31/03/2017

Accessibilité : appel aux bénévoles !

logo bénévolat.jpgNous recherchons des bénévoles intervenants accessibilité. 

Vous savez lire un plan.

Vous souhaitez agir concrètement pour défendre l’accessibilité universelle et vous êtes sensible à la cause du handicap moteur.

Vous avez un sens critique et constructif et vous êtes capable de prendre en compte la règlementation relative à l’accessibilité.

Vous disposez de quelques heures par semaine.

Dans un 1er temps, vous pourrez être coaché si besoin par des bénévoles plus expérimentés.

Si vous avez envie de nous rejoindre dans l’action ou en savoir davantage, n’hésitez pas à nous contacter au 02 51 37 03 47 ou sur dd.85@apf.asso.fr pour convenir d’un rendez-vous.

A diffuser sans modération !

 

09/11/2015

Nos adhérents, nos bénévoles sont formidables ! Respects

Le temps d’un week end,  tous dans le feu de l’action !

Vendredi 6 novembre c'était Chorale :

Très belle soirée démarrée avec le choeur d'hommes triolet SI MI LA. Magnifique prestation !

choeur d'hommes web.jpg

Puis, c'est  l'ensemble vocal "les voix du Val d'Ornay" qui prend le relais. 70 choristes emmenés par la pétillante  Lucie Poirier qui est aussi à l'initiative de cette soirée. Un répertoire éclectique : Renaud, Charles Aznavour, Johnny Hallyday... a ravi un public venu très nombreux.

val d'ornay web.jpg

 

WEB.jpg

 

hugues lucie seb web.jpg

Hugues Bourieau et Lucie Poirier qui ont oeuvré ensemble à l'organisation de cette soirée

et Sébastien Picard, Conseiller APF de Département

Vendredi 6 et samedi 7 Novembre, c'était le salon "Cap solidarité"

au Magasin Leclerc d'Olonne sur Mer 

DSC_0069 web.JPG

 

Samedi 6 novembre, nous étions également présents au

Magasin Conforama à La Roche sur Yon

DSC_0087 web.jpg

 

et depuis le 2 novembre, nos bénévoles se relaient toute la journée pour les

paquets cadeaux au Magasin Joué Club de La Roche sur Yon  !

DSC_0095 web.jpg

 

Tous au rendez-vous ! Tous solidaires !

Nous étions plus de 30, adhérents, bénévoles, élus, salariés mobilisés durant ce beau week-end pour faire changer les regards sur le handicap. Aujourd’hui encore il reste beaucoup à faire et les personnes en situation de handicap sont encore trop souvent exclues de la société. 

L'APF agit au quotidien pour faire bouger les lignes, c'était aussi le message que nous souhaitions adresser au grand public qui nous a réservé un accueil très agréable.

Nous reviendrons plus en détail sur chacune de ces actions !
Mais nous tenions à saluer cette belle mobilisation et vous dire merci !

Sans vous rien ne serait possible !

merci.gif

01/05/2015

Cet été, devenez accompagnateur bénévole APF Evasion !

459809860.jpg

APF Evasion, le service vacances de l'Association des paralysés de France, recherche plus de 1000 accompagnateurs bénévoles pour apporter une aide personnalisée à des vacanciers en situation de handicap cet été.
Les accompagnateurs aident les vacanciers dans tous leurs gestes quotidiens (manger, se laver, se déplacer, etc.) et les accompagnent pour les visites et les activités du séjour.
Aucune compétence particulière n'est demandée, il suffit d'avoir l'envie de partager des moments forts et inoubliables !
Si vous avez plus de 18 ans, êtes dynamique et avez envie de vivre 2 semaines d'aventure avec des personnes en situation de handicap, inscrivez-vous et devenez bénévole.
Un de vos proches pourrait être intéressé ? Partagez-lui l'information !

Pas encore convaincu ? Découvrez les témoignages de Marie, Colette et Jean.

 

 

16:40 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

20/01/2015

APF Evasion : publication de la liste des séjours pour les accompagnateurs

apf evasion.jpg

 

Si vous êtes candidat pour rejoindre une équipe d'encadrement, rendez-vous le mercredi 4 février 2015 sur le blog d'APF Evasion pour vous inscrire en ligne !

Voir la liste des séjours et toutes les informations complémentaires, cliquez ici 

09:40 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

09/12/2014

Portrait bénévole : Serge BIDET

2014-11_serge_bidet.jpgComment êtes-vous venu à l’APF ?

Depuis mon plus jeune âge j’ai été sensibilisé au monde associatif et au bénévolat : à 12 ans déjà j’assistais mon père pour tenir un stand à la kermesse de l’école du village.

Tout au long de ma vie j’ai pris des engagements bénévoles dans diverses associations à buts humanitaires (Don du sang, don d’organes, banque alimentaire, …).

Il y a 5 ans, un voisin et ami, bénévole à l’APF, m’a contacté pour me demander de participer à l’opération « Fête du sourire » ; j’ai tout de suite accepté car je connaissais déjà l’association étant donateur depuis une quarantaine d’années.

Qu’est-ce que vous y faites ?

J’ai participé à la « Fête du sourire » pendant 3 ans (sur le stand, je proposais aux clients du magasin de faire un don de 3 €, ou multiple de 3, et je leur offrais en retour des produits « sourire »). Ce genre d’activité n’était pas du tout dans ma nature quand j’étais jeune mais, avec l’âge, on arrive à dépasser sa timidité.

La formule de la « Fête du sourire » ayant changé et suite à des problèmes de santé, je suis resté 2 ans sans engagements aux côtés de l’APF. Mais cette année j’ai repris du service le 13 mai pour la manifestation devant la préfecture en vue de faire revenir l’exécutif sur sa décision de repousser sine-die la mise en application de la loi sur l’accessibilité.

Je me suis aussi impliqué dans l’opération « HandiDon » (vente de tickets-dons au Leclerc des Oudairies, au boulodrome, à la cafétéria « Toquenelle » et à la Foire aux voleurs), ainsi que dans les activités relatives à la confection des paquets cadeaux à Joué Club.

Qu’en retirez-vous ?

Je trouve qu’il est toujours enrichissant de côtoyer les membres de l’association, les autres bénévoles ainsi que les professionnels qui nous accueillent, et de partager des connaissances ainsi que des expériences nouvelles avec tout le monde dans un contexte de fraternité.

J’en éprouve personnellement une grande satisfaction et un grand plaisir (ne dit-on pas qu’il y a plus de plaisir à donner qu’à recevoir et aussi qu’un simple sourire enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne ?).

