25/07/2014

Accessibilité : une ouverture en paroles, mais les associations attendent des actes !

 logos assos signataires.jpgLe Président de la République a déclaré, mercredi 2 juillet, lors d’une rencontre avec les associations représentatives de personnes en situation de handicap au sujet de l’accessibilité : « Vous n’aurez pas à attendre 10 ans de plus ».

Les associations ont entendu ce message fort et demandent aujourd’hui qu’il soit concrétisé par des actes ! Elles attendent donc un projet d’Ordonnance largement amendé proposant des délais réellement resserrés et un dispositif persuasif.

Les associations rappellent que les 9,6 millions de personnes en situation de handicap et les millions de personnes âgées rencontrent des difficultés quotidiennes lors de leurs déplacements et ne veulent pas attendre 10 ans de plus pour pouvoir aller et venir et vivre comme tout un chacun !

Pour lire le communiqué de presse complet, cliquez ici.

Le CNCPH taille en pièces le projet d'ordonnance sur l'accessibilité

Compte tenu des commentaires des associations autour du projet de loi d'habilitation, on pouvait s'attendre à des critiques, voire à un avis défavorable. Mais l'avis rendu, dans sa séance du 10 juillet, par le Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH) sur le "projet d'ordonnance relative à la mise en accessibilité des établissements recevant du public, des transports publics, des bâtiments d'habitation et de la voirie pour les personnes handicapées" et sur sept décrets d'application va bien au-delà. C'est en effet à une véritable exécution en règle que s'est livré le CNCPH... Lire la suite ici, source : localtis.fr

23/07/2014

"Qu'est-ce qui a changé dans la rue Clémenceau en matière d'accessibilité ?"

100_6312.JPGUne de nos adhérentes-militantes nous a très justement questionnés sur "qu'est-ce qui a changé dans la rue Clémenceau en matière d'accessibilité ?"

"Bonjour à tous,

J'ai profité d'une belle matinée ensoleillée la semaine dernière pour aller me promener en centre ville à La Roche. Chaque fois que je parcours la rue Clémenceau, je repense à ce dimanche matin où nous avions scotché des affiches jaunes fluo sur les commerces inaccessibles ! C'était une super matinée : il faisait beau, on était une bonne petite troupe, et on avait bien rigolé ! Quelques feuilles, un peu de scotch, de la bonne humeur, et quel résultat !!! Je n'en revenais pas chaque fois que je passais à la délégation et que j'entendais les dernières nouvelles, ou que je lisais le blog... Je me disais que finalement, il ne fallait pas grand chose pour faire "bouger les lignes" !

Sauf que... en me baladant dans cette fameuse rue Clémenceau la semaine dernière je me suis demandé ce qui avait changé depuis... l'année dernière ! Et oui, ça fait presque un an, et RIEN n'a changé.

Alors, qu'est-ce qu'on attend pour recommencer ?????"

Nous allons donc relancer l'association des commerçants, mais aussi le maire de la ville puisque des défauts d'accessibilité avaient été relevés sur la voirie, avec des abaissements de trottoir à 4cm, au lieu des 2 cm maxi règlementaires, et des 1,5 cm maxi actés dans la Charte de la ville...

Revoir notre action ici et notre reportage photos illustrant l'inaccessibilité des commerces  ici.

Un reportage photo est en cours sur Les Sables d'Olonne, et d'autres devraient suivre sur Fontenay-le-Comte et Challans.

Projet d'ordonnance accessibilité : réponse de Sylviane Bulteau, députée

Le 20 juin dernier, nous avions interpellé par courrier nos 8 parlementaires, (députés et sénateurs), voir l'article ici  pour leur faire part de notre indignation face au pré-projet d'ordonnance que s'apprêtait à présenter le gouvernement et nous leur demandions d'agir pour qu'il ne soit pas adopté en l'état.

Sylviane Bulteau, Députée, est la 3ème parlementaire à répondre à notre courrier. Pour lire sa réponse, cliquez ici  (voir la réponse de Yannnick Moreau  ici  et celle de Véronique Besse ici)

A ce jour, toujours pas de réponse d'Hugues Fourage, Alain Leboeuf, Jean-Claude Merceron, Philippe Darniche, Bruno Retailleau...

