- Page 4

  • mission handicap.com

    Emploi et formation des personnes handicapées

    Mission Handicap est un  site  d'information sur l'emploi et la formation des personnes en situation de handicap. Le site a pour vocation de fournir aux personnes une information mise à jour quotidiennement  sur

    - Les entreprises qui recrutent,

    - les postes à pourvoir (en partenariat avec le site Hanploi.com),

    - les forums de recrutement organisés en faveur des personnes handicapées (en partenariat avec JobinLive),

    - les organismes de formations engagés au profit des personnes handicapées,

    - l'actualité du monde du handicap.

    Un site indispensable pour les travailleurs handicapés comme pour les entreprises qui les recrutent.

    Pour accéder à Mission Handicap, cliquez ici.

  • Canicule info service : 0 800 06 66 66

    canicule.jpgUn numéro Vert (gratuit depuis un poste fixe) pour s'informer et faire face aux risques liés aux grandes chaleurs : 0 800 06 66 66

    Du lundi au samedi de 8 h à 20 h, des téléopérateurs répondent à toutes vos questions, vous informent et vous dispensent des recommandations sur la conduite à tenir en cas de fortes chaleurs.

    Les numéros d'urgence :
    15 SAMU
    18 Pompiers
    112 Numéro d’urgence unique européen

    Comment affronter la canicule

    Protégez-vous de la chaleur.

    - Evitez les sorties et plus encore les activités physiques (gros ménage, charges lourdes, sports, jardinage, bricolage...) aux heures les plus chaudes (10h-17h).

    - Si vous devez sortir, restez à l'ombre. Portez un chapeau, des vêtements légers (coton) et amples, de couleur claire. Emportez avec vous une bouteille d'eau.

    - Fermez les volets et les rideaux des façades exposées au soleil.

    Maintenez les fenêtres fermées tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure. Ouvrez-les la nuit, en provoquant des courants d'air.


    Rafraîchissez-vous.

    - Restez à l'intérieur de votre domicile dans les pièces les plus fraîches.

    Si vous ne disposez pas d'une pièce fraîche chez vous, rendez-vous et restez au moins deux heures dans des endroits climatisés ou, à défaut, dans des lieux ombragés ou frais : supermarchés, cinémas, musées... à proximité de votre domicile.

    - Prenez régulièrement dans la journée des douches ou des bains et/ou humidifiez-vous le corps plusieurs fois par jour à l'aide d'un brumisateur ou d'un gant de toilette. Vous pouvez également humidifier vos vêtements

    - Faire couler de l'eau du robinet froide sur la face interne des poignets pendant une dizaine de minutes ou se rafraîchir le crâne et la nuque à l'aide d'un linge humide ou d'un gant de toilette rempli de glaçons.


    - Buvez et continuez à manger :
    Boire beaucoup de liquide
    sans attendre d'avoir soif, sauf contre-indication médicale : eau, jus de fruit... Ne consommez pas d'alcool.
    Mangez comme d'habitude mais en fractionnant les repas (des fruits, des légumes, du pain, de la soupe...).

  • Travailleurs handicapés : sanctions renforcées pour les entreprises défaillantes

    loi 2005 message.jpgÀ compter du 1er juillet 2010, les entreprises ne respectant pas leurs obligations en matière d'emploi des travailleurs handicapés verront s'aggraver leurs sanctions financières (obligations fixées par une loi datant de 1987 et confirmées par la loi de 2005)

    L'État a décidé de frapper au porte-monnaie les entreprises qui ne respectent pas leurs obligations en matière d'emploi de travailleurs handicapés. À compter de ce 1er juillet, les sanctions pour les entreprises de plus de 20 salariés qui n'emploient aucune personne handicapée et n'ont engagé aucune action en faveur de l'emploi de ce public sont multipliées par trois. Ces sanctions financières passent à environ 13 000 euros par personne handicapée manquant à l'appel dans l'effectif de l'entreprise.

    Initialement, ces sanctions devaient entrer en vigueur au 1er janvier 2010. Mais le gouvernement avait accordé un délai de 6 mois supplémentaires aux employeurs. Néanmoins, il s'est engagé à ce que les entreprises prises en défaut paient quand même l'intégralité des sanctions rétroactivement, à compter du 1er janvier.

    source : http://actionsociale.weka.fr/

  • les JTA : une rencontre instructive organisée par "de bons petits soldats"...

    JTA.JPGLa Journée Territoriale de l'Accessibilité (JTA) s'est tenue en Vendée ce mardi 29 juin, à La Roche sur Yon.