Et quel bonheur de voir la petite lueur de reconnaissance dans les yeux des personnes qui ont besoin de l’aide qu’on leur a apporté !...

 

17:44 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

21/11/2014

Portrait bénévole : Séverine CHAUCHET

2014-10_séverine_chauchet compressée.jpgComment êtes-vous venue à l’APF ?

Je connaissais une personne en situation de handicap (paralysie) qui était toujours de bonne humeur. Souhaitant me rendre utile, j’ai contacté France Bénévolat qui m’a aidé à trouver une association, et ce fut l’APF. J’avais entendu parler de l’APF lorsque j’étais en prépa à l’école d’Assistantes sociales. Je suis arrivée début 2014…

Qu’est-ce que vous y faites ?

J’ai participé à la Bicentenaire avec d’autres bénévoles pour tenir le stand APF et accompagner les personnes en situation de handicap pour la marche. Je suis intervenue dans le cadre d’un reportage photos aux halles à La Roche sur Yon, qui sert de support pour illustrer les difficultés en matière d’accessibilité rencontrées quotidiennement par les personnes en situation de handicap. J’étais sur le forum de la Semaine du Bien-être à la Maison de quartier des Forges où l’APF avait un stand, pour y vendre des tickets HandiDon. Idem pour un après-midi au boulodrome à La Roche sur Yon.

Qu’en retirez-vous ?

J’aime le contact avec les autres et mon engagement à l’APF me satisfait pour ça. A l’APF, je comprends et j’apprends les difficultés des personnes en situation de handicap : je ne m’imaginais pas qu’en matière d’accessibilité, autant de règles n’étaient pas respectées. Pour moi, il est dommage que les problématiques liées au handicap ne soient pas suffisamment connues. C’est le contact avec les autres bénévoles qui me permet de mieux comprendre qu’il est important de faire passer le message. J’ai vraiment le sentiment de servir à quelque chose.

On ne vient pas à l’APF pour rien. Ce que j’apprends à l’APF pourra sûrement m’aider à accompagner la personne en situation de handicap que je connais…

 

 

15:28 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

24/09/2014

Portrait bénévole : André MILET

2014-09_andré_milet compressé.jpgComment êtes-vous venu à l’APF ?

J’ai pris contact avec l’APF quelques années après mon accident survenu en 1971. Lucette  Morançais était à l’époque déléguée de départementale.

Qu’est-ce que vous y faites ?

Je me suis impliqué dans différentes actions nationales pour récolter des fonds pour l’APF. J’ai tenu un stand à la Fête du sourire, durant plusieurs années, où j’ai participé à la vente de fleurs avec d’autres bénévoles. J’ai également vendu des tickets de tombola dans les années 1990. Je suis toujours partant si l’APF a besoin de bénévoles pour ses actions.

En parallèle, je participe activement à la collecte de textiles depuis de nombreuses années. J’ai commencé cette activité bénévole quand j’habitais à Bazoges en Pareds : je centralisais la collecte de Bazoges en Pareds et des communes aux alentours, puis la collecte partait à La Roche sur Yon.

Actuellement, je tiens le dépôt de textile à Mouilleron en Pareds. Nous avons dernièrement collecté près de 2 tonnes de vêtements qui ont été envoyés aux Herbiers !! Nous sommes d’ailleurs ouverts tous les premiers mercredis du mois. Je prends également en charge localement la collecte de téléphones portables.

Qu’en retirez-vous ?

J’aime participer à la vie associative (assemblées départementales, …). Je souhaiterais venir plus souvent, mais je suis éloigné géographiquement. Il est important pour moi de soutenir l’APF dans ses actions : j’aide à récolter des fonds que ce soit en collectant du matériel (fauteuils, déambulateurs, …), des textiles ou des téléphones portables.

11:31 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

28/08/2014

La bénévole du mois : Nicole

2014-08_photo_nicole_constantin.JPGNicole, comment êtes-vous venue à l’APF ?

Mon fils Charly est devenu polyhandicapé à la suite d’un accident de voiture en 1996. Nous avons eu besoin de conseils en ergothérapie pour organiser sa prise en charge à domicile les week-ends durant les 3 premières années du centre de rééducation.

On s’est rapproché, avec mon mari, de l’ESVAD (ancien service social de l’APF) qui nous a guidés et ensuite orientés vers le service juridique de l’APF à Paris. Nous y avons été très bien accueillis. Un avocat spécialisé nous a aidés pour défendre nos droits à indemnisation. On a été très bien défendu. C’était notre premier contact avec l’APF.

Par notre vécu quotidien, nous nous heurtions aux problèmes d’accessibilité que nous n’avions jamais connus auparavant. J’étais pourtant Aide soignante dans un centre de rééducation, je connaissais déjà le handicap, mais là, j’étais personnellement confrontée aux difficultés quotidiennes...

C’est par la suite que j’ai commencé à m’investir à l’APF. Je suis adhérente depuis 1997, Je fais du bénévolat depuis 2002.

Qu’est-ce que vous faites comme actions bénévoles ?

Je participe à des actions de sensibilisation sur le handicap dans les écoles primaires. Nous commençons l’intervention en partant des représentations des enfants sur handicap : ils les expriment à travers un dessin. Ces interventions sont très intéressantes et ça fuse ! Ça permet d’expliquer le handicap pour que les enfants (et les grands) n’en aient pas peur.

Nous avons également un Groupe Relais de l’APF, à Luçon. Je m’occupe de la logistique : j’aide à organiser les actions sur le plan local avec la Référente du secteur. Je fais le lien entre notre groupe et la Délégation à La Roche sur Yon : je transmets les informations.

Nous collectons les téléphones portables usagés. Je prospecte les lieux possibles pour mettre en place les boîtes de collecte. J’assure le ramassage des téléphones collectés. Je les ramène ensuite à la Délégation.

Localement, nous participons au Forum des associations tous les ans sur Luçon, et à la Journée de l’Environnement tous les deux ans.

Je participe aux différentes manifestations organisées devant la préfecture pour revendiquer nos droits à l'accessibilité pour tous selon mes disponibilités.

J’étais également avec Charly et mon mari à la manif Ni Pauvre ni Soumis à Paris en 2008…

Que retirez-vous de votre engagement au sein de la Délégation APF ?

Pour moi, l’APF est un lieu ouvert et convivial où je viens quand je le souhaite partager un petit thé. C’est important d’avoir ce lien avec la Délégation, sinon on se sent isolés et tout petits. J’apprécie de voir l’équipe de Délégation régulièrement.