22/07/2014

Avis du CNCPH relatif au projet d’ordonnance sur l’accessibilité et aux modifications réglementaires

Le CNCPH  (Conseil national consultatif des personnes  handicapées) a étudié le projet d'ordonnance relatif à l’accessibilité, ainsi que 9 projets de textes réglementaires afférents.

Sur le fond, le CNCPH rappelle qu’il a étudié ces projets de textes dans la suite de la « prise d’acte » qu’il avait effectuée à l’occasion du projet de loi d’habilitation lors de son avis du 11 mars 2014, ainsi que des vives préoccupations formulées dans la motion datée du même jour. Lire la suite ici 

Source : le blog accessibilité universelle de l'APF

 

 

07/07/2014

Projet d'ordonnance accessibilité : Véronique Besse, Député-Maire des Herbiers, soutient l'APF

Le 20 juin dernier nous sollicitions l'intervention des 8 Parlementaires Vendéens auprès du Gouvernement pour dénoncer le scandaleux projet d'ordonnance sur l'accessibilité présenté aux associations le 19 juin dernier : voir ici.

Véronique Besse, est la 2ème parlementaire à nous répondre, voir le 1er ici . Elle a interpellé Ségolène Neuville, secrétaire d'état aux personnes handicapées et à la lutte contre l'exclusion.

Pour voir son courrier, cliquez ici

La pensée de la semaine... Liberté

"Les libertés ne s'attendent pas, elle se prennent"

un APFien qui a soif de liberté de circuler

accessibilité marianne APF.jpg

06/07/2014

Bref... je suis allée au Puy du fou

J’ai visité récemment  le Grand Parc du Puy du Fou avec des amis en situation de handicap moteur, en fauteuils roulants manuel et électrique. Connaissant déjà le Parc, nous voulions voir la nouvelle animation dans le château : que nenni, les chevaliers du Puy du Fou en avaient décidé autrement !

chaise porteur.jpgL’ entrée pour les personnes en situation de handicap comporte 6 à 7 marches !! comme celle pour les personnes valides, elle est donc impraticable en fauteuil électrique. Par contre nos preux chevaliers ont opté pour un système de chaise à porteur : de jeunes employés soulèvent les fauteuils manuels pour monter les marches. En 2014 on aurait pu espérer mieux... De plus  une seule personne valide peut accompagner la personne handicapée.

J’avais pourtant pris la peine de téléphoner avant et on m’avait répondu que le parc était totalement accessible !

C’est vrai pour le reste des animations sauf le bal des oiseaux fantômes dont l’entrée est en pente très raide et impraticable par temps de pluie.

Par contre dans la salle pour le spectacle des mousquetaires, les personnes en fauteuils sont à la meilleure place, face au milieu de la scène,  le rang de sièges juste en dessous est réservé aux accompagnateurs et un jeune employé fort sympathique vous aide à vous installer. Aller voir le spectacle de Noël il se déroule dans cette salle et est féérique.

Nous retournerons donc avec plaisir voir les effets spéciaux, les chevaux, les aigles et les chevaliers plutôt sous le soleil car il pleuvait de jour là et nous étions bien humides.

Sylvie

05/07/2014

Accessibilité : "handi" et PMR en colère : opération péage gratuit à Muret (31)

péage gratuit.JPGPlus d'une cinquantaine de personnes en situation de handicap, de personnes à mobilité réduite et de valides solidaires ont réalisé une opération péage gratuit à la barrière de péage de Muret au sud de Toulouse le 2 juillet 2014 pour faire connaitre leur colère après le projet d'ordonnance du gouvernement sur l'accessibilité, projet qui met fin à la loi de 2005 pour la partie accessibilité et constitue un recul historique.

Pour tout savoir sur cette opération coup de poing, cliquez ici

Bravo à nos collègues APFiens du Gers pour avoir initié cette action à l'image de notre colère. Et bravo aux associations qui s'y sont jointes, parce qu'en Vendée, les assos ne se sentent visiblement pas concernées, si l'on en croit l'absence de réponse à notre appel pour le 24 juin dernier...

