14/10/2014

L’emploi des travailleurs handicapés au pain sec et à l’eau, selon le PLF pour 2015

Le gouvernement sait-il que le nombre de demandeurs d’emploi en situation de handicap a doublé depuis 2007 ? La lecture du projet de loi de finances (PLF) pour 2015 en fait douter car il n’inclut aucune mesure d’ampleur en faveur des travailleurs handicapés.

Lire l'article de Faire Face ici.

08:54 Publié dans Emploi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

26/08/2014

Présentation de la nouvelle mesure de réduction d'impôt sur le revenu

logo.pngMessage de la Direction Départementale des Finances Publiques de la Vendée

La Loi de Finances rectificative pour 2014 instaure une réduction d'impôt sur le revenu en faveur des contribuables dont le revenu fiscal de référence est inférieur à un certain seuil. La réduction est automatiquement accordée aux contribuables bénéficiaires sans qu'aucune démarche particulière ne soit à effectuer.

Les modalités d'application de cette nouvelle mesure sont explicitées dans le communiqué de presse de la Direction Générale des Finances Publiques du 11 août 2014, joint au présent message que vous trouverez en cliquant ici.

Dans le but d'informer largement les usagers sur ce dispositif, un dépliant vous est mis à disposition en version dématérialisée (cliquez ici). Ce dernier récapitule, de manière simple, les différents seuils et le montant de la réduction d'impôt sur le revenu qui s'applique.
Une fiche questions - réponses, ainsi qu'un simulateur, sont également disponibles sur 
www.impots.gouv.fr pour compléter cette information.

 

25/07/2014

"Ca handi long" Coupez court aux idées reçues !

Ca Handi long est une série interactive sur la handicap en entreprise.

Le recrutement, l'évolution professionnelle, la performance au travail, le management... autant de thèmes abordés avec humour dans de petites vidéos qui visent à faire évoluer le regard porté sur les travailleurs handicapés.

Pour chaque thématique vous pouvez choisir de suivre Dorine la journaliste engagée ou Quentin, le publicitaire bourrée de préjugés.

A découvrir sans tarder ici !

ça handi long.png

 

22/07/2014

Plus d'emploi en milieu ordinaire, un collectif voit le jour

8747682994047425189.jpgIl s'appelle le "Collectif national pour la recherche et la promotion de l'emploi accompagné". Tout nouveau CNEA qui a vu le jour en juin 2014 pour promouvoir l'emploi accompagné en milieu ordinaire des personnes handicapées. Ce collectif est ouvert à toute personne morale ou physique intéressée par le concept et désireuse de participer à ses travaux. Il réunit, à ce jour, 9 associations (Agapsy, APF, ARERAM, Cheops, FAGERH, FEGAPEI, L'ADAPT, Messidor et Un autre regard). Mais il est également ouvert à toute personne physique ; pour le moment, seules deux ont répondu à l'appel.... Lire la suite ici sur Handicap.fr.

 

 

14:30 Publié dans Emploi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

15/04/2014

Une offre de service à la carte pour les 18-26 ans, proposée par l'APF en Vendée

APF bouge les lignes gros.jpgL'APF propose depuis 2012 un accompagnement personnalisé global, novateur et original pour les jeunes en situation de handicap moteur avec ou sans troubles associés âgés de 18 à 26 ans, sur l'ensemble de la région des Pays de la Loire, dont la Vendée !

Intitulée "plateforme ressources de services", cette offre médico-sociale s'articule autour de deux prestations complémentaires :

- une prestation d'évaluation et d'orientation (aux niveaux professionnel, social et de santé)

- une prestation de coordination, afin de rendre les projets de la personne possibles dans ces mêmes domaines

Cet accompagnement ne nécessite pas d'orientation de la CDAPH (Commission des Droits et de l'Autonomie de la MDPH), et est réalisé sans coût pour la personne (le dispositif est intégralement financé par l'Agence Régionale de Santé des Pays de la Loire). La seule démarche à réaliser : contacter l'APF ! Notre association s'engage à répondre dans les 72 h !

Pour découvrir l'ensemble du dispositif, consulter la plaquette de présentation ici.

Pour tout renseignement, n'hésitez pas à contacter Stéphanie Ottou, Directrice de la Délégation Départementale Vendée, ou Sandro Gendron, coordinateur du dispositif sur les départements 49 et 85 au 02 41 56 49 19.

