Accessibilité - Page 14

  • La Roche Agglo : vive le vélo ! A quand vive les bus et l'accessibilité ?

    Le 11 février dernier, Luc Bouard soutenait notre action contre les AD'AP, l'abaissement des normes accessibilité et le recul de la loi. Le 24 septembre prochain, va-t-il oser profiter de ces mêmes AD'AP, reculs de la loi et abaissements des normes pour ne pas rendre accessible le réseau de transport de La Roche Agglomération ?

    En début d'année, les élus de La Roche Agglomération nous informaient que 41 quais de bus ne seraient jamais mis en accessibilité "pour des raisons budgétaires".

    Nous avions alors interpelé Luc Bouard, Président de La Roche Agglomération (lire le courrier ici et ici). Quelques semaines auparavant, il était venu soutenir notre action nationale contre le recul de la loi et le maintien des discriminations infligées aux personnes en situation de handicap (voir ici). Il avait à cette occasion pris la parole sur la Place Napoléon pour déclarer :"L'accessibilité reste ma priorité"

    Le Président de l'agglomération n'a pourtant pas répondu à notre courrier... Pour autant notre démarche n'aura pas été vaine puisque nous avons été informés en commission accessibilité que finalement, l'Agglomération allait aménager 20 quais, en laissant toujours 21 inaccessibles aux personnes à mobilité réduite. Avancée, oui, mais insuffisante et totalement insatisfaisante pour l'APF. Mais quand il n'y a plus de sous, il n'y a plus de sous... C'est que pour aménager ces 21 derniers quais, il faut entre 100 et 200 000 euros.

    Alors lorsque nous avons pris connaissance d'un projet de pistes cyclables sur la Roche Agglomération pour un budget de 1 540 000 €, nous avons repris espoir. Des sous, finalement, il y en a !

    2015-09-18 twitter Luc Bouard - Copie.jpg

    Nous venons donc de renvoyer un courrier à Luc Bouard, en espérant que jeudi prochain, le 24 septembre, il votera, tout comme l'ensemble des élus de l'Agglomération, la mise en accessibilité de TOUS les arrêts de bus ! Pour lire notre courrier, cliquez ici.

    Le petit poème de Daniel publiée il y a quelques mois, et encore parfaitement d'actualité...

    "La France n'est pas à la hauteur de ses discours humanistes, elle nous maltraite en nous maintenant au dernier rang ! Même l'Europe condamne notre pays pour ses négligences en matière de handicap. D'autres pays plus humbles agissent plus.

    Les élus de la Nation ne sont pas capables d'adapter l'environnement à tous leurs concitoyens en 40 ans ? Ouahh ! Eh bien, j'espère et je souhaite ardemment que les élus de proximité agiront encore plus, sans se cacher derrière tel ou tel décret pour s'exonérer de l'obligation de l'accessibilité.

    Ce serait mesquin, petit et immoral."

  • Le gouvernement se fait le film d’une France accessible façon « Plus belle la vie »

    lancement-campagne-plus-belle-la-vie-300x212.pngLe gouvernement a présenté, ce vendredi 4 septembre, sa campagne en faveur de l’accessibilité universelle. France Télévisions diffusera ces films courts, inspirés de la série Plus belle la vie. Mais cette opération de communication arrive très tardivement, et dans un contexte réglementaire bien moins contraignant.

    Une scène de la vie ordinaire au Mistral, à Marseille, le quartier imaginaire qui sert de cadre à la série télévisée Plus belle la vie. Le patron du bar se plaint que ses fournisseurs rechignent à venir le livrer. Un des clients pointe alors la marche à l’entrée, qui rend difficile le passage du chariot de livraison tout comme celui des clients… « Vous devriez installer une rampe d’accès. Cela faciliterait le travail des livreurs et vous permettrait d’accueillir une nouvelle clientèle », lui conseille-t-il en substance.

    Source Faire-face.fr, lire la suite ici

  • L’Ordonnance accessibilité est ratifiée avec une échéance à hauts risques

    Fotolia_27649816_XS©-Agence-DER-Fotolia.jpgLes députés et les sénateurs ont adopté définitivement les 20 et 21 juillet, le projet de loi de ratification de l'Ordonnance accessibilité du 26 septembre 2014 dont la principale disposition est la création des agendas d'accessibilité programmée (Ad'Ap). D'ores et déjà, l'échéance du 27 septembre apparaît comme intenable.

    Lire la suite sur "La Gazette des communes" en cliquant ici

  • Loi handicap. Dominique Farrugia virulent sur les nouveaux délais

    dominique-farrugia-virulent-sur-les-nouveaux-delais.gifDominique Farrugia, ancien des Nuls et de Canal+, victime d'une sclérose en plaque depuis 20 ans, a critiqué les nouveaux délais de la loi handicap votés par le parlement.

