15/01/2013

Des voeux pimentés pour des élus de mauvaise vonlonté

Agacés du non respect de la Loi et de l'évidente mauvaise volonté des élus de l'Agglomération de Montargis (Loiret-45), nos collègues leur ont adressé une carte de voeux pour le moins caustique !

2013 voeux DD 45.jpg

A ce jour le service de bus adapté se termine à 16 h ! Il y a de quoi être énervé.

02/01/2013

Accessibilité à La Roche sur Yon : article Ouest France

2012-12-27 OF access ville LRY.JPG

A la lecture de cet article, on observe que la ville de La Roche sur Yon est en marche pour enfin faire de l'accessibilité une action incontournable : "c'est une véritable culture de l'accessibilité qu'on essaie de mettre en place" déclare une conseillère municipale.

Pour ce qui concerne les investissements à venir, on apprend qu'une liste des priorités est en cours de préparation. Il ne reste que 2 ans... tout devient prioritaire à ce stade !

Plus loin on apprend qu'à terme la ville devrait avoir une vision précise de son patrimoine et des lacunes en matière d'accessibilité. Les diagnostics devraient pourtant être réalisés depuis bien longtemps et chaque ville devrait avoir ces informations !

Cette mise en route est à saluer, mais quel dommage que cela arrive si tard.

On espère que les gymnases ne seront pas oubliés, car à ce jour, le tir à l'arc Handisport à La Roche sur Yon, c'est toujours au 1er étage ascenseur.

21/12/2012

Quand l'accessibilité découle de la bonne volonté, ça donne ça

trottoirs lyon.JPG

Hauteur des trottoirs du GRAND LYON inférieure à 5 mm au niveau des passages piétons,

effacement du trottoir sur une TRÈS GRANDE LARGEUR

pas de potelets

pas de panneau publicitaire

c'est donc parfait :

1 pour les POUSSETTES
2 pour les TROTTINETTES
3 ... des Écoliers
4 ... des Collégiens
5 ... des Lycéens
6 ... des Étudiants
7 pour les cartables à ROULETTES
8 pour les roues stabilisatrices en plastique dur des vélos d'enfant
9 pour les Chariots de course à ROULETTES (fruits et légumes)
10 pour les Bagages à roulettes
11 pour les personnes en fauteuil roulants
12 pour les Rollers
13 pour les poubelles VERTES (à roulettes)
14 pour les poubelles GRISES (à roulettes)
15 pour les Bicyclettes
16 pour les Vélos
17 pour tous les autres !

20/12/2012

Si tu trouves pas de médecin, vas chez le vétérinaire !

"L'autre jour, je suis allé chez le vétérinaire. Je lui dis "Oh ! dites donc, vous avez fait des travaux"

"Oui oui ! dit il, je n'étais pas dans les clous avec la loi handicap !" et il a eu l'air de trouver ça normal.

Y aurait il plus d'humanité chez les vétos que chez les médecins ?"

Marie Th.

 

Aller nous faire soigner chez le véto, c'est p'tête bien c'qui va nous arriver ! cliquez ici

Piscine de Saint Florent des Bois : courriers au Préfet et au Président de l'agglo

Après la rencontre suréaliste avec Yves Rouleau (voir ici), le Conseil Départemental a décidé d'alerter le Préfet de Vendée. Le Président de La Roche Agglomération a également été informé de notre mécontentement.

Courrier au Préfet ici.

Courrier à Pierre Régnault ici.

19/12/2012

Piscine de Saint Florent des Bois : rencontre avec Yves ROULEAU, Vice-Président de l'agglo. Comment vous dire...

Vendredi 14 décembre, Yves ROULEAU, Vice-Président de La Roche Agglomération, a souhaité rencontrer l'APF pour faire le point sur l'accessibilité de la future piscine de Saint Florent des Bois (voir ici). Daniel Sellier-Représentant Départemental, Gérard Riant-référent access et Stéphanie Ottou-Directrice ont répondu à l'invitation.

Alors comment vous dire...

bonhomme nananananère.gifAprès "C'est pas une rampe d'accès pour les personnes à mobilité réduite, c'est un radier immergé" (ne nous demandez pas ce que c'est : "pour de vrai" ça existe pas...), on a eu  droit à "Ok, c'est une rampe pour handicapés, mais y'a pas de règlementation pour les piscines" ... Nananananère !

Il y a pas cru longtemps à son argument not' Vice-Président parce qu'il en a vite trouvé un mieux : "On fait c'qu'on veut avec cette rampe puisqu'y a des potences de prévues" Nan méé dit'donc, c'est quand même pas l'APF qui va m'dire c'que j'ai à faire !

Et pis, il en a trouvé un encore mieux d'argument, not' Vice Président (c'est qu'il a travaillé son sujet) "Y'a pas que les z'handicapés physiques, faut arrêter de penser qu'y a que vous. La rampe elle est pour les petits z'enfants handicapés mentaux de l'IME de St Florent des Bois"   bonhomme pleure.gifFaut reconnaître que le coup des petits zenfants, ça aurait pu marcher... sauf qu'on n'a pas été attendri, monstres sans coeur qu'on est.

Et pour le grand final, not' Vice-Président il a dégainé THE argument "D'toutes façons vous êtes dans la contestation systématique à l'APF" . J'les connais bien, j'lis leur blog et j'vois bien qu'tout le monde s'en prend plein la tête

Bon, on va pas s'mentir : elle a pas été très constructive cette rencontre. Mais pour finir sur une note positive (ben vi quand même), on est content d'être venu, parce qu'on a eu droit à un bon conseil à la Vice-Président-chuispasnimportequi : bonhomme qui se tape.gif"Va falloir arrêter de la critiquer notre rampe parce qu'on a les meilleurs experts de France, et qu'on a des appuis..."

Ouyouyouille.  C'est trop la trouille pour nous ça.

Voilà, on préfère vous la "narrer" comme ça la petite histoire parce que si on y mettait vraiment le ton, on serait méchant. Et comme le dit notre Président à nous, Jean-Marie Barbier : "Ce serait drôle si ce n'était pas dramatique..."

Accès à tout pour tous : la CC des Olonnes se mobilise

La Communauté de Communes des Olonne a organisé une réunion d'information sur l'accessibilité en direction des commerçants et entrepreneurs. Un gros travail de co-construction avec l'ensemble des acteurs auquel l'APF a été associée.

Une belle initiative, constructive et nécessaire, à laquelle l'APF a contribué avec beaucoup de plaisir.

Voir l'article de presse ici.

16/12/2012

Accessibilité : réactions de Louis et Daniel, et rappel des positions de notre association

A la lecture de l'article de Ouest France, Louis, adhérent-militant et Daniel Sellier, Représentant Départemental, réagissent :


Mais d'abord qui n'est pas accessible et pourquoi ?
Ce sont ceux qui n'ont pas voulu respecter la loi depuis presque 40 ans, car depuis 1975 tout ce qui a été construit ou grandement rénové devrait être accessible au moins aux PSH en fauteuil roulant, et les maires et la DTM ont trop souvent laissé faire...
Aussi la loi de 2005 (qui élargit l’accessibilité aux autres handicaps) à laissé aux fraudeurs de tout poil, 10 ans pour se mettre en conformité. Ils n'ont bien sûr quasiment rien fait, pire les constructions nouvelles non conformes continuent et avec la complicité coupable de bien des pouvoirs, ils espèrent bien continuer à s'exonérer d'une loi qu'ils méprisent.


La loi est dure pour les faibles, et son application complaisante pour les lobbying puissants. Et pour vous dire le fond de mon amertume, j'ai souvent eu le sentiment que nous servions de "monnaie d'échange" : je ferme les yeux sur ton permis ou tes travaux non conformes mais pense au retour d"ascenseur ...
Alors bien sûr, moins la loi a été respectée et plus les dépenses sont importantes pour se mettre en conformité.


C'est l'histoire de l'élève qui n'a pas fait ses devoirs, ni même ses punitions pendant des années et qui à ce motif voudrait annuler ou repousser la date du Bac.

Bédam, c'est un peu fort de café ! comme on dit chez nous à La Chaize Giraud.