04/02/2014

Le handicap, 3e cause de discrimination au travail selon le baromètre Ifop pour Le Défenseur des Droits et l'OIT

3584990904.jpgComment les salariés du public et du privé perçoivent-ils la discrimination au travail qu'ils en soient témoins ou victimes ? Pour la 7e année consécutive, le baromètre Ifop réalisé pour le Défenseur des Droits et l'Organisation internationale du travail (OIT), rendu public ce lundi 3 février, apportent des réponses. Elles ne sont guère positives.

Trois actifs sur dix affirment en effet en être témoins : une proportion qui n'a pas baissé ces dernières années. Cela concerne 31 % des agents de la fonction publique et 29 % des salariés du privé contre respectivement 29 % et 30 % en 2013.

Lire la suite sur le blog de Faire Face, cliquez ici

14:45 Publié dans Emploi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

23/01/2014

Samedi, forum sur l'emploi saisonnier à Mouilleron le Captif

Samedi 25 janvier 2014 de 10h à 17h - salle de la Longère de Beaupuy à Mouilleron le Captif 

Travailler toute l’année de poste saisonnier en poste saisonnier, c’est possible ! Et occuper plusieurs emplois sur de courtes périodes en étant employé avec un CDI, c’est également possible en Vendée ! C’est la pluriactivité ! 

La MDEDE organise avec Pôle Emploi ce forum permettant aux entreprises vendéennes de présenter aux demandeurs d’emploi, leurs métiers et leurs postes saisonniers qu’elles ont à pourvoir chaque année. En Vendée, plus de 38 000 postes saisonniers sont ouverts.

Lire la suite ici

13:34 Publié dans Emploi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

15/12/2013

AAH et RSDAE : comment se fait l'évaluation ?

Pour bénéficier de l'AAH (Allocation Adulte Handicapé) il faut soit présenter un taux d'incapacité supérieur à 80%, soit un taux d'incapacité compris entre 50 et 79% et présenter une Restriction Substantielle et Durable d'Accès à l'Emploi (RSDAE).

Pour mieux comprendre cette notion de RSDAE, vous pouvez consulter le guide de la CNSA (page 63, puis page 67) : cliquez ici

Vous trouverez dans ce guide ce schéma qui synthétise l'instruction de la RSDAE :

RSDAE noir et blanc - web.jpg

22:45 Publié dans Emploi, MDPH | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

11/12/2013

Discrimination à l'emploi : information du Défenseur des Droits

Défenseur_des_droits web petit.jpgLe Défenseur des Droits à publié sa seconde lettre d'information, sur le thème de la discrimination à l'emploi.

Pour la consulter, cliquez ici.

Trouvé ici

04/12/2013

Les apprentis du CFA de La Roche sur Yon communiquent efficacement !

Les apprentis du CFA de La Roche sur Yon ont créé des affiches qu'ils nous livrent en primeur, dans le cadre d'un travail sur le volet social :

affiche CFA handicap luxe.jpg

affiche CFA handicap escalier.jpg

Bravo à ces jeunes et à leurs enseignants !

22/11/2013

Le Pôle Adultes APF 44 recherche des auxiliaires de vie

 L'APF RECRUTE AUXILIAIRES DE VIE (H/F)

 Emplois auprès de personnes en situation de handicap moteur, à leur domicile sur Nantes et son agglomération. (Voiture ou deux roues motorisés indispensable, remboursement kilométrique.)

 Adresser candidature :

saad.nantes@apf.asso.fr à l’attention de Monsieur Arnaud GOASGUEN, Directeur

ou par courrier : Pôle Adultes APF 44 – 31 bis boulevard Albert Einstein – BP 92306 – 44323 Nantes Cedex 3 – téléphone 02.51.89.45.00

  Cliquer ici pour télécharger l'annonce

21:31 Publié dans Emploi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

16/11/2013

Le chômage des personnes handicapées explose de 60% en 4 ans

urgent.jpgL'Association des paralysés de France (APF) parle de situation d'"urgence" et appelle à la "mobilisation". Le chômage des personnes handicapées a augmenté de 60% depuis quatre ans, soit environ deux fois plus que pour l'ensemble de la population française.

Alors que la 17e édition de la Semaine pour l'emploi des personnes handicapées s'ouvre lundi, l'APF estime que "cette situation supposerait une mobilisation des entreprises et des pouvoirs publics, beaucoup plus forte que celle qu'on a aujourd'hui".

