30/09/2014

De multiples façons de jouer à HandiDon

1787220883.gifDu 15 septembre au 15 décembre,
soutenez les actions de proximité de l’APF en vous procurant des tickets-dons

- En ligne, sur www.handidon.fr

Grâce à un partenariat avec PriceMinister-Rakuten, le site www.handidon.fr est hébergé gracieusement sur une Super Boutique du site www.priceminister.com. Cette boutique en ligne propose, du 15 septembre au 15 décembre, la vente de tickets-dons HandiDon à l’unité ou par carnet de 10 tickets.
Les acquéreurs de tickets recevront le numéro de leur(s) ticket(s) par email et participeront, comme tous les autres acheteurs de tickets, au tirage au sort du 15 décembre.

- Auprès de la Délégation Départementale :

Appt. 80 - Résidence Les Terrasses - 40 rue de Wagram - 85000 LA ROCHE SUR YON

Tél. 02 51 37 03 47 - mail : dd.85@apf.asso.fr

"L'accessibilité ça concerne tout le monde, mais on s'en fout !"

Ségolène Neuville, la Secrétaire d'Etat en charge du handicap nous propose une petite leçon filmée intitulée "L'accessibilité c'est super important !"

A quand la vidéo "C'est pour ça qu'on a décidé de tout saboter !" ? (voir ici)


L'accessibilité : une priorité du Gouvernement par gouvernementFR

26/09/2014

Accessibilité : les besoins des personnes abandonnés ! 15 associations en colère !

Image1.jpgLes associations représentatives des personnes en situation de handicap et de leur famille, les associations de personnes âgées et les associations des usagers de la voirie et des transports tiennent à exprimer leurs profondes exaspérations et irritations face au grave recul du Gouvernement concernant l’accessibilité. Les associations jugent particulièrement inacceptable l’Ordonnance relative à l’accessibilité des établissements recevant du public et des transports en commun, présentée ce matin en Conseil des ministres, qui est un recul inadmissible sur les acquis en matière d’accessibilité.

En effet, cette Ordonnance beaucoup trop souple ouvre la voie à de nouvelles dérogations et détricote entièrement la loi accessibilité de 2005, en abaissant drastiquement le niveau d’exigence légale ! L’accessibilité s’avère donc sacrifiée sur l’autel de la rigueur.

Après 40 ans d’attente et deux lois inappliquées en matière d’accessibilité, c’est un retour en arrière considérable qu’impose le Gouvernement aux millions personnes en situation de handicap, de personnes âgées, de parents avec enfants en bas âge et poussette mais aussi à tous les usagers du cadre de vie qui souhaitent circuler librement.

De plus, ce dispositif n'est pas conforme à l'esprit de la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées, car il s'agit de graves reculs par rapport à l'ambition initiale de la loi accessibilité de 2005, et non de promotion des droits tel que le requiert pourtant ladite Convention.

Pour télécharger le communiqué de presse complet, cliquez ici

25/09/2014

Billet d'humeur N°188 de notre Yonnais en colère

inclusion escargot.jpg"Les autres [...] ils créent notre enfer..." (voir ici)

Doit-on en conclure que nous sommes loin d'accéder au Paradis, celui d'une société inclusive ?! Et puis d'ailleurs, ce Paradis est-il accessible ? Un peu utopique, voire mystique tout ça... Peu importe !

Nous les Z'handicapés, ce qu'on veut avant tout, c'est que stoppe cet enfer subi dont "les autres", nos décideurs (tout au moins la plupart) sont à l'origine !

 A la semaine prochaine

24/09/2014

L'APF fait l'unanimité au Conseil Municipal de La Roche sur Yon !

Une fois n'est pas coutume, le projet concernant l'APF et soumis au vote des élus de la ville de la Roche sur Yon ce mardi 23 septembre a fait l'unanimité ! Tous unis pour notre association !

Mais de quoi s'agit-il te demandes-tu ami blogueur ?

L'APF va crècher aux Jaulnières !

(pour reprendre cet amusant titre de Ma Ville Solidaire : voir ici)

diapo CM 23 septembre 2014 web.jpgLa ville de la Roche sur Yon vient en effet de voter la vente des locaux de la crèche des Jaulnières pour notre Délégation Départementale : d'ici quelques mois, nous serons installés dans des locaux spacieux, accueillants et idéalement placés au sein du quartier des Jaulnières. De quoi dynamiser encore plus nos activités et le développement de notre vie associative !