    Le Parlement a ratifié mardi l’ordonnance prévoyant de nouveaux délais pour la mise en œuvre de l’accessibilité des lieux publics aux personnes handicapées - délais allant de trois à… neuf ans.

    Ce qui ne plaît guère à l’acteur et réalisateur Dominique Farrugia, ancien membre des Nuls et de la direction de Canal+. Victime d'une sclérose en plaque depuis plus de vingt ans, il a réagi sur Twitter en qualifiant ce report « d’inamissible »....

    Lire la suite sur Ouest-France. fr en cliquant ici

  • Yves Chiffoleau, représentant de l'APF à St Jean de Monts

    atteint-de-la-maladie-de-kennedy-yves-chiffoleau-reste-actif_1.jpgArticle paru dans Ouest-France, pages Saint Jean de Monts, le 13 juillet 2015, voir ici

    Atteint de la maladie de Kennedy, Yves Chiffoleau reste actif

    Président depuis juillet 2014 du club de football, les Écureuils des Pays de Monts, Yves Chiffoleau vient de se voir confier une nouvelle responsabilité : celle de représenter l'association des paralysés de France (APF), dans le territoire de la communauté de communes Océan-Marais de Monts.

    Ce qui l'a amené à l'APF est la maladie dont il est atteint. « Une maladie génétique rare, appelée la maladie de Kennedy, qui se transmet par la mère aux enfants mâles. Elle est neuromusculaire, et se manifeste aussi par des signes d'insuffisance hormonale. »

    Elle entraîne une dégénérescence des cellules nerveuses qui transmettent l'ordre de mouvement aux muscles. « Avec cette maladie évolutive, je perds mes forces. Mais je ne souffre pas. Je suis handicapé à 80 %, mais cette maladie ne m'empêche pas d'être actif. Les recherches avancent et je me suis même proposé pour les tests médicaux, car nous ne sommes que 400 à avoir cette maladie en France. »

    Cette maladie évoluant, Yves se déplace jusqu'à présent avec des béquilles, mais utilise souvent sa « mobylette » comme il l'aime l'appeler.

    Une vie bien remplie

    Après quinze ans en tant que footballeur, puis quinze autres années arbitre et cinq ans entraîneur, il reste toujours dans le monde du football. « Le sport c'est le meilleur médicament. Le football m'a bien aidé car, moralement, il faut pouvoir accepter cette maladie qui m'a prise vers 45 ans. Comme quoi, cela n'arrive pas qu'aux autres. »

    Depuis plusieurs années, Yves part à la recherche de sponsors pour les Écureuils. Il connaît bien ce monde du commerce car « j'ai tenu une épicerie à Bois-de-Cené pendant dix ans, puis une grande surface pendant deux ans à Saint-Jean-de-Monts et ensuite dans le Maine-et-Loire ».

    Malgré ses difficultés à se déplacer, Yves « reste actif. Je ne suis pas du style à rester à me morfondre à la maison ».

    Il a même accepté récemment de prendre la responsabilité du secteur pour l'APF. « Mon rôle n'est pas de faire le gendarme partout, ni d'être contestataire, mais d'apporter ma vision. Dans la commune, les déplacements ne sont pas toujours faciles. Des choses ont été réalisées, mais cela n'avance pas forcément assez vite. »

    Yves participe d'ailleurs au comité du futur aménagement du centre-ville.

  • Accessibilité : les députés adoptent le texte de la honte et affichent leur mépris pour les droits des personnes

    logoapfcarre.jpgL’Association des paralysés de France (APF) est particulièrement en colère et indignée par l’adoption par les députés du projet de loi de ratification de l’Ordonnance relative à l’accessibilité, hier lundi 6 juillet.

    Une adoption scandaleuse par seulement 15 députés présents dans l’hémicycle alors même que l’accessibilité concerne l’ensemble de la population !

    Une adoption sous forme de trahison puisque la majorité socialiste a suivi les orientations de l’Ordonnance, sans proposer de modifications majeures, contrairement à ses engagements auprès du Collectif pour une France accessible en février dernier !

    L’APF est exaspérée par ce mépris des parlementaires, du Gouvernement et de l’Etat pour les difficultés vécues par les personnes en situation de handicap et toutes les personnes gênées quotidiennement dans leurs déplacements.

    Elle rappelle que cette Ordonnance est contraire à la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées, signée et ratifiée par la France.

     

    Pour lire le communiqué complet, cliquez ici