Plus fragiles que les autres face à la crise

En 2011, deux millions de personnes avaient une reconnaissance administrative de leur handicap, selon une récente étude du ministère du Travail. Seulement 700 000 travaillaient. "Le manque de qualifications des personnes en situation de handicap, et la représentation négative du handicap dans les entreprises – qui l'associent trop souvent à 'absence' ou 'manque de performances' – font que plus que les autres, elles vont être fragilisées par une crise économique", souligne Valérie Paparelle, directrice générale adjointe de l'Association pour l'insertion sociale et professionnelle des handicapés.

Alors que les entreprises de plus de 20 salariés ont l'obligation d'employer au moins 6% de personnes handicapées sous peine de pénalités financières, le taux moyen dans le privé comme dans le public demeure pour l'instant inférieur à 4%.

source : FranceTVinfo.fr

Cette réalité déplorable nous inspire 2 réflexions :

1- Pour palier au "manque de qualification" des personnes en situation de handicap, il faudrait déjà commencer par permettre à chaque enfant d'être scolarisé dans de bonnes conditions, c'est-à-dire des conditions adaptées, puis à chaque adolescent et jeune adulte de suivre une formation, des études. Il faudrait faire respecter la loi quoi...

Par exemple, en Vendée 479 élèves en situation de handicap n'ont pas la scolarité ou l'accompagnement médico-social nécessaires, ou sont pour certains totalement déscolarisés, et cela en toute impunité. Environ 150 élèves n'ont pas les adaptations nécessaires au sein de l'éducation nationale qui a pourtant une obligation de résultat.

Ce sacrifice organisé de l'avenir de ces jeunes, de nos jeunes, nos enfants, se déroule au vu et su de tous mais dans l'indifférence la plus totale des services publics français, des administrations françaises, et des représentants de l’État Français.

2- Alors que la loi sur l'emploi des travailleurs handicapés qui impose un minimum d'embauche de 6% de salariés handicapés dans les entreprises de plus de 20 salariés date de 1987, c'est-à-dire de 25 ans, il faudrait arrêter de multiplier les constats comme quoi elle est totalement bafouée, et poser des actes, de vraies sanctions. Cela fait des décennies que les associations multiplient les sensibilisations, travaillent à faire évoluer les mentalités, les représentations : c'est nécessaire pas pas suffisant.. La loi n'est-elle pas faite pour être respectée ?

ça suffit.jpg


12:58 Publié dans Emploi | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

Faute de soutien de l’Etat, l’AFIJ se voit obligée de mettre un terme à ses activités en faveur de l’emploi des jeunes

 COMMUNIQUÉ DE PRESSE AFIJ 

Association pour Faciliter l’Insertion professionnelle des Jeunes diplômés

L’AFIJ met un terme à ses activités...

Faute de soutien de la part de l’Etat pour les années à venir, l’AFIJ, Association pour Faciliter l’Insertion professionnelle des Jeunes, créée il y a presque 20 ans, se voit obligé de mettre un terme à ses activités

L’AFIJ un acteur de l’emploi des jeunes depuis 20 ans.

 

afij.jpgL’association aura accompagné vers l’emploi plus de 800 000 jeunes inscrits en     liaison avec plus de 100 000 recruteurs en s’attachant, en particulier aux publics les plus fragiles : 

  • jeunes diplômés exposés aux discriminations à l’embauche dont les jeunes en situation de handicap, les jeunes issus de l’immigration, etc., 
  • jeunes en échec universitaire, n’ayant validé aucun diplôme, 
  • jeunes en grande difficulté sociale comme les bénéficiaires du RSA, les jeunes résidant dans les quartiers, les anciens boursiers… 

Elle a travaillé, dans le cadre de conventions nationale et locales, en réseau avec Pôle Emploi, le réseau des Missions Locales, l’APECITA, des BAIP, des partenaires professionnels comme les MEDEF, les CCI, les CMA, etc.

L’association a construit des actions nouvelles et mené des expérimentations sociales pour répondre à l’évolution des besoins de l’environnement de l’accès au premier emploi depuis   1995.

Ces activités variées de l’AFIJ répondent à de réels besoins des étudiants et des jeunes issus de l’enseignement supérieur, diplômés ou non, qui rencontrent des difficultés d’insertion professionnelle, encore plus fréquemment en cette période de crise. La dernière enquête de l’association a en effet démontré que seul 53% des jeunes diplômés se trouvent en emploi un an après l’obtention de leur diplôme dont seulement 37% en CDI. 

Durant toutes ces années, l’AFIJ aura su apporter à beaucoup de jeunes un appui efficace et de qualité et un lien social très apprécié dans la période de recherche du premier emploi et de parcours chaotiques très fréquents avant l’entrée dans un emploi stable. 