Ce dossier a mobilisé les deux équipes municipales successives conduites par Pierre Régnault, puis Luc Bouard, et nous sommes enchantés d'avoir pu fédérer l'ensemble des élus autour de ce projet d'utilité sociale !

L'enthousiasme est général au sein de notre association, et de nombreux projets sont d'ores et déjà en préparation...

Rendez-vous au printemps pour l'inauguration de la nouvelle maison des adhérents et sympathisants de l'APF en Vendée !

Portrait bénévole : André MILET

2014-09_andré_milet compressé.jpgComment êtes-vous venu à l’APF ?

J’ai pris contact avec l’APF quelques années après mon accident survenu en 1971. Lucette  Morançais était à l’époque déléguée de départementale.

Qu’est-ce que vous y faites ?

Je me suis impliqué dans différentes actions nationales pour récolter des fonds pour l’APF. J’ai tenu un stand à la Fête du sourire, durant plusieurs années, où j’ai participé à la vente de fleurs avec d’autres bénévoles. J’ai également vendu des tickets de tombola dans les années 1990. Je suis toujours partant si l’APF a besoin de bénévoles pour ses actions.

En parallèle, je participe activement à la collecte de textiles depuis de nombreuses années. J’ai commencé cette activité bénévole quand j’habitais à Bazoges en Pareds : je centralisais la collecte de Bazoges en Pareds et des communes aux alentours, puis la collecte partait à La Roche sur Yon.

Actuellement, je tiens le dépôt de textile à Mouilleron en Pareds. Nous avons dernièrement collecté près de 2 tonnes de vêtements qui ont été envoyés aux Herbiers !! Nous sommes d’ailleurs ouverts tous les premiers mercredis du mois. Je prends également en charge localement la collecte de téléphones portables.

Qu’en retirez-vous ?

J’aime participer à la vie associative (assemblées départementales, …). Je souhaiterais venir plus souvent, mais je suis éloigné géographiquement. Il est important pour moi de soutenir l’APF dans ses actions : j’aide à récolter des fonds que ce soit en collectant du matériel (fauteuils, déambulateurs, …), des textiles ou des téléphones portables.

11:31 Publié dans Bénévolat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

18/09/2014

Billet d'humeur 187 de notre Yonnais en colère "Apprendre à conduire !"

 

billet_187.jpg



No comment !

A la semaine prochaine


Mot n° 187 : "ne"

15/09/2014

HANDIDON : UNE CHANCE POUR VOUS, UNE CHANCE POUR NOUS…

handidon note explicative.jpgL’Association des Paralysés de France (APF) lance un nouveau grand jeu national solidaire : HandiDon. Cette opération repose sur la vente de tickets-dons permettant de remporter de nombreux lots tout en aidant les personnes en situation de handicap moteur et leur famille.

Ainsi, du 15 septembre au 15 décembre, des tickets-dons, au prix suggéré de 2€, sont mis en vente dans les structures de l’association, sur le site Internet www.handidon.fr.

Un grand week-end de collecte « Tous ensemble ! » réunira les milliers d’adhérents, de bénévoles et de salariés APF dans la rue, les 18 et 19 octobre, pour proposer au public ces tickets-dons.

Le 15 décembre, un tirage au sort permettra aux plus chanceux de gagner de nombreux lots offerts par les partenaires de l’APF : une Peugeot 2008, des séjours de vacances, des home-cinéma, des tablettes numériques, des entrées à Disneyland Paris et plein d’autres cadeaux !

Des soutiens de taille ! 

Thierry Beccaro, comédien et présentateur de télévision, fait l’honneur à l’APF d’être le parrain de HandiDon.HandiDon_ThierryBeccaro©AntoineThibaud.jpg

« Je suis à la fois heureux et flatté de parrainer HandiDon, le grand jeu national de l’APF. Le succès de ce jeu repose essentiellement sur vous qui allez, partout en France, acheter des tickets-dons… non seulement pour tenter de gagner une voiture ou un voyage mais aussi pour soutenir l’APF et les personnes en situation de handicap qu’elle accompagne au quotidien. »

 De nombreuses entreprises se sont également engagées aux côtés de l’APF pour cette première édition de HandiDon.

