17/07/2015

Yves Chiffoleau, représentant de l'APF à St Jean de Monts

atteint-de-la-maladie-de-kennedy-yves-chiffoleau-reste-actif_1.jpgArticle paru dans Ouest-France, pages Saint Jean de Monts, le 13 juillet 2015, voir ici

Atteint de la maladie de Kennedy, Yves Chiffoleau reste actif

Président depuis juillet 2014 du club de football, les Écureuils des Pays de Monts, Yves Chiffoleau vient de se voir confier une nouvelle responsabilité : celle de représenter l'association des paralysés de France (APF), dans le territoire de la communauté de communes Océan-Marais de Monts.

Ce qui l'a amené à l'APF est la maladie dont il est atteint. « Une maladie génétique rare, appelée la maladie de Kennedy, qui se transmet par la mère aux enfants mâles. Elle est neuromusculaire, et se manifeste aussi par des signes d'insuffisance hormonale. »

Elle entraîne une dégénérescence des cellules nerveuses qui transmettent l'ordre de mouvement aux muscles. « Avec cette maladie évolutive, je perds mes forces. Mais je ne souffre pas. Je suis handicapé à 80 %, mais cette maladie ne m'empêche pas d'être actif. Les recherches avancent et je me suis même proposé pour les tests médicaux, car nous ne sommes que 400 à avoir cette maladie en France. »

Cette maladie évoluant, Yves se déplace jusqu'à présent avec des béquilles, mais utilise souvent sa « mobylette » comme il l'aime l'appeler.

Une vie bien remplie

Après quinze ans en tant que footballeur, puis quinze autres années arbitre et cinq ans entraîneur, il reste toujours dans le monde du football. « Le sport c'est le meilleur médicament. Le football m'a bien aidé car, moralement, il faut pouvoir accepter cette maladie qui m'a prise vers 45 ans. Comme quoi, cela n'arrive pas qu'aux autres. »

Depuis plusieurs années, Yves part à la recherche de sponsors pour les Écureuils. Il connaît bien ce monde du commerce car « j'ai tenu une épicerie à Bois-de-Cené pendant dix ans, puis une grande surface pendant deux ans à Saint-Jean-de-Monts et ensuite dans le Maine-et-Loire ».

Malgré ses difficultés à se déplacer, Yves « reste actif. Je ne suis pas du style à rester à me morfondre à la maison ».

Il a même accepté récemment de prendre la responsabilité du secteur pour l'APF. « Mon rôle n'est pas de faire le gendarme partout, ni d'être contestataire, mais d'apporter ma vision. Dans la commune, les déplacements ne sont pas toujours faciles. Des choses ont été réalisées, mais cela n'avance pas forcément assez vite. »

Yves participe d'ailleurs au comité du futur aménagement du centre-ville.

Commentaires

Bravo Yves !
Tu représentes tous les copains, copines qui ne peuvent pas y aller.
C'est une grande responsabilité que de demander le strict respect des lois dans des instances prévus pour cela. Mais grâce à ta connaissance du terrain, je suis sûr que tu t'en sortiras très bien. Merci au nom de tous.

Écrit par : baron noir | 17/07/2015

Les commentaires sont fermés.