05/02/2015

Billet d'humeur de notre Yonnais "Énième..."

point_suspension.jpgÉnième rassemblement.
Énième combat.
Énième date dans notre histoire.

Énième collectif !
Énième condescendance malsaine de nos politiques !
Énième "je vous ai compris" ou "je suis très sensibilisé parce que j'ai un N'handicapé dans ma famille, et je pousse son fauteuil" (la larme à l’œil, snif snif !) !

Énième tentative d'expliquer ?
Énième foutage de gueule ?
Énième tarte à la crème que les Z'handicapés vont se prendre dans la gueule ?

Énième litanie !...

A la semaine prochaine

Commentaires

Sans doute cher Yonnais un peu déprimé ce coup-ci. Peut-être, mais nous ne nous résignons pas. "Ne vous résignez pas" disait Stéphane Hessel. Et nous n'avons pas l'intention de laisser tomber. Le chemin est long aussi pour d'autres, l'esclave est aboli depuis longtemps il perdure sous des formes modernes, le racisme est un délit : ne montre t’il pas sa face hideuse régulièrement, la femme est l'égale de l'homme ? Allons donc, où ? En salaire ? en représentation politique ? en management de direction d'entreprises publiques ou privées ? En quantité de travail domestique ? Le chemin est long mais la cause est juste. Nous passerons s'il le faut le flambeau de génération en génération, puisqu'on nous parle maintenant de 2027 ? L'important n'est pas toujours de gagner à tous les coups une bataille mais de garder l'idée de faire progresser notre société. Il faut du coffre. Je suis déjà (!) un vieux monsieur et tu me sembles bien jeune au ton que tu emploies. N'aies crainte ce que tu fais compte et comptera. Ne serait-ce que pour pouvoir te dire à la fin de ta vie : je n'ai pas vécu en vaincu, je ne n'ai pas subi sans rien dire, je me suis battu contre un sort infligé. Comme dit l'autre " je suis le maitre de mon destin" Allez Yonnais, hauts les cœurs ! et à mercredi 11, place
Nap.

Écrit par : Louis | 05/02/2015

Les commentaires sont fermés.