Communiqués de presse - Page 7

  • Easyjet condamnée à 70 000 euros d'amende pour discrimination envers trois passagers en situation de handicap

    APF bouge les lignes gros.jpg

    La compagnie aérienne EasyJet a été condamnée aujourd'hui à 70 000 euros d'amende par le Tribunal de Grande Instance de Bobigny (Seine-Saint-Denis) pour avoir refusé l'accès d'un avion à trois personnes handicapées non accompagnées entre fin 2008 et début 2009, en avançant des raisons de sécurité.

    L'avocat des trois plaignants et de l'Association des Paralysés de France (APF), partie civile dans cette affaire, Me Patrick de la Grange, s'est réjoui de cette condamnation. « C'est une décision qui va faire date. Le tribunal a considéré qu'il n'y avait pas de prétexte de sécurité qui prévalait », a-t-il commenté.

    Quant à l'APF, qui recevra 1 euro de dommages et intérêts, elle s'est aussi félicitée de ce jugement.  « Le faux prétexte de la sécurité, ça suffit », s'est exclamé Bruno Gaurier, membre de l'association.

    Lire l'intégralité de l'article sur www.faire-face.fr

    Le communiqué de presse de l'APF ici

  • Imaginez ce que serait la vie quotidienne sans les associations...

    imagine.jpgA l'occasion de la journée mondiale du bénévolat et du volontariat du 5 décembre 2011, des associations de la Région des Pays de Loire ont souhaité alerter solennellement et publiquement les décideurs sur la situation des associations.

    "Notre société, son équilibre social, sa diversité repose en grande partie sur le fait associatif. Nous avons tous besoin des associations qui, sans d’autre objectif que de répondre à nos besoins, mettent en place les services qui nous permettent de vivre décemment."

    L'un des motifs de mécontentement et d'inquiétude : "le refus de considérer les associations comme partenaires à part entière mettant en cause les fondements de la citoyenneté et donc de la démocratie"

    Pour lire le communiqué de presse, cliquez ici.

     

  • CP : Procès contre EasyJet pour discrimination fondée sur le handicap vendredi 9 décembre, l’APF partie civile

    discrimination stop anglais.jpgCe vendredi 9 décembre 2011 à 9h30 au Tribunal de grande instance de Bobigny, se tiendra le procès pour discrimination contre la compagnie EasyJet suite à des refus d'embarquement de personnes en situation de handicap.

    L'audience concerne précisément trois affaires : les refus d'embarquement de Mme Viera, M. Giammartini et M. Hafa, survenus à différents moments fin 2008 et début 2009 ; des refus d'embarquement fondés tous les trois sur le handicap des plaignants. Trois affaires pour lesquelles l'Association des paralysés de France (APF) s'est portée partie civile.

    Ce procès a une forte valeur symbolique pour l'association car ces cas ne sont pas isolés ! En effet, EasyJet avait, à l'époque, multiplié les refus d'embarquement et les débarquements de personnes en situation de handicap, invoquant des raisons de sécurité ! Ce motif, invoqué de manière systématique, constitue une entrave réelle à la liberté d'aller et venir des personnes en situation de handicap. L'APF attend de ce procès une décision forte et exemplaire qui reconnaisse la discrimination envers ces trois personnes en raison de leur handicap !

    Pour télécharger le communiqué de presse complet, cliquez ici

    APF bouge les lignes gros.jpg
  • Rapport Chossy sur le handicap : Il faut aller plus loin !

    chossy.jpgSamedi 3 décembre était la journée internationale du handicap. La veille Jean-François Chossy, ex-député UMP de la Loire, rapporteur de la loi handicap de 2005, remettait au gouvernement son rapport sur l'évolution des mentalités et changement du regard de la société sur les personnes.

    Pour l'APF, ce rapport, généraliste, contient des propositions intéressantes, notamment sur l'accessibilité ou les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). Toutefois, nous déplorons que la question des ressources des personnes en situation de handicap soit traitée de manière aussi succincte.

    A quelques semaines de la campagne électorale, l'APF espère que la publication de ce rapport constitue une première étape vers l'émergence de propositions concrètes et ambitieuses pour les personnes en situation de handicap et leur famille.

    La question du handicap doit faire partie intégrante des débats et des programmes lors de la période électorale à venir. L'APF dévoilera le 26 janvier ses propres propositions et interpellera les candidats en leur demandant de s'engager à appliquer les mesures proposées, s'ils sont élus.

    Pour lire le communiqué de presse, cliquez ici.

    Pour lire le rapport Chossy, cliquez ici.

  • CP : Réduction des déductions fiscales des dons : l’APF très inquiète !

    APF bouge les lignes.jpgL'Association des Paralysés de France (APF) fait part de sa plus grande inquiétude concernant la proposition d'amendement n°II-519 déposé par le député Gilles Carrez et la proposition d'amendement déposé par le député Pierre-Alain Muet, qui prévoient de réduire les déductions fiscales pour les dons.

    Comme toutes les autres associations faisant appel à la générosité publique, l'APF condamne fermement ces propositions d'amendement qui frappe les personnes aidées par les associations et qui fait une assimilation entre déductions des dons et niches fiscales ! L'APF demande aux sénateurs de s'opposer à ces propositions d'amendement afin de garantir aux associations de mener à bien leurs missions, dans une société de plus en plus fragilisée !

    Pour téléchager le communiqué de presse complet, cliquez ici.

  • CP : Accessibilité : un rapport préconise de faire passer les personnes en situation de handicap par les sous-sols !

    honteux.jpgAlors que la proposition de loi Paul Blanc, ouvrant la brèche aux dérogations à l'accessibilité, va passer en seconde lecture à l'Assemblée nationale le 28 juin, un rapport vient d'être rendu par le sénateur Eric Doligé proposant des mesures pour atténuer les obligations d'accessibilité aux collectivités locales.

    L'APF conteste plusieurs propositions de ce rapport qui remettent en cause les fondements de la loi handicap de 2005, voire même de l'approche de l'accessibilité depuis plus de 30 ans ! Dans ce rapport les personnes en situation de handicap sont considérées comme des citoyens de seconde zone ; les personnes à mobilité réduite n'ont-elles pas le droit d'accéder par la même entrée comme tout le monde ?

    La vie des personnes en situation de handicap selon Eric Doligé se réduit donc à accepter de passer par les locaux à poubelles et les sous-sols, aller à l'école dans la commune d'à côté ou d'être servi sur le trottoir...

    L'APF s'oppose vivement à ces tentatives répétées de dérogations et de remise en question de l'accessibilité et appelle à une mobilisation générale avec une campagne sous forme d'interpellation des parlementaires et de pétition : Des bâtons dans les roues (www.desbatonsdanslesroues.org).

    Pour télécharger le courrier envoyé à Eric Doligé, cliquez ici.

    Pour télécharger le communiqué de presse, cliquez ici.

    sous sol.jpg
    sous sol béton.jpg
    local poubelle.jpg
    Est-ce cela que les Parlementaires veulent faire subir aux personnes en situation de handicap ?
    Préconiseraient-ils cela pour leur femme, leur fille, leur mère ??