Accessibilité - Page 9

  • Loi handicap. Dominique Farrugia virulent sur les nouveaux délais

    dominique-farrugia-virulent-sur-les-nouveaux-delais.gifDominique Farrugia, ancien des Nuls et de Canal+, victime d'une sclérose en plaque depuis 20 ans, a critiqué les nouveaux délais de la loi handicap votés par le parlement.

    Le Parlement a ratifié mardi l’ordonnance prévoyant de nouveaux délais pour la mise en œuvre de l’accessibilité des lieux publics aux personnes handicapées - délais allant de trois à… neuf ans.

    Ce qui ne plaît guère à l’acteur et réalisateur Dominique Farrugia, ancien membre des Nuls et de la direction de Canal+. Victime d'une sclérose en plaque depuis plus de vingt ans, il a réagi sur Twitter en qualifiant ce report « d’inamissible »....

    Lire la suite sur Ouest-France. fr en cliquant ici

  • Yves Chiffoleau, représentant de l'APF à St Jean de Monts

    atteint-de-la-maladie-de-kennedy-yves-chiffoleau-reste-actif_1.jpgArticle paru dans Ouest-France, pages Saint Jean de Monts, le 13 juillet 2015, voir ici

    Atteint de la maladie de Kennedy, Yves Chiffoleau reste actif

    Président depuis juillet 2014 du club de football, les Écureuils des Pays de Monts, Yves Chiffoleau vient de se voir confier une nouvelle responsabilité : celle de représenter l'association des paralysés de France (APF), dans le territoire de la communauté de communes Océan-Marais de Monts.

    Ce qui l'a amené à l'APF est la maladie dont il est atteint. « Une maladie génétique rare, appelée la maladie de Kennedy, qui se transmet par la mère aux enfants mâles. Elle est neuromusculaire, et se manifeste aussi par des signes d'insuffisance hormonale. »

    Elle entraîne une dégénérescence des cellules nerveuses qui transmettent l'ordre de mouvement aux muscles. « Avec cette maladie évolutive, je perds mes forces. Mais je ne souffre pas. Je suis handicapé à 80 %, mais cette maladie ne m'empêche pas d'être actif. Les recherches avancent et je me suis même proposé pour les tests médicaux, car nous ne sommes que 400 à avoir cette maladie en France. »

    Cette maladie évoluant, Yves se déplace jusqu'à présent avec des béquilles, mais utilise souvent sa « mobylette » comme il l'aime l'appeler.

    Une vie bien remplie

    Après quinze ans en tant que footballeur, puis quinze autres années arbitre et cinq ans entraîneur, il reste toujours dans le monde du football. « Le sport c'est le meilleur médicament. Le football m'a bien aidé car, moralement, il faut pouvoir accepter cette maladie qui m'a prise vers 45 ans. Comme quoi, cela n'arrive pas qu'aux autres. »

    Depuis plusieurs années, Yves part à la recherche de sponsors pour les Écureuils. Il connaît bien ce monde du commerce car « j'ai tenu une épicerie à Bois-de-Cené pendant dix ans, puis une grande surface pendant deux ans à Saint-Jean-de-Monts et ensuite dans le Maine-et-Loire ».

    Malgré ses difficultés à se déplacer, Yves « reste actif. Je ne suis pas du style à rester à me morfondre à la maison ».

    Il a même accepté récemment de prendre la responsabilité du secteur pour l'APF. « Mon rôle n'est pas de faire le gendarme partout, ni d'être contestataire, mais d'apporter ma vision. Dans la commune, les déplacements ne sont pas toujours faciles. Des choses ont été réalisées, mais cela n'avance pas forcément assez vite. »

    Yves participe d'ailleurs au comité du futur aménagement du centre-ville.

  • Accessibilité : les députés adoptent le texte de la honte et affichent leur mépris pour les droits des personnes

    logoapfcarre.jpgL’Association des paralysés de France (APF) est particulièrement en colère et indignée par l’adoption par les députés du projet de loi de ratification de l’Ordonnance relative à l’accessibilité, hier lundi 6 juillet.

    Une adoption scandaleuse par seulement 15 députés présents dans l’hémicycle alors même que l’accessibilité concerne l’ensemble de la population !

    Une adoption sous forme de trahison puisque la majorité socialiste a suivi les orientations de l’Ordonnance, sans proposer de modifications majeures, contrairement à ses engagements auprès du Collectif pour une France accessible en février dernier !

