30/06/2012

Le Défenseur des Droits : quand et comment le saisir ?

défenseur des droits.jpgle Défenseur des droits a succèdé, depuis le 1er mai 2011, au Médiateur de la République, au Défenseur des enfants, à la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (HALDE) et à la Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS)

Il est chargé

  • de défendre les droits et libertés dans le cadre des relations avec les services publics,
  • de défendre et de promouvoir l’intérêt supérieur et les droits de l’enfant,
  • de lutter contre les discriminations prohibées par la loi et de promouvoir l’égalité,
  • de veiller au respect de la déontologie par les personnes exerçant des activités de sécurité.

Qui peut le saisir ? Comment ?

La saisine peut se faire directement auprès du Défenseur des Droits

Défenseur des droits
7 rue saint Florentin
75008 Paris

ou par internet via le site : cliquez ici.

Charte Université-Handicap

universite handicap.jpgSignée le 4 mai dernier après des mois d’attente, la nouvelle Charte Université – Handicap aura paradoxalement peu fait parler d’elle. Pourtant, c’est un engagement sur les cinq années à venir qui a été validé.

Quelles remarques ? Cette Charte est la déclinaison de la proposition faite au moment de la Conférence nationale du Handicap d’élaborer au sein des établissements d’enseignement supérieur un schéma directeur pluriannuel, qui mette en place des politiques inclusives transversales, à destination des étudiants et des personnels en situation de handicap. Ces schémas intègrent également tout le volet formation et recherche en vue d’une (meilleure) lisibilité et visibilité.

Pour ce qui concerne les étudiants, cette nouvelle Charte se situe dans la continuité, et cela est réaffirmé, de celle de 2007. Ainsi les enjeux en termes d’accueil, d’existence de structures dédiées au sein des établissements, de lien avec l’ensemble des partenaires dans la mise en œuvre des accompagnements -notamment le rôle des associations, sont réaffirmés.

L’article 3 confirme les enjeux d’évaluation des besoins et le rôle de l’équipe plurielle.

Néanmoins, l’évolution des établissements eux-mêmes en matière d’accession à l’autonomie, inquiète particulièrement quand à la pérennisation d’un certain nombre d’engagements. L'association "Droit au Savoir" déclare qu'elle restera vigilante sur l’égalité des droits et la liberté de choix des jeunes en situation de handicap, qui sont les deux piliers d’une politique inclusive digne de ce nom, qui permette de respecter pleinement le projet de vie des jeunes concernés.

Pour lire la Charte, cliquez ici.

source : www.droitausavoir.asso.fr

29/06/2012

A vendre

Vends clio automatique diésel. Climatisation régulateur de vitesse

42 900 kms. Excellent état. Tél: 06 25 20 80 12

IMGP3651.JPG

IMGP3653.JPG

 

         



 


28/06/2012

Le Représentant Départemental à l'honneur dans "Ma Ville Solidaire"

Daniel SELLIER ma ville solidaire.jpgLe blog "Ma Ville Solidaire" consacre un article à Daniel SELLIER (photo Ma Ville Solidaire), le nouveau Représentant Départemental de l'association, en Vendée.

Cliquez ici

CP : Transports : Le coût global ne peut pas être un obstacle à la mise en accessibilité pour le Conseil d’Etat !

Le Conseil d'Etat vient d’estimer dans une décision rendue le 22 juin (ici) qu'une collectivité territoriale ne pouvait se prévaloir d’un coût global élevé pour ne pas mettre en accessibilité les réseaux de transports publics.

En effet, pour le Conseil d’Etat, une collectivité doit justifier au cas par cas « pour les différents points d'arrêts, d'obstacles techniques impossibles à surmonter, sauf à procéder à des aménagements d'un coût manifestement disproportionné ».

APF bouge les lignes gros.jpgL’APF qui a accompagné le recours en Conseil d’Etat du plaignant, M. Olivier Bouret, se félicite de cette décision qui va dans le sens de la liberté fondamentale des personnes d’aller et de venir !

L’APF se félicite en outre qu’une telle plainte d’un usager des transports ait été reconnue recevable !

Pour lire le communiqué de presse complet, cliquez ici.

Une excellente décision à faire connaître autour de nous sans modération !!!

Le handicap, deuxième cause de discrimination en France, selon le Défenseur des droits

 baudis pascal segrette.jpgLe handicap et l’état de santé ont représenté la 2e cause de discrimination invoquée (23 %) dans les réclamations enregistrées par le Défenseur des droits, Dominique Baudis, en 2011. C’est presque autant que l’origine (23,5 %), révèle son rapport annuel, rendu public ce 26 juin.

