13/10/2013

Assemblée Départementale : on n'est pas des Anges ! Ciné-débat sur l'accès à la vie affective, sentimentale et sexuelle

pascale ribes.jpgL’après-midi de notre assemblée Départementale était consacrée à un ciné-débat sur un thème encore tabou et peu abordé publiquement : l'accès à la vie affective, sentimentale et sexuelle des personnes en situation de handicap. Ces échanges très riches ont été animés par Pascale Ribes, Présidente de l'association CH(s)OSE

Nous avons tout d'abord visionné le film-reportage "On n'est pas des Anges"

Ce documentaire traite d'un sujet de société aussi délicat que tabou, aussi intime que médiatisé, la sexualité. Si à priori il n'existe pas de droit à la sexualité, lorsque ce dernier est associé à une situation de handicap, il devient rapidement objet de vives discussions.

Sans chercher à trancher le débat, ce documentaire offre des pistes de réflexions et d'analyses en s'appuyant sur des entretiens réalisés avec des spécialistes et des personnes en situation de handicap.

Pascale Ribes a ensuite expliqué l'histoire de la création de l'association CH(s)OSE et son objet.

chose.jpg

François Arrivé, Conseiller Départemental a fait part de ses réflexions, notamment face aux positions du Comité Consultatif National d’Éthique (CCNE) : voir ici

Les échanges ont été passionnants, grâce à la confrontation des idées, des avis, des ressentis que les uns et les autres ont bien voulu partager, avec pudeur, sincérité et humanité. Un moment fort qui restera dans l'histoire de notre délégation.

Pour aller plus loin sur cette question de l'accès à la vie affective, sentimentale et sexuelle, et sur la question de l'assistance sexuelle :

- avis du Collectif Handicap et Sexualité - mars 2011

- lettre ouverte au Président de la République - février 2013

- réaction suite à l'avis du CCNE

 

25/09/2013

Assemblée Départementale de l'APF, samedi 12 octobre à La Roche sur Yon

Notre Assemblée Départementale se tiendra le samedi 12 octobre 2013 en présence d'Alain Rochon, notre Président National de l'APF et Pascale Ribes, administratrice de l'APF et Présidente de l'association ch(s)ose.

Cette année encore le programme sera riche d'informations et d'échanges avec une belle nouveauté : un ciné débat sur le thème de l'accès à la vie affective, amoureuse et sexuelle.

Venez nombreux participer à ce temps fort de notre association !

Vos Conseillers Départementaux


Programme :

Matin : ouvert aux acteurs de l'APF (adhérents, bénévoles, sympathisants)

9h30 : accueil des participants

10h : rapport d'activité présenté par les Conseillers Départementaux - échanges avec les adhérents sur les actions à venir

Actualité de l'APF au niveau national - échange avec le Président et l'Administratrice

12h : déjeuner sur place (6 €/personne sur inscription)

Après-midi : ouvert à tous

14h : Ciné-débat "Ah ! L'amour..."

Projection d'un documentaire et débat animé par Pascale Ribes, Présidente de Ch(s)ose

17h : Mot du Représentant Département et du Président

17h30 : Verre de l'amitié

Il est possible de ne participer qu'à une partie de la journée ! Si vous n'êtes pas encore inscrit, contactez-nous sans tarder :  02 51 37 03 47 ou dd.85@apf.asso.fr

Retrouvez l'invitation et le plan d'accès ici.

04/09/2013

Le "Ras le bol !" de Thierry Craipeau, Représentant Départemental

Thierry Craipeau.JPGC’est la rentrée… Avec son lot traditionnel de mauvaises surprises. Alors… alors… Ras le bol.

A moins de 480 jours de l’échéance de la loi, le constat est implacable : le respect de la date du 1er Janvier 2015, l’espérance de 40 ans et l’attente d’une France ENFIN accessible semble n’être aujourd’hui qu’une triste utopie...

On ne peut malheureusement que le constater chaque jour dans notre quotidien : CARTON ROUGE au commerce de proximité qui pratique une espèce « d’apartheid » vis-à-vis des citoyens en situation de handicap. Pourquoi tant de lieux de la vie quotidienne nous sont encore interdits ? Boulangeries, boucheries, marchands de journaux, bars, restaurants, espaces para-médicaux (pharmacies, médecins, kinés…) et j’en passe ! En Septembre 2013, c’est juste un scandale !


On peut légitimement craindre aujourd’hui que la majorité attende l’échéance pour demander des dérogations... Nous, personnes en situation de handicap moteur, Association des Paralysés de France, ne pouvons pas cautionner et dénonçons avec la plus grande fermeté ces attitudes attentistes et discriminatoires. Et au passage, mention spéciale aux architectes qui s’autorisent encore de monumentales boulettes sur des bâtiments neufs… !


Alors oui, l’APF jouera pleinement son rôle, et incitera les Maires de Vendée et/ou le Représentant de l’Etat à prendre des mesures coercitives… et tant pis pour ceux qui se croient au dessus des lois ! Ras le bol.

 

Autre réjouissance… les ressources. En ce 1er Septembre, l’AAH augmente. Une revalorisation (???) annuelle misérable de 1,75% à 790 € par mois, et après plus de 30 ans de grandes promesses politiques en tous genres, les personnes en situation de handicap doivent toujours vivre (ou plutôt survivre) en dessous du seuil de pauvreté ! Pour reprendre les propos d’Alain ROCHON, notre Président, nous sommes toujours condamnés à « la double peine ».  Ras le bol.

 

Enfin, puisque c’est la rentrée, et à l’heure où le gouvernement prend (enfin) des engagements pour les AVSI,  la scolarisation des enfants en situation de handicap vendéens est toujours aussi catastrophique. Cette rentrée s’annonce comme la pire que nous n’ayons jamais connue !  Ras le bol.


Bref, l’APF Vendée est en colère.