La récente pétition lancée par l’AFIJ qui appelait le gouvernement à prendre ses responsabilités et respecter ses engagements en faveur de l’emploi des jeunes a mobilisé près de 10 000 signatures de jeunes, de professionnels, d’acteurs de l’emploi et de personnalités. Elle s’est accompagnée de plus de 4 000 témoignages de soutien qui figurent en ligne sur le site www.change.org/afij.

Un choix dicté par l’attitude du gouvernement

L’association connait depuis décembre 2012 des difficultés financières suite à des baisse successives de subventions de la part de l’Etat (Ministères, collectivités, agences publiques) et des retards de versement (FSE…).

Ces difficultés l’ont conduite à s’inscrire dans le cadre d’une procédure de redressement judiciaire pour lui permettre de redéfinir en concertation avec le gouvernement son mode de financement et sa mission en lien avec les politiques publiques. L’AFIJ n’a malheureusement reçu aucune réponse du gouvernement par rapport à ses propositions et se voit aujourd’hui contrainte de mettre un terme à ses activités faute de financements pour assurer sa continuité.

Quel avenir pour l’insertion professionnelle des jeunes issus de l’enseignement supérieur ?

La disparition du seul acteur entièrement dédié à l’emploi des jeunes sortants de l’enseignement supérieur, diplômés ou non, laisse certaines questions sans réponses.

Alors que chaque année 450 000 jeunes sortent de l’enseignement supérieur, dont 90 000 sans diplôme (19%), il devient urgent que le gouvernement définisse enfin une orientation pour leur avenir.

80 salariés spécialistes de l’insertion professionnelle des jeunes perdent ainsi leur emploi.

L’AFIJ fait part de son inquiétude sur l’avenir de ses 80 salariés et souhaite que le gouvernement intervienne pour faciliter leur reclassement au sein du service public de l’emploi. Leur situation actuelle étant liée aux choix du gouvernement. 

Contact presse : Aurélie TRICOT

 Mél. : tricot@afij.org - Tel. : 01 53 63 83 10

12:26 Publié dans Emploi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

15/11/2013

Semaine pour l'emploi des personnes handicapées : Lancement de l'Espace Emploi APF

logoreflexehandicapweb2.jpgÀ l’occasion de la semaine pour l’emploi des personnes handicapées, l’Association des paralysés de France (APF) lance un nouvel espace dédié à l’emploi des personnes en situation de handicap sur son site Internet : www.apf.asso.fr. Cet espace a pour but de mettre en relation les employeurs privés et publics souhaitant recruter des salariés en situation de handicap et les personnes en situation de handicap à la recherche d’un emploi, d'une formation en alternance ou d’un stage. Ces dernières pourront déposer leur CV dans une CVthèque consultable par les entreprises abonnées.

 

Alors que le taux de chômage des personnes en situation de handicap est deux fois supérieur à celui de l’ensemble de la population, l’APF souhaite que cet Espace Emploi contribue à favoriser l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap.

Télécharger le communiqué de presse : cliquez ici

16:13 Publié dans Emploi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

13/11/2013

Emploi : le patron transforme son handicap en réussite

2013-11-12 OF emploi réussite web.jpg

article Ouest France

19:16 Publié dans Emploi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

06/11/2013

ESAT et entreprises adaptées : les petits arrangements de Carlotti avec la réalité

 Carlotiti3.jpgNon, il n’y aura pas de créations de places en établissements et services d’aide par le travail (ÉSAT), a confirmé, mardi 28 octobre, la ministre déléguée aux personnes handicapées, devant la commission élargie de l’Assemblée nationale qui planchait sur le projet de loi de finances 2014.

« Le gouvernement choisit de valoriser l’existant plutôt que de créer des places au détriment de la qualité de prise en charge, justifie Marie-Arlette Carlotti. Les responsables des ÉSAT ayant souligné que la qualité de la prise en charge était mise en cause, nous avons décidé de l’améliorer. »

De là à comprendre que l’argent qui était consacré à la création de places (sous les gouvernements Fillon, 1 000 places ont été créées en 2012, 2011 et 2010 ; 1 400 en 2009 ; et 2000 en 2008) servira à consolider les établissements existants, il n’y a qu’un pas… qu’il ne faut pas franchir car ce ne sera malheureusement pas le cas.