Le nombre de réclamations, presque 1 900, a diminué par rapport à 2010 (-20 %). Une diminution qui s’explique en partie par la disparition, en mai 2011, de la Halde, à la notoriété bien établie et son remplacement par le tout nouveau Défenseur des droits (DD). De plus, les doubles saisines, sur des dossiers relevant à la fois de la lutte contre les discriminations et d’un autre domaine (l'enfance, par exemple), sont désormais moins nombreuses. Ce qui contribue donc également à la diminution du nombre de réclamations enregistrées. 

 Lire la suite sur Faire Face

30.000 euros pour un fauteuil roulant : non au business autour du handicap !

Odile Maurin.jpgOdile Maurin (photo) est atteinte de handicap et sa maladie lui impose l'usage d'un fauteuil roulant électrique. Le dernier qu'elle a acheté a coûté 30.000 euros, mais elle ne cesse de le renvoyer au fournisseur pour cause de dysfonctionnements importants qui aggravent ses douleurs au quotidien. Résolue à faire connaître son cas, qu'elle estime symptomatique de l'environnement lucratif qui règne autour du handicap, elle témoigne.

Cliquez ici

Billet d'humeur n°71 de notre Yonnais en colère

Salut !

hugues.jpgDans mon billet n° 68 intitulé "TV addict", je concluais en disant "... J'vous laisse... J'vais voir mon film sur une chaîne privée !", en réaction au fait que les chaînes publiques ne respectent pas l'obligation d'embauche des personnes en situation de handicap.

Depuis, j'ai regardé la télé, et notamment quelques chaînes privées comme M6 ou Direct 8 (Groupe Canal+). Et v'là la gueule des programmes ! 71.JPGD'abord l'Euro en Ukraine avec nos superbes figures emblématiques du football à la Française, c'est-à-dire "je suis payé des millions pour faire rêver les supporters de foot et les autres : qui suis-je ?" ; un blaireau j'vous dis ! Et surtout fier de l'être... 100.000 € de prime pour perdre... Dites-moi où on signe et j'arrive tout de suite ! Avec 100.000 € multipliés par le nombre invraisemblable de joueurs, on en financerait des travaux de mise en accessibilité... Et puis avant l'échéance de 2015 par dessus l'marché !! Y'a un moment que j'avais envie de les tacler cette bande d'arrivistes du genre "péteux j'fais pas pire !". Voilà qui est fait, ça fait du bien...

bachelot rose.jpgEt puis Direct 8 qui parle d'engager Roselyne Bachelot "bonbon rose" comme chroniqueuse à la rentrée de septembre ! Là c'est le pompon ! Non contente de sévir dans le public sous l'ère Sarkozy, elle récidiverait dans le privé (cliquez ici)... Peut-être avec Laurence Ferrari en plus, dans un projet d'émission centrée sur les femmes. On n'est pas près de débattre de l'accès à une vie affective, sentimentale et sexuelle sur cette chaîne avec ces deux commères (oui oui "commères" ; c'est bien le féminin de "compères" non ?). Bref ! J'crois que j'vais arrêter définitivement la télé moi !!!

A la semaine prochaine

Mot n° 71 : "hautain"

27/06/2012

Places réservées : position de l'APF

stationnement réservé.jpgNous avons été sollicités sur la question de la gratuité des places de stationnement réservées aux personnes détentrices de la carte européenne de stationnement. En effet, certaines communes appliquent la gratuité tandis que d'autres les laissent payantes, au même titre que les autres places.

Si les places réservées sont adaptées afin d'être utilisables par tous les titulaires de la carte de stationnement, c'est-à-dire :

- d'une part, si elles respectent une largeur minimale de 3,3 m ; une pente et un dévers transversal inférieurs à 2 % ; un sol non meuble et non glissant ; un agencement permettant à toute personne de rejoindre le trottoir ou le cheminement pour piétons sans danger et sans rencontrer d'obstacle ;
- d'autres part si les parcmètres sont facilement accessibles et utilisables par les personnes handicapées, plus précisément, si les instructions figurant sur les parcmètres ou les horodateurs sont lisibles en toute condition, en position assise comme en position debout et si les commandes permettant d'actionner le dispositif de paiement sont situées entre 0,9 m et 1,3 m du sol.

Si toutes ses dispositions réglementaires sont respectées, l'APF (sans pour autant les recommander) ne s'oppose pas au fait de rendre les emplacements réservés payants.