Thierry Craipeau, Représentant Départemental

27/06/2013

3ème séminaire du Conseil Départemental : que d'émotions !

DSCN7783 - Copie.JPGPour la 3ème année consécutive, les Conseillers Départementaux se sont retrouvés sur 2 jours les 20 et 21 juin. L'occasion d'échanger, d'apprendre, d'élaborer des stratégies d'action, mais aussi de se retrouver dans une ambiance chaleureuse et dynamique pour continuer à bouger les lignes !

Le programme était dense : outre un point sur une actualité chargée, les Conseillers ont travaillé sur la notion d'inclusion.

Ecole inclusive

L'occasion d'accueillir Dominique Riou, Directeur de 2 Instituts d'Education Motrice (IEM) en Loire-Atlantique qui a présenté un projet magnifique d'école inclusive. C'est avec une passion communicative qu'il explique que les enfants polyhandicapés aussi doivent bénéficier de propositions d'apprentissage à leur mesure. Le seul objectif que doit rechercher l'école inclusive c'est de permettre à chacun l'existence sociale parmi les autres. C'est en restant dans le seul objectif de performance scolaire qu'on se plante ! Il faut s'appuyer sur d'autres valeurs que les valeurs de performance. Est-ce que le plus important ce n'est pas simplement d'exister parmi les autres ?

Il nous a présenté un film sur ce projet d'école inclusive mise en place en loire-Atlantique. Il montre bien que l'existence en milieu "ordinaire" est valable pour tous ! Les enfants polyhandicapés qui bénéficient du dispositif étaient tous orientés comme ne pouvant pas être scolarisé en milieu ordinaire... et pourtant !

DSCN7786 - Copie.JPG

Les Etats Régionaux de l'Inclusion organisés dans les pays de la Loire en novembre prochain se déclineront en Vendée sur ce thème de l'école inclusive, nous vous en reparlerons !

Ah... l'amour !

Le séminaire a été l'occasion de préparer une conférence débat que nous organiserons le samedi 12 octobre : "Ah... l'amour !". L'accès à la vie affective, sentimentale et sexuelle, c'est pour tous ! Réservez dès maintenant votre samedi 12 octobre !

Election des Représentants Départementaux

Les Conseillers ont élus leurs représentants :

DSCN7794 - Copie.JPG

Thierry Craipeau, Représentant Départemental

DSCN7790 - Copie.JPG

François Arrivé, Représentant suppléant

L'avis est hunanime : ce séminaire était un pur moment de bonheur, riche d'informations, d'échanges et d'émotions, et chacun est reparti heureux de faire partie d'un groupe uni, audacieux et ambitieux !

28/05/2013

MDPH : le Député Hugues Fourage soutient les revendications de l'APF en matière de gouvernance des MDPH

Lundi 27 mai, Daniel Sellier et Stéphanie Ottou ont rencontré le Député Hugues Fourage pour faire part de la détermination de l'APF à rester vigilente sur le fonctionnement des MDPH.

C'est la conclusion de "la tournée des Parlementaires" que le Conseil Départemental a initié pour contrer le projet de loi qui visait à supprimer la participation des associations au sein de la Commission Exécutive de la MDPH (COMEX), celles-ci devenant de simples services des Conseils Généraux.

Certes la Ministre a informé l'APF en février que le chapitre concernant les MDPH avait été retiré de l'avant projet de loi sur la décentralisation, mais il avait été décidé de ne pas relâcher la pression et notre détermination car :

- le sujet de la gouvernance des MDPH risque fort de revenir à l'occasion d'autres débats, en particulier celui relatif à la "dépendance" : les discussions au sujet des Maisons de l'Autonomie pourraient être l'occasion d'essayer pour certains de revenir sur les modes de gouvernance des MDPH.

- la question du fonctionnement des MDPH reste entier, et il est plus que nécessaire de continuer à porter nos revendications concernant les dysfonctionnements.

 DSCN7584.JPG

Hugues Fourage rejoint l'APF dans cette revendication : "Je ne souscris pas du tout à l'idée de ne plus avoir les associations au sein de la COMEX. Ca serait à l'encontre de l'objectif que les personnes concernées soient partie prenantes du fonctionnement de la MDPH. Si cette disposition devait être maintenue, je déposerai un amendement en la matière"

Lorsque nous avons exposé notre volonté de voir effective l'application de la loi du 28 juillet 2011 relative à la signature de CPOM (Contrats Pluriannuels d'Objectifs et de Moyens) pour les GIP-MDPH pour leur permettre un meilleur fonctionnement, Le Député de la 5ème circonscription nous a expliqué que "les baisses budgétaires étaient inéluctables et que dans le contexte budgétaire actuel il faut faire des choix drastiques". Nous avons défendu l'idée que les ajustements ne doivent pas se faire sur les personnes les plus fragilisées, comme les personnes en situation de handicap. Les difficultés sont suffisemment nombreuses sans qu'on en rajoute encore : une AAH qui maintient les personnes sous le seuil de pauvreté, accès aux soins difficile, accès à l'emploi difficile, accès au travail difficile, accès à la scolarisation difficile, compensation du handicap pas toujours effective, etc. Comment demander aux personnes en situation de handicap de "faire des efforts" ?

"Il faut qu'on ait une vie qui soit une vie, pas une survie" a-t-on affirmé.

Hugues Fourage pense que la solidarité familiale ne s'exprime pas assez, que tout ne peut pas venir de l'Etat. Nous avons expliqué que faire appel à la famille doit être un choix et non une contrainte imposée aux personnes dépendantes. C'est une condition d'accès à l'autonomie et de maintient de l'équilibre des familles. Le Député comprend la volonté d'autonomie des personnes et constate que le regard porté sur la différence est parfois très dur.

Nous avons pu échanger sur les questions d'accessibilité, et le Député a remis sa casquette de maire de Fontenay le Comte pour envisager de mener en partenariat avec l'APF une action d'information et de sensibilisation des commerçants de la ville.