Lire la suite sur Faire Face

19:42 Publié dans Emploi, Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

22/10/2013

Salon virtuel de recrutement de candidats en situation de handicap

 9d9bf1ba86c79f8214d58beb611fe3296d04a7c0.jpegTalents Handicap National est un salon virtuel 3D de recrutement de candidats en situation de handicap, organisé en partenariat avec les principaux acteurs de l’emploi et du handicap qui se mobilisent pour informer, conseiller et accompagner les candidats en situation de handicap, afin de les aider dans leurs orientations professionnelles et leurs recherches d’emploi.

 Talents Handicap National mobilise de nombreux employeurs nationaux afin de faciliter aux candidats l’accès à des recruteurs et des offres d’emploi ciblés, avec un accompagnement et un important gain de temps.

 Lieu du salon : C'est un salon virtuel à visiter de n'importe où en France ET directement sur internet : www.talents-handicap.com

20:24 Publié dans Emploi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

27/09/2013

un nouveau métier "Conducteur accompagnateur de personnes à mobilité réduite"

Face à la recrudescence des demandes et à l'importance de l'accompagnement des personnes en situation de handicap, un nouveau titre professionnel vient de voir le jour : " Conducteur accompagnateur de personnes à mobilité réduite ". Au sens large...


Ce titre de niveau V est désormais enregistré au répertoire national des certifications professionnelles (par arrêté du 12 août 2013, publié au Journal Officiel du 27 août 2013). Il est aujourd'hui accessible par la formation continue et la VAE (validation des acquis de l'expérience). Une véritable opportunité pour les professionnels du secteur !

Lire l'article ici

09:16 Publié dans Emploi, Infos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

26/08/2013

Des CDI pour les Auxiliaires de Vie Scolaire (AVS)

L’APF salue l’avancée vers une école inclusive.

L’Association des paralysés de France (APF) se félicite de l’annonce du gouvernement de proposer un CDI aux auxiliaires de vie scolaire (AVS) qui auront accompagné des élèves en situation de handicap durant 6 ans sous le statut d’assistant d’éducation. L’APF a toujours souhaité que les AVS soient placés sous la responsabilité de l’État et non sous la responsabilité des associations.


L’association salue également la reconnaissance des spécificités liées à l’accompagnement des élèves en situation de handicap par la création d’un diplôme d’État, mais aussi l’engagement d’inscrire dans la formation de tous les futurs enseignants un module obligatoire concernant la prise en compte des besoins spécifiques des élèves en situation de handicap.


Ces décisions marquent un tournant dans la politique du handicap et dénotent d’une volonté de mettre en place un système éducatif inclusif. Enfin, l’APF salue la concertation de qualité et le travail commun engagé entre les ministères et les associations sur ce sujet et espère que celui-ci se poursuivra afin de répondre, ensemble, aux questions soulevées par ces annonces.

L’APF se bat depuis de nombreuses années pour garantir une éducation, une scolarité et une formation de qualité à tous les enfants et à tous les jeunes en situation de handicap. La question des AVS a souvent été source de difficultés pour les enfants en situation de handicap et leur famille : absence d’AVS au moment de la rentrée scolaire, précarité du statut, manque de formation, lacunes au niveau du suivi, etc.


Il y a quelques années, il a été proposé aux associations d’employer directement des AVS, ce que l’APF a toujours refusé, considérant qu’il est de la responsabilité de l’État d’assumer ces fonctions. De même, l’APF a toujours affirmé qu’une école inclusive ne pouvait pas reposer sur les seuls AVS, mais passait forcément par la formation de toute la communauté éducative et la mise en place de modules obligatoires pour tous les futurs enseignants. Aujourd’hui ces messages semblent avoir été entendus par le gouvernement.

 

Cependant, des interrogations subsistent : quel accompagnement durant le temps périscolaire ? Comment aboutir à un métier d’AVS à temps plein ? En outre, avec 8.000 recrutements supplémentaires à la rentrée la question des contrats aidés est toujours d’actualité alors, même si leur formation passe à 120 h, comment ne pas aboutir à un accompagnement à deux vitesses ?

 

Ces annonces ne seront mises en œuvre qu’à partir de la rentrée 2014 et il reste donc un an pour construire les réponses. L’APF reste donc vigilante et souhaite continuer le travail de concertation engagé avec les ministères afin de répondre au mieux aux besoins des enfants en situation de handicap et de leur famille.

28/05/2013

Embaucher un aveugle c'est le bon plan !

Pub norvégienne, Spéciale dédicace à la délicieuse Me de Menthon.