La règlementation prévoit que si les places de stationnement réservées sont payantes, les parcmètres ou horodateurs doivent être installés au plus près de ces places de stationnement réservées (article 1er-2° du décret n° 2006-1658). D'autre part l'instruction ministérielle sur la signalisation routière précise à l'article 118-2 §C que l'indication « PAYANT » doit être indiquée sur la chaussée au niveau de l'emplacement.

Cliquez sur l'image pour consulter le guide du stationnement réservé édité par le ministère :

stationnement guide.jpg

26/06/2012

Ecole et handicap : la revue N’autre école défend l’inclusion scolaire

 handicap,personnes handicapées,école,inclusion scolaire,n'autre écoleN’autre école, la revue de la fédération CNT des travailleurs de l’éducation, consacre son numéro d’été à l’école et au handicap. Un numéro pour dire, arguments et expériences à l'appui, que si l’enfant handicapé a toute sa place à l’école depuis la loi de 2005, il a fallu et il faudra encore batailler pour permettre à l'institution et à ses acteurs de s'adapter à tous les élèves, plutôt que de laisser de côté celles et ceux qui diffèrent des normes.

Au programme de ce numéro spécial : des questionnements d’enseignants (Comment penser le handicap ?, Former et se former à l’école inclusive ?…), des témoignages de parents sur leur "parcours du combattant" pour scolariser leur enfant en situation de handicap et la présentation par des professionnels de différents dispositifs (unité localisée d’inclusion primaire, service de soins et d’éducation spéciale à domicile…). Enfin, cerise sur le gâteau, la revue est illustrée par les adhérents en situation de handicap de l’association Personimages.

Revue N’autre école n° 32, 4 €. Contact : 33, rue des Vignoles - 75020 Paris - nautrecole@cnt-f.org

Vous pouvez également feuilleter ce numéro en ligne, ici.

A noter que le magazine Faire Face de septembre proposera, lui aussi, un dossier sur l’école mais avec un angle tout à fait différent. Après avoir fait le point sur l’inclusion scolaire des enfants en situation de handicap en cette rentrée 2012, en pointant les avancées et les manques, il donnera la parole aux enfants. Ils nous raconteront leur parcours, la manière dont s’est passée leur inclusion, comment ils vivent l’école au quotidien. Katia Rouff

Absence de condition d’âge pour pouvoir bénéficier d’une orientation vers un SAVS ou SAMSAH

faites valoir droits.jpgLes services d’accompagnement à la vie sociale (SAVS) et les services d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés (SAMSAH) sont des établissements sociaux et médico-sociaux au sens de l’article L 312-1 du code de l’action sociale et des familles.

Le 7° de l’article L312-1 du code de l’action sociale et des familles précise : « Les établissements et les services, y compris les foyers d'accueil médicalisé, qui accueillent des personnes adultes handicapées, quel que soit leur degré de handicap ou leur âge, ou des personnes atteintes de pathologies chroniques, qui leur apportent à domicile une assistance dans les actes quotidiens de la vie, des prestations de soins ou une aide à l'insertion sociale ou bien qui leur assurent un accompagnement médico-social en milieu ouvert »

L’article D312-162 du code de l’action sociale et des familles dispose : « Les services d'accompagnement à la vie sociale ont pour vocation de contribuer à la réalisation du projet de vie de personnes adultes handicapées par un accompagnement adapté favorisant le maintien ou la restauration de leurs liens familiaux, sociaux, scolaires, universitaires ou professionnels et facilitant leur accès à l'ensemble des services offerts par la collectivité. »

L’article D312-163 du code de l’action sociale et des familles dispose : « Les services mentionnés à l'article D. 312-162 (SAVS) prennent en charge des personnes adultes, y compris celles ayant la qualité de travailleur handicapé, dont les déficiences et incapacités rendent nécessaires, dans des proportions adaptées aux besoins de chaque usager :

a) Une assistance ou un accompagnement pour tout ou partie des actes essentiels de l'existence ;

b) Un accompagnement social en milieu ouvert et un apprentissage à l'autonomie. »

L’article D312-166 du code de l’action sociale et des familles prévoit que les SAMSAH : « ont pour vocation, dans le cadre d'un accompagnement médico-social adapté comportant des prestations de soins, la réalisation des missions visées à l'article D. 312-162. »

Dès lors, il n’existe aucune disposition légale ou règlementaire interdisant l’accueil ou le maintien en SAVS ou SAMSAH  de personnes en situation de handicap de plus de 60 ans.

Certaines CDAPH prennent des décisions de refus d’orientation ou de refus de renouvellement d’orientation vers un SAVS ou vers un SAMSAH au motif que la personne est âgée de plus de 60 ans.