Il a confirmé son annonce faite lors de notre Assemblée Départementale : il affectera 1/4 de sa réserve Parlementaire (130 000 €) au soutien de projets liés à l'accessibilité sur sa circonscription.

22/05/2013

Le Préfet de Vendée apprécie les échanges "sans langue de bois" avec l'APF

Ce mardi 21 mai, les Conseillers Départementaux, accompagnés du référent accessibilité et de la Directrice de la Délégation, ont rencontré Bernard SCHMELTZ Préfet de Vendée. Il était accompagné de Thierry Mazaury Directeur adjoint de la DDTM et de Cécile Arnal de la DDCS.

000_0003.JPG

A l'occasion des 80 ans de l'Association des Paralysés de France, les Conseillers Départementaux souhaitaient faire part au Représentant de l'Etat de leurs inquiétudes face aux attaques répétées faites à la loi de 2005 sur son volet accessibilité. Ils avaient également la volonté d'exprimer leur satisfaction sur certaines avancées et bonnes pratiques repérées sur le Département de la Vendée.

Après avoir présenté l'association dans sa dimension nationale, Thierry Craipeau, Représentant Départemental, a expliqué l'engagement de l'APF pour co-construire une société inclusive. Il a ensuite rappelé les derniers évènements qui illustrent les attaques faites au principe d'accessibilité : proposition de loi Doligé pour "assouplir les règles d'accessibilité", rapport Doligé sur la simplification des normes, rapport Campion dont la mesure principale est un report déguisé de l'échéance d'accessibilité de 2015 à 2022 !

Le Préfet a rapporté la volonté de la Ministre de ne pas remettre en cause le principe d'accessibilité. Certes le constat en matière de mise en accessibilité n'est pas satisfaisant, mais il importe pour le Préfet de soutenir les bonnes volontés. Cela passe par du pragmatisme et peut-être accepter que les choses se fassent au delà de 2015, l'essentiel étant qu'elles se fassent, dans un contexte économique difficile.

Nous avons regretté qu'une fois encore ce soient les personnes en situation de handicap qui paient les conséquences de cet attentisme. Ne pas rendre accessible comme la loi le prévoit en 2015, c'est rajouter des difficultés au quotidien des personnes qui en subissent déjà beaucoup. Nous déplorons être "des variables d'ajustement" des politiques publiques !

Nous avons rapporté le malaise que génèrent ces arguments financiers auprès des personnes en situation de handicap qui se sentent mise en cause face aux décideurs politiques.

Nous avons rappelé qu'au delà des aspects financiers, la règle est loin d'être respectée, comme par exemple pour les diagnostics accessibilité des ERP qui devaient être faits pour 2010 et qui sont nombreux à être inexistants sous le prétexte de "on verra bien". Nous constatons un manque d'anticipation et parfois de volonté qui conduisent aujourd'hui à une situation tendue où les personnes en situation de handicap et les associations qui les représentent sont pointées du doigt, voire deviennent les cibles de bien des maux...

Nous avons insisté sur l'intérêt que représente l'accessibilité pour l'ensemble de la société : personnes à mobilité réduite certes, mais également personnes âgées, parents de jeunes enfants avec poussettes, blessés temporaires. C'est le confort de tous qui s'en trouve amélioré ! (voir ici)

Nous avons rappelé que les personnes en situation de handicap ne demandent pas l'impossible, juste de pouvoir vivre leur citoyenneté comme tout un chacun. Une loi a été promulguée, le minumum c'est qu'elle soit appliquée.

Tout ceci relève en fait de la simple volonté politique. C'est ainsi que Thierry Craipeau a salué l'initiative du Maire de Saint Hilaire de Riez (voir ici) et l'intervention du Préfet auprès du Président de l'Association des Maires de Vendée pour diffuser cette bonne pratique (voir ici). Il a également indiqué que certaines CCA et CIA fonctionnaient de manière constructive et satisfaisante (La Roche sur Yon, Les Sables d'Olonne, Noirmoutier, St Hilaire de Riez, etc), mais que globalement nous faisons le triste constat qu'elles ne fonctionnent pas.

Nous avons exprimé au Préfet notre déception quant à la position qu'il a prise sur la piscine de Saint Florent des Bois (voir ici). Permettre une telle dérive est pour nous la porte ouverte à tous les abus. Il s'est engagé à revoir ce dossier.

Nous avons ensuite soumis quelques propositions au Préfet pour faire avancer l'accessibilité et la politique du handicap sur le département.

Le Préfet nous a assuré que l'accessibilité reste une priorité, et attend les instructions ministérielles à ce sujet. Il s'engage à faire au mieux en tenant toutefois compte des réalités.

Pour conclure, nous avons informé le Préfet du désarroi et de la colère des parents dont les enfants en situation de handicap ne sont pas scolarisés dignement, faute de moyens mis en oeuvre par l'Education Nationale. Nous avons indiqué le manque de places dans le médico-social (IEM, SESSAD, désert total pour les enfants handicapés moteurs à partir de 12 ans). Nous avons rappelé notre demande mainte fois formulée de mettre en place un groupe de concertation départemental sur ce large thème de la scolarisation avec l'Education Nationale, le Conseil Général, l'ARS, la Préfecture et les associations. Cela se fait sur d'autres département, et s'avère plus que nécessaire aujourd'hui pour améliorer la situation en Vendée qui se dégrade. Le Préfet s'est engagé à se rapprocher des différents acteurs et voir si chacun est prêt à trouver des voies.

000_0002.JPGLe Préfet s'est félicité de cette rencontre et de l'intérêt de nos échanges. Il constate que l'APF sait être dure et offensive, ce qui peut parfois créer des réticences chez certains interlocuteurs, mais reconnaît que le niveau de colère de l'association est un bon indicateur.

Pour en savoir plus sur les sujets abordés lors de cette rencontre, cliquez ici.

