16/12/2015

La Communauté de Communes des Olonnes s'engage à rendre accessible les arrêts de bus pour les Personnes à Mobilité Réduite

CWVJdiIWEAA0te6.png"La Communauté de Communes des Olonnes s'engage à rendre accessible les arrêts de bus pour les Personnes à Mobilité Réduite (PMR).

Le dernier en date est l'arrêt « Musée », situé devant le commissariat de Police des Sables d'Olonne.

Chiffre clé : 70 % des quais sont accessibles à ce jour"

Vu sur le site de la Communauté de communes du Pays des Olonnes, cliquez ici

Plus que 30 % et objectif atteint !

 

03/12/2015

Ad’AP : Le Collectif pour une France accessible déplore la faillite - prévisible ! - du dispositif gouvernemental

CollectifpouruneFranceAccessHD.jpgEn juillet 2015, le Parlement a adopté l’Ordonnance de la honte qui marque un tournant tragique dans l’histoire de l’accessibilité en France. Non content de déconstruire les objectifs initiaux de la loi 2005, cette Ordonnance instaure les agendas d’accessibilité programmée (Ad’AP). Ces Ad’AP engagent les propriétaires à échelonner la mise en accessibilité de leur ERP et octroient deux nouveaux motifs de dérogations.

Les propriétaires avaient jusqu’au 27 septembre 2015 pour déposer leur Ad’AP auprès de la préfecture.

Indigné par une telle régression des droits, en dépit de sa forte mobilisation (manifestations, pétition, etc…), le Collectif pour une France accessible déplore aujourd’hui la faillite, certes prévisible (!), du dispositif gouvernemental ! En effet, deux mois après, ce sont plus de 400 000 établissements sur environ 1 million qui n’ont pas déposés leur Ad’AP, soit près de 40% des propriétaires d’ERP qui sont dans l’illégalité !

Face à cette faillite, le Collectif pour une France accessible demande une réelle mobilisation des pouvoirs publics pour une France accessible à tous !

Télécharger le communiqué de presse en cliquant ici

15/10/2015

CEREMA: la question du stationnement

 

3054536e.jpg

Le CEREMA vient de publier de nouveaux ouvrages relatifs au stationnement. Ces documents sont désormais disponibles sur leur site.

Voir le lien suivant

Vu sur le blog APF pour une accessibilité universelle

Vendredi 16 et samedi 17 ocotbre 2015 : rdv au Centre Leclerc des Oudairies à La Roche sur Yon

affiche handidon.jpgVendredi 16 et samedi 17 octobre, c'est au Leclerc des Oudairies à La Roche sur Yon qu'il faut aller faire ses courses ! Les bénévoles de l'APF tiendront un stand Handidon, à cette occasion, allez les rencontrer et les soutenir en achetant des tickets-don. Ce sera le moment de faire une bonne action en soutenant la cause des personnes en situation de handicap. Et qui sait peut être remporterez vous l'un des nombreux l

Nous comptons sur vous !

av-38852.jpg

 

18/09/2015

La Roche Agglo : vive le vélo ! A quand vive les bus et l'accessibilité ?

Le 11 février dernier, Luc Bouard soutenait notre action contre les AD'AP, l'abaissement des normes accessibilité et le recul de la loi. Le 24 septembre prochain, va-t-il oser profiter de ces mêmes AD'AP, reculs de la loi et abaissements des normes pour ne pas rendre accessible le réseau de transport de La Roche Agglomération ?

En début d'année, les élus de La Roche Agglomération nous informaient que 41 quais de bus ne seraient jamais mis en accessibilité "pour des raisons budgétaires".

Nous avions alors interpelé Luc Bouard, Président de La Roche Agglomération (lire le courrier ici et ici). Quelques semaines auparavant, il était venu soutenir notre action nationale contre le recul de la loi et le maintien des discriminations infligées aux personnes en situation de handicap (voir ici). Il avait à cette occasion pris la parole sur la Place Napoléon pour déclarer :"L'accessibilité reste ma priorité"

Le Président de l'agglomération n'a pourtant pas répondu à notre courrier... Pour autant notre démarche n'aura pas été vaine puisque nous avons été informés en commission accessibilité que finalement, l'Agglomération allait aménager 20 quais, en laissant toujours 21 inaccessibles aux personnes à mobilité réduite. Avancée, oui, mais insuffisante et totalement insatisfaisante pour l'APF. Mais quand il n'y a plus de sous, il n'y a plus de sous... C'est que pour aménager ces 21 derniers quais, il faut entre 100 et 200 000 euros.