Dans l’hypothèse de refus motivé par cet argument, nous vous invitons à nous contacter. En lien avec le service juridique de l'APF, nous pourrons rédiger un recours contentieux contre ce type de décision contraire à l’esprit des textes (dd.85@apf.asso.fr ou 02 51 37 03 47)

Source : blog juridique de l'APF

22/06/2012

Après « Intouchables », la dure réalité du handicap au Festival de Cannes

accéder rouge.jpgLe sujet de l'accès aux salles de cinéma pour les personnes à mobilité réduite n'est pas forcément très glamour sur la Croisette mais il concerne de nombreuses personnes en France. Face à cette réalité Tristan Incorvaia, lui-même handicapé, a décidé de réaliser "Impraticable" , un court métrage inspiré de son expérience de n'avoir pu voir le film "Intouchables" au moment de sa sortie, faute d'accès adaptés.

« Intouchables », le  film aux 20 millions d’entrées est une fiction un peu loin de la réalité selon Tristan Incorvaia qui dénonce des accès handicapés trop réduits . Grace à sa sélection dans la catégorie des courts métrages de la Quizaine des réalisateurs, le film permet de mettre cette question importante sous le feu des projecteurs.

Source : culture box

L’APF interpelle les pouvoirs publics : Pour une approche inclusive du handicap !

 APF bouge les lignes gros.jpgAlors que débute un nouveau quinquennat, que le gouvernement vient d’être nommé et à quelques jours de l’ouverture d’une nouvelle législature, l’Association des Paralysés de France écrit au Président de la République, aux ministres et aux parlementaires afin de leur faire part de ses réflexion pour une politique inclusive du handicap qui traverse l’ensemble des politiques publiques.

Pour l’APF, une telle ambition exige une impulsion politique forte au plus haut niveau de l’Etat relayée par l’ensemble du gouvernement : chaque ministère est concerné pour lever les obstacles aux situations de handicap vécues par des millions de nos concitoyens.

Cette ambition doit se concrétiser par des orientations et des mesures fortes répondant aux situations les plus urgentes des personnes en situation de handicap et de leur famille.

Pour lire le courrier, cliquez ici

Pour lire le document politique « Pour une approche inclusive du handicap », cliquez ici

15:48 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

21/06/2012

Billet d'humeur n°70 de notre Yonnais en colère

Ce billet d'humeur fait suite au témoignage de "un amoureux de la vie et des femmes", ici

hugues.jpgBonjour !

Quel bel hommage vous rendez à Cédric...

J'en suis bouleversé, ça me rend tout chose. Tout mélancolique !

Souhaitons que nos candidats aux législatives, qu'ils aient gagné ou non, le lisent et le comprennent.

Souhaitons que la part d'humanité qu'il leur reste ne soit pas encore complètement enfouie dans le magma de leurs ambitions politiques.

Souhaitons que les nouveaux élus, tout comme les anciens d'ailleurs, tiennent leurs engagements, faisant ainsi écho à leurs récents échanges sur ce sujet avec les représentants de l'APF Vendée qu'ils ont rencontrés lorsqu'ils étaient en campagne.

Pour ma part, rassurez-vous : je ne suis pas prêt à faire abstinence... Et ce billet est pour toi Cédric.

A la semaine prochaine

Mot n° 70 : "billet"

20/06/2012

"Souriez, vous êtes sensibilisés", intervention auprès de futurs professionnels

IMG00167-20120601-1650 (3).jpgLe vendredi 1er juin dernier, des membres du Groupe Communication et Sensibilisation effectuaient une intervention dans le cadre de l’action « Souriez, vous êtes sensibilisés ! ». Dans les locaux du Centre d’Etudes et d’Action Sociale de La Roche-sur-Yon, 37 adultes, futurs Aides Médico-Psychologiques, participaient à cet après-midi s’inscrivant parfaitement dans leurs formations.

Nos représentants se sont attachés, dans un premier temps, à présenter l’APF.

 

Ensuite, afin de "libérer" les participants et la parole, le groupe se scinde en 3 pour une mise en situation (parcours en fauteuil roulant manuel). Le terrain entourant les locaux est idéal pour que ces futurs professionnels testent la conduite d’un fauteuil sur différents types de revêtements et parfois en dévers, les sauts de trottoirs. Chacun passant, tour à tour, dans le fauteuil puis dan

IMG00170-20120601-1652 (3).jpg

s le rôle d’aidant. Les salles de cours sont également utilisées pour effectuer des parcours semés d’embûches. Ces moments en groupes restreints sont l’occasion d’échanges moins formels et de questi

ons plus précises sur l’aspect matériel et humain de la vie des intervenants.