13/05/2013

Changement de Représentant de l'APF Vendée

Daniel Sellier.jpgLors du Conseil Départemental du 7 mai, Daniel Sellier a démissionné de son mandat de Représentant Départemental de l'APF en Vendée, pour des raisons de santé. Il reste toutefois membre du Conseil Départemental.

Thierry Craipeau interview TV.jpgThierry Craipeau, Représentant Adjoint, assurera la représentation de l'Association sur le département en attendant de nouvelles élections le 2 juillet prochain.

L'ensemble des Conseillers Départementaux et professionnels de la Délégation remercie chaleureusement Daniel Sellier pour tout ce qu'il a apporté et continuera d'apporter à l'association.

 

09/04/2013

Le Conseiller Général Pierre Berthomé prêt à ouvrir le chantier du logement

DSCN7130.JPGCe lundi 8 avril, Daniel Sellier et Thierry Craipeau, Représentants Départementaux, accompagnés de Stéphanie Ottou, Directrice, ont rencontré Pierre Berthomé, Conseiller Général de Vendée pour parler de la question du logement.

Cette rencontre fait suite à l'Assemblée Départementale de l'APF du 12 octobre dernier, durant laquelle une table ronde sur la question du logement avait été organisée en présence de Pierre Berthomé. A l'issue de cette rencontre, le Conseiller Général avait demandé à ses équipes : "Faisons simple, faisons efficace" (voir ici)

Six mois après, l'APF constate que :

- le recensement des logements est inexistant dans le parc privé (logements mis en location par des propriétaires)

- le recensement des bailleurs sociaux n'est pas fiable : des logements réputés accessibles et adaptés ne le sont pas

- il n'existe aucun guichet unique permettant de centraliser l'offre et la demande

- les CCA/CIA (Commissions Communales ou Inter-communales d'Accessibilité) qui ont pour mission d'organiser le recensement de l'offre de logement adapté ne remplissent toujours pas leurs obligations. A ce jour, seule la CCA de La Roche sur Yon a mis en place un groupe de travail avec l'ensemble des bailleurs sociaux du département pour avancer sur cette question.

- le CDCPH (Conseil Départemental Consultatif des Personnes Handicapées = instance départementale co-présidée par le Préfet et le Conseil Général qui impulse la politique du handicap) ne propose aucune avancée sur le sujet

- La proposition de l'APF de s'appuyer sur le logiciel ADALOGIS conçu par le PACT est rejetée, sans autre proposition en face

Pragmatique, Pierre Berthomé  propose de "commencer par le commencement en recensant de manière fiable les logements du parc public". Il pense qu'ensuite ce recensement pourra s'étendre sur le territoire des centres bourg pour les logements privés.

Sur la question d'un guichet unique permettant la rencontre de l'offre et de la demande, il va se rapprocher de l'ADIL (Agence D'Information sur le Logement) qui propose une offre similaire pour les logements étudiants au travers son site internet (voir ici)

 Les Conseillers Départementaux de l'APF ont rappelé la volonté exprimée par Bruno Retailleau, Président du Conseil Général lors d'une rencontre en mai 2012 : il s'était montré ouvert et volontariste sur une politique départementale du handicap et avait annoncé une inflexion de la politique d'accueil des personnes en situation de handicap ..."le maintien à domicile doit être la règle et l'hébergement collectif, l'exception"... Il avait également reconnu que sur la question du logement, il y a avait tout à faire.

Pierre Berthomé s'est montré à l'écoute et s'est engagé à faire le point sur cette question du logement avec les services de l'état qui co-président le CDCPH. Nous ne doutons pas que des réponses rapides seront mises en oeuvre : les constats sont partagés et les élus expriment la volonté d'avancer : les clefs de la réussite sont réunies !


DSCN7112.JPGLa Directrice de l'APF a profité de cette rencontre pour alerter Pierre Berthomé, également Président de Vendée Habitat, sur la situation de Karina. Cet exemple illustre le manque de fiabilité du recensement des logements réputés accessibles par les bailleurs sociaux.

Cette fillette de 10 ans vit avec sa famille dans un logement totalement inadapté : encadrements de portes étroits dans lesquels la petite fille se cogne à chaque passage, une cabine de douche avec parois en verre si petite qu'elle représente un risque quotidien de blessure, de chute, et ne permet pas l'utilisation des matériels techniques nécessaires. Attentif, le Président de Vendée Habitat s'est engagé à étudier la situation dans la semaine.

05/04/2013

Colloque départemental loisirs et sports : n'oublions pas les autres sujets !

Nous vous annoncions dans cet article l'évènement départemental co-organisé par la Direction Départementale de la cohésion sociale et le Conseil Général de Vendée :  la "semaine de l'accès aux loisirs des personnes en situation de handicap".

Au regard des réactions que de nombreuses personnes ont exprimées, le Conseil Départemental a décidé d'adresser un courrier au Préfet et au Président du Conseil Général pour exprimer le souhait de voir cette mobilisation se poursuivre sur des sujets tels que le logement, le transports, l'accessibilité des ERP ou encore la scolarisation et l'emploi.

Pour lire le courrier, cliquez ici

03/01/2013

Qui sont vos élus APF en Vendée ?

logo+signWeb.png


Pour voir (ou revoir) les neufs élus du Conseil Départemental

de l'APF Vendée : 

cliquez ici 


02/01/2013

Voeux de l'ensemble des acteurs de la Délégation Départementale

voeux.jpg

12/11/2012

Billet d'humeur de Daniel Sellier

Daniel Sellier.jpg

"Accessibilité encore sacrifiée ?"

Depuis 40 ans, des crises et difficultés de toutes sortes nous sont opposées, pour nous dire que la mise en accessibilité coûte chère, que ça prendra du temps, qu’il faudra être patient, etc, etc…

Mais la France n’a pas stoppé sont évolution depuis 1974, date du 1er choc pétrolier ! Chaque crise a son lot de difficultés, de douleurs, mais aussi de sursauts et, de choix politiques et économiques. Les crises n’ont jamais stoppé les investissements, les grands chantiers, les travaux de rénovation urbaine. Alors pourquoi l’accessibilité serait-elle toujours sacrifiée ? POURQUOI ?