J’ai la satisfaction de faire découvrir et d’aider à mieux comprendre le handicap. Mon action bénévole me permet de transmettre pour faire évoluer les comportements.

16:08 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

24/07/2014

Le prix jeune et bénévole

header_title.jpg

Ce prix récompense les meilleurs témoignages d'actions de bénévolat ou de volontariat de jeunes âgés de 15 à 25 ans.

Vous avez effectué une mission bénévole ou volontaire et avez envie de partager votre enthousiasme pour l'engagement au service de l'autre ! 

Vous avez envie de donner envie ?!?!?!?! Ou juste pour le plaisir de partager ou pour celui de gagner un séjour solidaire ou sportif en France ou en Europe ?

ALORS, participez à ce concours en rédigeant un court témoignage racontant votre expérience.

N'hésitez pas y joindre des photo, dessins, BD voire vidéo...

A votre clavier et pour plus d'info : un clic ICI

Source : Agir sur mon avenir, le blog des jeunes de l'APF

21:51 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

23/07/2014

Portrait bénévole : Alexis Poisbleau

2014-07_photo_alexis_compressée.jpgComment êtes-vous venu à l’APF ?

C’est en 2005 que je suis arrivé à l’APF.

Une amie déjà engagée tout comme moi dans une autre association, Clin d’œil vendéen, m’a parlé de l’APF. Et puis France Bénévolat m’a contacté pour une action APF.

J’y suis allé, et depuis je suis devenu adhérent pour contribuer au combat contre l’indifférence, car je suis moi-même en situation de handicap…

Qu’est-ce que vous y faites ?

Au début, j’avais une mission de chargé d’accueil téléphonique à la Délégation. Je le fais plus depuis que je travaille.

Aujourd’hui, je suis un peu sur tous les fronts !

Bien sûr, toujours dans la limite de mes possibilités et de mes capacités physiques…

Ça va des mises sous pli à la réalisation de reportages photos destinés à être diffusés sur le blog APF pour sensibiliser le grand public sur les problèmes d’accessibilité.

Lors des manifs, j’installe les banderoles, je prends les photos (une passion)…

J’accompagne parfois des personnes en situation de handicap pour aller à une manif ou à toutes autres actions menées par l’APF, comme les sensibilisations.

Pendant ces sensibilisations, j’encadre les mises en situation qui permettent aux publics rencontrés de mieux comprendre ce qu’est le handicap au quotidien.

J’essaie aussi de trouver des partenaires, comme la Toquenelle dans le cadre de la Fête du sourire par exemple.

Qu’en retirez-vous ?

J’ai le plaisir de me rendre utile.

Mais aussi d’apprendre des choses au contact d’autres personnes en situation de handicap, sur leur vécu au quotidien notamment. Voir du monde et pouvoir échanger, c’est aussi une grande satisfaction pour moi.

Enfin, je me rends compte que je suis capable de faire des choses que je n’aurai pas imaginé pouvoir faire avant (trouver des partenaires n’est pas simple, mais je l’ai fait).

Avec l’APF, je me surpasse, je prends de l’assurance, je prends confiance !

J’en retire une vraie satisfaction !

 

16:57 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |

15/07/2014

Portrait bénévole : Martine JOBARD

 Comment êtes-vous venue à l’APF ?

2014-06_photo_martine_jobard.JPGJ’ai connu l’association par deux adhérents à la Délégation APF de Loire Atlantique, qui participaient à une randonnée organisée par l’association Handi Cap Evasion. Voir ces deux personnes en situation de handicap être accompagnées dans ce cadre m’a donné l’envie de mieux connaître le handicap.

Plus tard, par le plus grand des hasards, alors que je faisais les vendanges dans le Lot, j’ai retrouvé l’une des accompagnatrices de ces personnes, qui est bénévole à la Délégation APF à Cahors. Elle m’a proposé d’accompagner un séjour qui s’est déroulé au Cap d’Agde : j’y suis allée…

Je suis bénévole à l’APF Vendée depuis avril 2013.

Qu’est-ce que vous y faites ?

A la retraite (j’étais Aide soignante), j’ai du temps que je consacre à l’APF pour permettre à des personnes en situation de handicap de partir en vacances, et d’accéder à des activités loisirs.

En plus de l’accompagnement à des sorties (loisirs, randonnées, …), je participe à des actions ponctuelles telles que les reportages photos, les réunions du Groupe Relais Littoral (logistique, intendance), le Café bénévole, la Bicentenaire, les Floralies, …

J’apprécie de faire partager aux personnes en situation de handicap une activité que j’aime beaucoup : la randonnée, et en particulier la Joëlette. Leur en faire profiter me rend heureuse !

Qu’en retirez-vous ?

J’ai trouvé à l’APF un accueil très chaleureux des autres bénévoles.

Pour les Floralies par exemple, Jacquotte avait un rêve, j’ai eu plaisir, avec une seconde bénévole accompagnatrice, Jacqueline, de contribuer à ce que ce rêve se réalise. On a pique-niqué, on a rigolé, on a passé une très bonne journée… (Voir le témoignage de Jacquotte ici)

L’APF est une association dynamique, conviviale, qui ne met pas de pression. On ne se sent pas obligé, on fait parce qu’on en a envie. Chacun donne ce qu’il veut.

On y accepte les gens tels qu’ils sont et chacun apporte ce qu’il peut.

Il y a aussi le plaisir procuré par la diversité des missions confiées et le large éventail d’actions proposées.

Le bénévolat à l’APF s’adapte vraiment aux envies et aux rythmes de chaque bénévole, c’est ce qui me plaît.

Je me sens bien à l’APF, on y trouve des gens tellement sympas ! La diversité de leurs parcours donne toute sa richesse à l’association ! Ça me donne envie de m’investir !

 

 

11:41 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |

16/06/2014

Portrait bénévole : Alain BLANCHARD

Comment êtes-vous venu à l’APF ?

La première fois, c’était à la fin des années 1970 par le biais de mon école. Ma maman a été mise en relation avec l’APF de Saintes (17). J’ai suivi une orientation professionnelle au Centre de la Grillonnais à Basse-Goulaine (44) entre 1979-1980, puis une formation administrative et comptable au Centr2014-05_photo_alain_blanchard_02.jpge du Jard à Voisenon (77) entre 1980-1982.

Pour l’APF de La Roche sur Yon, il y a quelques années en y déposant mes vieux vêtements. Puis récemment, fin 2009, dans le cadre d’un stage lors d’une formation APFA suivie à Bourges (18). A la suite de celui-ci, je suis devenu bénévole et adhérent.

 Qu’est-ce que vous y faites ?