Louis

_________________________________

Je tiens à rappeller les mots de Jean-Marie Barbier, Président de l'APF, à propos de la mise en accessibilité des ERP (extraits) :

"L’Association des paralysés de France tient à rappeler que le principe d’accessibilité n’est ni divisible, ni négociable ! L’accessibilité est une obligation nationale depuis 1975, et près de 40 ans après, le constat est toujours le même : ce sont une fois encore les 10 millions de personnes en situation de handicap et leur famille qui sont victimes de l’immobilisme des acteurs politiques ! Par ailleurs l’APF rappelle que des lieux comme les mairies ou les restaurants sont aussi des lieux de travail pour des salariés en situation de handicap.

L’accessibilité de la France est un vrai défi et une priorité pour les personnes en situation de handicap, encore trop souvent au ban de la société, faute d’accessibilité. Les personnes en situation de handicap n’ont cessé d’alerter depuis des années sur le retard pris en la matière et de demander des impulsions politiques fortes. Aujourd’hui, elles subissent dans tous les gestes de leur vie quotidienne l’immobilisme des décideurs politiques et économiques !"

Et je vous invite à relire ou réécouter son discours de clôture du Congrès APF de Bordeaux en mai 2011.

ON NOUS PREND POUR DES CONS, INDIGNEZ-VOUS !

"La mise en accessibilité : une opération peu rentable" fait réagir

article LSO.jpg

L'article paru cette semaine dans Ouest France vous fait réagir...

 

"Bonjour,

J'ai lu dans Ouest France cette semaine que les commerçants, les hôteliers, les restaurateurs, ... des Sables d'Olonne allaient tous mettre la clef sous la porte à l'échéance 2015 parce qu'ils ont l'obligation de se mettre en accessibilité...

L'article est tourné de telle manière que nous (en situation de handicap) sommes coupables des difficultés financières que ces commerces vont connaître.

Mais allez-y !
Ne vous gênez surtout pas !
Là encore on a le dos large...
Ce n'est pas 2 ans avant l'échéance qu'il faut commencer à bouger !
Vraiment lamentable."

"Il est plus que regrettable qu'on présente l'accessibilité comme un problème, en agitant l'épouvantail du type : "attention, à cause des handicapés les commerces vont tous fermer". Il est préférable de nous laisser enfermés chez nous peut-être ?"

14/12/2012

Des jardins partagés qui seront accessibles à tous sur La Roche sur Yon

potager.jpgThierry Craipeau et Frédéric Yvon, Conseillers Départementaux, ont rencontré un paysagiste de la ville de La Roche sur Yon qui travaille sur un projet de création d'un jardin partagé avec des potagers surélevés.

Cette rencontre très sympatique a permis des échanges constructifs pour rendre cet espace accessible à tous.

L'APF qui revendique l'accès à tout pour tous est ravie de travailler en concertation avec les collectivités et les professionnels qui la sollicitent !

12/12/2012

Transport : Handiyon, ce n'est pas que pour les Yonnais !

Certaines personnes se voient actuellement refuser la possibilité d'utiliser le service de transport Handiyon au motif qu'elle n'habitent pas sur le territoire de La Roche Agglomération.

Ce refus est non seulement discriminatoire, illégal, mais en plus il ne respecte pas les propres règles annoncées par RAPT DEV (voir ici)

"Se substituant au service de transport public non accessible, le transport de substitution (Handiyon) se doit d'être ouvert au public. Son accès ne peut être limité aux administrés ou résidents de la collectivité (code des transports) Consulter le dossier CERTU ici

Si vous rencontrez des difficultés de ce type, n'hésitez pas à nous les signaler.

09/12/2012

Accessibilité : concevoir une voirie accessible pour tous

Concevoir des espaces publics et des voiries accessibles est un objectif partagé et une obligation réglementaire. Pour autant, les élus et techniciens sont parfois démunis face aux nombreuses règles et consignes, et même parfois peuvent renoncer devant la crainte de surcoûts excessifs.

Il convient de revenir à la source de ces règles. La loi du 11 février 2005 définit la chaîne du déplacement du point de vue de la personne. La voirie est l’élément essentiel de cette chaîne car elle est le maillon par lequel passe l’ensemble des usagers. Chacun a, à un moment ou un autre, à connaître une mobilité réduite : enfants, poussettes, valises, handicap provisoire ou permanent...