L’accessibilité universelle profite pourtant à tous. Qui, sur ses 2 jambes, prend les escaliers plutôt que l’ascenseur ? Pourquoi des petites toilettes, homme, femme et une grande pour " handicapés" ? Qui se passerait de sa télécommande ? Les boîtes de vitesses automatiques se démocratisent, etc... Quelques exemples et tant d’autres pour dire que, faire évoluer notre environnement pour qu’il soit plus pratique, plus agréable et plus sûr, a toujours été le soucis du plus grand nombre, quelques soient les époques, les crises.

Il se trouve qu’étant minoritaires, nous, personnes en situation de handicap, nous n’avons jamais pu véritablement profiter de cette évolution. La tendance change, les mentalités, les usages évoluent, à force de lois, de décrets, d’obligations, de carottes et de bâtons. Mais que le chemin est encore long, nous partons de si loin !

J'espère qu'à l'heure des choix, l'accessibilité ne sera pas encore sacrifiée !

Daniel Sellier

Représentant Départemental

07/09/2012

Pour le CD aussi c'est la rentrée !

Ce jeudi 6 septembre s'est tenu le premier Conseil Départemental de la rentrée. L'occasion du passage de relais entre Grégoire Charmois (Directeur de la Délégation de Loire Atlantique qui a assuré l'intérim ces derniers mois en Vendée) et Stéphanie Ottou qui a retrouvé le chemin de l'APF après quelques mois d'un congés maternité.

APF bouge les lignes gros.jpgUn premier conseil productif ! Les Conseillers Départementaux ont finalisé la proposition de Plan d'Actions Départementales (PAD) qu'ils soumettront dès demain aux adhérents et bénévoles de l'association dans le cadre des 8 réunions programmées sur le département.

Le PAD est la définition de la politique locale au regard du projet associatif de l'APF et du contexte départemental. Il est co-construit avec l'ensemble des acteurs de l'association, et définit les actions à conduire pour les 5 ans à venir.  Aussi la contribution de chacun est importante ! Les conseillers compte sur votre participation aux réunions de consultation !

Rien pour nous sans nous !

devise du Conseil Départemental

28/06/2012

Le Représentant Départemental à l'honneur dans "Ma Ville Solidaire"

Daniel SELLIER ma ville solidaire.jpgLe blog "Ma Ville Solidaire" consacre un article à Daniel SELLIER (photo Ma Ville Solidaire), le nouveau Représentant Départemental de l'association, en Vendée.

Cliquez ici

22/06/2012

Les 5 députés Vendéens pourront compter sur l'APF pour "faire bouger les lignes"

APF bouge les lignes gros.jpgLes Conseillers Départementaux ont adressé un courrier de félicitation à chacun des cinq députés élus en Vendée : Sylviane BULTEAU (PS), Hugues FOURAGE (PS), Alain LEBOEUF (DVD), Yannick MOREAU (DVD), Véronique BESSE (MPF)

Ces rencontres engagées lors de la campagne doivent pouvoir se poursuivre pour réellement construire ensemble cette société inclusive que prône l'APF.

Deux exemples de courriers : Sylviane BULTEAU, cliquez ici, et Véronique BESSE, cliquez ici.

12/06/2012

Rencontre avec Alain LEBOEUF, candidat aux élections législatives

Ce vendredi 8 juin, Daniel SELLIER, Représentant Départemental, a rencontré Alain LEBOEUF, candidat aux élections législatives , Union Pour la Vendée, dans la 1ère circonscription du département.

 alain leboeuf.jpg

Alain LEBOEUF et son suppléant Serge RONDEAU (photo Ouest France)

Alain LEBOEUF était accompagné de Michèle PELTAN, conseillère municipale de La Roche sur Yon, ainsi que de 2 membres de son comité de soutien. Dans les bureaux de la délégation APF à la Roche sur Yon, Daniel SELLIER a pu échanger avec eux autour du PACTE APF 2012.

L’accessibilité a été l’un des thèmes majeurs abordés, avec la scolarité et l’emploi. Daniel SELLIER a rappelé que l’accessibilité des Etablissements Recevant du Public (ERP) doit être pleine et effective au 1er janvier 2015, et que les dérogations ne doivent en aucun cas devenir une règle. L’Etat et les collectivités locales doivent tenir l’objectif 2015. Elles ont pris du retard, c’est leur responsabilité.

Mr  LEBOEUF s’engage à ce que le maximum soit fait, dans le neuf comme dans l’ancien pour les bâtiments publics. Il est plus nuancé sur les commerces, la voirie dans « les vieux bourgs ». Daniel SELLIER n'a pas manqué d'indiquer que lorsque l'on peut envoyer des hommes dans l’espace ou construire des bâtiments BBC sans que cela ne soit obligatoire, il n'est pas acceptable que l'accessibilité soit taxée d'impossible ou trop onéreuse...

Pour ce qui est de la scolarité, Mr LEBOEUF se dit conscient que l’intégration des jeunes en situation de handicap se fait aussi dans le milieu scolaire, du primaire aux études supérieures (il est proviseur de lycée à Rocheservière)

Mr LEBOEUF a suggéré d’autres rencontres pour développer encore les thèmes du Pacte qu'il avait déjà signé il y a quelques jours, juste après une prise de contact au marché des Halles à La Roche sur Yon.

09/06/2012

Rencontre avec Hugues FOURAGE (PS), candidat aux élections législatives

Ce jeudi 7 juin, Thierry CRAIPEAU (Représentant Départemental Adjoint) et Daniel POTIER (Conseiller Départemental) ont rencontré Hugues FOURAGE à Luçon. Candidat aux élections législatives, il est également l'actuel Maire de Fontenay le Comte.

fourage législatives PS.jpg

Hugues FOURAGE souhaite défendre une politique transversale du handicap. Il avait déjà pris connaissance de notre PACTE APF 2012, et s'est engagé à le signer.

