• Ces commerçants qui nous veulent du bien...

    Ce matin, on se baladait dans la rue Clémenceau (vous savez, la grande farce Yonnaise : voir ici).

    Et ben on est pas sorti de l'auberge, parce que même les choses les plus simples et les plus basiques comme laisser le passage suffisant sur les trottoirs n'est pas respecté par quelques commerçants récalcitrants comme le Grand Café... (On l'a salué, on lui a expliqué mais... rien)

    100_6114.JPG

    On est obligé de descendre sur la route pour passer, tandis que les tables, les chaises et les parasols sont confortablement installés sur le trottoir.

    On est bons joueurs, on sait bien que c'est de la responsabilité du commerçant, et pas de la mairie qui donne les autorisations d'occupation de la voie publique. Ben vi, la mairie elle peut pas tout voir : elle est seulement juste en face.

    Et puis il reste 489 jours pour qu'il y réfléchisse notre commerçant qui nous veut du bien... Mais s'il arrive à trouver the solution avant (comme mettre ses tables sur sa terrasse en face par exemple, on lui en voudra pas de faire preuve de réactivité !)

    Quant aux rampes hi tech, comme la jolie rampe de la pharmacie, elles sont toujours bien en place.

    100_6115.JPG

    Bon, ils ont quand même fait un effort, ils ont essayé d'apporter des améliorations : ils l'ont changée de sens et ils l'ont fixée au sol avec des vis. C'est pas rien quand même, faut le souligner. Y'a un mois, elle était comme ça la rampe :

    DSCN8281.JPG

    C'est quand même drôlement mieux, faut le reconnaître ! Et c'est rudement plus classe et efficace que la rampe en carton dénichée par notre Yonnais en Colère (voir ici) Bon en même temps, quand on sait pas...

    Et en matière de rampes provisoires parce-que-les-travaux-y-sont-pas-terminés on vous en propose une belle, place de la Vendée, dans la continuité de la rue Clémenceau (chaîne de déplacement oblige) :

    100_6117.JPG

    D'un côté... et de l'autre !

    100_6119.JPG

    Une jolie petite montée bien meuble, en graviers et cailloux !

    100_6121.JPG

    Bon, vous ne verrez pas nos deux explorateurs sur les photos, juste parce qu'en fauteuil roulant, c'est pas possible de passer place de la Vendée.

  • Billet d'humeur n°132 de notre Yonnais en colère... "une rampe de développement durable !"

    Salut les gens !

    Pour accéder aux commerces, j'ai trouvé une solution peu onéreuse pour les commerçants :

    132.jpg

    Comme ça ils arrêteront peut-être de râler comme quoi la mise en accessibilité n'est pas possible ou coûte trop cher ! Avec ce carton d'emballage, il n'est point besoin de faire appel au FISAC ou de rogner sur les marges... A bons entendeurs !!

    Ce qui m'interroge dans l'ensemble de chantier, c'est l'absence manifeste de dialogue entre les commerçants et la ville, sinon on ne verrait pas ce genre d'incohérences...

    A la semaine prochaine

    Mot n° 132 : "nos"

  • Discours de Vincent Peillon sur l'école inclusive

     Voilà des paroles qui nous réjouissent... Et nous saurons les rappeler si nécessaire aux dirigeants vendéens...

    "La maladie de notre école, c'est de séparer les enfants"


    L'accompagnement des élèves en situation de... par EducationFrance

  • Evolution des modalités d'utilisation du CESU

    Évolution des modalités d’utilisation du CESU préfinancé par les bénéficiaires de l’allocation personnalisée pour l’autonomie (APA) ou de la prestation de compensation (PCH)

    Désormais, les conseils généraux peuvent  payer tout ou partie des cotisations sociales dues par les bénéficiaires de l’APA ou de la PCH directement au Centre National du chèque emploi-service universel (CNCESU), au lieu de les faire transiter chez les bénéficiaires de l’APA ou de la PC qui devaient les reverser eux-mêmes au CNCESU. Les allocataires devaient ainsi parfois faire l’avance de ces cotisations.

    source : http://vos-droits.apf.asso.fr/

  • Scolarisation : qui contacter en cas de difficultés ?

    faites valoir droits.jpgVous rencontrez des difficultés pour la scolarisation de votre enfant ? Différents interlocuteurs peuvent être sollicités :

    Le Directeur de la MDPH

    La MDPH est le lieu unique d'information, d'évaluation des besoins et d'orientation. La MDPH doit notament veiller à l'effectivité de la décision qu'elle a rendue. L'orientation de votre enfant vers un établissement médico-social peut se faire avec votre accord : elle ne peut vous être imposée.

    mdph@vendee.fr

    Le Directeur Académique des Services de l'Education Nationale

    L'Education Nationale a, en matière de scolarisation, un obligation de résultat.