03/07/2014

Le Député Yannick Moreau soutient le combat de l'APF contre le projet d'ordonnance sur l'accessibilité

Le 20 juin dernier nous sollicitions l'intervention des 8 Parlementaires Vendéens auprès du Gouvernement pour dénoncer le scandaleux projet d'ordonnance sur l'accessibilité présenté aux associations le 19 juin dernier : voir ici

Le Député Yannick Moreau est le premier Parlementaire à nous répondre : il souhaite soutenir notre engagement et nous informe saisir ce jour le Premier Ministre.

Bon, il a pas trop aimé qu'on décline son invitation pour la Fête de la Violette (ici), mais l'essentiel, c'est qu'il se mobilise pour faire modifier ce projet d'ordonnance qui ne doit pas être adopté en l'état !

Pour lire la réponse du Député Moreau, cliquez ici.

02/07/2014

"Moi aussi je veux..."

"le chauffeur du bus que je m’apprêtais à prendre, une femme en l’occurrence (blonde à lunettes…!) m’y a refusé l’accès, au motif que l’arrêt n’était pas habilité à la montée ou à la descente des PMR.
Or, il se trouve que je venais déjà de rouler sur une distance assez conséquente, car l’arrêt où j’avais prévu d’emprunter le bus n’était plus desservi pour cause de travaux. Cela avec un pneu crevé, et sur des pavés.
J’insiste fortement, en évoquant mon incapacité à rouler des centaines de mètres supplémentaires avec un pneu crevé.
Butée, et quelque peu psychorigide, la femme me répond « ce n’est pas mon problème, allez à l’arrêt suivant ».
Ayant entendu la conversation, un jeune homme, avenant, intervient dans la conversation et me propose son aide, ce à quoi le chauffeur réitère son refus.
La porte se ferme. Le bus reprend sa tournée."

Pour lire l'intégralité du texte, cliquez ici

28/06/2014

Inclure les personnes handicapées, oui, mais pas toutes, et pas trop quand même.

Et pendant ce temps-là, le 25 juin, le CESE (Conseil Économique, Social et Environnemental) débat sur "Mieux accompagner et inclure les personnes en situation de handicap : un défi, une nécessité", avec plein de jeunes qui courent partout pour grimper et dévaler tous les escaliers qu'il y a partout dans cette belle salle des biens pensants costumés et en-cravatés... Quelle mascarade !

Et tout cela au frais du contribuable âgé, en situation de handicap moteur, ou en situation de mobilité réduite (blessé temporaire, femme enceinte, parents de jeunes enfants avec poussette)


25 juin 2014 : Mieux accompagner et inclure les... par le_cese

 

Ils ont osé... Droite et gauche solidaires pour défendre les lobbies et ruiner l'avenir des personnes handicapées

Seuls quelques députés de l'UMP ont voté contre, ainsi que le Front de gauche...

Pour éviter une multiplication des contentieux, le projet de loi, définitivement adopté le 26 juin 2014, par un ultime vote de l'Assemblée, habilite le gouvernement à prendre des mesures par ordonnance pour modifier la loi de 2005 qui prévoit des sanctions pénales en cas de non-respect de la mise en accessibilité des lieux publics et transports aux personnes handicapées à partir de 2015.

Lire la suite sur handicap.fr

 

Le gouvernement assouplit les normes d’accessibilité : il n'a que faire des personnes handicapées et des personnes âgées.

normes,accessibilité,ordonnance,logements,construction,appartements,rampe,erp,rampes

Après tout, les personnes handicapées et les personnes âgées ne représentent que quelques dizaines de milllions de personnes en France : une minorité insignifiante...

Clients handicapés, sonnez avant d’entrer ! La formule pourrait bien se généraliser sur la devanture des magasins. En tous cas, de ceux dont l’entrée est flanquée de marche(s). Alerté par le carillon de la sonnette de la prompte arrivée d’un client à roulettes, un employé installerait alors une rampe amovible lui permettant d’entrer.

