qui ?

Toute personne ayant à charge, au minimum 104 jours par an, une personne
en situation de handicap, et porteuse d’un projet de vacances qui
se fera sans cette personne, dans le cadre d’un séjour dit de répit

Pour quel type de séjour ?

Le projet de séjour de vacances devra se réaliser grâce à des prestataires agréés par l’ANCV en France ou dans l'Union Européenne pour un séjour de 22 jours maximum.
(hôtel, camping, transports et autres prestataires qui acceptent les Chèques Vacances en paiement, voir sur www.ancv.com)

Quel montant ?

Prise en charge entre 40 à 70% des frais, le plafond maximum de l’aide est laissé à l’appréciation de la commission
d’attribution.

Conditions ?

Disposer de faibles ressources : le Revenu Fiscal de Référence indiqué sur l’avis d’imposition 2013 ne doit pas être supérieur à un certains plafond.

Pour plus de renseignements, n'hésitez pas à joindre Julie Racaud à la Délégation au 02 51 37 03 47

Les commentaires sont fermés.