Communiqués de presse - Page 4

  • PONCTION DE 30 MILLIONS D’EUROS DANS LES CAISSES DU FIPHFP !

    logoreflexehandicapweb2.jpgL’APF dénonce une nouvelle main basse du gouvernement sur l’emploi public des personnes handicapées !

    Pour la 3e année consécutive, le gouvernement a autorisé les universités à ne pas verser l’intégralité de leur contribution au Fonds d’Insertion pour l’emploi des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP), à hauteur de 30 millions d’euros ! L’Association des paralysés de France (APF) dénonce ce nouveau coup porté à l’emploi des personnes en situation de handicap par le gouvernement, alors que plus de 500.000 personnes en situation de handicap sont en recherche d’emploi ! Et ce alors que les universités, qui emploient seulement 1,6% de travailleurs en situation de handicap – au lieu des 6% légalement requis – sont loin d’être exemplaires.

    Si une meilleure sécurisation des campus universitaires est indispensable celle-ci ne doit pas être réalisée aux dépens des droits des personnes en situation de handicap.

    Le handicap doit cesser d’être la variable d’ajustement systématique et opportuniste des politiques publiques !

    Lire le communiqué de presse en cliquant ici

     

  • Elections présidentielle et législatives 2017: l'APF lance sa plateforme collaborative #2017Agirensemble

    82823869.jpgA quelques mois des élections de 2017, l’Association des paralysés de France (APF) lance sa plateforme collaborative #2017Agirensemble : 2017agirensemble.fr, ouverte à toutes et tous, pour co-construire les propositions que l’association portera auprès des candidats à l’élection présidentielle et aux législatives de 2017.

    Lire le communiqué de presse

    Cliquez sur l'image pour aller sur le site

  • Communiqué de presse : Conférence Nationale du Handicap : des annonce

    Des annonces positives mais pas de réel changement pour le quotidien des personnes en situation de handicap

    logoreflexehandicapweb2.jpgAlors que la dernière Conférence nationale du handicap du quinquennat Hollande s’est tenue ce matin, l’Association des paralysés de France (APF) est déçue par des discours convenus ne répondant pas aux priorités des personnes en situation de handicap et de leur famille. Les quelques annonces du président de la République ne prennent pas en compte les difficultés majeures rencontrées par les personnes : accessibilité, emploi, ressources, compensation, etc.

    Les seules annonces positives concernent le cumul de la prime d’activité avec l’allocation adulte handicapé, les rentes et pensions d’invalidité et l’annonce de la professionnalisation des auxiliaires de vie scolaire (AVS) actuellement en contrat aidé.

    Cependant, l’APF attendait des annonces fortes et de véritables perspectives d’amélioration du quotidien des personnes en situation de handicap ; elle a eu, à la place, un bilan avec au final assez peu d’annonces.

    Lire le communiqué de presse en cliquant ici

  • Economies sur le dos des personnes handicapées, Stop à l'indécence ! Signez la pétition !

    Main basse du gouvernement sur les ressources des personnes en situation de handicap !

    Economies sur le dos des PSH.jpg

    L’Association des Paralysés de France (APF) lance une alerte vigoureuse sur l’impact des mesures du projet de loi de finances (PLF) pour 2016 sur les bénéficiaires de l’allocation adulte handicapé (AAH) et de ses compléments. Les nouveaux modes de calcul de l’AAH et de l’APL proposés par le PLF 2016 vont avoir un effet désastreux sur le niveau de vie de plusieurs centaines de milliers de personnes en situation de handicap.

    Le PLF 2016 en prévoyant de prendre en compte dans le calcul de l’AAH les menus intérêts des livrets non soumis à l’imposition sur le revenu va faire perdre des sommes considérables à plus de 200 000 personnes, parmi les plus vulnérables, en les excluant de leurs droits connexes (complément de ressources et majoration pour la vie autonome). 

    Et cela ne suffisant pas, le PLF prévoit également d’intégrer le patrimoine et le montant exorbitant de certains loyers dans les critères d’éligibilité de l’aide personnalisée au logement (APL) sans s’interroger sur l’impact de cette mesure sur les personnes en situation de handicap. 

    Ces deux décisions vont venir aggraver considérablement les conditions de vie déjà précaires d’un grand nombre de citoyens qui vivent déjà sous le seuil de pauvreté. Pour une poignée d’euros, le gouvernement est prêt à sacrifier les personnes en situation de handicap.

    C’est pourquoi l’APF, révoltée par ces nouvelles mesures d’économie prises sur le dos des citoyens les plus pauvres, dit « Stop à l’indécence ! » et lance une pétition en ligne sur www.change.org/HandicapStopIndecence pour appeler le gouvernement et les parlementaires à les supprimer.

    Pour télécharger le communiqué complet, cliquez ici

    Source : réflexe handicap. org

     

  • Une Assemblée Générale sous le signe d'une société inclusive et solidaire, samedi 27 juin,à Nantes

    Communiqué de Presse

    APF - Les adhérents de l'APF de toute la France à Nantes, le samedi 27 juin 2015, pour exiger le respect des Droits et des Libertés fondamentales pour une société inclusive et solidaire

    Précarité, exclusion, discrimination, inégalités, intolérance… ne sont pas que des mots, mais bien des réalités quotidiennes et permanentes pour des centaines de milliers de personnes en situation de handicap et leurs proches, ainsi que pour des millions de nos concitoyens. Et 5 ans après la ratification par la France de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées, 10 ans après la loi « handicap » de 2005 et 40 ans après la loi « handicap » de 1975, 70 ans après la Libération et la création de la sécurité sociale, nos droits et libertés sont en régression voire inappliqués. De plus, la crise économique n’est pas opposable à l’obligation qui incombe à l’Etat de rendre effectifs les droits et libertés fondamentales sur base d’égalité avec les autres citoyens.

    Les adhérents de l’APF se réuniront donc en Assemblée générale nationale samedi 27 juin au Parc des Expositions à Nantes pour exiger le respect des droits et des libertés fondamentales et définir les actions permettant la mise en oeuvre de ce combat avec toutes les organisations de la société civile luttant pour le respect de ces droits et de ces libertés !

    Lire le communiqué de presse complet : cliquez ici

  • CP : Arrêté relatif à l’accessibilité des lieux de travail : le gouvernement maintient les obstacles !

    APF bouge les lignes gros.jpgLe Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), dont l’APF fait partie, a émis, mardi 12 février, un avis défavorable concernant l’arrêté relatif à l’accessibilité des lieux de travail. En effet, comment un arrêté qui ne concerne que les lieux de travail neufs peut-il introduire la notion de « solutions équivalentes » et ne pas prendre en compte les principes de conception universelle ?

    Quid de la mise en accessibilité des lieux de travail existants ? Et quid de l’emploi des personnes en situation de handicap, dont le taux de chômage est 2 fois supérieur à celui de l’ensemble de la population ?

     Ce texte est en totale contradiction avec les objectifs du gouvernement de retour à l’emploi des personnes en situation de handicap, annoncés lors de la conférence de lutte contre la pauvreté.

     Alors que la loi handicap de 2005 vient de fêter ses 8 ans et que l’APF a publié son baromètre de l’accessibilité, il est désormais urgent que des impulsions politiques, humaines et financières voient le jour pour permettre une accessibilité totale de la France, lieux de travail compris !

     Pour télécharger le communiqué de presse, cliquez ici.