    La loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées affirme le droit pour chacun à une scolarisation en milieu ordinaire au plus près de son domicile, à un parcours scolaire continu et adapté. Les parents sont de plus étroitement associés à la décision d'orientation de leur enfant et à la définition de son projet personnalisé de scolarisation (P.P.S.)

    ce.0850053w@ac-nantes.fr

    Les médiateurs de l’Éducation Nationale

    Le médiateur académique est une personnalité qualifiée, indépendante et impartiale, qui intervient gratuitement et instruit les dossiers en toute confidentialité. Il aide à résoudre les litiges persistants entre des usagers ou des personnels et les services, les écoles ou les établissements (publics et privés) de l'académie relevant des ministères de l'Éducation nationale et de l'enseignement supérieur.

    Deux médiateurs officient dans l'académie de Nantes : Achille Villeneuve et Guy Renaudeau.

    Téléchargez ici le formulaire de saisine

    mediateur@ac-nantes.fr

    Aide Handicap Ecole

    "Aide Handicap École" a été mis en place par le ministère de l'Education en août 2007 au regard des difficultés rencontrées par les familles pour la scolarisation de leurs enfants. Ce service aide les parents dans leurs relations avec les services scolaires pour obtenir des informations et réponses concrètes.

    Aide Handicap École
    0810 55 55 00

    (communication facturée au tarif d'un appel local)
    du lundi au vendredi, de 9h à 12h et 13h30 à 17h

    aidehandicapecole@education.gouv.fr

    Le Délégué du Défenseur des Droits et charge de la défense des droits des enfants

    Les délégués peuvent traiter, par la voie du règlement amiable, les réclamations relevant de la compétence du Défenseur des droits dans les domaines des relations avec les services publics, de la défense des droits de l'enfant et de la lutte contre les discriminations.

    Daniel TRAN : 02 51 36 72 13, assure des permanences chaque vendredi à la Préfecture de Vendée

    daniel.tran@defenseurdesdroits.fr

    Le Préfet

    Le Préfet est le représentant direct du Premier ministre et de chaque ministre dans le département. Il peut donc être sollicité en tant que représentant du Ministre de l'Education Nationale.

    Les associations de parents d'élèves

    Pour le public : la FCPE, Fédération des Conseils de Parents d'Elèves : fcpe85@free.fr

    Pour le privé : l'APEL, Association de Parents d'Elèves de l'Enseignement Libre : apel85@ddec85.org

     

     

  • Réaliser une voirie agréable et praticable par tous, c'est possible ! Exemple du remblai des Sables d'Olonne

    Suite à notre article "La Roche sur Yon, une farce de bien mauvais goût" dans lequel nous montrons le résultat des travaux de réaménagement de la rue Clémenceau, Jeanne nous a adressé des photos du remblai aux Sables d'Olonne.

    Le remblai a été refait après la tempête Xynthia. L'illustration que c'est possible de réaliser une voirie praticable par tous et agréable pour tous.

    "Pour l'accessibilité, c'est parfait ! Tout est de niveau, il n'y a pas de décroché pour les trottoirs. Les cheminements sont spacieux. En plus c'est très joli : un mélange de pavés roses, du bois et la route classique noire. Les gens s'arrêtent et s’assoient tout du long, c'est vraiment génial. Nous on peut circuler en fauteuil sans aucune difficulté, ça fait vraiment plaisir"

    1376139302815.jpg

    1376139316930.jpg

    1376139577069.jpg

    aucune différence de niveau entre le chemin de bois et le chemin de pavés

    1376139567983.jpg

    aucune différence de niveau entre le chemin de pavés et la route

    1376139289315.jpg

    des pavés qui n'éblouissent pas au soleil