Il regrette le retard pris en matière de mise en accessibilité des villes, retard qu'il impute entre autre au désengagement financier de l'état ces dernières années auprès des collectivités. La question de l'emploi des personnes en situation de handicap est un thème très important pour lui également.

Rencontre avec Véronique BESSE (MPF), candidate aux élections législatives

Ce vendredi 8 juin, Thierry CRAIPEAU (Représentant Départemental Adjoint) et François ARRIVE (Conseiller Départemental) ont rencontré Véronique BESSE aux Herbiers.

besse législatives.jpg

Véronique BESSE et Jean-Pierre LEMAIRE son suppléant. Photo Ouest France

Véronique BESSE a salué l'encrage départemental de notre association, sa force, sa légitimité, son réseau.

Elle dit approuver le PACTE APF 2012, et se déclare sensible aux engagements d'une France accessible en 2015 (1) et d'accès à une éducation inclusive (5). La question de la désertification médicale la mobilise également.

Pour ce qui est du droit à une vie affective, sentimentale et sexuelle pour tous, elle estime cet engagement du PACTE "audacieux et courageux". Elle déclare comprendre les préoccupations des personnes en situation de handicap, mais pense qu'il est difficile pour les politiques d'appréhender la question. Le sujet la gène un peu.

Pour cette première rencontre avec Madame BESSE en tant que Députée et candidate à sa propre succession, l'ambiance fut cordiale et agréable.

accéder rouge.jpgPetit carton rouge : la permanence de Véronique BESSE se situe à l'étage sans ascenseur, obligeant les conseillers APF à la rencontrer dans les locaux d'une agence immobilière. Elle a indiqué qu'elle devrait s'installer dans les prochains mois dans des locaux accessibles si elle est élue. Idem pour l'office de tourisme des herbiers dont elle est la Présidente, et qui n'est pas accessible aux personnes à mobilité réduite.

Rencontre avec Martine CHANTECAILLE (PS), candidate aux élections législatives

Ce vendredi 8 juin, Janine BRISSEAU et Alexis POISBLEAU, Conseillers Départementaux, ont rencontré Martine Chantecaille à sa permanence .

chantecaille ps législatives.jpg

Photo Ouest France : Martine CHANTECAILLE et Alain PICAUD son suppléant

Le fil conducteur de l'échange a été le PACTE APF 2012.
Martine CHANTECAILLE s'est montrée à l'écoute et réceptive à nos préoccupations et propositions. Elle n'hésite pas d'ailleurs à partager sa propre expérience.
Elle affirme que le contexte économique actuel  ne doit pas servir de pretexte à l'immoblilisme.
 
Cette candidate partage l'ensemble des propositions que nous formulons dans notre PACTE, et s'est engagée à le signer le jour-même.
Sur la question du droit à la vie sentimentale, affective et sexuelle, Me CHANTECAILLE stime important de lever ce tabou, et d'engager un dialogue.
Elle nous a affirmée que, Députée, elle défendra l'ensemble des 12 engagements du PACTE.

En ce dernier jour de campagne, nous sommes ravis du temps qu'elle nous a accordé et de la qualité des échanges.

07/06/2012

Pas de rencontre avec Dominique SOUCHET (MPF), candidat aux élections législatives, juste un courrier

souchet.jpgComme tous les candidats aux élections législatives, Dominique SOUCHET a été sollicité pour une rencontre afin d'échanger sur la politique du handicap, le PACTE APF et les actions qu'il compte porter dans son programme et sa mandature éventuelle (voir le courrier ici)

Dominique SOUCHET ne répond pas à notre demande de rendez-vous, mais nous fait part dans un courrier de sa "vigilence à ce que l'objectif d'une accessibilité universelle en 2015 soit remplie au cours de la prochaine législature" (lire le courrier ici)

Pour Rappel, en décembre dernier Dominique SOUCHET a voté CONTRE la proposition de résolution portant sur l'accessibilité universelle : cliquez ici

Rencontre avec Béatrice MOINARD (Alliance centriste), candidate aux élections législatives

Daniel SELLIER (Représentant Départemental) et Thierry CRAIPEAU (Représentant Adjoint) ont rencontré ce mardi 5 juin Béatrice MOINARD (Alliance Centriste) accompagnée de Philippe BARRE son suppléant, Délégué Départemental du MODEM.

MOINARD Béatrice.jpg

(photo Ouest France)

Béatrice MOINARD déclare ne pas pouvoir s'engager sur le respect de la loi du 11 février 2005 qui fixe l'objectif d'une accessibilité universelle en 2015. Elle estime que les collectivités locales manquent de moyens et font ce qu'elles peuvent.

Elle pense que l'APF devrait être plus "mesurée"... En tant que représentants des personnes en situation de handicap qui attendent depuis des décenies que les choses avancent, nos représentants n'ont pas manqué de réagir à ces propos.

Philippe BARRE soutient davantage les positions de notre association sur ces questions d'accessibilité entre autres.

Point positif : Me MOINARD a proposé son appui pour que notre association puisse travailler avec l'association des Maires (toutes nos précédentes propositions étaient restées sans réponse).

Béatrice MOINARD et Philippe BARRE se sont engagés à signer le PACTE APF 2012.

Précision : B.MOINARD est l'assistante parlementaire de J.C MERCERON (centre). Celui-ci n'a, depuis 2004, jamais rien proposé, en tant que Parlementaire, en faveur des PSH ( http://www.senat.fr/senateur/merceron_jean_claude04083m.h... )

Rencontre avec Yannick MOREAU (Divers Droite), candidat aux élections législatives

Ce mercredi 6 juin, Thierry CRAIPEAU (Représentant Départemental Adjoint) et Frédéric YVON (Conseiller Départemental) ont rencontré Yannick MOREAU, candidat aux élections législatives.