J’ai été bénévole à la Fête du sourire. Aussi aux 4 jours de Chantonnay. J’ai aidé des étudiantes en leur expliquant mon parcours personnel et professionnel. Depuis j’ai mis en place, avec l’accord de mon entreprise, VM MATERIAUX, au Siège à l’Herbergement, un point de collecte de téléphones portables usagés…

Qu’en retirez-vous ?

De pouvoir aider d’autres personnes à ma façon. L’écoute et la gentillesse de l’ensemble de l’équipe de l’APF ainsi que des bénévoles et adhérents.

 

 

16:42 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

03/06/2014

Bénévolat : avec les bénévoles, tout devient possible ! Témoignage de Jacquotte

Jacquotte, l'une de nos adhérente qui a pu vivre un beau moment de bonheur grâce au soutien de la Délégation, en témoigne dans ce petit article fleuri :

"J'avais envie de visiter les Floralies internationales de Nantes, manifestation qui a lieu une fois tous les cinq ans, et j'ai bien cru rater le coche... je ne trouvais personne pour m'accompagner. Grâce à des bénévoles de l'APF, ce vœu s'est réalisé.

L'ordre du jour du dernier "café bénévole" de la Délégation évoquait le possible accompagnement par des bénévoles, de personnes en situation de handicap, pour une sortie individualisée. J'ai donc fait part de mon souhait à Hugues de visiter les Floralies à Nantes. J'ai demandé deux accompagnatrices afin qu'elles puissent se relayer pour pousser mon fauteuil roulant. Dans les jours suivants je recevais de la délégation un courriel m'informant qu'une bénévole était volontaire, et qu'on cherchait pour la deuxième. Puis j'ai trouvé moi-même la seconde personne, qui connait aussi l'APF car elle participe à l'action  paquets-cadeaux à Noël.

J'ai effectué le transport car j'ai la chance de pouvoir conduire mon propre véhicule. Ainsi ce jeudi 15 mai, nous partions toutes trois de bon matin en direction du parc de la Beaujoire à Nantes. Et nous n'étions pas les seules sur la route... vers la même destination. Nous avons goûté aux bouchons en arrivant... mais avons eu le privilège de nous garer tout prêt de l'entrée, ben oui, les z'handicapés, on pense à eux de temps en temps quand même !

Puis comme tous ceux qui n'avaient pas leur billet on faisait la queue joyeusement, quand soudain, un monsieur de l'organisation vient me chercher dans la file et me fait passer au nez de tout le monde, bien sûr les deux copines ont suivi ! Un peu gênée de griller tous les visiteurs... mais pour une fois que le handicap m'avantage, j'n'allais pas m'en priver ! Et puis j'n'avais rien d'mandé !

2014-06-03 Jacquotte Floralies.jpgÀ onze heures pétantes, on était dans le parc. Décor magnifique dès l'entrée. Puis nous avons visité les 5 halls. Le matin Les Grands Studios (portant sur le cinéma) puis nous avons pique-niqué dehors sous le soleil. L'après-midi visite des 4 halls : le dîner monumental, la rencontre poétique, la galerie d'art, les cités de la danse (avec des danseuses pour finir). Nous en avons pris plein les yeux et le nez. C'est d'une beauté indescriptible, de l'art floral dans toute sa splendeur.

Mes deux "rouleuses" ont dû en avoir plein les jambes (6 h de visite) ! Mais comme moi elles en ont été charmées. Je suis encore plus satisfaite d'avoir été accompagnée par Martine et Jacqueline qu'elles découvraient pour la première fois les Floralies internationales. Je tiens ici à les remercier encore une fois  pour leur gentillesse et leur dévouement. Je voudrais aussi ajouter que j'ai tenu à payer une partie de leur billet, puisque sans elles je n'aurais pas pu effectuer cette visite.

Tout s'est bien passé, malgré que ce soit un peu galère en fauteuil roulant : il faut surveiller ses palettes... comme il y a foule... que tout le monde a son appareil photo ou sa tablette... ça bouchonne devant les décors... Le conseil que je donnerais pour celles et ceux qui souhaiteraient s'y rendre dans cinq ans, c'est de faire cette visite l'après-midi en prolongeant jusque plus tard. Vers 16 h il y a moins de monde comme les cars repartent, et à 18 h c'est vide.

Merci à la délégation qui a pu orienter ma demande vers des bénévoles !

Jacquotte"

22:39 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

24/04/2014

La bénévole du mois : Dominique

2014-04-23_dominique_grinhard.jpg

Ce mois-ci, nous mettons à l'honneur Dominique, ici en pleine préparation des banderoles pour notre manifestation du 13 mai devant la Préfecture de Vendée !

Dominique, comment êtes-vous venue à l’APF ?

Je suis venue à l’APF par le biais de France Bénévolat, qui me sollicitait pour participer à la Fête du sourire 2009.

Je connaissais l’APF car j’ai commencé ma vie professionnelle comme Monitrice Educatrice auprès de jeunes en situation de handicap mental.

Par le passé, je venais déjà à l’APF déposer des vêtements pour la Moisson du cœur.

Qu’est-ce que vous faites comme activités bénévoles au sein de la Délégation de Vendée ?

J’y fais ce qu’on me demande de faire, en fonction des besoins et de mes envies ! Je ne suis pas une « engagée régulière ».

J’ai tenu des stands Fête du sourire et récemment celui de l’APF à la Bicentenaire, j’ai fait les paquets cadeaux, j’ai peint des banderoles pour les manifs, j’ai participé à des mises sous pli, … Un peu de tout quoi ! 

Que retirez-vous de votre engagement bénévole ?

A l’APF, je trouve un accueil sympathique.

Très attachée à la question de la scolarisation des enfants en situation de handicap, je me retrouve bien dans les actions de l’APF dans ce domaine.

Mais aussi dans son combat sur l’accessibilité : le stationnement sauvage, les poubelles encombrant les trottoirs, sans oublier le non respect des places de stationnement réservé qui représente quelque chose de difficile à supporter pour moi.

Par rapport aux personnes en situation de handicap elles-mêmes, je ne veux pas tomber dans l’excès du misérabilisme : ce sont des personnes comme les autres.

Enfin, dans mon bénévolat, je ne veux pas me sentir prisonnière d’un engagement trop régulier, ceci du fait de mon implication importante dans d’autres associations.

08:57 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

09/04/2014

Portrait bénévole : François BERGNIARD

2014-03_françois_bergniard.JPGComment êtes-vous venu à l’APF ?