Une fois revenu en salle, le fil du diaporama présentant le handicap, ses différentes approches au fil du temps, la loi du 11 février 2005 et l’accessibilité reprit. Des échanges, riches, constructifs et parfois surprenants, prirent toutefois rapidement le pas sur le déroulement prévu de l’après-midi.

Pour clore l’après-midi de façon légère mais toujours instructive, une collation est proposée aux participants. Leur mission : se mettre en binôme puis se faire IMG00171-20120601-1652 (3).jpgboire et manger, l’un après l’autre. Là encore, c’est l’occasion pour chacun de se rendre compte de différentes difficultés et de l’importance de la communication entre aidant et aidé.

En conclusion, l’ambiance était plutôt chaleureuse, dans tous les sens du terme ! Malgré la température difficilement supportable, ce groupe s’avéra intéressé et très ouvert, n’hésitant pas à partager, notamment, des doutes nés de situations vécues en stages. L’expérience semblait, une nouvelle fois, avoir été positive autant pour les intervenants que pour le groupe présent lors de cet après-midi.

18/06/2012

Pour un pilotage de l’accessibilité par le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie

Alors que les élections législatives viennent d’avoir lieu, et dans la perspective d’un remaniement ministériel, l’APF demande au Premier ministre de revoir les attributions du Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie.

En effet, si l’association note avec intérêt l’existence d’un ministère délégué aux Personnes handicapées, ce dernier ne peut, pour l’APF, être le pilote du dossier de l’accessibilité car cela reviendrait à ne considérer ce domaine que sous l’approche « sociale ».

accessibilité personnages.jpgOr l’accessibilité est un enjeu de développement durable tant par son but d’un cadre de vie (cadre bâti, voierie, transports, espaces publics…) conçu pour tous que par la diversité des populations concernées (personnes âgées, parents avec poussettes, femmes enceintes, blessés temporaires…).

L’APF souhaite donc vivement que l’accessibilité fasse partie des attributions du ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, tout en étant partagée avec le ministère délégué aux Personnes handicapées mais aussi notamment avec le ministère de l’Egalité des territoires et du logement.

Pour lire le courrier, cliquez ici

12/06/2012

Rencontre avec Alain LEBOEUF, candidat aux élections législatives

Ce vendredi 8 juin, Daniel SELLIER, Représentant Départemental, a rencontré Alain LEBOEUF, candidat aux élections législatives , Union Pour la Vendée, dans la 1ère circonscription du département.

 alain leboeuf.jpg

Alain LEBOEUF et son suppléant Serge RONDEAU (photo Ouest France)

Alain LEBOEUF était accompagné de Michèle PELTAN, conseillère municipale de La Roche sur Yon, ainsi que de 2 membres de son comité de soutien. Dans les bureaux de la délégation APF à la Roche sur Yon, Daniel SELLIER a pu échanger avec eux autour du PACTE APF 2012.

L’accessibilité a été l’un des thèmes majeurs abordés, avec la scolarité et l’emploi. Daniel SELLIER a rappelé que l’accessibilité des Etablissements Recevant du Public (ERP) doit être pleine et effective au 1er janvier 2015, et que les dérogations ne doivent en aucun cas devenir une règle. L’Etat et les collectivités locales doivent tenir l’objectif 2015. Elles ont pris du retard, c’est leur responsabilité.

Mr  LEBOEUF s’engage à ce que le maximum soit fait, dans le neuf comme dans l’ancien pour les bâtiments publics. Il est plus nuancé sur les commerces, la voirie dans « les vieux bourgs ». Daniel SELLIER n'a pas manqué d'indiquer que lorsque l'on peut envoyer des hommes dans l’espace ou construire des bâtiments BBC sans que cela ne soit obligatoire, il n'est pas acceptable que l'accessibilité soit taxée d'impossible ou trop onéreuse...

Pour ce qui est de la scolarité, Mr LEBOEUF se dit conscient que l’intégration des jeunes en situation de handicap se fait aussi dans le milieu scolaire, du primaire aux études supérieures (il est proviseur de lycée à Rocheservière)

Mr LEBOEUF a suggéré d’autres rencontres pour développer encore les thèmes du Pacte qu'il avait déjà signé il y a quelques jours, juste après une prise de contact au marché des Halles à La Roche sur Yon.

11/06/2012

Prestation de compensation: récupération de l'indu et obligation de conservation des justificatifs

faites valoir droits.jpgVoici une information concernant la durée de conservation des justificatifs de dépenses auxquelles la prestation de compensation (PCH) est affectée et sur le délai de récupération de l'indu de prestation de compensation.