2012-06-06 MOREAU législatives.JPG

Yannick MOREAU (actuel  Maire d'Olonne sur Mer) a affirmé partager et soutenir les positions que l'APF décline dans son PACTE 2012. Il a d'ailleurs déjà signé ce PACTE.

Député, il s'engage à défendre une politique transversale du handicap, ainsi que l'accessibilité universelle qu'il estime prioritaire.

Cette rencontre a également été l'occasion d'échanger sur l'actualité de sa ville, et Yannick MOREAU a exprimé le souhait que les échanges avec l'APF perdurent. Nous avons bien évidemment accepté de travailler plus étroitement avec les services de cette commune !

04/06/2012

Interview de Daniel Sellier, Représentant Départemental

Interview de Thierry CRAIPEAU, Représentant Départemental Adjoint

Rencontre avec Sylviane BULTEAU (PS), candidate aux éléctions législatives « La Roche Sur Yon Sud »

Samedi 26 mai, Mme Sylviane BULTEAU, sensible à la question du handicap, est venue à la délégation APF de Vendée rencontrer 2 conseillers départementaux de l’association. Janine BRISSEAU et Daniel SELLIER ont discuté avec elle des différents engagements de notre Pacte APF 2012 pendant une heure et demi.

La France accessible en 2015 est un engagement à tenir absolument. Les dérogations ne doivent pas être ou devenir la règle. Elles doivent rester l’exception. C’est la condition de l’inclusion des personnes en situation de handicap, et c’est une qualité de vie supplémentaire pour tous. Circuler dans des rues, des espaces publics, des transports, conçus pour tous est un objectif à tenir, Mme BULTEAU s’y engage, comme François HOLLANDE dans son courrier adressé à l’APF : cliquez ici.

bulteau.jpg

(photo Ouest France : Sylviane BULTEAU et Stéphane IBARRA son suppléant)

 En ce qui concerne l’éducation, il est clair que chaque enfant, chaque jeune en situation de handicap qui a besoin d’être accompagné dans sa scolarité doit l’être. Mme BULTEAU rappelle que des créations d’emploi sont prévues dans l’éducation nationale, prioritairement dans le primaire. Les AVS seront concernées. Nous avons attiré sont attention sur la précarité de ces emplois AVS et leur manque de professionnalisation. La législation peut être améliorée concernant ces statuts d’AVS. Et pour que la scolarité soit totalement accessible pour favoriser l’inclusion par l’emploi, nous avons rappelé la nécessité de rendre accessibles écoles primaires, collèges, lycées, touts types de bâtiments de l’enseignement. Ainsi, chaque jeune peut recevoir une formation comme tout un chacun. Ensuite, les entreprises doivent « jouer le jeu » : embaucher sur le seul critère des compétences, sinon, c’est de la discrimination. L’AGEFIPH doit aussi jouer son rôle d’accompagnement des jeunes vers l’employeur et vis et versa.

La santé est une question vaste et difficile à traiter seule. Elle est en corrélation avec la dépendance, les ressources, la famille. En effet, le handicap est souvent synonyme d’affection longue durée. Avec des revenus sous le seuil de pauvreté, les personnes en situation de handicap doivent supporter, en plus, le coût de déremboursements, de taxes par boîtes ou actes facturés, d’augmentation de mutuelle complémentaire, de prix exorbitants des matériels dont elles ne peuvent se passer. Mme BULTEAU a été très sensible a ces questions touchant le pouvoir d’achat, le quotidien des personnes en situation de handicap, la dépendance tout au long de la vie. Des questions qu’une future députée aura peut-être à débattre à l’assemblée nationale, en tout cas dans la droite ligne des idées de l’APF.

Enfin, nous ne pouvions pas nous quitter sans évoquer ce que Mme BACHELOT avait appelé : « qu’est-ce-que c’est qu’ce truc ? ».  Permettre aux personnes en situation de handicap d’exprimer leurs aspirations, d’exercer leur droit à une vie affective, sentimentale et sexuelle et en garantir le respect, c’est une question qui doit être débattue nous a-t-elle dit. Mme BULTEAU pense que pour faire évoluer les mentalités, il faut être ouvert à toute discussion sur quelque sujet que ce soit. La vie sexuelle chez les PSH est encore un sujet trop tabou, parlons-en.

A l'issue de cette rencontre, Sylviane BULTEAU a signé notre PACTE APF 2012.

Ce fût une rencontre constructive, faite d’écoute et de dialogue, de compréhension mutuelle. Il est très rare qu'une élue vienne à notre rencontre pour écouter nos doléances. C’est pourtant le rôle des élus. Alors « merci d’être venue chez nous » Mme BULTEAU.

Rencontre avec Bernard VIOLAIN (Front de gauche), candidat aux élections législatives

Christine DURANTEAU et Emmanuelle GUIDOU, Conseillères Départementales APF, sont allées à la rencontre de Bernard VIOLAIN, candidat aux élections législatives.

2012-05-25 rencontre Bernard VIOLIN législatives.JPG

Bernard VIOLAIN a affirmé que pour lui, comme pour son parti politique (Front de gauche), c'est L'Humain d'abord.
Il a expliqué aux conseillères APF qu'il prône l'universalité, c'est-à-dire l’abolition de toutes discriminations, dont le handicap.

Il comprend les enjeux de l'accessibilité universelle et défend le droit à la compensation intégrale.
Il a exposé un points de son programme qui est l'autonomisation à tout âge de la vie. Cela comprend entre autre la scolarisation de tous les enfants en situation de handicap et le maintien à domicile pour ceux dont c'est le choix.

Bernard VIOLAIN est également favorable pour envisager l'assistance sexuelle pour les personnes dépendantes, dans un cadre déterminé et légiféré.