    L’APF est exaspérée par ce mépris des parlementaires, du Gouvernement et de l’Etat pour les difficultés vécues par les personnes en situation de handicap et toutes les personnes gênées quotidiennement dans leurs déplacements.

    Elle rappelle que cette Ordonnance est contraire à la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées, signée et ratifiée par la France.

     

    Pour lire le communiqué complet, cliquez ici

  • Le collectif pour une France accessible en appelle aux députés !

    ATTENTION : CHANGEMENT DE DATE!

    En raison de la canicule et du report de l'examen de l'Ordonnance relative à l'accessibilité à l'Assemblée nationale, ce rassemblement est reporté au :
    Lundi 6 juillet à 13h - place Edouard Herriot - Paris 7e

    Le Collectif pour une France accessible se réunit, mercredi 1er juillet de 14h à 17h, Place Edouard Herriot, à côté de l’Assemblée nationale pour interpeller les députés et montrer leur colère face aux reculs inadmissibles en matière d’accessibilité.

    1453799918.jpgA 14h, le Collectif pour une France accessible remettra à l’Assemblée nationale les signatures des plus de 232 000 signataires de la pétition sur www.change.org/accessibilite

    Le collectif a également demandé des rendez-vous aux six Présidents des groupes parlementaires de l’Assemblée nationale pour leur exposer les motifs de leur colère face à cette Ordonnance inacceptable.

    Pour lire le communiqué complet, cliquez ici

    CollectifpouruneFranceAccessHD.jpg

  • Les Sables d'Olonne : le stationnement réservé... c'est pas que pour les personnes handicapées !!!

    colère.JPG

     

    Photos prises aux Sables d'Olonne sur le parking de la base de Mer,

     près de la DDTM, aux Sables d'Olonne.

    IMG_3942 WEB.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    IMG_3940 WEB.jpg

    IMG_3947 WEB.jpg

  • CP : Les Sénateurs dégradent l'accessibilité : la honte !

    L’Association des paralysés de France (APF) est particulièrement révoltée par l’examen du projet de loi de ratification de l’Ordonnance relative à l’accessibilité par le Sénat hier en fin de journée. L’APF, présente au Sénat, a été choquée d’entendre les discours rétrogrades de la majorité des Sénateurs sur l’accessibilité ! Les principaux amendements faisant échos aux attentes des associations ont été rejetés par les Sénateurs et par Ségolène Neuville, Secrétaire d’Etat en chargée des personnes handicapées, alors qu’elle affirmait aux associations, il y a quelques jours, s’en remettre à la sagesse des Parlementaires pour faire évoluer le texte.

    Par contre, les amendements des « lobbies » (collectivités locales, commerçants, entreprises, etc.) ont été entendus par les Sénateurs ! Ainsi, les personnes en situation de handicap sont désormais privées de logements sociaux accessibles, les Sénateurs proposent de se passer des ascenseurs pour accueillir les personnes au rez-de-chaussée ou encore de « porter les personnes » !!

    Au final, un texte qui fait honte à la France et une posture irrespectueuse de Sénateurs et de la Secrétaire d’Etat qui n’ont que faire des difficultés quotidiennes des 9,6 millions de personnes en situation de handicap.

    L’APF se tourne désormais vers les députés qui devront examiner prochainement le texte et espère un sursaut de leur part !

    Pour télécharger le communiqué de presse complet, cliquez ici

    Mais qu'on se rassure : les gentils Sénateurs font beaucoup pour les "handicapés". La preuve, alors qu'on ne leur demandait rien, ils ont voté une loi (essentielle) sur la gratuité du stationnement !!! Ça, c'est une utilisation intelligente de leur temps et leur pouvoir (qu'on finance à hauteur de 523 000 € par an et par Sénateur braves gens !! et il y a 348 sénateurs...)

    On ne demande pas la charité, on demande à payer notre stationnement comme tout le monde avec des ressources dignes, et pas en dessous du seuil de pauvreté comme c'est le cas (AAH à 800 € par mois). Et c'est bien beau de se garer gratuitement, mais faudrait déjà qu'on puisse avoir une compensation intégrale de notre handicap, notamment pour adapter nos voitures, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. Et se garer pour quoi faire puisque 85% des bâtiments ne sont pas accessibles ! On ne peut pas aller chez le médecin, on ne peut pas aller à la pharmacie, ni à la boulangerie, ni nulle part !