Une manière facile pour les gestionnaires d’établissements recevant du public (ERP) de satisfaire aux normes d’accessibilité. Cette nouvelle solution fait partie du lot des 50 premières mesures de simplification pour la construction de logements, dévoilées le 25 juin par Sylvia Pinel, la ministre du logement. un bon tiers d’entre elles porte sur les normes d’accessibilité. 

Lire la suite sur Faire Face

 

27/06/2014

Accessibilité : TV Vendée relaie la colère de l'APF

40 ans que nous attendons l'accessibilité. Article Ouest France du 25-06-2014

Suite à notre rassemblement devant la Préfecture de La Roche-sur-Yon mardi 24 juin

Pour lire l'article, cliquez sur l'image ci-dessous :

2014-06-25_OF rassemblement du 25 juin compressée.jpg

26/06/2014

Accessibilité aux personnes handicapées : Alain Juppé tape sur les normes dans le bâtiment… mais se trompe de cible

 juppé.jpg« Dans un T2 ou un T3, la pièce principale, c’est la salle de bains. » Pourquoi ? Parce ce que « quand vous faites un programme de construction, 100 % des logements doivent être accessibles aux personnes handicapées. » L’auteur de ces propos tout en finesse, repérés par le Lab d'Europe1 ? Alain Juppé, l’ancien Premier ministre, aujourd’hui maire de Bordeaux, ce 25 juin sur BFMTV (photo), .

« Si on avait, je ne sais pas moi, la moitié, ou 25 % des logements accessibles aux handicapés, est-ce que ça ne suffirait pas ? Il y a tout un travail de simplification des normes à faire. » Des arguments frappants... mais totalement simplistes.

Lire la suite sur Faire Face

Billet d'humeur 175 de notre Yonnais en colère "Mieux vaut tard que jamais !"

4ème trimestre 2013 : grande concertation, 140 heures de palabres et de blablas, pour faire la part belle à la discussion sur les questions cruciales en matière d'accessibilité, alors que les lobbyings dénoncés par l'APF et d'autres grandes associations prennent parallèlement de plus en plus de place auprès des politiques et gouvernants...

Début 2014 : nos politiques et gouvernants annoncent des "bidules" pour que ça avance mieux et de façon plus cohérente, et en même temps, les Z'handicapés se déchirent entre eux, car il y a ceux qui croient en (ce qu'il reste de) la loi de 2005 et ceux qui veulent casser la baraque !

La belle affaire !

Maintenant, tout le monde semble se rendre compte de cette grande mascarade malicieusement orchestrée par nos politiques et gouvernants, le report déguisé (il ne l'est plus...) de la loi !

Et c'est là que "mieux vaut tard que jamais" !
Que chacun reprenne ses esprits et surtout garde son sang froid !
Utilisons l'arme la plus redoutable qui soit face au mépris de nos politiques et gouvernants : la mobilisation, la force de nos réseaux respectifs, et la détermination !

Finissons-en avec les discussions stériles qui ne mènent qu'à un futur en situation de handicap !
Un pays où "Liberté, égalité, fraternité !" ne signifieraient plus rien...

Agissons ensemble !

A la semaine prochaine

Mot n° 175 : "à"

25/06/2014

Nos Parlementaires et nous...

Comment vous raconter...? Si vous lisez les quelques articles de ces derniers jours concernant l'accessibilité, parus dans ce blog, vous comprendrez aisément qu'on est quelque peu... préoccupé... colère... déterminé... Alors on s'est dit qu'on allait solliciter nos 5 Députés et 3 Sénateurs pour qu'ils se mobilisent et interviennent auprès du gouvernement. On l'a fait une première fois pour notre mouvement du 13 mai, puis une seconde fois vendredi dernier...

