Communiqués de presse - Page 3

  • CP : Conférence nationale de lutte contre la pauvreté : Vivre avec moins de 776€ / mois serait un privilége ?

     A quelques jours de la conférence nationale de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale qui aura lieu les 10 et 11 décembre, l’Association des paralysés de France (APF) a pris connaissance des rapports thématiques produits par les différents groupes de travail. Alors que près de 2 millions de personnes en situation de handicap ou atteints de maladie invalidante vivent largement sous le seuil de pauvreté (avec moins de 776€ / mois), ces rapports qui vont alimenter les travaux de la conférence et les grandes lignes du futur plan quinquennal ne proposent aucune mesure directe pour améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap !

     précarité.jpgLes personnes en situation de handicap ou atteints de maladie invalidante ne pouvant pas ou plus travailler sont-elles condamnées à rester toute leur vie dans la grande précarité ? Ces personnes sont-elles des privilégiées comme semble le suggérer ces rapports ?

     L’APF déplore le désintérêt marqué pour cette question et refuse cette vision selon laquelle une situation de handicap entraîne fatalement l’installation dans une situation de précarité durable !

     Pour télécharger le communiqué de presse complet, cliquez ici.

    Retrouvez ici le courrier adressé au Premier ministre pour lui faire part de notre  très grande déception à la lecture des rapports préparatoires.

  • CP : Réforme de la décentralisation et MDPH : L’APF demande à l’Etat de garantir l’égalité de traitement sur l’ensemble du territoire !

    APF bouge les lignes gros.jpgL’Association des paralysés de France (APF) interpelle, par courrier, des membres du gouvernement au sujet de la réforme de la décentralisation. Dans le cadre de cette réforme, le fonctionnement des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) pourrait être frappé de plein fouet, les départements se voyant « confier l’ensemble de la politique du handicap et de la dépendance, hors du champ de l’assurance maladie ».

    Marie-Arlette Carlotti, ministre chargée des personnes handicapées, a indiqué qu’elle consulterait les associations à ce sujet. C’est pourquoi l’APF tient à apporter sa contribution et à exprimer sa ferme opposition à toute modification du statut actuel des MDPH. L’APF reste très vigilante sur cette réforme qui pourrait avoir des conséquences désastreuses pour plusieurs millions de personnes en situation de handicap et leur famille et demande à l’Etat de garantir une politique nationale du handicap identique pour toutes les personnes en situation de handicap, quel que soit leur département de résidence !

    Pour lire le communiqué de presse complet, cliquez ici

  • CP : Handicap et rentrée scolaire : Une rentrée comme tout le monde avec tout le monde ?

    Alors que la rentrée scolaire approche et à l’heure de la concertation sur la refondation de l’école lancée par le gouvernement il y a quelques semaines, l’APF tient à souligner les avancées mais surtout les points de vigilance à avoir pour cette année en matière de scolarisation des élèves en situation de handicap.

    Des avancées grâce à la création de l’aide mutualisée qui devrait permettre l’accompagnement de plusieurs enfants en fonction de leurs besoins spécifiques ; des points de vigilance car cette aide ne sera effective que pour les nouvelles demandes d’accompagnement et l’aide individuelle pourrait connaître des ratés avec la question du renouvellement des contrats aidés.

    Pour télécharger le communiqué de presse complet, cliquez ici

  • Plus de 3300 personnes privées de formation faute de moyens accordés par les pouvoirs publics !

    CP 2012-07-26.jpg

    L’APF, l’APAJH, l’UNAPEI et la FNATH joignent leur voix pour dénoncer l’abandon de 3334 parcours de formation destinés aux demandeurs d’emploi en situation de handicap, en raison d’un blocage des moyens de fonctionnement du Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) par les tutelles.

    Alors que la situation de l’emploi des personnes en situation de handicap connait actuellement une forte dégradation (14,7% d’augmentation du taux du chômage en 2011) et quelques semaines après la conférence sociale, cette décision sonne comme un recul inacceptable pour l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap !

    Ainsi, l’APF, l’APAJH, l’UNAPEI et la FNATH demandent aux tutelles d’accorder les crédits suffisants au FIPHFP afin que ce dernier puisse assurer ses missions et permettre, dans les meilleurs délais, la mise en place de ces 3334 parcours de formation !

    Pour lire le communiqué complet, cliquez ici

    L’UNAPEDA s’associe aux protestations des 4 associations et demande également aux tutelles d’accorder les crédits suffisants au FIPHFP afin que ce dernier puisse assurer ses missions. (cliquez ici)

  • Discours de politique générale et handicap : l’APF attend des engagements concrets et des mesures fortes !

     APF bouge les lignes gros.jpgL’Association des paralysés de France (APF) salue l’attention portée aux préoccupations des personnes en situation de handicap dans le discours de politique générale de Jean-Marc Ayrault mais déplore des propos trop généralistes et des contours encore trop flous de la future politique du handicap. Garantir « l’accès aux bâtiments, aux transports, à l’emploi mais aussi à l’école » aux personnes en situation de handicap ne suffit pas !

    Par ailleurs, l’APF regrette que la question de la perte d’autonomie ne soit envisagée que pour les personnes âgées, sans prendre en compte les personnes en situation de handicap dont les besoins sont actuellement insuffisamment couverts par la prestation de compensation du handicap (PCH). La question des ressources a également été ignorée, alors que plus d’un million de personnes vivent avec l’allocation aux adultes handicapés (AAH) ou des pensions d’invalidité, soit largement sous le seuil de pauvreté.

    L’APF attend du premier ministre et du gouvernement des engagements concrets et des mesures fortes, dès maintenant, afin de répondre aux situations les plus urgentes vécues par les personnes en situation de handicap et leur famille.

    Pour lire le communiqué complet, cliquez ici

  • CP : Transports : Le coût global ne peut pas être un obstacle à la mise en accessibilité pour le Conseil d’Etat !

    Le Conseil d'Etat vient d’estimer dans une décision rendue le 22 juin (ici) qu'une collectivité territoriale ne pouvait se prévaloir d’un coût global élevé pour ne pas mettre en accessibilité les réseaux de transports publics.

    En effet, pour le Conseil d’Etat, une collectivité doit justifier au cas par cas « pour les différents points d'arrêts, d'obstacles techniques impossibles à surmonter, sauf à procéder à des aménagements d'un coût manifestement disproportionné ».

    APF bouge les lignes gros.jpgL’APF qui a accompagné le recours en Conseil d’Etat du plaignant, M. Olivier Bouret, se félicite de cette décision qui va dans le sens de la liberté fondamentale des personnes d’aller et de venir !

    L’APF se félicite en outre qu’une telle plainte d’un usager des transports ait été reconnue recevable !

    Pour lire le communiqué de presse complet, cliquez ici.

    Une excellente décision à faire connaître autour de nous sans modération !!!