Il est donc indispensable de concevoir des espaces publics qui tiennent compte de cette mixité d’usage, qui sécurisent sans exclure, qui organisent les circulations de chaque usager sans les isoler, qui permettent une intégration réussie de tous les usagers.

Le guide "Concevoir une voirie accessible pour tous" est ainsi destiné aux élus qui souhaitent inscrire leur action dans la création d’une ville accueillante pour tous, et aux services techniques des collectivités locales qui conçoivent et suivent les travaux sur l’espace public.

Il rappelle, pour les différents cas de figure, les grands principes d’accessibilité inscrits dans la réglementation, mais aussi et il propose conseils et recommandations. Ce recueil se veut concret et pédagogique ; il présente des principes d’aménagement qui, intégrés dès l’amont et la conception, permettent de construire à moindre coût des espaces publics plus faciles à vivre pour toutes et tous.

Pour aller plus loin concernant l’accessibilité de la voirie : consulter les autres guides pratiques et méthodologiques sur cette thématique, notamment le dépliant didactique "Une voirie accessible".

Source : http://www.developpement-durable.gouv.fr/

08/12/2012

Accessibilité des commerces : outils d'aide à diffuser sans modération !

Les commerces de proximité sont fréquentés quotidiennement par tout un chacun, dont les personnes handicapées et les personnes à mobilité réduite. C’est pourquoi ils sont essentiels dans la chaîne de l’accessibilité.

Afin de mieux connaître les dispositifs locaux d’aide à la mise en accessibilité des commerces, le ministère du développement durable a mandaté l’un de ses services techniques, le centre d’étude techniques de l’équipement (CETE) Normandie-Centre, pour dresser un panorama complet de ces dispositifs et pour émettre des recommandations.

Le rapport d’études "Panorama des dispositifs locaux d’aide à la mise en accessibilité des commerces" est ainsi mis à la disposition de toute collectivité territoriale, chambre consulaire, organisation professionnelle, CAUE, association de personnes handicapées, etc., qui souhaite faciliter la mise en accessibilité des commerces de proximité.

 

Pour aller plus loin, consulter :

  • la page dédiée à l’accessibilité des commerces qui présente notamment les aides mobilisables, des documents d’informations et des outils d’autodiagnostic
  • le centre de ressources de l’Observatoire interministériel de l’accessibilité et de la conception universelle, entrée "Si vous êtes un commerçant"

source : www.developpement-durable.gouv.fr/

07/12/2012

Pour La Roche Agglomération, la règle, c'est la règle ! Question d'équité ! ... ou d'absurdité ?

Hier s'est tenue la CIA (Commission Intercommunale d'Accessibilité) de La Roche Agglomération. L'occasion d'évoquer le fonctionnement d'Handiyon, le service de transport adapté qui refuse de prendre en charge les personnes qui ne disposent pas d'une carte d'invalité à 80%, sans autre forme de prise en compte de leur réalité... (voir le courrier que nous avons adressé à Pierre Régnault ici)

Ingrid qui est en situation de handicap moteur ne peut pas monter les marches des bus ordinaires. Elle ne dispose pas de carte d'invalidité à 80% (attribuée en fonction de la dépendance pour les actes essentiels de la vie quotidienne). Le service handiyon la prenait en charge depuis 7 ans, mais pour Noël, RAPT DEV et La Roche Agglomération viennent de lui offrir son exclusion du service, au seul motif qu'elle n'a pas la carte d'invalidité, sans autre forme de procès.

Ben vi, c'est que la seule règle pour accéder au service, c'est d'avoir la fameuse carte d'invalidité à 80%. Et hors de question pour le Responsable Transport de La Roche Agglomération de déroger à la règle : "c'est une question d'équité" clame-t-il.

Le plus drôle c'est que le représentant des Auxiliaires des Aveugles présent à la réunion a expliqué en quoi Handiyon était important pour lui (il est déficient visuel) : certes, il est tout à fait capable d'emprunter les bus ordinaires même avec des marches, mais parfois, le bus il a 5 ou 6 minutes de retard et il arrive en retard au bureau. Il préfère donc prendre Handiyon. Et il en a tout à fait le droit puisqu'il a une carte d'invalidité à 80 %.

