Accessibilité - Page 22

  • Qui trouve que l'accessibilité, ça avance ?

    C'est avec beaucoup d'humour qu'accessible pour tous publie cette photo

    Il n'y a que ceux qui ne sont pas concernés par l'accessibilité pour tous partout qui trouvent que ça avance !

    escargot.jpg

  • L'APF joue au Père Noël et offre un fauteuil roulant à l'APAVE

    Suite à la parution des propos d'un Responsable de l'APAVE dans Ouest France (voir ici), les représentants de l'APF ont choisi de jouer au Père Noël. Ils se sont rendus au siège de l'APAVE cet après-midi pour lui offrir un fauteuil roulant.

    "Nul doute qu'après une semaine à se déplacer en fauteuil roulant, il ne dira plus aux commerçants qu'il ne faut rien faire ! On va même lui proposer d'aller s'entraîner dans le quartier du Pont Morineau, un terrain de jeu idéal pour comprendre ce que provoque l'inaccessibilité des commerces"

    DSCN5466.JPG

    Le responsable bâtiment de l'APAVE n'était malheureusement pas dans les locaux, mais l'un de ses collaborateurs a reçu les membres de l'APF, avec surprise, curiosité et intérêt.

    Il a accepté avec le sourire le cadeau de l'APF avant que ne s'engage un dialogue constructif, "zen et courtois".

    L'APF a alerté l'APAVE sur les conséquences de ces propos qui peuvent conforter les commerçants dans l'attentisme et l'immobilisme  qui durent depuis 40 ans et qui expliquent que 73% des commerces de proximité sont toujours inaccessibles.

    L'APAVE regrette ces propos sortis de leur contexte et comprend l'inquiétude des personnes en situation de handicap.

    "Il faut qu'on aille dans le même sens" a souhaité l'APF, tandis que l'APAVE annonçait : "On va reprendre contact avec vous parce qu'on a des choses à faire ensemble".

    Quant au fauteuil roulant, ce sera un cadeau utile pour tester la qualité d'usage des chantiers conduit par l'entreprise, comme l'a expliqué l'APAVE.

    Rendez-vous est pris pour 2015 et chacun est parti souriant et satisfait de cette rencontre improvisée et constructive. Serait-ce la magie de Noël ?

  • Les commerçants "choqués" nous parlent d'accessibilité sur RCF Vendée...

    RCF - Copie.jpgThierry Craipeau, Représentant Départemental, était l'invité de RCF Vendée ce soir, suite à l'opération coup de poing dans le quartier du Pont Morineau à La Roche sur Yon (voir ici)

    Il a pu expliquer l'action et répondre aux réactions des commerçants dont certaines sont de vrais collectors.

    "on est prêt à faire des efforts, à les aider à rentrer leurs charriots"

    "Faire des travaux, on est prêt, si vraiment il le faut"

    "on est prêt à les comprendre mais ils doivent nous comprendre aussi. Ca coûte très cher"

    "Quand une personne vient en fauteuil je suis prête à aller la servir sur le trottoir"

    "On doit rencontrer les assos d'handicapés pour comprendre leurs attentes. Je suis choqué"

    "Ils ont raison de se manifester mais on est locataire. On peut rien faire"

    On apprend même avec stupéfaction que la ville dit à des commerces inaccessibles qu'ils sont aux normes. Aïe aïe aïe...

    Pour écouter l'interview, cliquez ici (en introduction puis à 10'07)

  • "Accessibilité. Une action coup de poing de l'APF la nuit dernière." article Ouest France

    Le slogan affiché par les commerçants du quartier du Pont Morineau ne passe pas auprès des personnes handicapées. L’Association des paralysés de France a réagi.

    cette-nuit-une-action-coup-de-poing-de-lapf - Copie.jpg

    Hier soir, cinq militants de l’Association des paralysés de France (AFP Vendée) s’en prenaient aux vitrines de commerces « inaccessibles » aux personnes handicapées de la rue Raymond-Poincaré.

    Ce qui a mis le feu aux poudres, c’est le slogan. « À deux pas, tout est là » affiché sur les fanions plaqués sur les commerces du quartier du Pont-Morineau. Les militants répondent par une affiche flanquée d’un « A deux pas, tout est là ? Pas pour moi. On ne vous remercie pas ! »

    « On se bat tous les jours depuis la loi de 2005 » lance Thierry Craipeau, représentant départemental de l’APF, en affirmant que le but de cette action n’est pas de dénoncer l’inaccessibilité, « car la situation est connue, on bosse d’ailleurs avec les commerçants pour cela. On dénonce en revanche le slogan, qui, est au mieux, est maladroit, au pire, scandaleux. »

    Ce matin, les affiches ont disparu des vitrines. La majorité des commençants « placardés » disent s’être sentis « directement attaqués, choqués par cette action nocturne, plutôt que d’échanger en direct. ».

    Pourquoi avons-nous agit de nuit ? la réponse est ici.

    Article Ouest France trouvé ici

  • Des cercueils pour les Députés

    Bravo à nos collègues APFiens de Haute Garonne !

    « Allez-vous enterrer l’Accessibilité de notre pays ? » C’est la formule un tantinet provocatrice qui orne les cercueils que les adhérents de l’Association des Paralysés de France remettent aux parlementaires haut-garonnais.

  • Accessibilité : les toubibs stigmatisent les personnes en situation de handicap sans complexe

    Après le représentant de l'APAVE qui incite les commerçants à ne surtout pas se mettre en accessibilité ici, voilà qu'un médecin du Conseil de l'Ordre de Vendée agite le chiffon rouge... Selon lui, à cause de l'obligation de mise en accessibilité des cabinets médicaux, des médecins vont devoir stopper leur activité.

    Ben voyons !

    "Il faudra s'adapter, ou mourir" déclare le toubib avec un sens certain de la mesure.

    Donc, à cause des z'handicapés (encore eux), les pauvres docteurs vont perdre leur job, et les pauvres patients auront encore plus de mal à trouver un médecin pour se faire soigner. Warf !

    Mais au fait, pourquoi ils font pas quelques travaux de mise en access, tout simplement les gentils docteurs ? Depuis le 11 février 2005, ils z'ont pas eu le temps de faire un peu de bénéfice pour financer quelques milliers d'euros de travaux ? Ca gagne si mal sa vie que ça un pauvre docteur ? Si oui, ils ont bien raison de mettre la clef sous la porte en fin de compte !

    Au fait, dans le même article il est précisé que 48 % de la population des Sables d'Olonne et 35 % au Chateau d'Olonne a plus de 60 ans. Bref, rendre les cabinets médicaux accessibles ça profiterait à une sacrée majorité de votre patientèle Messieurs les docteurs. Alors cesser de vous victimiser, soyez dignes de vos engagements humains et de votre mission auprès de vos concitoyens, et faites ce qu'il faut pour mettre un terme à la discrimination envers les personnes en situation de handicap à laquelle vous participez depuis bien trop longtemps.

     

    2014-12-16 OF Cabinet médicaux aux Sables d'olonne web.jpg