Ainsi, la Société générale, PriceMinister-Rakuten, Conforama, Helpevia, Restalliance, Chorum, Solware, Sodexo, Biogen Idec, Belambra, UCPA, Bristol-Myers Squibb, Disneyland Paris, Geprif et SPM ont apporté leurs soutiens matériels, financiers ou ont fait don de leur temps à l’APF.

Développer les actions de l’APF en faveur des personnes en situation de handicap

Les fonds collectés avec HandiDon financeront les actions de proximité de l’APF en faveur des enfants et adultes en situation de handicap dans toute la France : ateliers, groupes de parole, sorties, accompagnement vers l’emploi, aide juridique, lutte contre les discriminations.

Du 15 septembre au 15 décembre,

soutenez les actions de proximité de l’APF

en vous procurant des tickets-dons

sur www.handidon.fr

ou auprès de la Délégation Départementale APF de Vendée

Appt 80 – Bât. D – 40 rue de Wagram

85000 LA ROCHE SUR YON

02 51 37 03 47 – mail : dd.85@apf.asso.fr

 

11/09/2014

Billet d'humeur 186 de notre Yonnais en colère "Projet enterré ?"

Cet article paru dans Ouest France m'a inspiré : voir ici

Nous constatons que les décideurs économiques et les élus politiques savent se mobiliser lorsqu'il s'agit de protéger leurs intérêts.
Intérêts tantôt financiers, tantôt en terme d'image et d'électorat.

Et les médias en parlent beaucoup !

Lorsqu'il s'agit d'enterrer la loi de 2005, là on ne peut pas dire que la mobilisation de ces mêmes décideurs et élus soit de la même ampleur alors que l'application de cette loi implique nécessairement un développement économique et social !

Alors ! Si le projet (de l'A831) est enterré, doit-on s'attendre à un barouf sans nom ?
Je crois bien que oui...

A la semaine prochaine

Mot n° 186 : "en"

08/09/2014

Vendéthèques : la Quinzaine du Handicap du 9 au 20 septembre 2014

Vendetheques-la-Quinzaine-du-Handicap_image_w_330.jpgLa Quinzaine du Handicap a lieu en Vendée, du 9 au 20 septembre 2014. Les Vendéthèques de Montaigu, La Gaubretière et La Châtaigneraie sensibilisent le public au quotidien des personnes en situation de handicap par le biais de diverses animations : ateliers, conférences, cinéma, contes pour enfants, concert...

Pour lire la suite, cliquer ici

16:45 Publié dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

06/09/2014

Sans solution, une maman menace de s'immoler devant la MDPH...

Depuis deux ans, Stella Manchon, maman de Mary, 17 ans, atteinte de dysphasie sévère, ne s'est vu proposer aucune solution pour celle-ci, qui vit cloîtrée, sans prise en charge, au domicile familial.

Stella vit un enfer au quotidien. Lasse de se battre, elle envisage de s'immoler dans les prochains jours devant la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) d'Avignon.

Lire la suite ici

18:35 Publié dans MDPH | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

Projet de loi « vieillissement » : le Comité d'entente s'inquiète sur l'avenir des MDPH

Alors que le projet de loi sur l'adaptation de la société au vieillissement doit être débattu à l'Assemblée nationale le 9 septembre, le Comité d’entente interpelle dans un courrier Laurence ROSSIGNOL, secrétaire d’Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie.

Le Comité d’entente se dit « particulièrement étonné » que l’avis du CNCPH sur ce projet de loi n’ait pas été évoqué dans le rapport parlementaire sur ce sujet.

L’inquiétude majeure des associations réside toutefois dans le risque de réintroduction de dispositions relatives à la gouvernance locale (MDA, conseil départemental de la citoyenneté et de l’autonomie - CDCA).

Le Comité d’entente souligne son attachement au statut des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) et la nécessité d’améliorer leur fonctionnement.

18:09 Publié dans MDPH | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Projet de loi "Adaptation de la société au vieillissement" : que vont faire nos Parlementaires Vendéens ?

Ce mardi 9 septembre vont débuter à l'Assemblée Nationale les débats autour du Projet de Loi sur l'"Adaptation de la société au vieillissement"

L'APF a été très active ces derniers mois à ce sujet, en participant aux concertations lors des travaux préparatoires du projet de loi, mais aussi en alertant les groupes parlementaires sur les limites du texte proposé, en juin dernier, avant les débats en Commission des Affaires Sociales.