    Bravo aux 15 adhérents de l'APF qui se sont rendus à cette rencontre, et qui, par leur présence et leurs interventions de qualité, ont démontré que les personnes en situation de handicap, que l'APF étaient présentes, vigilentes, et connaissaient les règles du jeu... Mais qui pouvait en douter au regard des commentaires qui avaient été postés sur ce blog ? (cliquez ici)

    Retrouvez ici notre compte-rendu de cette rencontre (et découvrez les déclarations des "Bons petits soldats")

  • Coup de gueule : Il en a rêvé, la MDPH l'a fait...

    coup de gueule rond.jpgNous vous proposons dans cet article un "coup de gueule" qui nous a été adressé par Pierrette, suite à la parution dans le journal de la Vendée du 28 juin au 11 juillet 2010, page 5, de l'article "Personnes handicapées, Val Fleury à Coëx : Une machine à lire qui parle" :

    "extrait de l'article : "... Frédéric rêvait d'avoir cette machine à lire depuis des années. Grâce à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) et à l'association Kiwanis de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, c'est désormais chose faite. La machine à lire permet à Frédéric de gagner en autonomie..."

    L'article est illustré par une photo de groupe sur laquelle apparaissent 12 personnes. Légende : "Frédéric a reçu sa machine de lecture, au Val Fleuri, entouré d'amis et de Marietta Trichet, conseiller général du canton". Espérons d'ailleurs que la seule personne que l'on ne voit pas sur la photo, et qui tient la machine, n'est pas Frédéric...

    La MDPH de Vendée est d'une générosité remarquable : elle offre des machines à lire, et des qui parlent en plus ! (c'est qu'elle fait pas les choses à moitié la MDPH de Vendée)

    Je suis dépitée d'une telle communication du Conseil Général de Vendée qui présente la MDPH au même titre qu'une oeuvre de charité qui fait un don à un pauvre handicapé. Mais que dis-je ? Plus qu'un don, elle exauce un rêve ! D'ailleurs, en parlant de rêve, la MDPH de Vendée semble s'inspirer de l'association Petits Princes dont la signature est "Donner vie aux rêves des enfants gravement malades" : elle pourrait devenir "MDPH de Vendée : donner vie aux rêves des pauvres zandicapés"

    De qui se fiche-t-on ? La MDPH, faut-il le rappeler, est un dispositif issu de la loi du 11 février 2005, qui a pour mission, entre autre, d'attribuer les prestations prévues par le législateur. Car la loi prévoit une compensation intégrale du handicap, et la MDPH ne fait qu'appliquer la loi avec des fonds qui lui sont versés par la CNSA avec l'argent récolté de la journée de solidarité (le fameux lundi de Pentecôte travaillé sans être payé).

    Donc non, une décision de la MDPH n'est pas une faveur accordée grâce à la généreuse intervention d'un gentil conseiller général, en tout cas, ça ne doit pas l'être... Remarque, le Conseil Général pourrait en remplir des journaux entiers avec sa remarquable charité : ici, louisette à qui on a charitablement accordé une auxiliaire de vie pour lui permettre d'aller faire pipi : ça faisait des années qu'elle en avait envie - là, Thomas, à qui la MDPH, dans sa grande bonté, a accordé un fauteuil roulant pour se déplacer : ça faisait des années que, de son lit, cloué, il en rêvait."

  • Transports yonnais : un nouveau directeur

    ratp dev bus.jpg"La tension était vive depuis quelques semaines à la Compagnie des transports yonnais. Un nouveau directeur vient d'être nommé.

    La direction de RATP Dev n'aura pas tardé à trancher dans le vif. Mardi 29 juin, elle a averti les salariés de la CTY (Compagnie des transports yonnais, société qui exploite les transports en commun à La Roche-sur-Yon) que l'actuel directeur, Syril Layani, « sera appelé à de nouvelles fonctions au sein de notre groupe ».

    Une décision qui intervient après un mouvement de grève surprise chez les chauffeurs de bus yonnais. Le lundi 21 juin, à l'appel de la CFDT, une très large majorité des 90 salariés avait en effet cessé le travail, défilant dans les rues de la ville (lire Ouest-France du mardi 22 juin)..."

    Pour lire la suite, cliquez ici

    Dès sa nomination, nous avions sollicité ce nouveau directeur pour une rencontre. Nous lui proposions dans notre courrier notre collaboration active et constructive pour travailler au mieux l'accessibilité du réseau dont il avait la responsabilité, former ses personnels ou encore sensibiliser ses dirigeants, pour répondre au mieux aux attentes et besoin des usagers, de tous les usagers. Car en effet, faut-il le rappeler, aucune ligne des transports collectifs n'est accessible (malgré un saupoudrage de quelques arrêts aménagés par ci, quelques bus adaptés par là), et le service HandiBus est exclusivement réservé aux Yonnais, ce que nous avons plusieurs fois dénoncé comme étant une discrimination. Ce directeur avait préféré décliner notre offre, nous répondant qu'il travaillait cette question avec la ville de La Roche sur Yon de manière poussée. (ce qui nous a bien entendu entièrement rassurés)

    Nous ne doutons pas que le prochain directeur, après deux prédécesseurs peu enthousiastes à parler d'accessibilité, sera un peu plus enclin à en discuter !