Oui mais voilà, nos Parlementaires ils ont d'autres préoccupations eux...

yannick moreau dents dehors.jpgYannick Moreau nous a gentiment invité à la Fête de la Violette, organisée par les amis de la droite forte ! Hum... tout un programme ! Bon c'est vrai qu'un p'tit shoot de violette ça nous détendrait p'têtre un peu, mais quand même, il se moquerait pas un peu de nous là ?... On a donc décliné son invitation : voir notre courrier ici.

bruno retailleau sourire petit.jpgBruno Retailleau lui, nous a invités à un cocktail dînatoire à Chantonnay pour organiser la résistance Vendéenne contre la réforme territoriale. Il y a mis les formes... On se serait presque senti flatté dis donc : "Votre engagement pour la Vendée fait de vous l'un des acteurs essentiels de notre vitalité" : il commençait fort le courrier ! Et comme la Vendée c'est aussi la convivialité et la fierté d'être Français, il nous propose de suivre le match de foot France-Equateur sur écran géant (et oui ma brave dame : on fait pas les choses à moitié en Vendée !)

Ha... le spectacle sportif... Si seulement tous ces handicapés qui sont jamais contents pouvaient se coller devant leur télé et arrêter de parler des sujets qui fâchent... Y savent vraiment pas profiter des bonnes choses... Mais on a décliné l'invitation (ici) et décidé de continuer à être un acteur essentiel de la vitalité, car c'est vrai quoi : si nous on ne se bouge plus : qui va le faire ?

Pas les Parlementaires en tous cas.

24/06/2014

François Hollande recevra les associations du handicap : nous voilà rassurés !

françois hollande la barbe.jpgLe président de la République (et du Pays des droits de l'Homme mais pas de tous quand même, faut pas abuser, faut être pragmatique) rencontrera les associations du secteur du handicap le 2 juillet dans le cadre de la préparation de la "Conférence nationale du handicap" qui aura lieu cet hiver.

Les représentants associatifs seront reçus à l’Élysée par François Hollande et Ségolène Neuville (notre super Secrétaire d'Etat qui pose avec des clowns le jour même de la présentation de son scandaleux projet d'ordonnance sur l'accessibilité : voir ici)

Le Président de la République invite les représenants associatifs à l'Élysée le mercredi 2 juillet en milieu d'après midi (chouette !). François Hollande échangera avec eux pendant une heure environ. (une heure c'est bien suffisant pour faire croire qu'on s'intéresse à la question. Certes, c'est moins que le temps qu'il trouve à consacrer à regarder un match de foot, mais de là à ne pas s'en satisfaire... faut pas exagérer non plus)

Au cours de ces échanges, les grandes questions du handicap seront abordées :

- l'accessibilité et la planification des agendas programmés d'accessibilité qui sont au cœur de l'actualité bien sûr (15 min pour nous convaincre qu'on a rien compris et que tout cela est pour notre bien ça va de soit),

- les ressources des personnes (15 min pour nous expliquer que vivre sous le seuil de pauvreté c'est mieux que rien et qu'on a déjà bénéficié d'une revalorisation de 25% de ce sacré avantage bande d'ingrats que nous sommes),

- mais aussi la scolarisation (15 min pour nous expliquer que tout va bien depuis que la Ministre de la réussite éducative a signé sa super Charte et que le Ministre de l'Education s'est engagé pour l'école inclusive)

- et l'emploi (15 min pour nous dire que la loi de 1987 sur l'emploi des travailleurs handicapés, tout le monde s'en fout, l'Etat et les administrations publiques en tête, mais que les choses avancent, même si c'est pas facile à cause de la crise).

Et voilà, l'heure est écoulée !

Le Président veut connaître les thèmes que les associations représentatives du handicap souhaitent voir abordés lors de la Conférence nationale qu'il présidera en décembre prochain.

Ben on aimerait bien travailler sur tout ça justement, et pas simplement "aborder des thèmes, un p'tit tour et pis s'en va"... Et s'il veut, notre "Président de la République des droits de l'Homme mais pas de tous", on peut lui faire quelques propositions, parce que le handicap, on connait un p'tit peu, et pis s'en va pas...

Source : vivre FM, commentaires : APFiens dépités

Accessibilité : tous concernés ! Signons la pétition en masse !