On ne pouvait imaginer meilleure illustration de l'abberration du fonctionnement de ce service ! On vire des personnes à mobilité réduite, et on transporte des personnes qui reconnaissent utiliser handiyon juste pour le confort d'être prises devant chez elles à l'heure qu'elles ont décidé !

Alors... question d'équité ou d'absurdité ???

06/12/2012

RATP DEV : ils ne manquent pas d'humour à Impulsyon !

Image1.jpg

Ingrid, c'est cette jeune femme en situation de handicap moteur qui vient de se faire exclure du service handiyon, alors qu'elle est physiquement incapable d'utiliser les bus ordinaires qui ne sont pas accessibles...

05/12/2012

Y sont jamais contents ces Zhandicapés !

L'absurdité ne connaît pas la crise ! Trouvé sur la page Facebook de Jean-Marie Barbier : ici

rampe maroc.JPG

04/12/2012

RATP mon amour à la sauce Vendéenne...

7 ans mariage.jpgA la lecture de l'histoire d'Ingrid, Sophie nous a envoyé un petit message :

"Le voilà le RATP Mon Amour à la sauce vendéenne !

Après 7 années de bonheur entre le bus adapté et Ingrid, tout s'écroule... 7 ans, ça ne vous rappelle rien ? C'est le cap difficile à passer dans un couple il paraît !

Et comme toujours, ce sont les messieurs qui font n'importe quoi !"

03/12/2012

Ingrid est interdite de transport adapté sur La Roche Agglomération - l'APF interpelle le Président Régnault

interdit.jpgIngrid est une jeune femme en situation de handicap qui utilise le service de transport adapté Handiyon depuis 7 ans. Depuis samedi elle n’a plus le droit d’en bénéficier au motif qu'elle ne dispose pas d'une carte d'invalidité à 80%, cette nouvelle règle venant d'être mise en place par La Roche Agglomération et RATP DEV. Elle souhaite témoigner de son désarroi pour dénoncer cette situation inacceptable qui la met en difficulté.

« Fin octobre, RATP DEV m’a appelée pour me dire qu’ils n’accepteront plus de me transporter avec les véhicules adaptés, au seul motif que je n’ai pas de carte d’invalidité à 80%. Cette décision m’a été confirmée par courrier dans les jours qui ont suivis.

Cela fait 7 ans que j’utilise le transport adapté, et du jour au lendemain, on me l’interdit : ça n’a aucun sens ! Le pire, c’est que ce n’est pas mon état de santé qui s’est amélioré : c’est juste leur règlement qui a changé ! Moi mes besoins ils existent toujours.

Je me sens désemparée. Je ne sais pas comment je vais faire pour aller voir mon médecin, mon kiné, ou encore aller travailler pour vendre les bougies que je fabrique. Ils ne se rendent pas compte de ce qu’ils font !

Le pire, c’est qu’on veut m’obliger à utiliser les bus ordinaires alors que j’en suis incapable puisqu’ils ne sont pas adaptés :  je ne peux ni monter ni descendre des bus ! Et certains jours ma santé est telle que je suis tout simplement incapable de marcher et donc de me rendre à l’arrêt de bus…

Ils me disent d’aller à la MDPH me faire faire une carte d’invalidité à 80%, mais ce n’est pas aussi simple que ça ! On voit bien qu’ils n’y connaissent pas grand-chose à la réalité des personnes en situation de handicap, et encore moins aux règles d’attribution d’une telle carte !

J’espère vraiment qu’ils vont revoir leur copie, parce que s’ils maintiennent leur décision, ils me condamnent à rester cloitrée chez moi, et à renoncer entre autre à me soigner : jh'ai rendez-vous chez mon kiné, et je n'ai pas de moyen d'y aller. C’est donc ma santé qui est en jeu dans toute cette histoire… »

Ingrid est une jeune femme discrète. Elle a pourtant décidé de témoigner publiquement pour dénoncer ce que RAT DEV lui fait subir, en espérant que ça encouragera les autres personnes dans la même situation à faire de même. Elle a adressé un courrier à RATP DEV : cliquez ici

L’APF s’est fortement mobilisée depuis septembre 2011 pour dénoncer des dysfonctionnements de RATP DEV, dont les mesures discriminatoires mises en place dans la précipitation, et l’absence de concertation avec les usagers et les associations. Nous déplorons que RIEN n’ait évolué à ce jour, puisque de nouvelles règles absurdes continuent de voir le jour : il y a 15 jours, c’est Marc T. qui n’avait pas le droit d’utiliser le transport adapté accompagné de son petit garçon, au motif que ce dernier n’avait qu’à prendre les bus ordinaires seul, et rejoindre son papa au terminus. Aujourd’hui ce sont les personnes qui ne possèdent pas de carte d’invalidité à 80% qui se voient exclues du service. Et demain ?

