Accessibilité - Page 18

  • AD'AP et Transport : L'APF demande aux 46 élus de LRY Agglo de s'engager

    APF bouge les lignes gros.jpgInquiète des orientations annoncées par les élus délégués au transport et au handicap lors des deux dernières Commissions Inter Communales d'Accessibilité (CIA), l'APF a choisi d'interpeller chacun des 46 élus du Conseil Communautaire.

    La Roche sur Yon Agglomération gère un service de transport en commun (des bus) qui dessert les 15 communes du territoire. Dans le cadre des Agendas D'Accessibilité Programmée (AD'AP), les élus vont devoir voter un Shéma Directeur Accessibilité (SDA) qui sera ensuite transmis au Préfet de Vendée. Ce SDA AD'AP engagera l'agglomération pour les années à venir et les choix retenus impacteront l'ensemble des usagers, avec des conséquences immédiates pour les personnes à mobilité réduite.

    Avec ce courrier, il s'agit de donner à chacun les informations nécessaires à la bonne compréhension des enjeux de ces AD'AP. l'APF demande ainsi aux élus de s'engager pour un réseau 100% accessible dans un délai de trois ans maximum.

    Pour lire le courrier, cliquez ici.

    Pour en savoir plus sur quelques unes des règles des AD'AP, cliquez ici.

    Pour voir l'intégralité de l'ordonnance du 26 septembre 2014 cliquez ici.

     

  • Handiyon + : des horaires élargis dès le 1er septembre

    En mars dernier l'APF interpellait le Président de La Roche Agglomération pour proposer des pistes d'amélioration pour le service de transport porte-à-porte Handiyon + : voir ici

    Luc Bouard nous a informé d'une décision plutôt positive puisque le service fonctionnera sur les mêmes horaires qu'avant, mais malheureusement seulement à partir du le 1er septembre 2015.

    Pour lire les réponses, cliquez ici pour l'amplitude horaire et ici pour le coût du service.

    Lors des discussions à venir, nous défendrons bien entendu l'idée du maintien du prix du service pour les usagers, et ne manquerons pas de vous informer des décisions des élus.

  • Abrutissement de la population : merci TF1 ! Coup de gueule d'Alex et Stéfie

    Le titre de ce reportage est : "La lourdeur des normes" et devinez de quelles normes les journalistes parlent en premier ?

    Ben des "normes handicapés" bien sûr. Vous savez, ces fichus handicapés qui coûtent si cher à la société, qui enquiquinent tout le monde avec cette lubie de vouloir vivre comme tout le monde, qui veulent aller à l'école, faire des études, travailler, utiliser les bus et le train, partir en vacances. Tssss.

    Et puis c'est bien connu : s'il n'y avait pas toutes ces stupides normes, ça ferait belle lurette que la France serait accessible !

  • Accessibilité : en arrière toute !

    Les AD'AP sont censés être la solution miracle trouvée par nos représentants politiques pour faire avancer l'accessibilité ? C'te bonne blague ! On n'y a jamais cru vu le contenu du dispositif, et les premiers effets déplorables apparaissent, comme la triste prévision qu'on en faisait...

    En arrière toute !

    Les collectivités qui étaient engagées dans la mise en accessibilité des transports et des ERP stoppent tout et recherchent tout ce qu'elles vont finalement pouvoir ne pas faire !

    Merci les arrêts non prioritaires définis dans les AD'AP...

    Si un arrêt de bus ne dessert pas 2 lignes, ou qu'il est à plus de 200 m d'un pôle générateur avec au moins 300 emplois ou d'un établissement de personnes âgées/handicapées pour ne citer que quelques exemples : plus d'obligation de rendre accessible ! Autant vous dire que ça représente un paquet d'arrêts dans les villes, et que celles qui gèrent des transports les recherchent consciencieusement.

    L'art de tuer le développement du transport inter-urbain...

    Pour les transports inter-urbain : obligation de ne mettre en accessibilité qu'un seul arrêt par commune ! Ca se passe de commentaire.