Thierry Craipeau, Représentant Départemental de l'APF en Vendée, vient d'adresser un courrier à chacun des 5 députés Vendéens pour attirer leur attention sur certains aspects du projet de loi qui nécessitent vigilance et révision, et leur soumettre des propositions d'amendements : Sylviane Bulteau, Véronique Besse, Hugues Fourage, Alain Leboeuf et Yannick Moreau.

Pour voir le courrier adressé aux Députés, cliquez ici.

Pour voir l'avis de l'APF et les propositions d'amendements soumises aux Députés, cliquez ici.

 

04/09/2014

Billet d'humeur 185 de notre Yonnais en colère "Vive la rentrée !"

Avec un parcours comme celui de Madame Vallaud Belkacem, on ne peut qu'espérer que tout aille pour le mieux : voir ici

Son profil laisse aussi à penser qu'elle en sait quelque chose sur les discriminations !

Mais au vu des critiques dont elle fait l'objet par ses opposants et en particulier notre cher président du Conseil général, tiendra t elle ? (il qualifie sa nomination de "provocation" voir ici) C'est à souhaiter...

Parce qu'enfin, Monsieur le président, avouez tout de même que la situation des enfants z'handicapés est vraiment dramatique pour les familles vendéennes et déplorable quant au "laisser aller" flagrant et scandaleux qui règne dans notre beau département de la Vendée !

Alors, avant de critiquer, il serait peut-être bon d'agir... A l'image de ce que fait Madame Bulteau sur cette question ô combien difficile de la scolarisation des enfants z'handicapés, par exemple !

A la semaine prochaine

Mot n° 185 : "de"

03/09/2014

Lettre ouverte au Président de la République

"Je suis l’aînée d’une famille de 5 enfants (ouais mes parents ont bien bossé) et parmi les 5 enfants, j’ai un frère de 21 ans qui est handicapé mental. Il a une maladie génétique proche de l’autisme (Syndrome X Fragile; je vous expliquerai en détails si ça vous intéresse) et mon frère va devoir quitter son établissement spécialisé pour un "projet de vie adulte" (selon les mots des "professionnels") mais le problème Monsieur, c’est qu’il n’y a pas de place dans le peu d’établissements qui sont adaptés pour lui…les listes d’attente se comptent en dizaine d’années…  Et il n’est pas le seul vous savez. Veille de rentrée scolaire il y a plein de petits enfants handicapés mentaux qui n’ont pas d’école, pas d’établissements, qui restent en marge …et qu’on envoie balader. Des parents qui se battent, qui se mettent en précarité pour s’occuper de leurs enfants.

...

Alors l’égalité des chances, la justice sociale, je ne peux pas m’empêcher d’avoir des doutes… On ne part pas tous armés de la même façon dans la vie…. Et là où je veux en venir dans ce grand étalage confus, c’est que j’aimerai bien que vous et vos ministres et tous les autres qui gravitent avec vous, autour de vous, de gauche comme de droite, arrêtiez de prendre le peuple pour des demeurés.

Moi j’ai l’impression profonde qu’on prend les gens pour des cons. Moi compris évidemment.J’ai l’impression que tout ce qui se passe c’est du bla bla bla.

...

Pour info j’avais essayé de sensibiliser votre ministre de la santé et sa secrétaire aux personnes handicapées : Mme Segolène Neuville – j’ai même crée une pétition et un blog de témoignages de parents, etc. … vous devriez jeter un oeil  (vous hein pas vos chargés de com’ et autres conseillers) – je vous laisse aller voir la page facebook :https://www.facebook.com/uneviedigne

Mais le mieux c’est de consulter ma pétition (d’ailleurs si vous voulez la signer j’en serai très honorée) : https://www.change.org/p/une-vie-digne-signez-pour-une-vie-digne-des-handicap%C3%A9s-mentaux-en-france

..."