Lors de notre rassemblement silencieux de cet après-midi pour dénoncer le scandale du projet d'ordonnance relative à l'accessibilité présenté par le gouvernement jeudi dernier, nous n'avons reçu que des messages de soutien des passants et usagers de la Préfecture.

Plusieurs nous ont demandé s'ils pouvaient signer une pétition !

OUI, chacun de nous peut signer la pétition, car chacun de nous est concerné : l'accessibilité, c'est pour nous tous !

Pour signer la pétition, cliquez ici

A ce jour, déjà 225 591 signataires ! Continuons !

Rassemblement silencieux devant la Préfecture aujourd'hui en marque de notre indignation

Ce mardi 24 juin 2014, 20 militants de l'APF s'étaient donné rendez-vous au pied levé devant la Préfecture de Vendée. Objectif :  illustrer par une présence silencieuse l'indignation de l'APF après la présentation par le gouvernement du projet d'ordonnance relative à l'accessibilité, jeudi dernier (cliquez ici)

DSCN1848.JPG

DSCN1847.JPG

DSCN1849.JPG

DSCN1854.JPG

DSCN1856.JPG

Pendant ce temps-là, Thierry Craipeau, Représentant Départemental, participait à la commission Permanente du CDCPH co-pilotée par la Préfecture et le Conseil Général. Il a pu faire une allocution en introduction de cette réunion pour exprimer la colère de l'APF, première association Française représentative des personnes en situation de handicap qui a même claqué la porte de la réunion organisée par le gouvernement jeudi dernier !

Pour lire l'intervention de Thierry Craipeau, cliquez ici.

Chaque membre de la commission s'est vu remettre l'avis de l'APF : cliquez ici.

Cette commission, dédiée au thème de l'accessibilité a permis à l'APF de rappeler certaines de ses demandes et proposition concernant l'impulsion d'une réelle politique du handicap sur le département. Certaines décisions intéressantes ont été prises comme :

- rappeler aux maires leurs obligations en matière d'animation d'une Commission Communale d'Accessibilité digne de ce nom (en 2013, seuls 12 rapports d'activité ont été élaborés sur les 33 obligatoires qui devraient attester d'une action concrète conduite en concertation avec les associations...). Ce rappel à la loi sera co-signé par le Préfet, le Président du Conseil Général et le Président de l'Association des maires.

- organiser le recensement de l'offre de logements privés accessibles en lien avec les services urbanismes des communes.

- inciter les bailleurs privés à faire recenser leurs logement accessibles.

Pour voir toutes les photos de ce rassemblement silencieux mais déterminé, cliquez ici.

L'APF exprime son indignation face à la presse à 11h et face au Préfet à 14h

A 11h ce matin Thierry Craipeau Représentant Départemental, accompagné de Stéphanie Ottou Directrice,  tenait une conférence de Presse pour exprimer l'indignation de l'APF suite à la présentation du projet d’ordonnance jeudi dernier par le gouvernement (voir ici)

1 conf presse.jpg

Pour lire le communiqué de presse de la Délégation de Vendée , cliquez ici.

Pour lire l'avis de l'APF sur ce projet d'ordonnance, cliquez ici.

Alors que le 13 mai dernier le sous-Préfet de Vendée a refusé de nous recevoir au motif fallacieux que nous avions troublé l'ordre public (voir ici), il nous a adressé les jours suivants une invitation pour une réunion dédiée à l'accessibilité, réunion qui se tient justement cet après-midi...

En soutien à notre Représentant Départemental, et pour témoigner de notre indignation, quelques militants de l'APF s'installeront devant la Préfecture dès 14h. Ce rassemblement silencieux illustrera notre consternation : nous n'avons plus de mots pour exprimer notre colère : le niveau de mépris auquel nous sommes confrontés de la part du gouvernement n'a jamais été aussi élevé. Mais nous ne nous tairons pas pour autant. Nous continuerons à défendre notre droit à vivre comme tout le monde, notre droit élémentaire à circuler comme tout le monde.

Nous ne laisserons pas le Chef du Pays des Droits de l'Homme et ses acolytes ruiner notre espoir de voir un jour la France accessible en silence sans nous battre.