(Trouvé sur la page Facebook de Jean-Marie Barbier)

20:54 Publié dans Emploi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

25/05/2013

Emploi : "La loi casse la volonté des dirigeants" : point de vue d'une chef d'entreprise délicieuse

 sophie-de-menton.jpgSophie de Menthon est présidente du mouvement Ethic
syndicat patronal censé promouvoir "l’éthique, et un capitalisme nouveau à visage humain"

Ses arguments et points de vue font froid dans le dos... Nous vous livrons quelques extraits d'une interview trouvée ici et nos petits commentaires en orange...

Aujourd’hui, les entreprises se sentent-elles concernées par le handicap ? Ont-elles mis des choses en place ?
Il est évident qu’en période de crise, on a le nez dans le guidon et que ce n’est peut-être pas une préoccupation prioritaire pour la majorité des PME. (Eh bé ! elle dure dupuis au moins 40 ans la crise alors ! La première loi sur l'emploi des travailleurs handicapés remonte à 1987 et on a bien l'impression que ce n'est pas "une préoccupation prioritaire" depuis !)

La “loi handicap” est-elle applicable pour les entreprises ?
Recruter une personne en situation de handicap est une chose, mais l’après-recrutement peut devenir cauchemardesque. (rien que ça...)

Le gouvernement doit-il faire évoluer cette loi ?
Nous sommes dans un système punitif fait de lois, là où il faudrait être incitatif et de bonne humeur ! (ben vi c'est bien connu : sans loi et avec de la bonne humeur tout roule !)

Quelles sont les principales difficultés rencontrées par les dirigeants en matière d’intégration ?
On nous montre toujours des cas merveilleux, où tout se passe bien car, et c’est une bonne chose, on a besoin de prouver qu’il faut être tolérant. (Ha... elle est pas si affreuse que ça la dame : elle est prête à nous concéder un peu de "tolérance") 

Y a-t-il suffisamment de salariés en situation de handicap pour respecter la loi ?
Il est nécessaire d’alléger, de simplifier, d’avoir de la tolérance et du bon sens. Ce serait beaucoup plus efficace qu’une loi ! 

Chère madame la Présidente d'ETHIC syndicat patronal censé promouvoir "l’éthique, et un capitalisme nouveau à visage humain" (chacun apréciera) si vous avez la chance de vivre une situation de handicap et de fait, grandir en intelligence, nous serons ravis de vous accueillir au sein de notre association pour vous aider à faire valoir votre droit au travail sans discrimination.


Porte claque la "grande gueule" de Sophie de... par asi

11:35 Publié dans Emploi | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

05/04/2013

Emploi : Jacky peut vous accompagner dans votre parcours de recherche d'emploi

Jacky est un adhérents très investit au sein de la Délégation sur la question de l'emploi. Il est notre référent emploi. Il se propose de mettre au service de toutes celles et ceux qui le souhaitent, ses savoirs faire.

Je suis à la disposition des personnes qui le souhaitent pour faire une simulation d'entretien d'embauche à partir d'une vraie annonce, du C.V et de la lettre de motivation. L'objectif est de se mettre en condition et d'être plus à l'aise pour répondre aux questions lors de l'entretien. Pour plus d'informations voire envisager une rencontre, n'hésitez pas à vous rapprocher de la Délégation Départementale de l'APF.

Cordialement

Jacky

10:17 Publié dans Emploi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

21/02/2013

CP : Arrêté relatif à l’accessibilité des lieux de travail : le gouvernement maintient les obstacles !

APF bouge les lignes gros.jpgLe Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), dont l’APF fait partie, a émis, mardi 12 février, un avis défavorable concernant l’arrêté relatif à l’accessibilité des lieux de travail. En effet, comment un arrêté qui ne concerne que les lieux de travail neufs peut-il introduire la notion de « solutions équivalentes » et ne pas prendre en compte les principes de conception universelle ?

Quid de la mise en accessibilité des lieux de travail existants ? Et quid de l’emploi des personnes en situation de handicap, dont le taux de chômage est 2 fois supérieur à celui de l’ensemble de la population ?

 Ce texte est en totale contradiction avec les objectifs du gouvernement de retour à l’emploi des personnes en situation de handicap, annoncés lors de la conférence de lutte contre la pauvreté.

 Alors que la loi handicap de 2005 vient de fêter ses 8 ans et que l’APF a publié son baromètre de l’accessibilité, il est désormais urgent que des impulsions politiques, humaines et financières voient le jour pour permettre une accessibilité totale de la France, lieux de travail compris !

 Pour télécharger le communiqué de presse, cliquez ici.