Alors lorsque nous avons pris connaissance d'un projet de pistes cyclables sur la Roche Agglomération pour un budget de 1 540 000 €, nous avons repris espoir. Des sous, finalement, il y en a !

2015-09-18 twitter Luc Bouard - Copie.jpg

Nous venons donc de renvoyer un courrier à Luc Bouard, en espérant que jeudi prochain, le 24 septembre, il votera, tout comme l'ensemble des élus de l'Agglomération, la mise en accessibilité de TOUS les arrêts de bus ! Pour lire notre courrier, cliquez ici.

Le petit poème de Daniel publiée il y a quelques mois, et encore parfaitement d'actualité...

"La France n'est pas à la hauteur de ses discours humanistes, elle nous maltraite en nous maintenant au dernier rang ! Même l'Europe condamne notre pays pour ses négligences en matière de handicap. D'autres pays plus humbles agissent plus.

Les élus de la Nation ne sont pas capables d'adapter l'environnement à tous leurs concitoyens en 40 ans ? Ouahh ! Eh bien, j'espère et je souhaite ardemment que les élus de proximité agiront encore plus, sans se cacher derrière tel ou tel décret pour s'exonérer de l'obligation de l'accessibilité.

Ce serait mesquin, petit et immoral."

07/09/2015

Le gouvernement se fait le film d’une France accessible façon « Plus belle la vie »

lancement-campagne-plus-belle-la-vie-300x212.pngLe gouvernement a présenté, ce vendredi 4 septembre, sa campagne en faveur de l’accessibilité universelle. France Télévisions diffusera ces films courts, inspirés de la série Plus belle la vie. Mais cette opération de communication arrive très tardivement, et dans un contexte réglementaire bien moins contraignant.

Une scène de la vie ordinaire au Mistral, à Marseille, le quartier imaginaire qui sert de cadre à la série télévisée Plus belle la vie. Le patron du bar se plaint que ses fournisseurs rechignent à venir le livrer. Un des clients pointe alors la marche à l’entrée, qui rend difficile le passage du chariot de livraison tout comme celui des clients… « Vous devriez installer une rampe d’accès. Cela faciliterait le travail des livreurs et vous permettrait d’accueillir une nouvelle clientèle », lui conseille-t-il en substance.

Source Faire-face.fr, lire la suite ici

23/07/2015

L’Ordonnance accessibilité est ratifiée avec une échéance à hauts risques

Fotolia_27649816_XS©-Agence-DER-Fotolia.jpgLes députés et les sénateurs ont adopté définitivement les 20 et 21 juillet, le projet de loi de ratification de l'Ordonnance accessibilité du 26 septembre 2014 dont la principale disposition est la création des agendas d'accessibilité programmée (Ad'Ap). D'ores et déjà, l'échéance du 27 septembre apparaît comme intenable.

Lire la suite sur "La Gazette des communes" en cliquant ici

Loi handicap. Dominique Farrugia virulent sur les nouveaux délais

dominique-farrugia-virulent-sur-les-nouveaux-delais.gifDominique Farrugia, ancien des Nuls et de Canal+, victime d'une sclérose en plaque depuis 20 ans, a critiqué les nouveaux délais de la loi handicap votés par le parlement.

Le Parlement a ratifié mardi l’ordonnance prévoyant de nouveaux délais pour la mise en œuvre de l’accessibilité des lieux publics aux personnes handicapées - délais allant de trois à… neuf ans.

Ce qui ne plaît guère à l’acteur et réalisateur Dominique Farrugia, ancien membre des Nuls et de la direction de Canal+. Victime d'une sclérose en plaque depuis plus de vingt ans, il a réagi sur Twitter en qualifiant ce report « d’inamissible »....

