Santé - Page 2

  • Déserts médicaux : Sylviane Bulteau, députée de la 2ème circonscription de Vendée, dépose un amendement courageux !

    Sylviane Bulteau,  était hier en direct  dans Le magazine de la santé pour parler d'un amendement qu’elle a déposé conjointement avec sa collègue députée des Côtes d'Armor, Annie Le Houérou, dans le cadre de l'examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2017 qui vise à mieux encadrer l'installation des nouveaux médecins.

    Retrouvez la vidéo et l’article sur le magazine de la santé  en cliquant sur l’image ci-dessous :

    sylviane bulteau.jpg

     Source : www.allodocteurs.fr - France 5

     

  • Accès aux soins : appel à témoignages

    En vue d'illustrer ses revendications en matière d'accès aux soins, l’APF recherche des témoignages sur ce thème.

    Vous êtes bénéficiaires de l’AAH et du complément de ressources. Vous payez une mutuelle pour vos frais de santé. Combien vous coûte-t-elle ?

    N'hésitez pas à témoigner en laissant votre commentaire sur le blog de l'APF Réflexe handicap en cliquant ici !logoreflexehandicapweb2.jpg

  • Fibromyalgie: Sylviane Bulteau, députée de la 2ème circonscrition en Vendée, à la tête d'une commission d'enquête parlementaire

    index.jpg

    "La création d'une commission d’enquête parlementaire sur cette maladie incapacitante est un véritable espoir pour tous les malades qui attendent d'être enfin reconnus comme tels en France." Ecouter la suite dans les journal de RCF Vendée en cliquant ici

    Source : Rcf Vendée.

    Voir d'autre articles sur la page facebook de Sylviane Bulteau en cliquant ici

  • La fibromyalgie déclenchée par les migraines

    ache-19005_1280-ConvertImage-660x330.jpgCette affection chronique affecte environ 3 % de la population. Sa cause est inconnue mais certains symptômes associés peuvent déclencher les douleurs. C’est le cas des migraines.

    « Mal partout », « mal tout le temps », lire la suite en cliquant ici - source www.faire-face.fr

  • L'APF à la rencontre du syndicat des Médecins Généralistes MG 85

    Le 2 avril dernier Thierry Craipeau, Représentant Départemental, Janine Brisseau 2015-04-02 MG France copie.jpgConseillère Départementale référente santé et Stéphanie Ottou Directrice de la Délégation APF ont rencontré les représentants du syndicat des Médecins Généralistes MG 85 : Teddy Bourdet Président et Philippe Collen Délégué Régional et membre du Comité Directeur MG France.

    Cette rencontre, sollicitée par le syndicat, a permis de faire un point sur la mise en place des Agendas d'Accessibilité Programmée, les inquiétudes des médecins et les positions de l'APF.

    Le syndicat craint que l'obligation de mise en accessibilité ne pousse les médecins en fin de carrière à anticiper leur départ à la retraite pour s’exonérer de cette charge dans un contexte de manque de praticiens.

    L'APF regrette cette situation qui est la conséquence d'un immobilisme des professionnels depuis au moins 10 ans. Nous avons cependant rappelé que des dérogations existent et qu'aucun médecin qui serait dans l'impossibilité financière de supporter le coût des travaux ne sera contraint de fermer son cabinet. Nous avons également rappelé notre ferme opposition aux visites à domicile imposées comme mesure de substitution. Les patients doivent pouvoir se rendre au cabinet médical pour rencontrer leur médecin, comme tout un chacun. Et ce n'est pas à la solidarité nationale, au travers la sécurité sociale, de supporter le coût de l'inaccessibilité des cabinets : l'argent doit être consacré aux remboursements des soins qui sont déjà tellement mis à mal...

    Les échanges instructifs et constructifs ont conduit le syndicat à solliciter le partenariat de l'APF sur les questions de qualité d'usage, dans le cadre de la construction de cabinets neufs.

  • Projet de loi santé : l’APF demande une amélioration de l’accès aux soins pour les personnes en situation de handicap

     logo+signWeb.pngL’Association des paralysés de France (APF) attend plusieurs objectifs du projet de loi de modernisation de notre système de santé examiné à partir d’aujourd’hui par les députés : l’amélioration de l’accès à la santé pour les personnes en situation de handicap, le renforcement des droits des personnes et des usagers, et l’organisation partagée de l’offre d’accompagnement médico-social sur les territoires.

     L’état de santé moins bon des personnes en situation de handicap n’est plus à démontrer. Ainsi, l’ambition d’un parcours de santé global doit être déclinée pour toutes les personnes en situation de handicap. Il s’agit, pour elles aussi, de développer une approche globale de la santé, depuis l’apprentissage durable des gestes d’hygiène quotidienne adaptés, la prévention et le dépistage, jusqu’aux soins aigus et à la prise en charge des maladies chroniques. Les dispositifs spécifiques de prises en charge ne sont pertinents que lorsque l’état de la personne le nécessite, ou de manière transitoire lorsque l’offre de prise en charge en milieu ordinaire n’est pas encore accessible. La création d’équipes de soins mobiles à l’hôpital proposée par l’APF favorisera l’hospitalisation dans de bonnes conditions.

    L’enjeu reste, pour les personnes en situation de handicap, de pouvoir recourir à des soins de qualité et de proximité de droit commun, complétés autant que de besoin de prises en charge spécifiques.

    Pour télécharger le communiqué de presse complet, cliquez ici.