L’article D245-52 du code de l’action sociale et des familles prévoit : « Le bénéficiaire de la prestation de compensation conserve pendant deux ans les justificatifs des dépenses auxquelles la prestation de compensation est affectée. »


L’article R245-72 du même code dispose quant à lui : « Tout paiement indu est récupéré en priorité par retenue sur les versements ultérieurs de la prestation de compensation. A défaut, le recouvrement de cet indu est poursuivi comme en matière de contributions directes, conformément aux dispositions de l'article L. 1617-5 du code général des collectivités territoriales. »


L’article L1617-5 du code général des collectivités territoriales dispose que : « (…) L'action des comptables publics chargés de recouvrer les créances des régions, des départements, des communes et des établissements publics locaux se prescrit par quatre ans à compter de la prise en charge du titre de recettes.


Le délai de quatre ans mentionné à l'alinéa précédent est interrompu par tous actes comportant reconnaissance de la part des débiteurs et par tous actes interruptifs de la prescription. »


Ainsi, si les factures doivent être conservées pendant deux ans par le bénéficiaire de la PCH, le recouvrement des indus peut en revanche s’effectuer sur quatre ans.


Au-delà des deux ans durant lesquels la personne doit conserver ses factures, c'est au Conseil Général de prouver que la personne n’a pas utilisé sa prestation de compensation conformément à l’affectation prévue par le plan personnalisé de compensation.

09/06/2012

La ministre en charge des personnes handicapées dévoile ses intentions avant une élection cruciale pour elle

 carlotti,accessibilité,2015,avs,muselier,législatives« L’accessibilité dans tous les domaines en 2015. Aujourd’hui, tout le monde sait que cela ne sera pas possible. » Marie-Arlette Carlotti, la ministre déléguée chargée des personnes handicapées, dresse un constat sans fard de l’application de la loi de février 2005 dans l’entretien qu’elle a accordé au quotidien La Marseillaise du 8 juin : « Durant ces dernières années, cette loi fait partie de celles qui ont été victimes du manque de moyens et de volonté politique, au plus haut sommet de l’Etat, pour être pleinement appliquées. Et les retards sont énormes malgré quelques avancées. (…) Je redoute que ce qui n’a pas été fait depuis 2005 ne puisse pas se réaliser en deux ans. (…). Je veux associer les grandes associations au constat et trouver ensemble une issue positive et concrète. » 

Elle précise également qu’elle souhaite que le gouvernement « dégage des moyens ciblés » pour l’accompagnement des enfants handicapés, sur les 60 000 postes que François Hollande a promis de créer en cinq ans, dans l’Education nationale. Peu à peu, la ministre dévoile ses intentions. Vendredi 1er juin, au congrès de l’Unapei, Marie-Arlette Carlotti avait commencé à dessiner ses priorités : l’éducation, l’emploi, l’accessibilité, les aidants familiaux…

Lire la suite sur le blog de Faire Face, ici

Rencontre avec Hugues FOURAGE (PS), candidat aux élections législatives

Ce jeudi 7 juin, Thierry CRAIPEAU (Représentant Départemental Adjoint) et Daniel POTIER (Conseiller Départemental) ont rencontré Hugues FOURAGE à Luçon. Candidat aux élections législatives, il est également l'actuel Maire de Fontenay le Comte.

fourage législatives PS.jpg

Hugues FOURAGE souhaite défendre une politique transversale du handicap. Il avait déjà pris connaissance de notre PACTE APF 2012, et s'est engagé à le signer.

Il regrette le retard pris en matière de mise en accessibilité des villes, retard qu'il impute entre autre au désengagement financier de l'état ces dernières années auprès des collectivités. La question de l'emploi des personnes en situation de handicap est un thème très important pour lui également.

Rencontre avec Véronique BESSE (MPF), candidate aux élections législatives

Ce vendredi 8 juin, Thierry CRAIPEAU (Représentant Départemental Adjoint) et François ARRIVE (Conseiller Départemental) ont rencontré Véronique BESSE aux Herbiers.

besse législatives.jpg

Véronique BESSE et Jean-Pierre LEMAIRE son suppléant. Photo Ouest France

Véronique BESSE a salué l'encrage départemental de notre association, sa force, sa légitimité, son réseau.

Elle dit approuver le PACTE APF 2012, et se déclare sensible aux engagements d'une France accessible en 2015 (1) et d'accès à une éducation inclusive (5). La question de la désertification médicale la mobilise également.

Pour ce qui est du droit à une vie affective, sentimentale et sexuelle pour tous, elle estime cet engagement du PACTE "audacieux et courageux". Elle déclare comprendre les préoccupations des personnes en situation de handicap, mais pense qu'il est difficile pour les politiques d'appréhender la question. Le sujet la gène un peu.