Je venais d’entamer mon dernier mois comme étudiant, dans une école spécialisée. Un copain m’a demandé ce que je faisais  le week-end prochain ; il m’a proposé de participer à une sortie en car. Pas de problème, on viendra te chercher à domicile m’a-t-il dit pour finir de me convaincre.

Je n’avais jamais quitté mes parents ; malgré ma grande timidité, je n’ai pas su refuser. J’ai trouvé un groupe sur le trottoir qui attendait. Le car est arrivé et nous sommes partis toute la journée. J’avais fait la connaissance d’une joyeuse bande d’amis ; certains avaient un handicap, souvent plus sévère que le mien, d’autres non. Peu importe, dans les têtes il n’y avait pas de différence. Le soir, je n’avais qu’une envie : retrouver au plus vite le groupe de jeunes APF de Clamart !

Trois mois après, on me confia la gestion de la trésorerie du groupe. Très disponible car ne travaillant pas encore, on m’envoya représenter le groupe de jeunes à une réunion de la délégation des Hauts-de-Seine. Je découvrais les rouages de l’APF, rompait une fois de plus ma timidité en dialoguant avec le délégué départemental et les correspondants, tous bien plus âgés que moi.

Un an après, cela devait devenir plus sérieux ! Le responsable du groupe de jeunes annonça sa démission. Les regards se tournèrent vers moi ! L’aventure ne faisait que commencer…

Qu’est-ce que vous y faites ?

A mon arrivée aux Sables d’Olonne, enfin dégagé du contexte professionnel, je m’étais promis l’arrêt de toute activité liée au handicap. Je voulais me consacrer uniquement à mes hobbys, et profiter des activités de bord de mer.

Je venais de quitter à regret une mission dans la commune où j’habitais dans l’Essonne. Je participais à une commission communale chargée de faire des propositions pour l’amélioration des conditions de vie des personnes handicapées. Pour ma part, je sillonnais les rues de la ville avec mon fauteuil roulant électrique, notais les points non accessibles ou améliorables, et j’en faisais part au cours des réunions de la commission.

Et puis, j’ai lu dans le Journal des Sables une petite annonce. La municipalité faisait appel à des personnes concernées par le handicap pour donner leur avis au cours d’une commission intercommunale. Instinctivement, j’ai répondu ! Dès les premières réunions, j’ai fait la connaissance de Paulette, Catherine et Yves, de l’APF. Un nouveau groupe vient de se former m’a lancé Yves. Quelques jours plus tard,  je recevais une invitation, et me rendais à l’une des premières réunions du groupe relais Littoral. J’avais retrouvé, sous des formes un peu différentes, de quoi accomplir la même mission que j’avais en Essonne.

Je me suis attaché au groupe Littoral et à mes nouveaux amis. Ensemble, nous avons mis en commun nos forces, notre énergie et notre désir de voir se transformer le paysage et les infrastructures, pour les rendre accessibles à tous. Dans la continuité de ce qui avait été engagé, j’ai pris le relais comme référent du groupe, simplement pour que tous ceux qui constituent notre équipe, continuent à avoir la parole.

Qu’en retirez-vous ?

Comme vous l’avez compris, mes premières missions APF m’ont permis de vaincre ma timidité. Mais pas seulement. Parachuté responsable de groupe de jeunes, j’ai appris à animer des réunions, organiser des sorties, rédiger des courriers administratifs et amicaux, déléguer certaines missions à d’autres, notamment aux plus fragiles.

Dans toutes les missions handicap que j’ai eu, j’ai appris à aller au devant des autres, et à communiquer avec des responsables locaux et politiques. Quelle « école » !

En débarquant aux Sables d’Olonne, mes contacts associatifs et culturels avaient fondus. Très vite, au contact de nouveaux amis à l’APF, j’ai retrouvé une « famille » qui a facilité mon intégration dans la vie sociale de ma commune.

Surtout, la vie au contact des adhérents de l’APF permet de rester humble ! On trouve toujours plus fragile que soit, plus lourdement handicapé, avec plus de souffrances que celles que l’on peut soi-même éprouver. A l’APF, j’ai relativisé mon handicap, compris que ma malchance était quelque part, une chance ! C’est peut-être le plus important.

 

 

 

13:46 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

05/03/2014

APF Evasion recherche plus de 2000 accompagnateurs bénévoles

apf évasion 2014.jpg

APF Evasion, le service vacances de l’Association des paralysés de France (APF) recherche des accompagnateurs bénévoles pour apporter une aide personnalisée à des vacanciers en situation de handicap cet été.

Toute personne de plus de 18 ans prête à donner 2 à 3 semaines de son temps peut devenir accompagnateur bénévole.

En 2013, APF Évasion a permis à plus de 1800 vacanciers en situation de handicap moteur et de polyhandicap de partir en vacances en France ou à l’étranger. Cette année, ce sont 171 séjours qui auront lieu de juin à septembre, permettant à plus de 1800 personnes en situation de handicap de partir en vacances ; autant d’occasions de devenir accompagnateur bénévole !


Si vous voulez en savoir plus,  contactez le service APF Evasion - Activité Encadrement au 01 40 78 00 00,

ou Hugues à la Délégation de Vendée au 02 51 37 03 47.

24/02/2014

La bénévole du mois : Janine

2014-02_jeannine_martineau web petit.jpgJeannine, comment êtes-vous venue à l’APF ?

J’ai connu l’APF par les médias, il y a de cela plus de 20 ans. Elle était présentée comme une association de défense des droits des personnes en situation de handicap. Une association dynamique ! Je me souviens de mon premier jour où j’ai accompagné Sœur Jeanne. C’était par l’intermédiaire de Jacqueline. Nous étions sur un parcours à la Vallée verte à La Roche, au bord de l’eau. Ce fût un temps d’échange et de partage très agréable autour d’un pique nique avec guitare, accordéon, jeu de boules, …  Depuis je suis devenue bénévole et adhérente.

Qu’est-ce que vous faites à la Délégation Départementale de Vendée ?

Arrivée en retraite, je m’implique davantage encore. J’ai fait partie du Groupe Amitié et du groupe du secteur des Sables, en prenant parfois une journée de congés pour pouvoir y assister.

J’ai participé à des sorties promenades : Joëlettes, la Bicentenaire, … J’étais sur les stands de ventes de fleurs de la première à la dernière Fête du sourire. J’ai fait partie aussi des premiers bénévoles sur les paquets cadeaux, à l’époque Zone Bell et maintenant à Joué Club Sud Avenue à La Roche.

Plus récemment, j’ai confectionné les cercueils pour la manifestation de septembre 2013 dénonçant les difficultés de scolarisation des enfants en situation de handicap.