L’APF dénonce cette situation inacceptable et demande qu’une réelle concertation soit engagée entre La Roche Agglomération et les associations. Nous venons d’adresser un courrier en ce sens à Pierre Régnault, Président de L’agglomération : cliquez ici

01/12/2012

Adaptation du logement : l’Algi va disparaître

 logement,adaptation du logement,algi,anah,pass travaux,pch,compensation,travauxL’Algi, c’est fini. L’Association pour le logement des grands infirmes, qui accorde des aides financières pour l’adaptation du logement des personnes handicapées, devait entrer ce 22 novembre, dans une procédure de liquidation judiciaire. En cause : le désengagement d’Action Logement, qui collecte la participation des employeurs à l’effort de construction (le 1 % logement). « Et le manque de volonté de l’État de s’impliquer dans le dossier du financement des travaux d’aménagement, pourtant crucial pour de nombreuses personnes handicapées », déplore Jean-Pierre Allanic, le directeur général de l’Algi.

Lire la suite sur Faire Face

30/11/2012

Le corps médical part en guerre contre l’accessibilité

médecins,accessibilité,cabinets,dérogation,2005,CNPS,santé,professionnels de santéLes professionnels de santé « exigent une adaptation de la réglementation » concernant l’accessibilité des locaux professionnels. En l’occurrence de la loi du 11 février 2005 qui rend obligatoire, d’ici le 1er janvier 2015, l’aménagement de tous les établissements recevant du public. Dans un savoureux communiqué, le centre national des professionnels de santé libéraux, qui « fédère la quasi-totalité des syndicats de professionnels de santé libéraux et représente près de 400 000 professionnels », déplore que son « application aux libéraux de santé présente plusieurs difficultés ».

Lire la suite sur Faire Face

Ensemble, construisons une société ouverte à tous !

Pour aller plus loin, cliquez ici

29/11/2012

Juste 2 minutes

27/11/2012

Le tir à l'arc handisport, c'est toujours au 1er étage sans ascenseur à La Roche sur Yon...

accessibilité escalier.jpgNous vous avions parlé de notre superbe sportive Séverine Rivière, multi championne de France au Tir à l'Arc Handisport, qui ne disose que d'une salle au 1er étage sans ascenseur pour s'entraîner, et d'un terrain extérieur parfaitement inaccessible (voir ici)

Et bien à ce jour, rien n'a bougé...

Nous venons donc de relancer les élus de la ville de La Roche sur Yon pour qu'une prise en compte réelle et une solution sérieuse soient enfin d'actualité. Voir le courrier ici.

L'APF demande au Maire de St Hilaire de Riez d'être garant du respect de la loi !

La mairie de Saint Hilaire de Riez déclare constater de nombreux manquements au respect des règles d'accessibilité des constructions neuves. Pourtant, rien n'est mis en place pour faire respecter la loi et son esprit !

C'est pourquoi nous avons questionné Jaques Fraisse, Maire de St Hilaire de Riez, le 18 septembre dernier. En l'absence de réponse de sa part, nous venons de le relancer.

Pour lire les courriers, cliquez ici, et ici.

Nous ne manquerons pas de vous informer de sa réponse.

Accessibilité : vous avez dit "Hors la Loi" !

 

 

 

Fauteuil.jpgUn article intéréssant sur l'accessibilité :  Cliquez ici

05/11/2012

Accessibilité des petits commerces : plaquette de la Préfecture de Vendée

accessibilité personnages.jpgLa Préfecture de Vendée et la DDTM ont publié une plaquette sur les règles d'accessibilité auxquelles sont soumis les petits commerces et les services de proximité classés ERP 5.

