Groupe de travail sur les Transports

Début 2019, naissance d'un groupe de travail sur les transports à la Délégation APF France handicap de Vendée. Premières démarches et avancées...

Présentation du groupe :

 

Un groupe transport a vu le jour ces dernières semaines au sein de notre Délégation.

 

Pourquoi ?

A la demande de plusieurs adhérents, nous avons fait le constat alarmant que la question du transport accessible n’est pas prise en compte de manière satisfaisante en Vendée.

L’objectif prioritaire est de faire un état des lieux et de constater l’état des transports.

Le but final est de tenter d’apporter des solutions, dans la mesure du possible.

De qui est composé le groupe ?

Séverine RIVIERE et Catherine GUIET, adhérentes, Hugues BOURIEAU, pour la coordination du groupe et moi-même.

Nous avons volontairement choisi un groupe restreint, pour pouvoir travailler sereinement et efficacement.

Néanmoins, nous sommes ouverts et si vous souhaitez nous rejoindre, prenez contact avec Hugues à la Délégation : 02 51 37 03 47.

Quel constat ? quelles actions ?

Si le transport urbain fonctionne plutôt bien, notamment pour les agglomérations de La Roche-sur-Yon et des Sables d’Olonne, il n’en est pas de même pour les autres secteurs, en particulier pour l’interurbain.

Nous avons dans un premier temps interpelé Alain LEBOEUF, vice-président départemental en charge des transports. Une réunion avec les services du Conseil Départemental est programmée pour le 12 septembre prochain.

En juin dernier, nous avons procédé à une visite du Pôle d’Echanges Multimodal à La Roche-sur-Yon, avec les responsables de Sovetours, pour découvrir et tester les nouveaux matériels roulants.

Et maintenant ?

Si vous avez connaissance de difficultés, des bonnes idées et / ou suggestions à partager, n’hésitez surtout pas à nous contacter.

Dans cette attente, nous vous tiendrons bien sûr informés régulièrement de l’évolution de nos travaux.

 Bel été à tous, et à bientôt !

 

Thierry Craipeau

Représentant Départemental

 

 

Une visite au Pôle d'Echanges Multimodal avec Sovetours :

 

Jeudi 13 juin à 9h30, nous avons été accueillis au Pôle d’Echanges Multimodal (PEM) par deux responsables de Sovetours et un conducteur.

Nous avions sollicité cette rencontre pour une présentation et une découverte de deux cars, dont un modèle plus récent, répondant notamment aux nouvelles exigences en matière de préservation de l’environnement.

Lors de cette visite, nous avons constaté les avantages et inconvénients des deux modèles, le Starter L et le GNV.

20190808_145237.jpg

IMG_20190809_084904.jpg

Point commun : ils comportent chacun deux places réservées aux usagers en fauteuil roulant.

20190808_144817.jpg

  1. Concernant le Starter L, l’ascenseur, placé à l’intérieur du car est exigu. Toutes les manœuvres en fauteuil roulant y sont difficiles, ce qui oblige le conducteur à plusieurs manipulations.

Conséquence : des retards quasi-systématiques sur l’horaire.

  1. Sur le GNV, la palette est placée à l’extérieur du car. L’accès à l’intérieur du véhicule est plus facile et rapide, même si le revêtement au sol est glissant en cas de pluie et aveuglant au soleil (ce qui pourrait être très simplement amélioré). Autre difficulté sur ce modèle : l’ordre d’entrée des personnes en fauteuil roulant peut être différent de celui de sortie ; là encore il peut y avoir des retards sur l’horaire…

IMG_20190809_085317.jpg

Dans les deux cas de figure, ces situations peuvent générer de l’incompréhension chez les autres usagers et créer ainsi un malaise chez les personnes en situation de handicap qui sont, malgré elles, à l’origine de ces désagréments.

Ces nouveaux matériels, malgré ces inconvénients à ne pas négliger, sont un progrès évident : des usagers PMR installés comme les autres, avec les autres, accueillis par des conducteurs attentionnés, sensibilisés et formés.

 Autre point de vigilance : il est important d’être bien informé sur le type de car utilisé pour le trajet aller et le trajet retour. En effet, si un usager en fauteuil roulant ne peut accéder qu’au GNV et que celui-ci ne peut pas faire le retour (parfois il ne peut repartir que le lendemain : le plein de gaz doit être refait… et il n’y a qu’un seul point de ravitaillement possible à ce jour en Vendée), comment fait-il pour rentrer chez lui ?

Les progrès techniques sont là, mais il subsiste encore des points d’ombre sur lesquels nous avons interpellé les responsables de Sovetours.

 

Focus sur les aménagements du Pôle d’Echanges Multimodal (PEM) :

L’accès au PEM se fait aisément : plain-pied, quais spacieux et à bonne hauteur, …

Il serait toutefois judicieux de pouvoir disposer de sièges pour une attente plus confortable pour tous.

 

La visite a été constructive et appréciée. Nos interlocuteurs ont fait preuve d’une écoute proactive, tout en sachant nous expliquer leurs propres problématiques et réalités de terrain.

A suivre…

 

Le Groupe transports

 

PS : depuis notre rencontre de juin, un strapontin plus adapté a été installé sur le modèle Starter L...

20190808_144723.jpg

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel