Santé - Page 8

  • Le dossier médical personnel

    Dossier médical personnalisé.jpgAprès avoir été expérimentée dans quelques régions, l’utilisation du Dossier médical personnel (DMP) est étendue à l’ensemble du territoire français. Il s’agit d’un dossier médical informatisé et dématérialisé, dont la création et l’utilisation sont volontaires et systématiquement soumises à l’accord explicite de l’assuré social. Pour en bénéficier, il suffit d’avoir son propre numéro de sécurité sociale, que l’on soit majeur ou mineur.

    Le DMP contient les informations personnelles de santé nécessaire au suivi des personnes. Il s’agit par exemple des traitements prescris, des antécédents médicaux et chirurgicaux, des résultats d’examens radiologiques ou de laboratoire. Il doit favoriser une prise en charge coordonnée et la plus appropriée possible.

    Pour bénéficier d’un DMP, il suffit de solliciter un professionnel de santé ou un établissement de santé disposant des outils informatiques adéquats et d’être en possession de sa carte vitale. Une fois créé, les professionnels de santé qui souhaitent consulter le DMP et le compléter par leurs propres prescriptions, diagnostics ou examens, doivent à chaque fois en demander l’autorisation à la personne concernée. Toutefois, lorsqu’elle autorise un établissement de santé à accéder à son DMP, cette autorisation s'étend à l'ensemble de l’équipe de soins.

    Une fois le DMP créé, l’usager peut indiquer lui-même et de chez lui, ou par l’intermédiaire d’un professionnel, le nom des professionnels de santé à qui il autorise l’accès. A tout moment, il peut décocher certains noms et en ajouter d’autres. Il est possible de bloquer l’accès au DMP à un professionnel en particulier. Les professionnels ne peuvent accéder qu’aux informations qui les concernent. Ils sont informés de l’existence de son DMP grâce à un autocollant apposé sur sa carte vitale lors de l’ouverture du dossier.
    L’affilié social reste maître de son DMP. Cela signifie qu’il peut le consulter, vérifier qui l’a consulté et de quoi il l’a complété, ajouter lui-même des éléments. Il peut aussi le fermer et le détruire. Par contre, il ne peut effacer ou masquer les informations que par l’intermédiaire d’un professionnel de santé.

    Le professionnel de santé peut par ailleurs provisoirement enregistrer un document sans avertir la personne lorsque sa transmission doit faire l’objet d’un entretien médical. Dans ce cas, le document sera rendu visible après la consultation.
    Le DMP ne peut être consulté et complété que par les professionnels de santé disposant d’une CPS (carte de professionnel de santé).

    Pour consulter la brochure sur le DMP, cliquez ici

  • Le handicap et la promotion de la santé

    INPES.jpgL'INPES (Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé) a consacré lors des journées de la prévention, une session au thème « Handicap et promotion de la santé ».

    Les présentations utilisées par les différents intervenants sont disponibles sur le site internet dédié aux journées de la prévention : cliquez ici.

  • Les droits de l'enfant en terme de santé

    sparadra.jpgL'Association Sparadrap propose un dossier en ligne élaboré pour les parents sur les droits de l'enfant malade, pris en charge dans une structure médicalisée.

    Votre enfant dispose de droits encadrés par divers textes juridiques ou réglementaires s'il doit être soigné à l’hôpital ou dans d’autres lieux de soins. Au-delà des lois, circulaires, chartes…, les soignants doivent aussi répondre à un code déontologique ou de « bonne conduite » pour une prise en charge adaptée à l’enfant et soucieuse de respecter ses besoins spécifiques.

    Ce dossier a pour objectif de vous aider à mieux connaître vos droits et ceux de votre enfant lorsqu’il est soigné ou hospitalisé.

    Sommaire :
    * Cadre juridique et réglementaire
    * Droit à être informé sur les soins, la maladie...
    * Droit à être soulagé de sa douleur
    * Droit de voir ses parents et ses proches
    * Droit de jouer, s'amuser...
    * Droit à son intimité
    * Droit à ne pas être hospitalisé avec des adultes
    * Droit à poursuivre sa scolarité pendant l'hospitalisation et/ou la maladie
    * Droit de suivre un traitement médical à l'école
    * Décisions médicales pour un enfant : qui détient l’autorité parentale ?
    * Refus d’un enfant d’informer ses parents sur un soin ou un traitement
    * Consentement d’un enfant aux soins médicaux
    * Refus de soins par les parents d’un enfant
    * Consentement de l’enfant à une recherche biomédicale
    * Les aides financières lors de maladie grave ou chronique d'un enfant
    * Droits des enfants étrangers malades ou hospitalisés
    * Droits de l'enfant et de sa famille dans le cadre des soins palliatifs et de la fin de vie
    * Droits des parents en cas de décès d'un enfant à l'hôpital
    * Si les droits de mon enfant ne sont pas respectés

    Pour accéder au site, cliquez ici.

  • ARS : 5 territoires de santé en région Pays de la Loire

    ARS.jpgPar arrêté en date du 5 octobre, Marie-Sophie DESAULLE, Directice de l'ARS, vient de décider que "les territoires de santé en Pays de la Loire ont pour délimitation géographique celles des cinq départements de la région".

    C’est sur cette base que les besoins de santé et les réponses apportées à la population seront débattues, au sein d’une Conférence de territoire de 50 membres représentant la démocratie sanitaire.

    Dans ce cadre, des projets territoriaux de santé seront élaborés en cohérence avec la stratégie régionale. Ces territoires constitueront l’unité territoriale opposable aux établissements de santé, ainsi qu’aux autres titulaires d’autorisation d’activités de soins.

    L’arrêté prévoit également que sur des thèmes comme les problématiques du littoral ou celles concernant la démographie des professionnels de santé, des conférences inter-territoires regroupant des membres des conférences de Loire Atlantique et Vendée d’une part, et des territoires de Maine et Loire, Mayenne et Sarthe d’autre part, pourront se réunir pour définir des projets en commun.

    Pour en savoir plus, cliquez ici.

  • Notes juridiques santé / maladie

    blog juridique.JPGLe service juridique de l'APF vous propose des informations sur :

    - l'aide à l'acquisition d'une complémentaire santé

    - la couverture maladie universelle

    - la prise en charge des frais de santé dans le cadre d'une ALD

    - la prise en charge des accidents du travail et maladies professionnelles dans le régime général

    - la prise en charge des aides techniques

    Pour accéder à ces notes juridiques, cliquez ici

  • Agence Régionale de Santé (ARS)

    ARS.jpgLoi HPST... ARS... Vous entendez ces sigles, vous savez parfois ce qu'ils signifient (Hôpital, Patient, Santé, Territoire / Agence Régionale de Santé). Mais vous vous demandez de quoi il s'agit exactement ?

    Un site internet vous permet de trouver des informations sur les ARS (Cliquez ici)

    En région des Pays de la Loire, c'est Madame Marie-Sophie DESAULLE qui dirige l'ARS. Elle a présidé l'APF durant 7 années, et a siègé au Conseil d'Administration pendant 15 ans.

    Afin d'organiser au mieux la représentation des personnes en situation de handicap au sein de l'ARS, et d'assurer leur prise en compte dans les décisions impactant le secteur médico-social, un comité d'entente régional s'est constitué sur la région : il rassemble à ce jour une quarantaine d'associations.

    Pour consulter le dépliant, cliquez ici