Pour cette première rencontre avec Madame BESSE en tant que Députée et candidate à sa propre succession, l'ambiance fut cordiale et agréable.

accéder rouge.jpgPetit carton rouge : la permanence de Véronique BESSE se situe à l'étage sans ascenseur, obligeant les conseillers APF à la rencontrer dans les locaux d'une agence immobilière. Elle a indiqué qu'elle devrait s'installer dans les prochains mois dans des locaux accessibles si elle est élue. Idem pour l'office de tourisme des herbiers dont elle est la Présidente, et qui n'est pas accessible aux personnes à mobilité réduite.

Rencontre avec Martine CHANTECAILLE (PS), candidate aux élections législatives

Ce vendredi 8 juin, Janine BRISSEAU et Alexis POISBLEAU, Conseillers Départementaux, ont rencontré Martine Chantecaille à sa permanence .

chantecaille ps législatives.jpg

Photo Ouest France : Martine CHANTECAILLE et Alain PICAUD son suppléant

Le fil conducteur de l'échange a été le PACTE APF 2012.
Martine CHANTECAILLE s'est montrée à l'écoute et réceptive à nos préoccupations et propositions. Elle n'hésite pas d'ailleurs à partager sa propre expérience.
Elle affirme que le contexte économique actuel  ne doit pas servir de pretexte à l'immoblilisme.
 
Cette candidate partage l'ensemble des propositions que nous formulons dans notre PACTE, et s'est engagée à le signer le jour-même.
Sur la question du droit à la vie sentimentale, affective et sexuelle, Me CHANTECAILLE stime important de lever ce tabou, et d'engager un dialogue.
Elle nous a affirmée que, Députée, elle défendra l'ensemble des 12 engagements du PACTE.

En ce dernier jour de campagne, nous sommes ravis du temps qu'elle nous a accordé et de la qualité des échanges.

08/06/2012

Le complément de libre choix du mode de garde de la PAJE

 faites valoir droits.jpgA compter du 1er juin 2012, les conditions d’attribution de cette prestation sont modifiées par décret pour les familles monoparentales et les parents en situation de handicap. Cette amélioration avait été annoncée par la loi du 21 décembre 2011 de financement de la sécurité sociale pour 2012.

Le décret prévoit, pour la personne qui assume seule la charge du ou des enfant(s), une majoration de 40% du plafond des ressources servant à déterminer le montant de la prise en charge de la rémunération de la garde d’enfant.

De plus, le montant maximal de la prise en charge de la rémunération de la garde d’enfant est majoré de 30% lorsque la personne seule ou l’un des membres du couple est titulaire de l’allocation aux adultes handicapés (AAH).

Source : Décret n° 2012-666 du 4 mai 2012 relatif au complément de libre choix du mode de garde pour les familles monoparentales et les familles dont l'un des parents perçoit l'allocation aux adultes handicapés

07/06/2012

Pas de rencontre avec Dominique SOUCHET (MPF), candidat aux élections législatives, juste un courrier

souchet.jpgComme tous les candidats aux élections législatives, Dominique SOUCHET a été sollicité pour une rencontre afin d'échanger sur la politique du handicap, le PACTE APF et les actions qu'il compte porter dans son programme et sa mandature éventuelle (voir le courrier ici)

Dominique SOUCHET ne répond pas à notre demande de rendez-vous, mais nous fait part dans un courrier de sa "vigilence à ce que l'objectif d'une accessibilité universelle en 2015 soit remplie au cours de la prochaine législature" (lire le courrier ici)

Pour Rappel, en décembre dernier Dominique SOUCHET a voté CONTRE la proposition de résolution portant sur l'accessibilité universelle : cliquez ici

Rencontre avec Béatrice MOINARD (Alliance centriste), candidate aux élections législatives

Daniel SELLIER (Représentant Départemental) et Thierry CRAIPEAU (Représentant Adjoint) ont rencontré ce mardi 5 juin Béatrice MOINARD (Alliance Centriste) accompagnée de Philippe BARRE son suppléant, Délégué Départemental du MODEM.

MOINARD Béatrice.jpg

(photo Ouest France)

Béatrice MOINARD déclare ne pas pouvoir s'engager sur le respect de la loi du 11 février 2005 qui fixe l'objectif d'une accessibilité universelle en 2015. Elle estime que les collectivités locales manquent de moyens et font ce qu'elles peuvent.

Elle pense que l'APF devrait être plus "mesurée"... En tant que représentants des personnes en situation de handicap qui attendent depuis des décenies que les choses avancent, nos représentants n'ont pas manqué de réagir à ces propos.