28/12/2012

Emploi et handicap, 15 000 euros à gagner pour créer son entreprise : candidatures ouvertes jusqu'à fin mars 2013

 clair de lorraine,créer son entreprise,handicap,emploi,rotaryTrop peu de personnes handicapées osent se lancer dans l’aventure de la création d’entreprise, quand ce ne sont pas les banques qui coincent. Trois Rotary clubs lorrains ont décidé d’apporter leur coup de pouce à un projet particulièrement intéressant.

Quinze mille euros, fruit d’une vente de charité d’une commerçante de Nancy, sont à gagner. Le concours est ouvert au niveau national à toute personne porteuse d’un handicap, moteur ou sensoriel, pour créer son entreprise, en reprendre une ou la développer pour celle qui en aurait déjà une.

Objectif : que cet argent serve d’apport pour lever des fonds auprès d’une banque et concrétiser un projet ambitieux. Le "Trophée de l’entrepreneur" sera divisé en un chèque de 10 000 euros et 5 000 euros de prestations de conseil, assurées par les membres des clubs Rotary concernés.

Derrière ce projet figure l’actif entrepreneur meusien Vincent Ferry (photo), tétraplégique, et président du Rotary club de Commercy. À la tête d'une société de commercialisation de produits régionaux en pleine expansion, Clair de Lorraine, il rêve de voir émerger beaucoup d'autres patrons porteurs de handicap. Son portrait paraîtra dans le magazine Faire Face du mois de janvier.

Les candidatures sont à envoyer avant le 31 mars 2013 à l’adresse rotaryconcours@gmail.com.

Source : Faire Face - Élise Descamps - Photo Frédéric Mercenier

09:28 Publié dans Emploi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

27/09/2012

Les chiffres clés 2012 de l'emploi des personnes handicapées

 Cliquer ici pour lire le guide édité par l'AGEFIPH et le FIPHFP sur les chiffres de l'emploi des personnes handicapées.fiphfp.jpgagefiph.jpg

22:30 Publié dans Emploi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

14/09/2012

Instauration d’un seuil minimum dans le cadre de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés : demi-mesure et déception !

 

6a00d834529bc369e2011572518689970b-320wi.jpgLa loi handicap du 11 février 2005 a instauré une surcontribution à hauteur de 1.500 fois le SMIC horaire par personne manquante (soit 14.100 €) pour les entreprises de 20 salariés et plus qui n’emploient aucun travailleur handicapé, n’ont conclu aucun accord d’entreprise en faveur de l’emploi des personnes handicapées ou passé de contrat avec le secteur protégé et adapté. Concernant cette dernière modalité, aucun seuil minimum n’étant alors fixé, elle a constitué le moyen le plus immédiat et le plus facile de contourner à moindre coût le risque de surcontribution.

 La loi du 28 juillet 2011 a posé le principe de la fixation d’un montant minimal que vient préciser le décret paru le 1er août 2012. Les modalités retenues sont les suivantes : le montant hors taxe des contrats devra être supérieur, sur 4 ans, à 400, 500 ou 600 fois le SMIC horaire en fonction de la taille des entreprises concernées.

Bien qu’adhérant au principe, les associations réunies au sein du CNCPH, parmi lesquelles l’APF, s’étaient à l’unanimité exprimées contre les modalités proposées par le gouvernement et avaient formulé une contreproposition plus juste, équitable et opérante que malheureusement les pouvoirs publics n’ont pas retenu.

Aujourd’hui plus de 10.000 entreprises sont encore à taux zéro. Si le décret du 1er août renforce partiellement l’obligation impartie à l’entreprise qui ne fait rien jusqu’à présent, cette demi-mesure reste une déception.

23:09 Publié dans Emploi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

04/09/2012

Des emplois d’avenir jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap

 emploi,chômage,emplois d'avenir,sapin,jeunes,dérogationLes jeunes en situation de handicap, âgés de 25 à 30 ans, devraient pouvoir bénéficier des emplois d’avenir, tout comme ceux âgés de 16 à 25 ans. Michel Sapin, le ministre du Travail, a confirmé, lundi 3 septembre, lors d’un entretien avec Jean-Marie Barbier, le président de l’APF, qu’il était favorable à ce que le Parlement intègre cette dérogation au droit commun dans le texte de loi qui sera débattu entre la mi-septembre et la mi-octobre. Ces emplois d’avenir sont normalement destinés aux jeunes de 16 à 25 ans, peu ou pas qualifiés, confrontés à des difficultés particulières d’accès à l’emploi. « En bénéficieront en priorité les jeunes résidant en zone urbaine sensible ou dans des zones d’emploi où le taux de chômage des jeunes est supérieur à la moyenne nationale », avait précisé le ministère, lors de la présentation du projet de loi en conseil des ministres, le 29 août. 