Cliquez ici

L'APF contribue aux travaux de la CCDSA (Commission Consultative Départementale de Sécurité et d'Accessibilité) et veille au respect des règles d'accessibilité posées par la Loi du 11 février 2005, tant par les porteurs de projet que par les maires qui délivrent les autorisations d'ouverture.

02/11/2012

Piscine de St Florent des Bois : quand la guerre des mots occulte l'essentiel.

Nous vous informions ici du courrier que nous avons adressé à Pierre Régnault, Président de la Roche Agglomération, pour l'alerter sur le danger que représente la pente d'accès au bassin de 9%, sachant qu'à 8%, une personne en fauteuil roulant bascule, tant en avant qu'en arrière, et qu'une pente se doit d'être de 5% maximum.

guerre des mots.jpgUne réponse nous est rapidement parvenue : Cette fameuse pente n'est pas une rampe d'accès, mais un radier immergé. La différence ? C'est qu'un radier (qui n'est autre que le plancher de la picine) se doit d'être inférieur à 10% sur toute la partie du bassin dont la profonfeur n'exède pas 1,50m. Et voilà ! Le tour est joué !

Et pourtant... personne n'avait encore entendu parler de radier... voir ici

On nous reproche dans ce courrier, de ne pas apprécier cette mesure de confort, et on nous indique que l'usage et l'exploitation détermineront les améliorations à apporter.

Pour lire la réponse de l'agglomération, cliquez ici.

Nous avons donc renouvelé notre demande au Président de l'agglomération de proposer un équipement permettant une véritable accessibilité en toute autonomie aux personnes en situation de handicap poteur, tout en garantissant leur sécurité : lire le courrier ici.

31/10/2012

Rendre accessible son logement social

logement social.jpg

Vous habitez dans un logement social de plus de 15 ans, et celui-ci n'est pas adapté à vos besoins ? Sollicitez votre bailleur pour la réalisation des travaux !

En effet , la loi du 21 décembre 2001 et le bulletin officiel des impôts du 15 octobre 2002 permettent aux bailleurs sociaux de rendre accessibles des logements existants en exonérant entièrement le montant des travaux de leur TFBP (Taxe Foncière sur les Propriétés bâties)

Les 15 premières années, les bailleurs sociaux sont exonérés de la TFBP, donc cela devient très intéressant pour eux pour toutes les constructions de plus de 15 ans : les travaux ne leur coûteront au final RIEN !

Ainsi, les bailleurs sociaux ne devraient pas orienter les locataires en demande d’adaptation de leur logement vers la MDPH, car il en coûte des démarches administratives lourdes et un reste à charge conséquent pour les personnes.

30/10/2012

Le Député-Maire d'Olonne sur Mer s'engage en faveur de l'accessibilité

engagement.jpgLa ville d'Olonne sur Mer, comme malheureusement de nombreuses autres villes, connaît un nombre important d'incivilités qui nuisent à la circulation des personnes à mobilité réduite (personnes en situation de handicap moteur, parents avec poussettes, personnes âgées, etc). Mais à Olonne sur Mer, une association veille et milite pour rendre les trottoirs au piétons !

Nous vous informions de notre soutien à l'Association de Défense des droits des piétons 85 : ici.

Le Député Maire d'Olonne sur Mer, Yannick Moreau, nous a affirmé que sa ville s'engageait en faveur de l'accessibilité : lire le courrier ici.

Nous espérons que cet engagement se vérifiera rapidement dans les rues de la commune.

26/10/2012

Bêtisier de l'accessibilité : envoyez vos photos !

Le 11 février 2013, à l'occasion des 8 ans de la loi sur l'accessibilité, nous publierons la seconde édition de notre bêtisier de l'accessibilité. Une idée sympa pour sensibiliser le grand public à ce que nous subissons chaque jour d'absurdité... Pensez à nous envoyer vos photos !

Et pour vous donner un avant goût de ce que nous rencontrons sur la voirie, on ne résiste pas au délice de vous présenter cette photo trouvée sur le site de l'association de défense des droits des piétons 85 : à Olonne sur Mer, même les tracteurs s'y mettent !!!

Olonne sur mer rue des jonquilles 2012-06-06 (2).JPG