A ce jour, seule la Députée Bulteau nous a indiqué via Twitter qu'il y avait "incompréhension" et qu'il fallait qu'on en parle. Les 7 autres Parlementaires Vendéens n'ont pas donné suite à notre demande de mobilisation pour faire modifier ce projet d'ordonnance auprès du Gouvernement (voir ici)

23/06/2014

"Le gouvernement choisit d'aggraver les situations de handicap"

Communiqué de presse de L'Association nationale pour l'intégration des personnes dites handicapées moteurs (ANPIHM) : 

« L'Association nationale pour l'intégration des personnes dites handicapées moteurs condamne sans réserve le projet d’Ordonnance gouvernementale sensée assurer la mise en accessibilité du cadre bâti, de la voirie et des transports. En la circonstance l'ANPIHM ne peut que rappeler la défiance qui l'animait tout au tong de la soi-disant concertation instruite, à sens unique, par la Délégation ministérielle à l'accessibilité.

Aujourd'hui, les masques tombent, il apparaît clairement qu'il s'agissait bien plus de satisfaire les lobbies professionnels et autres gestionnaires, privés et publics, de gros patrimoines que de défendre l’intérêt général et, moins encore, celui des personnes dites handicapées.

En effet, tant du fait de l'amoindrissement des attributions décisionnelles des CCDSA, tant du fait des dérogations injustifiées tacitement accordées par la non instruction du dossier par le représentant de l'Etat dans le département, tant du fait de la suppression des sanctions pénales encourues par les professionnels et décideurs contrevenants,  tant du fait du montant indigent des sanctions financières administratives projetées, tant du fait des délais accordés aux délais, tant du fait de la réintroduction de dispositions rejetées lors de la soi-disante concertation, il apparaît très concrètement que la perspective de libre circulation des personnes dites handicapées est en passe de s'éloigner pour de longues années.

Reniant ses déclarations et ses engagements, le Gouvernement choisit ainsi, en toute connaissance de cause, d'aggraver les situations de handicap vécues aujourd'hui par les personnes dites handicapées et que vivra demain l'ensemble de la population vieilissante.

Face à une telle situation, l'ANPIHM, qui a manifesté son opposition à une telle politique depuis des mois, et plus récemment aux côtés de l'Association des paralysés de France et de bien d'autres associations le 13 mai, Place de la République à paris, appelle l'ensemble du Mouvement associatif à s'unir et à se mobiliser contre les mesures en préparation et se déclare prête à se joindre à toute initiative permettant d'avancer efficacement dans cette voie."

Source : le Bien Public

La pensée de la semaine... sur notre liberté...

coluche dépité.jpgVous voyez, c'est ça la liberté en France :

on a rigoureusement le droit de dire c'qu'on veut... Et le gouvernement a rigoureusement le droit de faire c'qu'il veut.

Coluche

20/06/2014

Ségolène Neuville montre un mépris sans limite des personnes en situation de handicap.

Jeudi, jour de la présentation de son ordonnance scandaleuse relative à l'accessibilité, et alors qu'elle ruine tout espoir des personnes en situation de handicap de voir un jour la France accessible, Ségolène Neuville, notre nouvelle Secrétaire d'Etat en charge des personnes handicapées, twitte fièrement une photo d'elle posant avec une troupe de clowns :

ségolène neuvile 2014-06-19 avec clowns - Copie.jpg

Aujourd'hui Vendredi, elle twitte sans complexe une photo d'elle, participant à un congrès de l'APAJH sur... l'accessibilité universelle (ça ne s'invente pas) :

ségolène neuvile 2014-06-20 congrès APAJH congrès access universelle - Copie.jpg

Jusqu'où va son mépris pour les personnes en situation de handicap ???

Accessibilité : Nous attendons des Parlementaires Vendéens qu'ils agissent !

