- Page 3

  • L'innaccessibilité des commerces est une question de priorité et de volonté !

    Un sympathisant nous a adressé la photo d'un commerce récemment rénové avec des subventions publiques, ainsi que son analyse que bien des élus devraient prendre le temps de s'approprier...

    2013-11-26 access commerce FISAC web petit.jpg

    "Pour illustrer un exemple de situation paradoxale dans l’usage des subventions, vous trouverez ci-joint une photo prise à La Roche-sur-Yon.

    Il ne s’agit pas de ma part de stigmatiser un établissement en particulier. Ce restaurant a manifestement reçu une subvention du FISAC puisqu’il l’affiche. Or, malgré des travaux très récents, son accessibilité aux PMR n’est pas conforme car il subsiste une marche à l’entrée. Les travaux de mise en accessibilité étant une obligation légale, le gestionnaire de cet établissement ne pouvait pas les inclure dans la base subventionnable.

    Il a tout de même financé une partie de ses travaux de modernisation puisque le FISAC ne les prend pas en charge à 100 %. Il a donc trouvé des fonds propres pour cela mais pas pour la mise en accessibilité. Ce n’est donc pas une question de manque de ressources  mais de priorité dans l’utilisation des ressources disponibles.

    Il est également possible que le gestionnaire n’ait pas été informé ni conseillé sur les travaux de mise en accessibilité et qu’il n’y ait pas pensé spontanément. Normalement, les promoteurs d’une opération FISAC sont chargés de cette mission d’information et de conseil."

    Merci pour cette démonstration éloquente... En fait, nos subventions publiques servent à soutenir les commerçants qui ne respectent pas la loi et qui entretiennent cet apartheid des temps modernes dont nous sommes victimes au quotidien. Tout va bien !

    100_6312.JPG

  • MDPH : sur quels critères sont prises les décisions ?

    cnsa.jpgLa CNSA a publié un guide intitulé "Guide des éligibilités des décisions prises dans les MDPH"

    Destiné en premier lieu aux professionnels des MDPH, ce document compile les textes réglementaires qui déterminent les conditions d’éligibilité des personnes en situation de handicap aux droits et prestations décidés par les commissions des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

    Il est également un bon outil à l'attention des usagers des MDPH qui peuvent ainsi mieux comprendre les critères retenus pour évaluer leur situation. Très pédagogique, le guide présente de nombreux schémas.

    On retrouve ainsi des informations sur :

    - le guide barème qui permet d'évaluer le taux d'incapacité,

    - le schéma d'instruction de la notion de Restriction Substantielle et Durable d'Accès à l'Emploi (RSDAE) qui conditionne l'octroi de l'Allocation Adulte Handicapé (AAH) pour toutes les personnes présentant un taux d'incapacité compris entre 50 et 79%,

    - ou encore le référentiel d'accès à la Prestation de Compensation du Handicap (PCH)

    Un guide utile et intéressant à lire sans modération !

    Pour accéder au guide, cliquez ici

    trouvé sur le site de la CNSA

  • Aidons Louise et Nicolas à réaliser leur rêve : assister au match de foot PSG-OM du 1er mars 2014

    PSG OM billet.jpgMarc est le papa de Louise et Nicolas, tous deux en situation de handicap moteur. Ces jeunes sont passionnés de foot et fervents supporters du PSG.

    Ce papa aimerait réaliser le rêve de ses enfants : assister au match PSG-OM qui aura lieu le week end du 1er mars 2014.

    Obtenir des places est difficile, alors si vous avez des pistes pour que ce rêve se réalise, contactez-nous sans attendre !

    Délégation Départementale APF Vendée : 02 51 37 03 47 ou dd.85@apf.asso.fr

    "Si vous pouviez nous apporter votre aide, ce serait formidable." Marc

  • Défi voile : soutenez le projet du jeune Vendéen, Kévin Cantin

    défi voile.jpg

    Défivoile ou comment développer l'activité handivoile

    "Défi Voile est une association loi 1901, créée par le jeune skipper Vendéen Kévin Cantin. Né grand prématuré, Kévin est infirme moteur cérébral des membres inférieurs. Petit, il rêve de marcher dans les pas de ses ainés en devenant marin pêcheur. Une chimère pour le jeune garçon qui comprend très vite que son handicap (des muscles trop courts par rapport à ses os) ne lui permettra pas de faire carrière dans ce domaine. Mais le jeune Olonnais n’a pas dit son dernier mot. Amoureux de la mer, il décide alors de faire de la voile et tire ses premiers bords en Optimist à l’âge de 11 ans puis enchaine sur Catamaran."...

    Lire la suite et soutenir le projet de défi voile : cliquer ici

  • La pensée de la semaine...

    Woody-allen.jpgJe m'intéresse à l'avenir car c'est là que j'ai l'intention de passer mes prochaines années.

    Woody Allen