Ce sont principalement les questions d’accessibilité qui me mobilisent : distribution de papillons devant les écoles pour sensibiliser les parents d’élèves au respect des places de stationnement, dialogue avec les automobilistes mal stationnés sur les trottoirs, participation à la cellule de veille accessibilité, affichage des commerces (septembre 2013), …

Enfin, ponctuellement, et en fonction de mes disponibilités, j’interviens dans le cadre des actions de sensibilisation.

Que retirez-vous de votre engagement bénévole ?

Pour moi c’est le plaisir de donner du bonheur, d’offrir mon sourire à l’autre et de recevoir le sien en retour. Je retrouve à l’APF la satisfaction d’être actrice pour faire évoluer la société tant par des actes militants que dans l’accompagnement de l’autre et le partage avec lui.

10:25 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

21/02/2014

Réunion d'information sur le bénévolat et sur APF Evasion

logo-APF-benevolat-pt.jpgRéunion d'info sur le bénévolat et sur APF Evasion organisée par la Délégation APF de Loire Atlantique.

Elle aura lieu le mardi 25 mars 2014, à 20h00 à la Manufacture des Tabacs - 10 bis boulevard Stalingrad à Nantes (arrêt Manufacture par le tram, c'est l'arrêt juste après celui de la gare SNCF).

Pour en savoir plus, contactez Hugues au 02.51.37.03.47.

16:52 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

18/02/2014

Semaine nationale des personnes handicapées physiques, nous recherchons des bénévoles !!!

2014 affiche semaine nationale.jpgDu lundi 10 au dimanche 16 mars 2012 se déroulera la semaine nationale des personnes handicapées physiques.

C'est une semaine de sensibilisation au handicap mais surtout une semaine de collecte de fonds. Ces fonds permettent à l'APF de poursuivre ses projets et actions de proximité en faveur des personnes en situation de handicap sur le département.

Ces fonds nous sont indispensables pour pérenniser nos actions de :

- défense des droits et accompagnement juridique des personnes en situation de handicap,

- actions en faveur de la scolarisation et de la prise en charge des enfants en situation de handicap,

- promotion de l'accessibilité des Etablissements Recevant du Public,

- sensibilisation des enfants et des adultes du département aux difficultés que rencontrent les personnes en situation de handicap au quotidien,

- développement du lien entre les acteurs.

Ces fonds nous sont plus que nécessaires pour poursuivre notre action en faveur de l'accessibilité de la cité, pour que l'APF continue d'interpeler les acteurs locaux de l’accessibilité, tels que les mairies, conseils généraux et sociétés de transport, afin qu’ils respectent leurs obligations.

 Le temps de 2 ou 3 heures, devenez bénévole à l’APF ! Vous pouvez nous aider…

- en participant à la collecte auprès du grand public : pour cela, nous mettrons à votre disposition des troncs prévus à cet effet et des cartes spéciales pour cette occasion tamponnées par la Préfecture,

- ou en déposant des affiches et des troncs auprès de vos commerçants de proximité.

Pour nous soutenir, merci de contacter Hugues Bourieau ou Annie Trichet au 02 51 37 03 47 ou dd.85@apf.asso.fr

28/01/2014

Portrait bénévole : Bruno GUIGNARD

2014-01-29_photo_bruno_guignard.jpg

Comment êtes-vous venu à l’APF ?

Depuis que je suis tout petit, par mes parents qui ont été adhérents à l’APF.

J’ai participé à des camps de vacances, à des sorties à la Beaujoire pour les matchs de foot, à un week-end à Magny Cour pour assister au Grand Prix de France de Formule 1.

Et naturellement, je suis devenu adhérent puis bénévole.

Qu’est-ce que vous y faites ?

Je suis impliqué dans le cadre de l’activité « Souriez, vous êtes sensibilisés ! ».

J’y témoigne sur le handicap pour une meilleure compréhension, pour une meilleure approche.

L’objectif étant que les gens ne soient plus effrayés par le handicap.

C’est, par exemple, expliquer les problèmes d’accessibilité, les problèmes de prise en charge.

Et aussi, devant les futurs professionnels du médico social, donner des pistes, des conseils, des astuces et des tuyaux…

Enfin, je me suis mobilisé quelques fois sur des manifestations organisées par l’APF, comme en septembre dernier, devant la Préfecture, sur les questions de scolarisation des enfants en situation de handicap.

Qu’en retirez-vous ?

En sortant d’une action de sensibilisation, je suis généralement très satisfait.

La diversité des publics rencontrés et certaines des questions posées (dont je n’aurais parfois jamais eu l’idée) sont très enrichissantes.

Pour moi, c’est enfin très important de se mobiliser, notamment sur les questions liées à la scolarisation des enfants en situation de handicap, car en 25 ans, les choses ne semblent pas avoir beaucoup évolué, et c’est grave !

 logo-APF-benevolat-pt.jpg

15:34 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

23/01/2014

l'APF, avec vous, ça serait encore mieux !

Vous aussi vous avez envie de nous rejoindre ! Contactez Hugues et Isabelle au 02 51 37 03 47, dd.85@apf.asso.fr

12:59 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |

17/01/2014

Opération paquets cadeau à Joué club réussie !

2014-01-17 OF Joué Club - Copie.jpg

Bravo aux 57 bénévoles qui se sont ralyés durant 2 mois pour confectionner les plus jolis paquets cadeaux du Père Noël !

Merci aux clients de Joué Club Sud Avenue de La Roche sur Yon pour leur générosité !

Pour lire le communiqué de presse, cliquer ici.

2014-01-13 joué club web petit.jpg

18/12/2013

La bénévole du mois : Jacqueline

2013-12-06_photo_jaqueline_charon.jpgComment êtes-vous venue à l’APF ?

Je connaissais l’APF de nom, sans savoir ce qu’elle était précisément. Je suis arrivée à l’APF en 2011, en répondant à un appel à bénévoles paru dans la presse, pour les paquets cadeaux.

Dans une association, on n’est pas dans une entreprise. C’est donc le partage des valeurs humaines défendues par l’APF qui m’ont fait y venir.

Qu’est-ce que vous y faites ?

Je fais les paquets cadeaux car c'est un plaisir pour moi, et la clientèle de Noël est super sympa. Perfectionniste, je ne m'engage que lorsque je suis certaine d'en être capable. N'hésitez pas et venez rejoindre les bénévoles « paquets cadeaux », entre autre.

J’ai aussi participé au comité de pilotage des dernières élections du Conseil départemental de l’APF.

Qu’en retirez-vous ?