Lire la suite sur Ouest-France. fr en cliquant ici

17/07/2015

Yves Chiffoleau, représentant de l'APF à St Jean de Monts

atteint-de-la-maladie-de-kennedy-yves-chiffoleau-reste-actif_1.jpgArticle paru dans Ouest-France, pages Saint Jean de Monts, le 13 juillet 2015, voir ici

Atteint de la maladie de Kennedy, Yves Chiffoleau reste actif

Président depuis juillet 2014 du club de football, les Écureuils des Pays de Monts, Yves Chiffoleau vient de se voir confier une nouvelle responsabilité : celle de représenter l'association des paralysés de France (APF), dans le territoire de la communauté de communes Océan-Marais de Monts.

Ce qui l'a amené à l'APF est la maladie dont il est atteint. « Une maladie génétique rare, appelée la maladie de Kennedy, qui se transmet par la mère aux enfants mâles. Elle est neuromusculaire, et se manifeste aussi par des signes d'insuffisance hormonale. »

Elle entraîne une dégénérescence des cellules nerveuses qui transmettent l'ordre de mouvement aux muscles. « Avec cette maladie évolutive, je perds mes forces. Mais je ne souffre pas. Je suis handicapé à 80 %, mais cette maladie ne m'empêche pas d'être actif. Les recherches avancent et je me suis même proposé pour les tests médicaux, car nous ne sommes que 400 à avoir cette maladie en France. »

Cette maladie évoluant, Yves se déplace jusqu'à présent avec des béquilles, mais utilise souvent sa « mobylette » comme il l'aime l'appeler.

Une vie bien remplie

Après quinze ans en tant que footballeur, puis quinze autres années arbitre et cinq ans entraîneur, il reste toujours dans le monde du football. « Le sport c'est le meilleur médicament. Le football m'a bien aidé car, moralement, il faut pouvoir accepter cette maladie qui m'a prise vers 45 ans. Comme quoi, cela n'arrive pas qu'aux autres. »

Depuis plusieurs années, Yves part à la recherche de sponsors pour les Écureuils. Il connaît bien ce monde du commerce car « j'ai tenu une épicerie à Bois-de-Cené pendant dix ans, puis une grande surface pendant deux ans à Saint-Jean-de-Monts et ensuite dans le Maine-et-Loire ».

Malgré ses difficultés à se déplacer, Yves « reste actif. Je ne suis pas du style à rester à me morfondre à la maison ».

Il a même accepté récemment de prendre la responsabilité du secteur pour l'APF. « Mon rôle n'est pas de faire le gendarme partout, ni d'être contestataire, mais d'apporter ma vision. Dans la commune, les déplacements ne sont pas toujours faciles. Des choses ont été réalisées, mais cela n'avance pas forcément assez vite. »

Yves participe d'ailleurs au comité du futur aménagement du centre-ville.

07/07/2015

Accessibilité : les députés adoptent le texte de la honte et affichent leur mépris pour les droits des personnes

logoapfcarre.jpgL’Association des paralysés de France (APF) est particulièrement en colère et indignée par l’adoption par les députés du projet de loi de ratification de l’Ordonnance relative à l’accessibilité, hier lundi 6 juillet.

Une adoption scandaleuse par seulement 15 députés présents dans l’hémicycle alors même que l’accessibilité concerne l’ensemble de la population !

Une adoption sous forme de trahison puisque la majorité socialiste a suivi les orientations de l’Ordonnance, sans proposer de modifications majeures, contrairement à ses engagements auprès du Collectif pour une France accessible en février dernier !

L’APF est exaspérée par ce mépris des parlementaires, du Gouvernement et de l’Etat pour les difficultés vécues par les personnes en situation de handicap et toutes les personnes gênées quotidiennement dans leurs déplacements.

Elle rappelle que cette Ordonnance est contraire à la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées, signée et ratifiée par la France.

 

Pour lire le communiqué complet, cliquez ici

30/06/2015

Le collectif pour une France accessible en appelle aux députés !

ATTENTION : CHANGEMENT DE DATE!