    Transport scolaire, pour quoi faire ?

    Pour les transport scolaires, plus aucune obligation ! Des travaux de mise en accessibilité seront éventuellement étudiés à l'unique condition qu'une famille d'un enfant en situation de handicap en fasse la demande expresse auprès du Département.

    Nos élus ont du penser que les parents n'étaient pas assez en galère pour tout ce qui touche à la scolarisation et l'accès aux soins pour leur enfant, et se sont dit qu'en rajouter une petite couche était de nature à leur faire le plus grand bien.

    Dites-nous que c'est pas possible, on vous croit sans sourciller !

    Les responsables d’Établissements Recevant du Public (ERP) ont 1 an pour dire ce qu'ils comptent faire pour se mettre en accessibilité, et s'ils disent que ce n'est pas possible d'être accessible, pas de soucis, l'état prendra note.

    L'art de dire que ce n'est pas possible, en toute bonne foi 

    Des collectivités font réaliser leur diagnostic d'accessibilité des ERP dont elles sont gestionnaires par des salariés voire des bénévoles (plein de bonne volonté ça va de soit mais parfaitement incompétents en matière de connaissances techniques et légales) et rédigent leurs ADAP sur la base de leurs déclarations convaincue... C'est ainsi que nous pouvons entendre (oreilles sensibles s'abstenir) : "C'est bien d'aller voir sur place, on se rend compte que l'accessibilité pour les fauteuils c'est pas possible"

    La Ministre Ségolène Neuville justifie les ADAP par "si vous demandez des choses trop compliquées, vous finissez par ne rien obtenir" C'est sûr qu'en ne demandant rien, on ne risque pas de se plaindre de ne rien obtenir ! On en a cauchemardé... notre Ministre l'a fait.

  • Accessibilité sabottée: mobilisation générale le 27 mai !

    Depuis un an maintenant nous nous mobilisons sans relâche contre le recul intolérable de la loi pour l'accessibilité avec la parution de l'ordonnance du 27 septembre 2014 : interpellation des parlementaires via une plateforme internet (déjà plus de 24 000 mails envoyés), recours devant le Conseil d'Etat et plusieurs journées d'action.

    Cette mobilisation a fait bouger les lignes chez les parlementaires puisque les groupes PS, écologiste, et Gauche Démocrate et Républicaine de l'Assemblée Nationale se sont engagés à ne pas ratifier l'ordonnance en l'état.

    Toutefois, le Président de la République et le Gouvernement qui ont le pouvoir de modifier l'ordonnance ne réagissent pas.

    L'APF et les associations du Collectif pour une France Accessible invitent à une journée nationale d'actions locales le 27 mai prochain, jour de Conseil des Ministres.

    Nous en avons assez d'être immobilisés et méprisés par le Gouvernement et l’Élysée ! Exprimons fortement notre indignation et notre ras le bol !

    Retenez dès maintenant la date du mercredi 27 mai pour un rassemblement devant la Préfecture de Vendée, Représentation de l'Etat dans notre département.

    banderolle injustice camion.jpg

  • La pétition accessibilité sur la première marche du podium de Change.org

    Première sur 30 000 : Oui à l’accessibilité est la pétition la plus signée, en France, sur Change.org. Le directeur de la plus grande plateforme française de pétitions en ligne analyse les raisons de cette mobilisation.

    L’accessibilité bat des records sur Change.org. 230 000 personnes ont signé la pétition lancée en mars 2014 par l’APF pour dire « Oui à l’accessibilité ». « Sur la plateforme française de Change.org, c’est la pétition ayant obtenu le plus de signatures en France », précise Benjamin des Gachons, le directeur des campagnes de Change.org France. Depuis sa création, en mars 2012, le site a abrité quelque 30 000 appels. Seuls 26 ont recueilli plus de 100 000 signataires.

    Lire la suite sur Faire Face

    Et pensez à signer la pétition !