Pour moi, aller à l’APF, c’est le plaisir de trouver un accueil souriant. J’aime les associations où chacun se respecte, où il n’y a pas de compétition. Le bénévolat, ça doit être un échange : apporter quelque chose, aider l’autre, et aussi recevoir, ne serait-ce qu’un sourire.

A l’APF, les bénévoles sont ma deuxième famille, je m’y sens bien.

Des liens d’amitié s’y créent, et c’est essentiel.

 

09:17 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

09/12/2013

Le bénévole du mois : Darkaoui

2013-12-05_photo_darkaoui_kassim.jpgComment êtes-vous venu à l’APF ?

Je suis arrivé en 2009. Je cherchais un fauteuil roulant pour ma tante, en situation de handicap à Mayotte. Elle était alitée depuis plusieurs années, et pour elle qui a toujours été quelqu’un de dynamique, cette situation était très difficile à vivre.

L’APF Vendée lui a fait don d’un fauteuil roulant, et je l’en remercie beaucoup, ça apporte énormément à ma tante.

Qu’est-ce que vous y faites ?

Depuis, je suis bénévole et adhérent. Mes missions sont multiples.

Je suis chauffeur, je fais les paquets cadeaux, j’ai participé pendant plusieurs années à la Fête du sourire, je suis présent sur des stands APF permettant à celle-ci de faire connaître son action (par exemple sur le festival familial Mai’Scène II), …

J’aide à la préparation de manifestations et j’y participe, j’aide aussi à l’organisation de l’Assemblée départementale de l’APF (installation et rangement de salle, …), …

Je m’implique aussi dans la collecte de téléphones portables usagés : chercher des nouveaux points de collecte, assurer le suivi, …

Qu’en retirez-vous ?

Je viens à 10 heures prendre le café à la Délégation (rires). Ça m’apporte le bien-être d’être en contact avec les gens, d’aider. C’est une belle occasion de connaître d’autres personnes, de créer des liens d’amitié.J’aime la dimension humaine de l’association, le partage des choses de la vie à travers mon engagement bénévole à l’APF.

C’est parti d’une simple demande de renseignements (pour le fauteuil roulant), et c’est devenu plus qu’un engagement bénévole, un engagement militant !

C’est faire partie d’une famille.

Pour que la vie soit meilleure pour tout le monde…

 

16:30 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

13/11/2013

Les bénévoles du mois : Sandrine et Françoise

 2013-10_photo_françoise_nicou_&_sandrine_le_droit.jpgSandrine, Françoise, racontez-nous comment vous êtes arrivées à l’APF

Sandrine : Il y a 3 ou 4 ans, lors d’une conférence sur les troubles DYS, j'ai rencontré Stéphanie, la Directrice de l’APF Vendée. Très vite elle m’a accompagnée dans mes démarches pour mes fils Dylan et Kilian qui n'étaient pas scolarisés comme il fallait...

Après plusieurs mois de combats, la situation s’est enfin améliorée et j'ai rejoint les rangs de l’APF pour défendre tous les autres enfants…

Françoise : Mon fils Alexandre rencontrait d’importantes difficultés à être scolarisé dans de bonnes conditions. Je remettais plein de choses en cause et je me posais beaucoup de questions sur l’avenir d’Alexandre.. . Sandrine m’a alors parlé du rôle que pourrait jouer l’APF pour nous aider. J’ai alors pris contact avec la délégation…

 Que faites-vous à l'APF ?

Sandrine : Je participe localement à la collecte des téléphones portables usagés pour aider l'association à développer ses ressources. J’ai eu aussi l’occasion de participer à l'organisation de la Fête du sourire à Mouilleron en Pareds en compagnie d’André Milet.

Plus récemment, j’ai fabriqué des cercueils pour la manif du 27 septembre devant la Préfecture de Vendée, sur les problèmes de scolarisation des enfants en situation de handicap sur le département.

Françoise : Je suis beaucoup plus jeune que Sandrine dans mon engagement à l’APF. Durant cet été, avec elle, j’ai aussi fabriqué des cercueils !

Que retirez-vous de votre action bénévole au sein de notre Délégation Départementale ?

Sandrine : Pour moi, c’est : « dès qu’on peut, on vient ! ».

Je me sens bien avec des gens comme vous, maintenant je suis totalement APFienne ! J’y rencontre des gens formidables, des battants.

A l’APF, je reçois la force de me battre, de continuer la bataille dans tous les domaines…

Françoise : J’en retire beaucoup de satisfaction. J’y rencontre des gens extraordinaires qui donnent l’envie de continuer à s’engager.

Sandrine et Françoise, de concert :

MERCI l'APF !!!

22:30 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

26/09/2013

Quand le Crédit Mutuel Océan sensibilise ses collaborateurs au monde associatif vendéen...

2013-09-10 CMO semaine associative 1.jpgDu 16 au 20 septembre derniers, le Crédit Mutuel Océan organisait sa première "Semaine associative" au siège de la Fédération, à La Roche sur Yon.

A cette occasion, l'APF, parmi une vingtaine d'autres associations, était invitée à venir présenter ses actions pour et avec les personnes en situation de handicap, grâce à la mobilisation des bénévoles de l'association.

Nous avons pu échanger avec les professionnels du Crédit Mutuel sur la collecte de téléphones portables usagés dont le CMO est un important partenaire, les difficultés de scolarisation des enfants et jeunes en situation de handicap, l'emploi, "Tous à la voile", le bénévolat à l'APF, ...

Autant de sujets qui ont intéressé les nombreux visiteurs, certains étant d'ailleurs directement concernés par le handicap.

L'organisation d'une telle semaine associative est une manière sympathique et originale pour impliquer les salariés d'une entreprise dans le domaine associatif !

23/09/2013

Les bénévoles mobilisés pour les enfants et les jeunes en situation de handicap

Ce jeudi 19 septembre, une dizaine de bénévoles s'activaient dans la bonne humeur pour préparer de jolies banderoles colorées pour notre rassemblement de vendredi prochain...

bénévoles 1.jpg

Mais chut... on ne vous dira rien : pour découvrir les slogans, rendez-vous vendredi !

L'APF, la FCPE, l'association "Ensemble sur l'île de Noirmoutier", AAD Makaton, 2 langues pour une Éducation 85, Autistes sans frontières et l'UNAFAM appellent à un large rassemblement pacifique le vendredi 27 septembre 2013 à 14h devant la Préfecture de Vendée pour défendre l'idée que oui, l'école pour tous c'est possible, oui, une place adaptée pour chacun c'est possible.

Venez nombreux !

