MDPH - Page 10

  • MDPH de Vendée condamnée : reportage de France Bleu Loire Océan

    France Bleu.jpgA l'occasion de la condamnation de la MDPH de Vendée pour faute dans la prise en charge de Jean-Marc Muller, ayant conduit à un préjudice moral et financier, France Bleu Loire Océan a diffusé les interviews de :

    - Roland Muller, le papa de Jean-Marc et Stéphanie Ottou, Directrice de la Délégation APF :

    podcast

    - Anne, la soeur de Jean-Marc :

    podcast

  • MDPH de Vendée condamnée : article de Faire Face

    La MDPH de Vendée condamnée pour ne pas avoir évalué à domicile les besoins d’une personne handicapée

    8899468.jpgLa Maison départementale des personnes handicapées de Vendée vient d’être condamnée par le Tribunal du contentieux de l’incapacité des Pays-de-la-Loire à verser 15 000 € aux parents de Jean-Marc Muller, pour avoir « commis une faute dans la prise en charge » de ce jeune homme dépendant. « Une première », selon le directeur de la MDPH de Vendée. Jean-Marc Muller, qui est décédé fin 2012, avait déposé sa première demande de prestation de compensation du handicap en 2006. Mais il avait dû attendre 2012 pour que 23 heures d’aide humaine quotidienne lui soient attribuées alors même qu’il était atteint d’une quadriplégie spastique complète, sans possibilité d’aucun mouvement ni de communication verbale ! 

    Lire la suite sur Faire Face, en cliquant ici

  • MDPH condamnée : article Ouest France

     article paru samedi matin (cliquez pour agrandir)2013-06-22 OF MDPH condamnée.jpg


    La Maison du handicap de Vendée condamnée pour « faute »

    Le tribunal du Contentieux et de l’Incapacité de Nantes a estimé que la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées) de Vendée avait commis une faute en se contentant de juger les besoins d’aide humaine sur dossier. La famille du jeune homme, décédé en décembre dernier, se battait depuis plusieurs années pour que le médecin de la MDPH se déplace.

    « Pour la famille, il était facile de constater qu'il avait besoin d'aide et de surveillance 24 heures sur 24 et non 12 heures, le maximum accordé. » Cette faute étant « à l’origine d’un préjudice qu’il convient de réparer », la MDPH est condamnée à verser 15 000 € aux parents de Jean-Marc Muller.

    Selon l’APF (Association des paralysés de France), « c’est une première nationale qu’un tribunal reconnaisse le préjudice et ordonne le versement de dommages et intérêts ». Elle évoque l’affaire publiquement « dans l’espoir d’un électrochoc, parce qu’il n’est pas normal que les gens aient à se battre pour que leurs droits soient respectés. »

    Le conseil général indique que la MDPH va « faire appel de cette décision ». Pour lui, « la MDPH a fait son travail. Le statut salarié, choisi par la famille, explique qu'on n'ait pas accordé les heures ».


    Précision : le statut salarié n'a pas été un obstacle à l'octroi de 23h d'aide humaine depuis que le médecin a vu de ses propres yeux Jean-Marc en février 2012.
  • MDPH : les bonnes pratiques se développent en France

    Le numéro de juin de la lettre d'information de la Caisse Nationale Solidarité Autonomie est consacré aux bonnes pratiques et idées innovantes mises en place par plusieurs MDPH de France.

    Accueil, aide à la formulation du projet de vie, l'évaluation, le plan personnalisé de compensation, l'accompagnement des personnes, méthodes de travail : les bonnes idées ne manquent pas !

    Pour lire ce document fort intéressant, cliquez ici

    Retrouvez les 5 lettres précédentes ici.

  • MDPH de Vendée condamnée : interview de Thierry Craipeau et Stéphanie Ottou sur RCF Vendée

    Ecouter l'interview en cliquant ci-dessous :
    podcast

    RCF Antoine Bellier.jpg

    Antoine Bellier

  • MDPH de Vendée condamnée-Jurisprudence "Jean-Marc" : Réaction de Thierry Craipeau, Représentant Départemental

    Thierry devant jurisprudence.jpg"On ne peut que se féliciter de cette décision du fait de son exemplarité. Elle va dans le sens du respect des droits des personnes en situation de handicap, et de la prise en compte de leurs besoins.

    Durant 6 ans, les besoins de Jean-Marc n'ont pas du tout été pris en compte par la MDPH de Vendée. Et le tribunal a jugé que l'institution est fautive.

    Ce que je souhaite avec cette décision, c'est que les personnes en situation de handicap sachent que même si c'est difficile, il faut trouver la force de se battre. Ca peut faire peur mais ça démontre bien que quand on se bat et que c'est juste, on arrive à des décisions comme celle-ci.

    L'APF se félicite de soutenir le combat de Nadine et Roland Muller. Nous tenons à souligner le courage et la dignité de leur action, car tout cela n'est vraiment pas facile pour eux.

    Depuis 4 ans l'APF dénonce des dysfonctionnements au sein de la MDPH de Vendée. On ne dénonce pas pour dénoncer ! On veut juste que ça s'améliore. Notre seul objectif est de faire avancer les choses vers plus de respect des procédures et des besoins des personnes.

    Nous ne doutons pas qu'avec une telle décision la MDPH devienne rapidement efficiente, si ce n'est l'une des meilleures de France comme cela est affiché sur le site du Conseil Général de la Vendée."