Réunis en Séminaire de travail ces jeudi et vendredi, les Conseillers Départementaux ont bouleversé leur programme dès qu'ils ont pris connaissance de ce scandaleux projet d'Ordonnance relative à l'accessibilité présentée hier par le gouvernement : voir ici les abérations proposées par le gouvernement et l'analyse de l'APF

Dès cet après-midi ils ont adressé un courrier à chacun des 8 Parlementaires vendéens pour susciter leur mobilisation et leur intervention auprès du Gouvernement pour faire modifier cette ordonnance laxiste, scandaleuse et inacceptable : voir un exemple de courrier ici

Pour les Conseillers Départementaux, "cette ordonnance nous confronte à un niveau de mépris des personnes en situation de handicap encore jamais atteint !"

La "grande concertation" qui nous a mobilisés durant 140 h et derrière laquelle se cache Ségolène Neuville (voir ici) n'est qu'une mascarade puisque l'ordonnance fait apparaître des mesure jamais discutées et des mesures hallucinantes comme autoriser un commerce à ne pas être accessible dès lors que l'arrêt de bus/tram/métro le plus proche ne l'est pas !!! Quel mépris !

Espérons que les élus Vendéens se sentent un minimum concernés par le sort réservé à leur concitoyens, leurs électeurs si cette Ordonnance devait passer en l'état, et qu'ils agissent !

L’APF scandalisée : le Gouvernement va-t-il ordonner une France inaccessible ?

L’Association des paralysés de France (APF) est scandalisée par le projet d’Ordonnance relative à l’accessibilité présenté aujourd’hui aux associations représentatives des personnes en situation de handicap, aux associations d’élus locaux et aux branches professionnelles.

Révoltée, l’APF a quitté la réunion !

L’APF dénonce notamment les délais inacceptables envisagés pour concrétiser l’accessibilité - ni plus ni moins qu’un risque de report sine die de l’obligation d’accessibilité -, une souplesse du dispositif des Agendas d’accessibilité programmée (Ad’AP) qui incite au laissez-faire, la faiblesse des sanctions proposées, l’absence d’obligation du dépôt des Ad’AP pour les transports, la part trop belle donnée aux « difficultés financières » des établissements alors que plusieurs dispositifs d’aides et de prêts existent et l’ajout de nouveaux motifs de dérogation !
Sous couvert de modifier la loi handicap de 2005, ce projet d’Ordonnance vient dénaturer la lettre et l’esprit de cette loi par un dispositif trop laxiste alors que l’APF attendait un dispositif persuasif !
Le Gouvernement doit impérativement modifier cette Ordonnance, s’il veut donner une chance à la France de ne plus être un « pays en situation de handicap » !

Pour lire le communiqué complet, cliquez ici

Pour lire l'avis de l'APF, cliquez ici

19/06/2014

Billet d'humeur 174 de notre Yonnais en colère "Les blablas de l'Assemblée !"

Un Député Z'handicapé qui défend la cause !
Un autre qui parle de "nullité de la RATP" !
Un autre qui revient sur la concertation !

Et ça donne ça : installez-vous confortablement et cliquez !

Y'en a t il un qui propose autre chose que changer un mot pour un autre ?
Y en a t il un qui va se coller le derrière dans un fauteuil pour voir ce que ça donne ?

Et la ministre et son fameux critère de la "fréquentation" : rien compris !
Faut lui expliquer comment ? Quand on ne peut pas y aller, y'a pas de fréquentation !!
D'ailleurs, quand on regarde le nombre de votants sur l'ensemble du texte, on voit bien la très faible fréquentation de l'hémicycle : ce n'est pas que les autres n'ont pas pu venir du fait de l'inaccessibilité, c'est le reflet du "j'm'en foutisme des Députés sur la question" !

Ouh ouh ! On est là ! On existe ! Venez madame la ministre nous chercher en bas de notre immeuble, et on vous explique...

Décidément, j'crois que ça va être compliqué de faire avancer le schmilblick avec nos gouvernants !

"Si t'avances et tu recules, comment veux-tu comment veux-tu que j'comprenne le bidule ?!!"

A la semaine prochaine

Mot n° 174 : "durant"

18/06/2014

"Une minute de silence pour la loi de 2005 bafouée"

Nos amis Nantais ont exprimé le poids de leur déception et de leur colère au travers une minute de silence pesante, au moins autant que le laxisme de nos politiques...