Accessibilité - Page 11

  • Accessibilité "l'Etat nous met à terre". Article Ouest France

    ouest france.jpg

    L'association des Paralysés de France a organisé une nouvelle manifestation pour demander "une France réellement accessible". Elle a pu rencontrer le préfet place Napoléon.

    Pour l'APF, l'Association des Paralysés de France, de nombreuses mesures prises par le Gouvernement "détruisent le principe d’accessibilité". Nouvelles possibilités de dérogations, Agenda d'Accessibilité programmé "trop laxiste", ordonnance relative à l'accessibilité "inacceptable" : les reproches pleuvent.

    En début d'après-midi, un rassemblement silencieux a été organisé à la préfecture. Une cinquantaine de personnes y ont participé avant de se rendre place Napoléon vers 15 h. Le préfet Jean-Benoît Albertini, mobilisé pour une action de sécurité routière, est allé à la rencontre des manifestants.

    Après que l'APF a rappelé ses demandes, le représentant de l'Etat a répondu : "Concernant le respect de la réglementation, vous savez que j'y suis vigilant. En ce qui concerne votre demande de normes plus exigeantes, vous êtes dans votre droit quand vous les réclamez et je relaierai votre message. Mais je rappelle qu'il s'agit d'un débat national qui doit passer par une approche politique."

    source : ouestfrance.fr

  • Inaccessibilité, l'Etat nous met à terre : Sit in dans le hall de la Préfecture de Vendée :

    Une quarantaine de militants APF, tous de noir vêtus, ont investi la Préfecture de Vendée ce mercredi 27 mai sous les yeux médusés des usagers du service public. L'objectif était de montrer notre colère et notre indignation au Représentant de l'Etat, par une présence silencieuse et déterminée. Objectif atteint.

    14h : sous un soleil radieux, la quarantaine de militants se retrouve dans le parc jouxtant la Préfecture pour un petit briefing. L'action coup de poing doit surprendre, interpeller, déranger.

    DSCN6396.JPG

    14h30 : la file indienne silencieuse parcourt les quelques mètres qui permettent d'accéder à la Préfecture. Objectif : entrer dans le bâtiment d'Etat coûte que coûte.

    DSCN6398.JPG

    Entrée tranquille dans la Préfecture (même pas besoin de se battre !) : les militants prennent position sur les marches, le péron, dans le hall d'accueil, dans un silence assourdissant.

    DSCN6399.JPG

    DSCN6420.JPG

    DSCN6423.JPG

    DSCN6415.JPG

    DSCN6407.JPG

    DSCN6425.JPG

    DSCN6426.JPG

    DSCN6424.JPG

    Après un moment de flottement face à cette invasion inattendue et ce sit in silencieux, les professionnels de la Préfecture se rendent compte qu'ils sont impuissants et débordés. Notre présence questionne, interpelle, dérange. Le silence est total. Nous scotchons nos bouches, ligotons nos mains. Nous distribuons des tracts aux personnes qui sont dans la salle d'attente pour les informer. Rapidement, le Chef de Cabinet du Préfet vient à notre rencontre. Le Représentant départemental prononce alors une allocution (VOIR ICI) puis à nouveau silence total. Le gouvernement et l'Elysée restent sourds à toutes nos revendications depuis 2 ans ? Nous ne parlerons plus. Nous agirons.

    DSCN6409.JPG

    DSCN6411.JPG

    DSCN6416.JPG

    DSCN6422.JPG

    DSCN6421.JPG

    15h : en 2 min nous levons le camp : nous venons d'apprendre que le Préfet est sur la Place principale de La Roche sur Yon. Tous Place Napoléon !

    DSCN6433.JPG

    Nous voyant arriver, le Préfet vient de lui-même à notre rencontre. Un échange improvisé a lieu entre le Représentant de l'Etat, le Représentant Départemental et la Directrice de l'APF. Le Préfet tente d'expliquer que les Agendas D'Accessibilité Programmée (AD'AP) vont permettre la mise en accessibilité de tout ; nous lui démontrons que ces AD'AP scandaleux ne sont qu'un sabotage organisé de la loi du 11 février 2005 et que tout espoir de vivre avec des commerces accessibles, des transports accessibles ou des cabinets médicaux accessibles est anéanti.

    DSCN6428.JPG

    Le Maire de la Roche sur Yon qui avait soutenu nos revendications lors de la manifestation du 11 février dernier est venu saluer les militants de l'APF.

    DSCN6430.JPG

    Le Représentant Départemental de l'APF a ensuite re-prononcé son allocution afin que chacun des passants, chacun des participants aux stands de prévention routière, chacun de ceux qui attendaient les bus puisse entendre notre indignation et prendre conscience de notre détermination.

    Et c'est en scandant "Sans accessibilité, pas de citoyenneté" que les militants de l'APF ont clos cette belle action coup de poing !

    Pour lire le communiqué de presse, cliquez ici.

  • Kimsi, 1er monospace électrique aménagé pour la conduite en fauteuil roulant

    Plaquette Ellectra web 23102014.jpgà essayer le vendredi 5 juin à Fontenay le Comte, sur le circuit, dans le cadre du Vendée électrique tour, voir ici 

    Kimsi, fabriquée par la société Electra à Fontenay le Comte,  permet l’accès direct et autonome au poste de conduite central, après ouverture et abaissement automatique de la partie arrière que vous soyez en fauteuil manuel ou électrique.

    Kimsi est modulable et peut également être adaptée pour le transport d’une personne en fauteuil.

    Pour découvrir Kimsi, cliquez ici

    Voir le site de la société Electra, cliquez ici

    Voir notre article publié en décembre 2013, cliquez ici

     

  • Mise en accessibilité des établissements de tourisme : la faute à l'accessibilité ??

    images.jpgL’APF de Haute-Savoie est sidérée par l’affaire sur la mise en accessibilité du restaurant « Chez Lolotte » situé à Bonne. Selon la patronne de l’établissement, sa mise en accessibilité entrainerait la fermeture de l’établissement, en raison du coût des travaux. 

    Ce type de discours est malheureusement récurrent chez un certain nombre de professionnels du tourisme, particulièrement en Haute-Savoie. Selon certains, l’accessibilité est la cause de tous les maux et va entraîner la fermeture des établissements recevant du public.

    L’APF déplore de tels propos et rappelle que la loi du 11 février 2005 prévoyait déjà trois dérogations pour motifs réglementaires : impossibilité technique, conservation du patrimoine architectural et disproportion manifeste entre les améliorations à apporter et leurs conséquences. S’est ajouté à ces dérogations le dispositif des Agendas d’Accessibilité Programmés (Ad’Ap), qui permet soit un échelonnement des travaux sur plusieurs années lorsque c’est possible, soit une dérogation en cas d’impossibilité de les effectuer.

    L’APF rappelle également qu’elle peut soutenir les professionnels du tourisme par des informations ou rechercher ensemble des solutions permettant de faciliter l’accessibilité à tout pour tous.

     

    Pour lire le communiqué complet, cliquez ici.