Philippe BARRE soutient davantage les positions de notre association sur ces questions d'accessibilité entre autres.

Point positif : Me MOINARD a proposé son appui pour que notre association puisse travailler avec l'association des Maires (toutes nos précédentes propositions étaient restées sans réponse).

Béatrice MOINARD et Philippe BARRE se sont engagés à signer le PACTE APF 2012.

Précision : B.MOINARD est l'assistante parlementaire de J.C MERCERON (centre). Celui-ci n'a, depuis 2004, jamais rien proposé, en tant que Parlementaire, en faveur des PSH ( http://www.senat.fr/senateur/merceron_jean_claude04083m.h... )

Rencontre avec Yannick MOREAU (Divers Droite), candidat aux élections législatives

Ce mercredi 6 juin, Thierry CRAIPEAU (Représentant Départemental Adjoint) et Frédéric YVON (Conseiller Départemental) ont rencontré Yannick MOREAU, candidat aux élections législatives.

2012-06-06 MOREAU législatives.JPG

Yannick MOREAU (actuel  Maire d'Olonne sur Mer) a affirmé partager et soutenir les positions que l'APF décline dans son PACTE 2012. Il a d'ailleurs déjà signé ce PACTE.

Député, il s'engage à défendre une politique transversale du handicap, ainsi que l'accessibilité universelle qu'il estime prioritaire.

Cette rencontre a également été l'occasion d'échanger sur l'actualité de sa ville, et Yannick MOREAU a exprimé le souhait que les échanges avec l'APF perdurent. Nous avons bien évidemment accepté de travailler plus étroitement avec les services de cette commune !

Billet d'humeur n°68 de notre Yonnais en colère

hugues.jpgTV addict !

Quand on y pense, la télévision, c'est un outil intéressant pour les personnes en situation de handicap qui souffrent de l'isolement au quotidien...

Beaucoup d'entre elles sont d'ailleurs exonérées de la redevance sur l'audio visuel. C'est pas nécessairement ce qui est demandé, car en fait ces personnes ne demandent qu'à vivre comme tout le monde, c'est-à-dire pas seulement cloisonnées chez elles par la force des choses... Alors, qu'elles n'aient pas cet impôt à payer, finalement c'est plutôt bien quand on voit que le groupe France Télévisions - service public - ne remplit pas ses obligations en matière d'emploi des personnes reconnues travailleurs handicapés. On ne va tout de même leur mettre des euros plein les fouilles alors qu'ils devraient montrer l'exemple !

Si les 22 postes annoncés changent la donne ?! Foutaises ! Ce ne sont que des contrats en alternance... Au bout du compte, les 22 personnes recrutées auront gagné une (petite) expérience et se verront remerciées pour bons et loyaux services. Bien évidemment, je ne leur souhaite pas, mais j'ai bien peur que ça n'arrive...

Allez ! J'vous laisse... J'vais voir mon film sur une chaîne privée !

A la semaine prochaine

Mot n° 68 : "pensée"

06/06/2012

Access City Award : pris européen des villes accessibles

access city award.jpgLa Commission européenne a ouvert la compétition du troisième "Access City Award", le prix européen des villes accessibles. Ce prix annuel reconnaît et célèbre les villes qui s’efforcent d’assurer un environnement accessible pour tous, et notamment pour les personnes handicapées. Il s’inscrit dans les efforts déployés par l’Union Européenne pour créer une Europe sans entraves.

L’Access City Award est ouvert aux villes de plus de 50 000 habitants. Leurs initiatives seront évaluées pour leur approche intégrée et cohérente dans quatre domaines clés :

  • l’accessibilité au cadre bâti et aux espaces publics ;
  • l’accessibilité aux transports et aux infrastructures qui y sont liées ;
  • l’accessibilité aux technologies de l’information et de communication, notamment les nouvelles technologies (TIC) ;
  • l’accessibilité aux services et établissements publics.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Guide de l'Accessibilité des Gymnases

 

4044430236.JPGComment construire ou rénover un gymnase accessible?

C'est pour répondre à cette problématique que le Pôle Ressources National Sport Handicap et le CREPS de la région Centre ont élaboré ensemble un Guide de l'Accessibilité des Gymnases.

Celui-ci vient compléter le guide déjà paru sur l'accessibilité des piscines et sera suivi de prochains guides dédiés à l'accessibilité des stades et à celle des bases nautiques.

Retrouver ce guide en cliquant ici.

Vu sur le blog "Pour une accessibilité universelle" de l'APF.

04/06/2012

Interview de Daniel Sellier, Représentant Départemental