En raison de la canicule et du report de l'examen de l'Ordonnance relative à l'accessibilité à l'Assemblée nationale, ce rassemblement est reporté au :
Lundi 6 juillet à 13h - place Edouard Herriot - Paris 7e

Le Collectif pour une France accessible se réunit, mercredi 1er juillet de 14h à 17h, Place Edouard Herriot, à côté de l’Assemblée nationale pour interpeller les députés et montrer leur colère face aux reculs inadmissibles en matière d’accessibilité.

1453799918.jpgA 14h, le Collectif pour une France accessible remettra à l’Assemblée nationale les signatures des plus de 232 000 signataires de la pétition sur www.change.org/accessibilite

Le collectif a également demandé des rendez-vous aux six Présidents des groupes parlementaires de l’Assemblée nationale pour leur exposer les motifs de leur colère face à cette Ordonnance inacceptable.

Pour lire le communiqué complet, cliquez ici

CollectifpouruneFranceAccessHD.jpg

Les Sables d'Olonne : le stationnement réservé... c'est pas que pour les personnes handicapées !!!

colère.JPG

 

Photos prises aux Sables d'Olonne sur le parking de la base de Mer,

 près de la DDTM, aux Sables d'Olonne.

IMG_3942 WEB.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_3940 WEB.jpg

IMG_3947 WEB.jpg

03/06/2015

CP : Les Sénateurs dégradent l'accessibilité : la honte !

L’Association des paralysés de France (APF) est particulièrement révoltée par l’examen du projet de loi de ratification de l’Ordonnance relative à l’accessibilité par le Sénat hier en fin de journée. L’APF, présente au Sénat, a été choquée d’entendre les discours rétrogrades de la majorité des Sénateurs sur l’accessibilité ! Les principaux amendements faisant échos aux attentes des associations ont été rejetés par les Sénateurs et par Ségolène Neuville, Secrétaire d’Etat en chargée des personnes handicapées, alors qu’elle affirmait aux associations, il y a quelques jours, s’en remettre à la sagesse des Parlementaires pour faire évoluer le texte.

Par contre, les amendements des « lobbies » (collectivités locales, commerçants, entreprises, etc.) ont été entendus par les Sénateurs ! Ainsi, les personnes en situation de handicap sont désormais privées de logements sociaux accessibles, les Sénateurs proposent de se passer des ascenseurs pour accueillir les personnes au rez-de-chaussée ou encore de « porter les personnes » !!

Au final, un texte qui fait honte à la France et une posture irrespectueuse de Sénateurs et de la Secrétaire d’Etat qui n’ont que faire des difficultés quotidiennes des 9,6 millions de personnes en situation de handicap.

L’APF se tourne désormais vers les députés qui devront examiner prochainement le texte et espère un sursaut de leur part !

Pour télécharger le communiqué de presse complet, cliquez ici

Mais qu'on se rassure : les gentils Sénateurs font beaucoup pour les "handicapés". La preuve, alors qu'on ne leur demandait rien, ils ont voté une loi (essentielle) sur la gratuité du stationnement !!! Ça, c'est une utilisation intelligente de leur temps et leur pouvoir (qu'on finance à hauteur de 523 000 € par an et par Sénateur braves gens !! et il y a 348 sénateurs...)

On ne demande pas la charité, on demande à payer notre stationnement comme tout le monde avec des ressources dignes, et pas en dessous du seuil de pauvreté comme c'est le cas (AAH à 800 € par mois). Et c'est bien beau de se garer gratuitement, mais faudrait déjà qu'on puisse avoir une compensation intégrale de notre handicap, notamment pour adapter nos voitures, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. Et se garer pour quoi faire puisque 85% des bâtiments ne sont pas accessibles ! On ne peut pas aller chez le médecin, on ne peut pas aller à la pharmacie, ni à la boulangerie, ni nulle part !

01/06/2015

Accessibilité en danger ! Podcast de l'émission sur RCF Vendée par Thomas Cauchebrais

Journée nationale d'actions du 27 mai : le Collectif pour une France accessible poursuit sa mobilisation !

CollectifpouruneFranceAccessHD.jpgLe Collectif pour une France accessible a organisé une Journée nationale d’actions mercredi 27 mai pour interpeller le Président de la République, le Gouvernement et les Sénateurs sur les reculs inadmissibles en matière d’accessibilité.