Pour lire l'intégralité de cette lettre à coeur ouvert, cliquez ici

Lettre à Madame la Ministre de l'Éducation Nationale ... Scolarisation des enfants handicapés

"Madame la Ministre de l'Education Nationale,

Aujourd'hui on a pu entendre beaucoup de reportages sur la rentrée scolaire des petits Francais et notamment sur les nouveaux rythmes scolaires mais on a peu ou pas entendu de reportages sur la rentrée des petits élèves souffrant d'un handicap.
Aussi, il me semble important aujourd'hui de vous faire part de notre témoignage concernant la rentrée de notre fils handicapé moteur.
En effet,ce matin, Louis était impatient de découvrir sa nouvelle école, ses nouveaux copains, sa maîtresse bien sûr aussi .
...
On demande sans cesse à ces enfants et à leurs familles d'être "'patients"', et accaparés par leur quotidien souvent compliqué, ils n'ont d'autres choix en effet que de patienter en se démenant pour trouver eux mêmes des solutions ...
...
Pourtant lorsqu'on a la chance de vivre aux côtés d'un enfant extra-ordinaire, on apprend vite qu'aucune montagne n'est infranchassable, alors j'ai bon espoir qu'un jour les seuls soucis de nos enfants, le jour de la rentrée, seront de savoir si leur meilleur copain est dans leur classe, si la maîtresse sera gentille, si la couleur de leur trousse est bien assortie à leur cartable, comme tous les autres enfants en fait ..."
 

Vendée : des enfants handicapés mis à la rue !

cimade.jpgLa CIMADE dénonce l'attitude des autorités Vendéennes qui vont mettre à la rue des enfants en situation de handicap et leurs familles. (Et oui, ça marche comme ça au beau pays des Droits de l'Homme et des Droits de l'enfant...)

"Deux familles, demandeurs du Droit d'Asile en France et se trouvant en Vendée, doivent quitter leur logement le 25 septembre prochain. Dans le cas contraire, il sera fait appel à la force publique" indique la CIMADE (entendez par là une compagnie de CRS lourdement équipée, comme cela avait été le cas pour expulser 8 enfants en septembre 2011, à 6 heures du matin : voir ici)

Bernard Bulteau, en première ligne pour la défense des migrants, refuse « la misère qui provient de l'action des hommes ». Il précise :

"Parmi ces familles il y a une femme seule avec un enfant qui a des handicaps. Comme elle ne peut recevoir qu’une autorisation de séjour pour enfant malade et non pas une carte (le législateur n’a pas prévu de cartes pour eux !). elle ne peut accéder à un logement social.

Idem pour une autre famille en couple avec également un enfant portant un handicap. Cette famille a des autorisations et des ressources. Mais pour accéder à un autre logement, il faudrait que la préfecture daigne leur accorder au moins une carte ce qui est légalement possible.

Ces deux exemples montrent que le système est bloqué car la préfecture rechigne à donner la solution… alors que les familles ne demandent qu’à avoir leur propre logement…"

Et de poursuivre, inquiet des conséquences de ces accueils indignes qui n'en sont d'ailleurs pas :

"Comme le système est « embolisé », les primo-arrivants ne trouvent pas également leur compte. Le 115 continue à attribuer 3 nuits /mois à l’hôtel et 27 nuits /mois nulle part ! C’est ainsi qu’au petit matin du 20 août, à la Roche sur Yon, une personne a fait une tentative de suicide à l’hôtel… ne pouvant supporter l’idée de dormir dehors avec son enfant. Cette personne est à l’hôpital, mais toujours pas de solution pour qu’elle puisse en sortir… les mêmes causes pouvant produire les mêmes effets… la Direction de la Cohésion Sociale a été aussitôt informée, sans suite."

Unissons-nous pour défendre les droits humains, défendre les droits des enfants !

Nous vous tiendrons informés des actions sur ce blog prochainement.

02/09/2014

Scolarisation : qui contacter en cas de difficultés ?

 faites valoir droits.jpgVous rencontrez des difficultés pour la scolarisation de votre enfant au sein de l'Education Nationale ? Différents interlocuteurs peuvent être sollicités :

 Le Directeur de la MDPH

 La MDPH est le lieu unique d'information, d'évaluation des besoins et d'orientation. La MDPH doit notament veiller à l'effectivité de la décision qu'elle a rendue. L'orientation de votre enfant vers un établissement médico-social peut se faire avec votre accord : elle ne peut vous être imposée.

mdph@vendee.fr

La Directrice Académique des Services de l’Éducation Nationale

L’Éducation Nationale a, en matière de scolarisation, une obligation de résultat.

La loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées affirme le droit pour chacun à une scolarisation en milieu ordinaire au plus près de son domicile, à un parcours scolaire continu et adapté. Les parents doivent être étroitement associés à la décision d'orientation de leur enfant et à la définition de son projet personnalisé de scolarisation (P.P.S.)

ce.0850053w@ac-nantes.fr

Les médiateurs de l’Éducation Nationale

Le médiateur académique est une personnalité qualifiée, indépendante et impartiale, qui intervient gratuitement et instruit les dossiers en toute confidentialité. Il aide à résoudre les litiges persistants entre des usagers ou des personnels et les services, les écoles ou les établissements (publics et privés) de l'académie relevant des ministères de l'Éducation nationale et de l'enseignement supérieur.

Deux médiateurs officient dans l'académie de Nantes : Achille Villeneuve et Guy Renaudeau.

Téléchargez ici le formulaire de saisine

mediateur@ac-nantes.fr

Aide Handicap Ecole

"Aide Handicap École" a été mis en place par le ministère de l'Education en août 2007 au regard des difficultés rencontrées par les familles pour la scolarisation de leurs enfants. Ce service aide les parents dans leurs relations avec les services scolaires pour obtenir des informations et réponses concrètes.

Aide Handicap École
0810 55 55 00

(communication facturée au tarif d'un appel local)
du lundi au vendredi, de 9h à 12h et 13h30 à 17h

aidehandicapecole@education.gouv.fr

Le Délégué du Défenseur des Droits et charge de la défense des droits des enfants

Les délégués peuvent traiter, par la voie du règlement amiable, les réclamations relevant de la compétence du Défenseur des droits dans les domaines des relations avec les services publics, de la défense des droits de l'enfant et de la lutte contre les discriminations.

Daniel TRAN : 02 51 36 72 13, assure des permanences chaque vendredi à la Préfecture de Vendée

daniel.tran@defenseurdesdroits.fr

Le Préfet

Le Préfet est le représentant direct du Premier ministre et de chaque ministre dans le département. Il peut donc être sollicité en tant que représentant du Ministre de l'Education Nationale.

prefecture@vendee.gouv.fr

Les associations de parents d'élèves

Pour le public : la FCPE, Fédération des Conseils de Parents d'Elèves : fcpe85@free.fr

Pour le privé : l'APEL, Association de Parents d'Elèves de l'Enseignement Libre : apel85@ddec85.org

Et bien entendu, l'APF vous soutiendra dans vos démarches : n'hésitez pas à nous contacter au 02 51 37 03 47, dd.85@apf.asso.fr

01/09/2014

Manque de places médico-sociales. Utilisez la procédure de traitement des "situations critiques"

Le 22 novembre 2013, et suite à "l'affaire Amélie", la CNSA et la Direction Générale de la cohésion sociale ont publié une circulaire relative à la mise en œuvre d'une procédure de prise en compte des situations individuelles critiques.

Les situations critiques sont des situations de ruptures de parcours (retour en famille non souhaité, exclusion d'établissement, non admission en établissement) et dans lesquelles l'intégrité, la sécurité de la personne ou de sa famille sont mises en cause.

Chaque MDPH a mis en place une commission en charge de la gestion des situations critiques, commission qui travaillera en lien avec la CDAPH. Elle doit formuler une solution et signaler à l'ARS les situations pour lesquelles aucune solution n'est trouvée.

A son niveau, l'ARS doit désigner un référent des situations critiques.

Pour lire l'intégralité de la circulaire précisant le dispositif, cliquez ici.

Si vous ne bénéficiez pas d'une place en strucuture médico-sociale, malgré une notification de la MDPH, activez cette procédure !

Appelez le 3977

image procédure - web petit.jpg

Nous venons d'apprendre que cette cellule ne prend plus en compte la situation des enfants... Dans le cas d'un mineur, il faut contacter le 119 : cliquez ici

Manque de place médico-sociale : appelez le 119 "Enfance en danger"

Votre enfant n'a pas de place en structure médico-sociale (IME, IEM, SESSAD, etc) malgré une notification de la MDPH ? Votre enfant est menacé de déscolarisation du fait de son handicap, et faute de moyens suffisants mis en œuvre par la DASEN ou l'ARS ? Il ne bénéficie pas des soins nécessaires ?

Saisissez le 119 "Allo enfance en Danger"

un numéro gratuit 7 jours/7

Et n'hésitez pas à nous contacter : 02 51 37 3 47 - dd.85@apf.asso.fr

119_sos_enfants_en_danger_ok_0.jpg