 Lire la suite sur Face Face

22:02 Publié dans Emploi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

27/08/2012

Nathalie remerciée par l'Education nationale en Vendée : Le DASEN est invité par son Ministre à"envisager toutes les solutions possibles" .

Nous vous informions début juillet de la situation de Nathalie, jeune femme en situation de handicap congédiée de l'Education Nationale en vendée sans ménagement : ici

Nous avions alors alerté le Ministre de l'Education Nationale, lui demandant d'intervenir, dans le respect des déclarations du premier Ministre : lire le courrier ici.

Quelques jours plus tard, c'est le Directeur Académique des services de l'Education Nationale (auquel nous avions adressé une copie de notre correspondance) qui nous écrivait, catégorique : "J'ai le regret de vous confirmer ma décision de ne pas renouveler Madame Brumaire..." Lire le courrier ici

Nous avons finalement reçu une réponse du Ministère, réponse plus nuancée : le DASEN est prié d'envisager avec Nathalie "toutes les solutions possibles" Lire le courrier ici

Nous ne doutons pas que Monsieur le Directeur Académique saura trouver une solution juste et satisfaisante. En effet, comme il le précise fort bien dans son courrier, le contrat de Nathalie devait être un tremplin pour l'emploi. A ce titre, L'inspection d'Académie avait une obligation de formation auprès de Nathalie. Et de formation, Nathalie n'a jamais rien vu, malgré des demandes.

Pour rappel, 5 ex-salariées de l'Education Nationale avec ce type de contrats ont gagné devant le tribunal des Prudhommes de Nantes en janvier, contre l'Education Nationale condamnée pour "défaut de formation" : lire ici

21/08/2012

Plus de 3300 personnes privées de formation faute de moyens accordés par les pouvoirs publics !

CP 2012-07-26.jpg

L’APF, l’APAJH, l’UNAPEI et la FNATH joignent leur voix pour dénoncer l’abandon de 3334 parcours de formation destinés aux demandeurs d’emploi en situation de handicap, en raison d’un blocage des moyens de fonctionnement du Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) par les tutelles.

Alors que la situation de l’emploi des personnes en situation de handicap connait actuellement une forte dégradation (14,7% d’augmentation du taux du chômage en 2011) et quelques semaines après la conférence sociale, cette décision sonne comme un recul inacceptable pour l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap !

Ainsi, l’APF, l’APAJH, l’UNAPEI et la FNATH demandent aux tutelles d’accorder les crédits suffisants au FIPHFP afin que ce dernier puisse assurer ses missions et permettre, dans les meilleurs délais, la mise en place de ces 3334 parcours de formation !

Pour lire le communiqué complet, cliquez ici

L’UNAPEDA s’associe aux protestations des 4 associations et demande également aux tutelles d’accorder les crédits suffisants au FIPHFP afin que ce dernier puisse assurer ses missions. (cliquez ici)

12/07/2012

Un « vrai métier » pour les auxiliaires de vie scolaire cet automne ?

 AVS,école,élève,auxiliaires de vie scolaire,assistants d'éducationVers un « vrai métier » pour les auxiliaires de vie scolaire ? Marie-Arlette Carlotti, la ministre déléguée aux personnes handicapées a expliqué, mercredi 10 juin, qu’elle fera des propositions dans ce sens à l’automne. Aujourd’hui, sur les quelque 22 000 AVS chargés d’accompagner les élèves en situation de handicap, plus de la moitié sont recrutés sous contrats aidés de 6 à 24 mois, sans formation souvent ; les autres sont embauchés sur des contrats d’assistants d’éducation, de trois ans, renouvelables une fois, avec une formation obligatoire de 60 heures.


« C'est une anomalie à laquelle il faut mettre fin, a-t-elle souligné. Il faut définir un niveau requis préalable [de recrutement], donner une véritable formation et fixer un statut qui doit être pérennisé », a-t-elle ajouté. Interrogé, au Grand jury RTL, le 8 juin, sur la vocation de ces personnels temporaires à devenir un jour fonctionnaires, Vincent Peillon, le ministre de l’Education nationale n’a pas fermé la porte à cette éventualité.


Lire la suite sur Faire Face