Une vingtaine de villes se sont mobilisées partout en France, souvent via des actions « coups de poing ». Ainsi, le premier « die-in » de personnes en situation de handicap moteur a eu lieu à Paris, permettant au Collectif d’être reçu par une conseillère du Président de la République.

En parallèle, une délégation du Collectif pour une France accessible a été reçue par un conseiller de la Présidence du Sénat dans le but d’alerter les Sénateurs sur la nécessite d’amender l’Ordonnance relative à l’accessibilité, examinée demain, mardi 2 juin, par le Sénat. En revanche, le Collectif pour une France accessible ne peut que déplorer de ne pas avoir été reçu par les Présidents des différents groupes parlementaires du Sénat !

Le Collectif tient à rappeler, une fois encore, au Gouvernement et aux Sénateurs son exigence de voir intégrées dans cette Ordonnance les modifications majeures maintes fois demandées afin de permettre la mise en accessibilité des établissements recevant du public et des transports en commun.

Pour lire le communiqué complet, cliquez ici

 

Expressions Agésinates : une belle rencontre et des actions en perspectives

10968334_710851305680177_1101908139494565326_n.jpgJeudi 28 mai, nous étions invités par l’association « Expressions Agésinates » à Aizenay pour débattre des mesures pour l’accessibilité des Etablissements recevant du public. Thierry Craipeau, Représentant Départemental et Annie Trichet, Attachée de Délégation, y représentaient l’APF.

Des échanges riches et constructifs sur l’Ordonnance relative à l’accessibilité qui déconstruit littéralement bon nombre des objectifs initiaux de la loi de février 2005.

Ensemble, nous avons échangé sur les obligations des municipalités telles que le référencement des Ad’AP, le rôle et les missions de la Commission Communale d’Accessibilité (CCA) qui est obligatoire depuis la promulgation de la loi de Février 2005. Celle-ci donnait 4 années aux communes de plus de 5000 habitants pour mettre en place cette commission. Aizenay compte près de 9000 habitants.

A l’évidence, la CCA n’a jamais vu le jour. Les compétences « auraient » été transférées à l’intercommunalité mais on a beau chercher sur le site de la Communauté de Communes Vie et Boulogne (voir ici) on ne trouve rien !... D’autre part, rappelons que la Commission Intercommunale d'Accessibilité (CIA) ne se substitue pas à la CCA sur les communes de plus de 5000 habitants.

Nous avons prévu de rester en contact avec l’association et d’envisager des actions en partenariat.

Un grand merci à « Expressions Agésinates » pour l’accueil et la qualité du débat et au plaisir d’agir ensemble pour co-construire cette société inclusive que nous souhaitons tous !

La pensée de la semaine...

Il est urgent de faire enfin rimer l'accessibilité avec réalité. Les citoyens handicapés continuent de lutter pour que la loi que leur pays a votée soit enfin appliquée sans être dévoyée.

Valérie Di Chiappari - Faire Face

29/05/2015

L'indignation du jour

"Toutes ces dispositions de l'état, Ad'ap, dérogations, recul des normes, n'ont pas pour objectif la mise en accessibilité mais la légalisation de l’inaccessibilité."

Louis

27/05/2015

"Sur les pavés, le manque d’accessibilité à nouveau dénoncé"

Dans son article publié sur FaireFace.fr, Valérie Di Chiappari raconte comment une petite vingtaine de militants APF qui souhaitait s'approcher des Ministres, a été interdite de circuler dans Paris : nos copains de combat ont été parqués derrière des barrière en ferraille tandis que les bipèdes valides et les quadrupèdes (qui font caca partout), eux, étaient autorisés de passer.

Triste réalité de la manière dont les personnes en situation de handicap sont traitées...

Lire l'article ici

Accessibilité "l'Etat nous met à terre". Article Ouest France

ouest france.jpg

L'association des Paralysés de France a organisé une nouvelle manifestation pour demander "une France réellement accessible". Elle a pu rencontrer le préfet place Napoléon.