Et pour tout renseignement sur le bénévolat, n'hésitez pas à contacter Hugues Bourieau au 02 51 37 03 47.

10:20 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

20/09/2013

Le bénévole du mois : Sébastien

 2013-09_sébastien_nicolle.jpgSébastien, comment êtes-vous venu à l’APF ?

En 2010, dans le cadre de mes démarches avec Pôle Emploi, j’ai été amené à faire 3 stages d’une semaine d’observation. L’un d’eux s’est passé à l’APF. J’ai alors décidé de poursuivre bénévolement.

Qu’est-ce que vous faites comme activité bénévole ?

Je suis engagé à l’APF selon mes disponibilités, mon savoir faire et les propositions qui me sont faites. J’ai participé à plusieurs éditions de la Fête du sourire, comme vendeur d’objets Sourire aux clients des magasins partenaires. Je contribue aussi à l’organisation du Café bénévole : logistique et intendance. Pour certaines actions, j’aide à la fabrication de matériels.

Fin août, j’étais présent sur le stand APF dans le cadre de « Il l’été une fois… la rentrée », fête organisée par la Maison de Quartier du Val d’Ornay. L’occasion pour moi d’informer les visiteurs sur les actions de l’APF.

Que retirez-vous de votre engagement bénévole ?

« Si je n’en retirai rien, je ne serai pas ici… ». Je n’y perds pas mon temps et j’y prends du plaisir.

Ça m’occupe, plutôt que de me morfondre chez moi à ne rien faire : je me sens utile. Ça m’oblige à aller vers les autres, à sortir et à avoir toujours un lien social. J’y rencontre du monde…

Pour moi, c’est aussi la satisfaction d’être accompagné, suivi et couvert dans mon engagement. C’est important d’avoir l’impression de ne pas être lâché dans la nature comme ça, sans savoir où l’on va…

14:46 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

26/08/2013

La bénévole du mois : CLaudine

 2013-08_photo_claudine.jpgClaudine, comment êtes-vous venue à l’APF ?

Ma « petite porte d’entrée » à l’APF, c’est quand j’arrive en retraite en 2009. France Bénévolat m’informe de l’opération paquets cadeaux menée par l’APF à Joué Club Sud Avenue, et je m’y engage très vite, puis en 2010, 2011 et 2012 aussi.

Ma « grande porte d’entrée », c’est l’appel à bénévoles lancé par APF Evasion à l’été 2012 sur une grande chaîne de TV nationale. Mon conjoint me dit « on y va… », et c’est cette réaction de sa part qui me pousse à franchir le pas.

Il est vrai qu’il est déjà sensibilisé à la question du handicap…

Que faites-vous comme actions bénévoles ?

Depuis 2009, je participe aux paquets cadeaux sur novembre et décembre.

De façon moins formelle, je collecte les téléphones portables usagés en diffusant l’information et en mobilisant autour de moi : les amis et le groupe de marche « la Gambade » par exemple.

Septembre 2012, l’idée du Café bénévole émerge. Je contribue à sa mise en place et à son organisation. Premier rendez-vous : janvier 2013 !

Le 5 juillet dernier, je participe à la manifestation devant la Préfecture, visant à dénoncer les difficultés de scolarisation des enfants et jeunes en situation de handicap de Vendée. La veille, je réalise la banderole…

Retour à l’été 2012 : c’est donc ma première participation comme accompagnatrice à un séjour APF Evasion. 15 jours précédés de 2 journées de formation qui permettent de bien se préparer et surtout de prendre conscience de la réalité de l’accompagnement au quotidien, en ce sens que le handicap n’est pas quelque chose d’insurmontable.

Qu’en retirez-vous de votre engagement bénévole ?

La convivialité, la richesse des contacts et du mélange des âges, notamment avec les jeunes.

Avec APF Evasion, les 2 journées de préparation permettent un échange de savoir être et de savoir faire avec les autres bénévoles, qui viennent de tous horizons. Ça crée une certaine dynamique de groupe. Quant au rapport avec les vacanciers, « c’est ça le bonheur ! »

Des trucs tout bêtes comme prendre un pot en terrasse représentent pour eux de véritables moments de plaisir. Ce sont des temps forts sur le plan émotionnel : des regards qui en disent long, des moments de panique, des rigolades, des pleurs, des joies, …

C’est enfin la découverte d’un monde avec ses difficultés, avec ses particularités. Ça permet de relativiser beaucoup de choses.

14:31 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

30/07/2013

La bénévole du mois : Cendrine

 2013-06_photo_cendrine_proud web.jpgCendrine, comment êtes-vous venue à l’APF ?

En 2008, enceinte de mon premier enfant et sans emploi, j’avais envie de m’investir dans une cause qui me tenait à cœur. J’ai cherché plusieurs associations sur Internet, et après une première sélection, et aussi parce que ma belle-soeur y travaille, j’ai pris contact avec l’APF…

Il est vrai aussi que, de par ma formation dans l’hôtellerie et la restauration, je peux être souvent confrontée à l’accueil des publics en situation de handicap. Je suis donc sensibilisée à ces questions. D’ailleurs, là où je travaille aujourd’hui, il est mis à disposition des réceptionnistes un livret d’accueil de ces publics. Mais je me rends compte qu’il y a encore beaucoup à faire.

 Qu’est-ce que vous faites en tant que bénévole à l'APF ?

Depuis mon arrivée à l’APF, j’ai participé à de nombreuses actions avec la Délégation de Vendée.

Pour commencer, c’était sur l'opération "paquets cadeaux" avec Bénouch. Sur les plannings, les appels téléphoniques pour mobiliser les équipes, et bien sûr la confection des paquets.

J’ai découvert les sensibilisations en milieu scolaire et ça m’a bien plu. Je suis prête à en refaire !

Dernièrement, pour la Fête du sourire, j’étais chargée de contacter les clubs de randonnées pédestres et les bénévoles APF en vue d’installer des points de collecte de téléphones portables usagés au départ des randos…

 Que retirez-vous de votre engagement bénévole au sein de la Délégation ?

Mon engagement bénévole à l’APF me fait prendre conscience de mon envie de l’élargir à ma vie de tous les jours, tant professionnellement que personnellement. C’est apporter et recevoir… C’est également pour moi la satisfaction de me rendre utile, d’apprendre et de partager des choses.

Par exemple, connaître les difficultés de scolarisation des enfants en situation de handicap m’ouvre les yeux, alors qu’autrement je n’y aurai peut-être pas porté la même attention.

Ça me permet enfin d’y voir plus clair dans la construction de projets.

16:45 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |