Santé - Page 2

  • Projet de loi santé : l’APF demande une amélioration de l’accès aux soins pour les personnes en situation de handicap

     logo+signWeb.pngL’Association des paralysés de France (APF) attend plusieurs objectifs du projet de loi de modernisation de notre système de santé examiné à partir d’aujourd’hui par les députés : l’amélioration de l’accès à la santé pour les personnes en situation de handicap, le renforcement des droits des personnes et des usagers, et l’organisation partagée de l’offre d’accompagnement médico-social sur les territoires.

     L’état de santé moins bon des personnes en situation de handicap n’est plus à démontrer. Ainsi, l’ambition d’un parcours de santé global doit être déclinée pour toutes les personnes en situation de handicap. Il s’agit, pour elles aussi, de développer une approche globale de la santé, depuis l’apprentissage durable des gestes d’hygiène quotidienne adaptés, la prévention et le dépistage, jusqu’aux soins aigus et à la prise en charge des maladies chroniques. Les dispositifs spécifiques de prises en charge ne sont pertinents que lorsque l’état de la personne le nécessite, ou de manière transitoire lorsque l’offre de prise en charge en milieu ordinaire n’est pas encore accessible. La création d’équipes de soins mobiles à l’hôpital proposée par l’APF favorisera l’hospitalisation dans de bonnes conditions.

    L’enjeu reste, pour les personnes en situation de handicap, de pouvoir recourir à des soins de qualité et de proximité de droit commun, complétés autant que de besoin de prises en charge spécifiques.

    Pour télécharger le communiqué de presse complet, cliquez ici.

  • L'accessibilité vue par certains médecins

    La lecture des quelques commentaires postés par des médecins sur l'accessibilité de leurs cabinets, sur le site le quotidien du médecin.fr est assez... affligeante ? Déconcertante ? Navrante ? Ecoeurante ? Notre cœur balance... A vous de voir !

    Extraits :

    « Il faut bien que Marisol Touraine essaie de relancer le BTP, par contrainte de travaux, puisque ce secteur d'activité est sinistré."

    « L'ufml appelle l´ensemble des médecins à la désobéissance . Ce n'est pas aux médecins de subir une charge de plus alors même que leurs tarifs sont bloqués depuis des années"

    "C'est simple, le 31/12/2014 je déplaque et plaque les patients qui me font confiance depuis 30 ans... Je leur expliquerai que mon local n' est pas adapté à l' accueil des personnes handicapées. Ils me dirons que pour eux ce n'est pas un problème car ils ne sont pas handicapés... Je leur dirai que le problème est bien d' élargir des portes, remplir des cerfa, payer des audits, demander des devis..... Désolé messieurs les politiques de tous bord ce n' est pas pour cela que j'ai fait reluir mes culottes pendant de nombreuses années sur les bancs de la fac, mais pour être au service de tous, et pas seulement des personnes handicapées qui seront bien plus handicapés quand cette loi sera appliquée sans la moindre intelligence ni discernement."

    « Combien de patients handicapés avons-nous chacun dans notre patientèle ? ( je fais allusion aux vrais handicapés , pas aux personnes reconnues comme telles selon des critères souvent obscurs ... ) . Personnellement j'en ai deux et leur handicap est tellement important que chaque déplacement est une véritable "affaire d'état " ( ambulance , personne accompagnante ...etc ) , par conséquent je vais les voir à domicile"

    « Pourquoi encore discuter de ces immenses c... dont le seul but est de justifier la paie des ronds de cuir qui nous gouvernent dans chaque détail de notre vie ? Un seul mot d'ordre : NO NEGO !"

    Si vous avez encore envie de vous régaler, cliquez ici

  • Lettre ouverte au Conseil de l'Ordre des Médecins de Vendée

    Le 16 décembre dernier, un représentant du Conseil de l'Ordre des Médecins de Vendée déclarait :

    « Au 1er janvier tous les cabinets médicaux devront pouvoir recevoir des personnes à mobilité réduite. Ce sera d’adapter ou mourir ». « Les médecins approchant de la retraite préfèreront fermer plutôt que d’engager des travaux coûteux. »

    L'APF a décidé de répondre au Conseil de l'Ordre via une lettre ouverte :

    "Vous présentez ces médecins comme des victimes qui seront contraintes de fermer leurs cabinets, alors que les vraies victimes, ce sont tous ces hommes et ces femmes qui n’ont pas pu aller se faire soigner chez eux depuis des décennies.Les vraies victimes sont également tous les citoyens qui financent la sécurité sociale et donc les visites à domicile que vos confrères facturent, faute de vouloir/pouvoir recevoir dans leurs cabinets les personnes à mobilité réduite. Le syndicat des Médecins Généralistes a d’ailleurs choisi d’exercer un lobbying pour généraliser ces visites à domiciles et s’exonérer ainsi de travaux de mise en accessibilité, plutôt que de sensibiliser et accompagner les praticiens dans une démarche de respect de la loi et surtout de respect des droits humains…"

    Retrouvez notre lettre ouverte dans son intégralité ici.

  • Accessibilité : les toubibs stigmatisent les personnes en situation de handicap sans complexe

    Après le représentant de l'APAVE qui incite les commerçants à ne surtout pas se mettre en accessibilité ici, voilà qu'un médecin du Conseil de l'Ordre de Vendée agite le chiffon rouge... Selon lui, à cause de l'obligation de mise en accessibilité des cabinets médicaux, des médecins vont devoir stopper leur activité.

    Ben voyons !

    "Il faudra s'adapter, ou mourir" déclare le toubib avec un sens certain de la mesure.

    Donc, à cause des z'handicapés (encore eux), les pauvres docteurs vont perdre leur job, et les pauvres patients auront encore plus de mal à trouver un médecin pour se faire soigner. Warf !

    Mais au fait, pourquoi ils font pas quelques travaux de mise en access, tout simplement les gentils docteurs ? Depuis le 11 février 2005, ils z'ont pas eu le temps de faire un peu de bénéfice pour financer quelques milliers d'euros de travaux ? Ca gagne si mal sa vie que ça un pauvre docteur ? Si oui, ils ont bien raison de mettre la clef sous la porte en fin de compte !

    Au fait, dans le même article il est précisé que 48 % de la population des Sables d'Olonne et 35 % au Chateau d'Olonne a plus de 60 ans. Bref, rendre les cabinets médicaux accessibles ça profiterait à une sacrée majorité de votre patientèle Messieurs les docteurs. Alors cesser de vous victimiser, soyez dignes de vos engagements humains et de votre mission auprès de vos concitoyens, et faites ce qu'il faut pour mettre un terme à la discrimination envers les personnes en situation de handicap à laquelle vous participez depuis bien trop longtemps.

     

    2014-12-16 OF Cabinet médicaux aux Sables d'olonne web.jpg

     

  • Harmonie Mutuelle "Cette mutuelle se moque des personnes handicapées aussi !"

    A la lecture de l'article publié par le Journal du Pays Yonnais "Harmonie Mutuelle : cette mutuelle se moque des pauvres", l'un de nos adhérents nous a fait part de son vif mécontentement sur la manière dont il est lui-même traité par cette mutuelle.

    harmonie mutuelle losange.jpgHarmonie Mutuelle se moque des pauvres, et des personnes handicapées aussi !

    "Je me déplace en fauteuil roulant électrique et rencontre des problèmes pour entrer dans l'agence de la mutuelle à La Roche sur Yon. Je suis même en danger puisque mon fauteuil manque de basculer à cause d'un seuil trop haut.

    J'en ai plusieurs fois parlé aux personnes de l'agence ainsi qu'au responsable de l'agence. Je lui ai même remis en main propre un courrier en mars 2012 en expliquant cela et en demandant ce qui était envisagé. Je n'ai jamais eu de réponse.

    Comme je suis très patient, ce n'est qu'en juin 2014 que j'en ai reparlé au responsable de l'agence, voyant que rien n'était fait. Il m'a répondu n'avoir jamais eu connaissance de ce courrier ! Simple oubli ou mauvaise foi, peu importe. J'ai donc envoyé un autre courrier, cette fois-ci en RAR, au responsable patrimoine d'Harmonie Vendée.

    Courrier envoyé le 2 juillet 2014. Et vous savez quoi ? Toujours aucune réponse à ce jour ! Peut-être attendent-ils que je tombe pour me répondre, voire mettre leur agence en accessibilité ?

    Pourtant, sur leur site, j'ai trouvé ça : la volonté d'Harmonie Mutuelle est de favoriser et moderniser le dialogue avec ses adhérents, ses partenaires, les acteurs de la protection sociale et de la santé, et plus largement l'ensemble de la société (voir ici)

    Une chose est sûre, c'est que cette mutuelle se moque aussi des personnes handicapées !"

     

  • Harmonie Mutuelle «Cette mutuelle se moque des pauvres»

    Des non-remboursements passés sous silence. Des justificatifs qui découragent médecins et patients. Le syndicat des médecins généralistes MG85 monte au créneau pour alerter.

    «C’est un scandale silencieux». Le docteur Jacqueline Ferrand est en colère. En rogne depuis qu’elle et ses confrères ont découvert le «pot aux roses».

    Levé le voile sur «les difficultés de remboursement, pour les patients défavorisés, du ticket modérateur. Ces 6,90 euros pour une consultation de 23 euros (1)». Dans le viseur, Harmonie Mutuelle. «Cette mutuelle ne rembourse ses adhérents que sur production de justificatifs écrits. Si le patient n’est pas attentif à ses remboursements et ne pense pas à les réclamer, la mutuelle en garde le bénéfice».

    Les premiers «doutes» de la praticienne yonnaise remontent à trois ans. «J’avais lu un article d’un confrère de Loire-Atlantique». Dans son cabinet de la rue de Saint-André, elle interroge. «J’ai d’abord posé la question des remboursements à une patiente. Elle a vérifié : rien». Et le cas est loin d’être isolé. «ça a fait boule de neige. Même question, même réponse. Pour tous. Quand j’en ai parlé à mes confrères, après vérifications, ils sont tombés sur la même conclusion».

    «Harmonie Mutuelle nous mène en bateau»

    Lire l'intégralité de l'enquête du Journal du pays Yonnais ici

    harmonie vendee.jpg