Pour l'APF, l'Association des Paralysés de France, de nombreuses mesures prises par le Gouvernement "détruisent le principe d’accessibilité". Nouvelles possibilités de dérogations, Agenda d'Accessibilité programmé "trop laxiste", ordonnance relative à l'accessibilité "inacceptable" : les reproches pleuvent.

En début d'après-midi, un rassemblement silencieux a été organisé à la préfecture. Une cinquantaine de personnes y ont participé avant de se rendre place Napoléon vers 15 h. Le préfet Jean-Benoît Albertini, mobilisé pour une action de sécurité routière, est allé à la rencontre des manifestants.

Après que l'APF a rappelé ses demandes, le représentant de l'Etat a répondu : "Concernant le respect de la réglementation, vous savez que j'y suis vigilant. En ce qui concerne votre demande de normes plus exigeantes, vous êtes dans votre droit quand vous les réclamez et je relaierai votre message. Mais je rappelle qu'il s'agit d'un débat national qui doit passer par une approche politique."

source : ouestfrance.fr

Accessibilité en danger : l'Etat nous met à terre. Reportage TV Vendée

Inaccessibilité, l'Etat nous met à terre : Sit in dans le hall de la Préfecture de Vendée :

Une quarantaine de militants APF, tous de noir vêtus, ont investi la Préfecture de Vendée ce mercredi 27 mai sous les yeux médusés des usagers du service public. L'objectif était de montrer notre colère et notre indignation au Représentant de l'Etat, par une présence silencieuse et déterminée. Objectif atteint.

14h : sous un soleil radieux, la quarantaine de militants se retrouve dans le parc jouxtant la Préfecture pour un petit briefing. L'action coup de poing doit surprendre, interpeller, déranger.

DSCN6396.JPG

14h30 : la file indienne silencieuse parcourt les quelques mètres qui permettent d'accéder à la Préfecture. Objectif : entrer dans le bâtiment d'Etat coûte que coûte.

DSCN6398.JPG

Entrée tranquille dans la Préfecture (même pas besoin de se battre !) : les militants prennent position sur les marches, le péron, dans le hall d'accueil, dans un silence assourdissant.

DSCN6399.JPG

DSCN6420.JPG

DSCN6423.JPG

DSCN6415.JPG

DSCN6407.JPG

DSCN6425.JPG

DSCN6426.JPG

DSCN6424.JPG

Après un moment de flottement face à cette invasion inattendue et ce sit in silencieux, les professionnels de la Préfecture se rendent compte qu'ils sont impuissants et débordés. Notre présence questionne, interpelle, dérange. Le silence est total. Nous scotchons nos bouches, ligotons nos mains. Nous distribuons des tracts aux personnes qui sont dans la salle d'attente pour les informer. Rapidement, le Chef de Cabinet du Préfet vient à notre rencontre. Le Représentant départemental prononce alors une allocution (VOIR ICI) puis à nouveau silence total. Le gouvernement et l'Elysée restent sourds à toutes nos revendications depuis 2 ans ? Nous ne parlerons plus. Nous agirons.

DSCN6409.JPG

DSCN6411.JPG

DSCN6416.JPG

DSCN6422.JPG

DSCN6421.JPG

15h : en 2 min nous levons le camp : nous venons d'apprendre que le Préfet est sur la Place principale de La Roche sur Yon. Tous Place Napoléon !

DSCN6433.JPG

Nous voyant arriver, le Préfet vient de lui-même à notre rencontre. Un échange improvisé a lieu entre le Représentant de l'Etat, le Représentant Départemental et la Directrice de l'APF. Le Préfet tente d'expliquer que les Agendas D'Accessibilité Programmée (AD'AP) vont permettre la mise en accessibilité de tout ; nous lui démontrons que ces AD'AP scandaleux ne sont qu'un sabotage organisé de la loi du 11 février 2005 et que tout espoir de vivre avec des commerces accessibles, des transports accessibles ou des cabinets médicaux accessibles est anéanti.

DSCN6428.JPG

Le Maire de la Roche sur Yon qui avait soutenu nos revendications lors de la manifestation du 11 février dernier est venu saluer les militants de l'APF.

DSCN6430.JPG

Le Représentant Départemental de l'APF a ensuite re-prononcé son allocution afin que chacun des passants, chacun des participants aux stands de prévention routière, chacun de ceux qui attendaient les bus puisse entendre notre indignation et prendre conscience de notre détermination.

Et c'est en scandant "Sans accessibilité, pas de citoyenneté" que les militants de l'APF ont clos cette belle action coup de poing !

Pour lire le communiqué de presse, cliquez ici.

Assemblée générale samedi 27 juin 2015, inscrivez vous en ligne.

550040055.jpg

20150505_A5_invitation AGDD85_DEF.jpg

Kimsi, 1er monospace électrique aménagé pour la conduite en fauteuil roulant

Plaquette Ellectra web 23102014.jpgà essayer le vendredi 5 juin à Fontenay le Comte, sur le circuit, dans le cadre du Vendée électrique tour, voir ici 

Kimsi, fabriquée par la société Electra à Fontenay le Comte,  permet l’accès direct et autonome au poste de conduite central, après ouverture et abaissement automatique de la partie arrière que vous soyez en fauteuil manuel ou électrique.

Kimsi est modulable et peut également être adaptée pour le transport d’une personne en fauteuil.

Pour découvrir Kimsi, cliquez ici

Voir le site de la société Electra, cliquez ici

Voir notre article publié en décembre 2013, cliquez ici

 

21/05/2015

Mise en accessibilité des établissements de tourisme : la faute à l'accessibilité ??

images.jpgL’APF de Haute-Savoie est sidérée par l’affaire sur la mise en accessibilité du restaurant « Chez Lolotte » situé à Bonne. Selon la patronne de l’établissement, sa mise en accessibilité entrainerait la fermeture de l’établissement, en raison du coût des travaux. 

Ce type de discours est malheureusement récurrent chez un certain nombre de professionnels du tourisme, particulièrement en Haute-Savoie. Selon certains, l’accessibilité est la cause de tous les maux et va entraîner la fermeture des établissements recevant du public.

L’APF déplore de tels propos et rappelle que la loi du 11 février 2005 prévoyait déjà trois dérogations pour motifs réglementaires : impossibilité technique, conservation du patrimoine architectural et disproportion manifeste entre les améliorations à apporter et leurs conséquences. S’est ajouté à ces dérogations le dispositif des Agendas d’Accessibilité Programmés (Ad’Ap), qui permet soit un échelonnement des travaux sur plusieurs années lorsque c’est possible, soit une dérogation en cas d’impossibilité de les effectuer.

L’APF rappelle également qu’elle peut soutenir les professionnels du tourisme par des informations ou rechercher ensemble des solutions permettant de faciliter l’accessibilité à tout pour tous.

 

Pour lire le communiqué complet, cliquez ici.

Le Collectif pour une France accessible demande aux Sénateurs de s’engager pour l’accessibilité !

3700516213.jpgLe Collectif pour une France accessible a interpellé, par courrier, les Sénateurs sur la nécessité d’amender l’Ordonnance relative à l’accessibilité qui sera examinée lors de la séance du 2 juin prochain.
 
En effet, l’Ordonnance relative à l’accessibilité et ses textes d’application sont catastrophiques et annihilent une grande partie des objectifs initiaux de la loi de 2005.Le Collectif pour une France accessible, qui a interpellé de nombreux responsables politiques, a obtenu l’engagement d’une majorité de députés – députés du groupe Parti socialiste, du groupe Europe Ecologie Les Verts et du groupe Front de gauche – de ne pas ratifier l’Ordonnance en l’état. Le collectif demande ainsi aux Sénateurs de se mobiliser pour l’accessibilité universelle en ne ratifiant pas l’Ordonnance en l’état mais en y intégrant des modifications fondamentales permettant de construire une France accessible à tous.
 
Cette Ordonnance déconstruit littéralement bon nombre des objectifs initiaux de la loi de 2005, puisqu’elle exonère la majorité des établissements recevant du public (ERP) et des transports publics ordinaires d’une mise en accessibilité.

De plus, en introduisant 3 nouveaux motifs de dérogations, sans justifications technique ou économique, ce texte est un retour en arrière de plus de 40 ans !