Ce candidat dit se reconnait dans le pacte APF qu'il a accepté de signer en ligne et dans les valeurs républicaines que nous portons dans l'association.

02/06/2012

Rencontre avec Dominique Caillaud (UMP), candidat aux élections législatives

Ce matin, samedi 2 juin, Emmanuelle GUIDOU et Frédéric YVON, Conseillers Départementaux, sont allés à la rencontre de Dominique CAILLAUD, Député candidat aux prochaines législatives, sur le marché de La Roche sur Yon.

2012-06-02 marché caillaud législatives.JPG

Pour cette première rencontre avec le Député Caillaud, les conseillers APF ont pu lui expliquer la nécessité de porter la parole des personnes en situation de handicap, en s'appuyant notament sur le PACTE 2012 de l'APF, et notre plaidoyer. Se disant conscient des difficultés exposées, Dominique CAILLAUD s'est engagé à signer le PACTE.

Cette sortie au marché à également permis de rencontrer Sylviane BULTEAU, Mathieu DURQUETY, Alain LEBOEUF, Me PELTAN et Patrick FOURNIER. Seul ce dernier ne souhaite pas signer le PACTE APF.

Mobilisons nous en masse au travers ce « Pacte pour une société ouverte à tous ! », contribution de l'association pour une politique inclusive, qui s'appuie sur le « vivre-ensemble »

Signez le PACTE !

bannière.jpg

01/06/2012

Elections des représentants départementaux

P1000887.JPG

Les membres du Conseil Départemental, de gauche à droite : Frédéric YVON, François ARRIVE, Alexis POISBLEAU, Thierry CRAIPEAU, Stéphanie OTTOU (la Directrice, avec son petit Nathan), Emmanuelle GUIDOU, Daniel POTIER, Daniel SELLIER, Janine BRISSEAU, Christine DURANTEAU

Le Conseil départemental APF en Vendée s'est réuni ce jeudi 31 mai en séance plénière. 

Les élections des Représentants départementaux ont eu lieu.

Ont été élus:

Daniel SELLIER, Représentant départemental,  Thierry CRAIPEAU, Représentant départemental adjoint. Félicitations à tous les deux.

Vous retrouverez leur intreview à chaud dans les deux billets à suivre.

Daniel Sellier a appelé à poursuivre le travail en équipe et affirmé la détermination de l'APF pour faire bouger les lignes et construire une société inclusive, une société ouverte à tous.

Le Conseil Départemental a mandaté Janine BRISSEAU et Thierry CRAIPEAU pour siéger au titre de la Vendée au Conseil APF de Région.

En leur souhaitant de défendre les droits des personnes en situation de handicap et leurs familles au niveau régional.

De belles aventures militantes en perspective !

31/05/2012

Schéma départemental des personnes en situation de handicap

APF bouge les lignes gros.jpgEn concertation avec les différents acteurs du handicap au niveau du département, le Conseil Général de Vendée pilote depuis quelques semaines la construction du prochain schéma départemental des personnes en situation de handicap.

Acteur majeur de la dynamique vendéenne pour les réponses aux besoins et la défense des droits des personnes et de leurs familles, l'APF collabore activement à ce travail. L'association participe à chacun des quatre groupes de travail mis en place : vie sociale, emploi, santé, et solutions d'accueil.

Suite à la rencontre avec le Président du Conseil Général, Bruno RETAILLEAU, durant laquelle il a affirmé son souhait de développer une collaboration avec notre association, nous lui avons adressé notre contribution écrite de 19 pages. Nous y explicitons les enjeux, nos positions et propositions, telles que nous les présentons dans les groupes de travail.

Nous défendons bien entendu le principe fondamental d'une société inclusive, c'est-à-dire ouverte à tous et conçue pour tous.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de l'évolution de ce travail.

16/05/2012

Rencontre pleine d'espoir avec Bruno Retailleau

P1280355 (2).jpg

L'APF a rencontré ce mardi 15 mai Bruno Retailleau, Président du Conseil Général qui était assisté de M. Larrey, Directeur de la solidarité et de M. Sicard, Directeur de la MDPH.

Thierry Craipeau, Daniel Sellier, Représentants départementaux, Grégoire Charmois, Directeur par intérim accompagné de son collaborateur Hugues Bourieau et son auxiliaire de vie professionnelle Isabelle Jaulin ont eu un long entretien constructif et plein d'espoir pour les personnes en situation de handicap que nous défendons et accompagnons au quotidien.
Les représentants de l'APF ont explicité notre nouveau projet associatif "Bougez les lignes pour une société inclusive" et les échanges ont porté autour de deux grands axes: l'accessibilité universelle et ses déclinaisons sur les compétences du Conseil Général (éducation, emploi, transports, tourisme) et les droits individuels ( compensation , MDPH, vie autonome à domicile).

Bruno Retailleau s'est montré ouvert et volontariste sur une politique du handicap : il a annoncé une inflexion de la politique d'accueil des personnes en situation de handicap ..."le maintien à domicile doit être la règle et l'hébergement collectif, l'exception"..., un travail sur le vieillissement, un audit de la MDPH avec enfin très bientôt de nouveaux locaux qui rassembleront tous les services.


L'APF a pointé les avancées, les difficultés et les efforts à faire sur l'accessibilité des collèges, la scolarisation des enfants (en lien avec l'ARS), les efforts conséquents pour que les transports en commun soient accessibles (et non pas un seul arrêt par canton), les délais et l'organisation de la MDPH.
Le Président du Conseil Général a proposé plus de collaboration, plus de co-construction avec l'APF :  un groupe de travail sur l'i-administration pour la MDPH, un travail sur le Fonds départemental de compensation, un guichet unique sur le logement, une dynamique sur l'emploi de jeunes en situation de handicap, sur la vie autonome à domicile.


Une rencontre pleine d'espoir pour une Vendée accessible en 2015 et une société ouverte à tous !