L’ensemble des dispositions de cette Ordonnance et de ses textes d’application prouve l’absence de volonté réelle et sérieuse de respecter les principes d’accessibilité universelle.

 

Le Collectif pour une France accessible demande donc aux Sénateurs de ne pas ratifier en l’état cette Ordonnance mais d’y intégrer des modifications fondamentales qui permettront la mise en accessibilité de la France.

 

Le collectif demande également au Gouvernement de suspendre la mise en œuvre de cette Ordonnance, tant que le Parlement ne l’aura pas amendée en profondeur.

 

Enfin, afin d’exprimer un désaveu catégorique et argumenté vis-à-vis du Président de la République et du gouvernement qui restent indifférents à la mobilisation pour l’accessibilité, le Collectif pour une France accessible organise une Journée nationale d’actions le mercredi 27 mai.

 

Source : Communiqués et dossiers de presse de l'APF

"Accessibilité en danger!" : Participez à la mobilisation en ligne

ici : https://www.facebook.com/events/821000314641717/

1654785_10155610694375707_2518106019536686746_o.jpg

 

19/05/2015

L'accessibilité s'expose à la Maison de Quartier du Val d'Ornay

Ce lundi 18 mai nous avons inauguré notre expo photos "Sans accessibilité, pas de mobilité" à la Maison de Quartier du Val d'Ornay à La Roche sur Yon. Nous avions réalisé cette série à l'occasion des 10 ans de la Loi du 11 février 2005, grâce à Patricia Murail Gentreau. Une inauguration en présence de notre petite mascotte Inès :

2015-05-18 MQ val ornay expo access - Copie.jpeg

Durant 15 jours, les 8 clichés sont exposés à la Maison de Quartier, square Charles Peguy, à La Roche. Passez les voir ! Et nous avons laissé un livre d'or avec le joli texte "Je fais un rêve" que Louis avait prononcé lors de notre rassemblement du 11 février dernier (voir ici)

 

2 Sébastien.jpg

3 Bruno voiture.jpg

4 mamie bus.jpg

5 Frédéric escalier.jpg

6 Bruno poussette.jpg

 

9 Julie.jpg

1 Ines.jpg

11/05/2015

AD'AP et Transport : L'APF demande aux 46 élus de LRY Agglo de s'engager

APF bouge les lignes gros.jpgInquiète des orientations annoncées par les élus délégués au transport et au handicap lors des deux dernières Commissions Inter Communales d'Accessibilité (CIA), l'APF a choisi d'interpeller chacun des 46 élus du Conseil Communautaire.

La Roche sur Yon Agglomération gère un service de transport en commun (des bus) qui dessert les 15 communes du territoire. Dans le cadre des Agendas D'Accessibilité Programmée (AD'AP), les élus vont devoir voter un Shéma Directeur Accessibilité (SDA) qui sera ensuite transmis au Préfet de Vendée. Ce SDA AD'AP engagera l'agglomération pour les années à venir et les choix retenus impacteront l'ensemble des usagers, avec des conséquences immédiates pour les personnes à mobilité réduite.

Avec ce courrier, il s'agit de donner à chacun les informations nécessaires à la bonne compréhension des enjeux de ces AD'AP. l'APF demande ainsi aux élus de s'engager pour un réseau 100% accessible dans un délai de trois ans maximum.

Pour lire le courrier, cliquez ici.

Pour en savoir plus sur quelques unes des règles des AD'AP, cliquez ici.

Pour voir l'intégralité de l'ordonnance du 26 septembre 2014 cliquez ici.

 

08/05/2015

Handiyon + : des horaires élargis dès le 1er septembre

En mars dernier l'APF interpellait le Président de La Roche Agglomération pour proposer des pistes d'amélioration pour le service de transport porte-à-porte Handiyon + : voir ici

Luc Bouard nous a informé d'une décision plutôt positive puisque le service fonctionnera sur les mêmes horaires qu'avant, mais malheureusement seulement à partir du le 1er septembre 2015.

Pour lire les réponses, cliquez ici pour l'amplitude horaire et ici pour le coût du service.

Lors des discussions à venir, nous défendrons bien entendu l'idée du maintien du prix du service pour les usagers, et ne manquerons pas de vous informer des décisions des élus.